Travaux de décembre au jardin

Euh… je suis vraiment obligée de vous donner du travail en ce moment?!
Non mais vous avez senti ce vent glacial, l’humidité, le froid, la pluie, la gadoue qui colle aux bottines? Qui aurait envie de sortir jardiner par ce temps?
A votre place, je préférerais rester au coin du feu, tricoter, lire, observer les oiseaux à travers les fenêtres, préparer des biscuits pour le goûter,…
Et quand il fait doux et ensoleillé, photographier les oiseaux ou les jolies choses au jardin, faire une longue promenade et glaner dans les campagnes de quoi décorer la maison pour les fêtes, branches de houx, cornus à bois coloré, lierre…

Bon d’accord, on ne fait pas toujours ce qu’on veut et on a du pain sur la planche quand même!

Nourrir les oiseaux

Pour les aider à passer l’hiver mais aussi pour profiter du spectacle quand ils viennent se nourrir dans les mangeoires ou boire un peu… tandis qu’on est bien au chaud dans son divan!

Laisser les feuilles mortes sur les massifs

Si ce n’est pas encore fait, ratissez les feuilles mortes tombées sur la pelouse et étalez-les dans tous vos massifs et/ou potager. Une épaisse couverture de feuilles mortes (comme les autres paillages : paille, BRF, miscanthus, fougères…) protégera du gel les souches de vos plantes tout en abritant un tas de petits insectes, larves, vers,… qui serviront eux aussi de nourriture aux oiseaux qui passent l’hiver au jardin tels que les merles, grives, accenteur mouchet ou rouge-gorge

En se décomposant, ces feuilles mortes digérées par les vers de terre feront un bon terreau qui enrichira le sol.

feuilles mortes en paillage

Planter encore (hors période de gel) bulbes, vivaces, arbres et arbustes

En décembre, plantez vos derniers bulbes à floraisons printanières.
Ce mois-ci est toujours propice à la plantation des arbres et arbustes à racines nues ou en pot, des arbres fruitiers, des arbustes à petits fruits (framboisiers, groseilliers,…), les rosiers, arbustes de haies….  C’est en ce moment qu’on repère les endroits du jardin où un feuillage persistant pourrait encore venir combler un vide.

J’ai planté il y a peu un ulmus hollandica Wredei à racines nues, et le malus ‘Sugar Tyme’ dont je vous parlais ici.
Là encore, l’idée est de fournir aux oiseaux du jardin quelques fruits pour les aider à passer l’hiver… et je pourrai admirer jusqu’au retour du printemps ces mini pommettes rouges qui feront le régal des oiseaux!

malus ‘Sugar Tyme’

Pour les rosiers, arbres et arbustes à racines nues, il est conseillé de praliner les racines c’est-à-dire enrober les racines d’un mélange boueux, afin de favoriser un meilleur enracinement dans le sol.  En effet, ces racines à nu risquent de se dessécher et sont plus sensibles au froid, surtout si on attend quelques jours avant de les planter.

On peut réaliser ce pralin soi-même en mélangeant de la terre plus ou moins argileuse avec de l’eau de pluie (sinon, il existe de l’argile en poudre que l’on peut mélanger avec du compost et de l’eau de pluie à parts égales).
On trouve aussi dans le commerce des mélanges tout prêts qu’il suffit de diluer.
Veillez à ce que le pralin aie la consistance d’une pâte à crêpe, ni trop liquide, ni trop épaisse.  Plongez les racines dans le mélange et laissez tremper plusieurs heures avant de planter.

Préparez une lasagne à l’emplacement des futurs massifs à créer au printemps

Pourquoi s’échiner à enlever l’herbe et bêcher? Préparez dès maintenant le terrain pour vos futures plantations en installant sur la surface du futur massif une lasagne de cartons et déchets végétaux. Laissez cela en place tout l’hiver. Le printemps venu, les vers de terre auront digéré tout cela et la terre sera belle, plus meuble, plus facile à travailler, bien nourrie…
Clic ici pour en savoir plus.

la lasagne: technique pour créer un nouveau parterre sans trop se fatiguer et surtout, sans travailler le sol pour préserver la biodiversité

Et puisqu’on est au coin du feu… récupérez les cendres de bois !

Etalez parcimonieusement les cendres de bois dans les massifs, le potager, le verger… afin de favoriser de belles floraisons et fructifications! clic ici)

cendres de bois

Planter une jardinière d’hiver

J’ai remplacé les plantes estivales grillées par de simples bruyères. Elles tiennent compagnie au carex…
En jardinerie, on trouve encore un choix de plantes assez large malgré tout : hellébores, cyclamen, bruyères, heuchères, pensées, gaulthéria à baies rouges… Je n’ai jamais réussi à garder un pernettya dans mes bacs au nord. Pourtant j’aime leurs jolies baies roses!

trio d’euphorbes , helléborus niger et gaultheria procumbens en jardinière

Le bassin

Ôtez les feuilles tombées dans l’eau… Placez un fagot de branches ou un flotteur pour empêcher la glace de prendre toute la surface du bassin

Tailler les arbres à pépins

On peut tailler en hiver les fruitiers à pépins (pommiers, poiriers,…), ainsi que les figuiers ou la vigne…
Enlevez les fruits desséchés, momifiés, qui restent accrochés aux branches car ils pourraient amener des maladies cryptogamiques. Pour la même raison, ne les jetez pas au compost!

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel spécialisé pour entretenir ou rénover d’anciens fruitiers: clic ici

Forcez des endives dans votre cave

Tiens, il faudra que je demande à mon papa si il en cultive encore cet hiver!

Bel hiver à vous!

Quand vous aurez fait ce que vous avez à faire, retournez vous réchauffer au coin du feu, avec un thé, un chocolat chaud ou une soupe… Savourez l’instant présent et dites-vous que vous avez bien de la chance d’être au chaud…

Comme elle est belle ma Nala!

5 commentaires sur “Travaux de décembre au jardin

  1. Merci Malo pour ces bons conseils !
    Pour ma part, j’ai pris l’habitude de raccourcir un peu certains rosiers qui font de trop longues tiges. Elles prennent trop le vent.. c’est la seule différence avec toi…

    Ah oui, et je ne suis vraiment pas fan du tricot…

  2. Merci pour ces petits rappels ! Pour ma part il me reste encore à planter tous les bulbes de printemps que j’avais retirés au début de l’été. Avec la sécheresse de l’automne puis la neige et la pluie, ce n’était jamais le bon moment. Cet après-midi, quoiqu’il arrive, je m’y attelle

  3. Bonjour, et merci de vos conseils, ils seront suivis pour la plupart (je taille aussi les branches trop longues, il y a beaucoup de vent chez nous). Toutes les feuilles sont-elles bonnes à laisser sur les massifs ? J’ai plusieurs érables champêtres et planes, et leurs feuilles sont longues à disparaître, aussi je les laisse jusqu’au printemps, après quoi il faut les enlever pour laisser place aux petits bulbes qui n’arrivent pas toujours à passer au travers. A bientôt. Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *