Conseils pour la plantation des rosiers

Ca y est! Les rosiers nouveaux sont arrivés et l’on rêve déjà à leurs futures floraisons! La légendaire « patience du jardinier » va encore être mise à rude épreuve mais la récompense qui nous attend en vaut la peine… En attendant, il faut déjà bien les planter!

Comme j’ai passé une commande groupée pour plusieurs clients, j’ai distribué des rosiers aux uns et aux autres… Certains d’entre eux m’ont demandé comment il fallait planter les rosiers. Je leur ai promis un article sur le sujet… 😉

Où acheter des rosiers?

De préférence, chez un rosiériste! Un pépiniériste spécialisé et passionné par les roses vous garantira un choix de plantes de belle qualité et des conseils judicieux. (vous trouverez de Bonnes adresses, ici).
Il est important de sélectionner dès le départ des rosiers indemnes de maladies afin qu’ils gardent toute la saison un beau feuillage sain, sans nécessiter de traitement fongique.

roseraie de la pépinière André Eve

Quand planter les rosiers?

En principe, la période de plantation des rosiers à racines nues s’étend de Novembre à Mars.
On peut planter toute l’année les rosiers achetés en pot.
Mais il est fortement recommandé de les planter à racines nues en automne (idéalement Novembre-Décembre), afin de favoriser un bon enracinement avant la période de floraison suivante.

Néanmoins, ne plantez jamais en périodes de gel, ni dans une terre détrempée.

Personnellement, je déconseille de plus en plus les plantations de printemps et d’été car nous subissons ces dernières années des étés très secs et caniculaires qui mettent les jeunes plantes en souffrance alors qu’elles n’ont pas encore eu le temps de bien installer leur système racinaire. Ces plantations tardives exigent une vigilance accrue et des arrosages plus fréquents.

Toutefois, l’achat de rosiers en conteneurs présente quand même l’avantage indéniable de pouvoir choisir son rosier quand il est en fleurs et de sentir son parfum!  En plus, on peut décider de l’emplacement du nouveau rosier en posant le pot à différents endroits du jardin, afin de juger sur place des plus belles associations avec les plantes voisines. Et planter un rosier quand il fait beau est plus agréable que quand l’automne est gris…

réception de ma commande de rosiers à racines nues, en novembre.

Où planter les rosiers?

Les rosiers préfèrent les situations ensoleillées, idéalement au moins 6h de soleil par jour.
Certains s’adaptent bien aux expositions mi-ombragées (au moins 4 h de soleil/jour) mais la floraison y sera souvent moins généreuse.

Les rosiers apprécient tout sols ordinaires, riches et lourds, mais pas détrempés, et sans excès de calcaire.
Une fois bien enracinés (après 2 ou 3 ans), ils supportent relativement bien les sécheresses estivales.
Un sol limoneux sera amélioré grâce à un apport de compost.
Un sol très argileux sera allégé avec un mélange de compost et de sable pour améliorer le drainage.

Si votre terrain est calcaire, achetez des variétés greffées sur LAXA. Le choix du porte greffe est très important pour éviter des problèmes de chlorose (feuillage qui jaunit). Précisez bien ce choix au pépiniériste lors de votre commande!

Peut-on replanter un nouveau rosier à l’emplacement où il y avait déjà un autre rosier auparavant?
Oui, mais à condition de prendre quelques précautions sinon votre rosier risque fort de végéter.
Si l’ancien rosier était là depuis 3 ans ou plus, il est préférable de :
– soit attendre au moins 6 mois pour laisser la terre « se reposer ».
– soit enlever la terre du trou de plantation sur 40 à 60 cm de profondeur et autant de largeur, pour la remplacer par de la terre prélevée à un autre endroit du jardin.
– soit utiliser un produit naturel appelé Rootgrow, qui permet d’éviter de devoir changer la terre et qui, en plus, stimulera la croissance des racines.

Évitez de planter un rosier à racines nues trop près d’une haie adulte qui lui imposerait une forte concurrence racinaire.

Comment planter les rosiers?

Une plantation soignée assure une bonne reprise et favorise un bon enracinement des rosiers.

  1. Si votre rosier a été acheté en pot, immergez d’abord le pot quelques minutes dans un seau d’eau, jusqu’à ce qu’il n’y aie plus de bulles d’air qui remontent à la surface. Au moment de planter, retournez le pot pour sortir le rosier, si possible sans briser la motte.
    Si votre rosier a été acheté à racines nues, ne zappez pas l’étape indispensable du « pralinage ».
    Il s’agit de baigner les racines dans un seau de boue argileuse. Laissez-les barbotter, pendant que vous creusez les trous de plantation…
    Le top du top est de faire un mélange 50% terre de jardin, 50% bouse de vache. On peut aussi acheter en jardinerie un « pralin » tout prêt, à diluer dans de l’eau. Mais à défaut, immergez tout le rosier simplement dans de l’eau, c’est mieux que rien 😉
    Il n’est pas forcément utile de les y laisser longtemps, moins d’une heure peut suffire, ou plusieurs heures si les rosiers ont séjourné une semaine dans leur emballage de carton, il faut juste bien imbiber les racines.

    pralinage des rosiers en racines nues
  2. Creusez un trou suffisamment large et profond pour que les racines puissent s’étaler (idéalement au moins 60 cm en tout sens, mais 40 cm c’est déjà pas mal).

    creuser des trous assez larges et profonds (crédit photo Benoit F.)
  3. Jetez au fond du trou un lit de terre finement émiettée et 1 poignée de poudre d’os (ou d’engrais rosier Or brun) qui favorisera le développement rapide des racines.
  4. Positionnez la plante de façon à ce que le point de greffe (point de jonction entre les racines et les branches) soit enterré +/- 5 cm sous le niveau du sol (cela permet un meilleur ancrage pour résister aux rafales de vent et une meilleure résistance aux gelées en région froide).
  5. Rebouchez le trou avec un mélange de terre de jardin finement émiettée et de matière organique (par exemple terreau ou compost mûr ou fumier mûr ou Lombricompost…), qui ira facilement s’immiscer entre les racines afin d’éviter les poches d’air.
    Si vous ajoutez un amendement spécial rosiers, veillez à ce qu’il ne soit pas en contact direct avec les racines car ces amendements souvent très riches risquent de brûler les racines.
  6. Tassez légèrement la terre avec les mains et arrosez copieusement (au moins 10 L d’eau/rosier).
    NB : On peut aussi bien arroser copieusement quand le trou n’est rebouché qu’aux 2/3, afin que la terre enrobe bien les racines, puis finir de reboucher le trou quand le sol a absorbé l’eau.
  7. Couvrir le sol autour des rosiers avec un paillage qui constituera une protection contre le gel hivernal et enrichira le sol en se décomposant. Lors d’une plantation automnale, mettez une épaisse couverture de feuilles mortes ou un autre paillage organique (par exemple du fumier de ferme ou du B.R.F.).
    En revanche, si vous plantez au printemps ou en été, optez plutôt pour une couche de compost mûr, de miscanthus ou de coques de cacao, mais évitez de mettre du BRF tout frais après le mois de janvier, au risque de provoquer une faim d’azote dans le sol. (clic pour plus d’infos sur le paillage).
paillage de feuilles mortes

Si vous ne pouvez pas planter immédiatement à la réception des rosiers en racines nues:

– Les rosiers commandés en VPC arrivent bien enveloppés et peuvent encore rester pendant une bonne semaine dans leur emballage fermé, mis dans un endroit frais, à l’abri du gel.

– ou alors, s’il fallait attendre plus d’une semaine, on les met « en jauge » c’est-à-dire que l’on enfoui provisoirement les plantes dans le sol, mais en diagonale, dans un trou peu profond et de façon à ce que les racines, le point de greffe et une partie des branches se trouvent sous terre.  On peut ainsi en planter plusieurs ensemble sans trop se soucier de les espacer. Un coin du potager ou un bac à sable peuvent convenir pour cela.
Le but est que les racines ne sèchent pas à l’air libre en attendant de pouvoir s’occuper correctement de la plantation. Arrosez copieusement pour que la terre adhère aux racines.

En cas de longue période de gel, si la terre est trop dure, placez les rosiers dans une grande bassine avec de la terre et/ou du terreau humide, jusqu’à ce que vous puissiez planter en pleine terre.

ma commande de rosiers en VPC arrive bien emballée. Les racines sont protégées par une épaisse couche de paille, dans un sac plastique pour garder l’humidié.

Si vous plantez un rosier dans un pot, choisissez un pot assez large et profond, drainez bien le fond et mettez un substrat de qualité.
Je vous donne tous mes conseils ici (clic).

Après la plantation…

Faut-il tailler? En principe, les rosiers plantés en automne ne nécessitent pas de taille avant février/mars, selon la région et la météo (pas de taille en période de gel). Ce n’est donc qu’en fin d’hiver, vers le mois de mars, quand les forsythia seront en fleurs, que l’on effectuera la taille afin d’équilibrer la silhouette des rosiers. (voir mes conseils de taille ici).
Néanmoins, si le pépiniériste n’a pas taillé les rosiers lui-même lors de l’arrachage, il est possible que vous receviez des rosiers en racines nues qui portent encore des fleurs/des fruits. Vous pouvez alors raccourcir les rameaux au-dessus d’un beau bourgeon (idem si ils ont une branche blessée/cassée).

Un arrosage hebdomadaire est essentiel pour que les rosiers développent rapidement un bon système racinaire, en profondeur.
Faites cela pendant les quelques semaines qui suivent la plantation (2 à 3 semaines au moins, voire + si le temps est doux et sec).
Reprenez ensuite les arrosages réguliers pendant tout le premier été (voire aussi le second), surtout en période de sécheresse et canicule.

Le bon arrosage…

Pour un arrosage efficace, privilégiez un copieux arrosage hebdomadaire : 10 L au pied de chaque rosier, en une seule fois, et même si il pleut, pour inciter les racines à aller puiser l’eau en profondeur.

Evitez de faire des arrosages superficiels et trop fréquents car les racines ne se développeraient pas en profondeur et seraient par conséquent plus sensibles à la sécheresse estivale et au gel.

Les rosiers supportent très bien la sécheresse estivale une fois que leur système racinaire est installé (comptez au moins 3 années de culture), mais ils risquent quand même de marquer une pause dans leur floraison. Ils fleuriront davantage si ils sont arrosés une fois par semaine (voire 2x 10L d’eau/semaine en période de sécheresse et canicule prolongées).

Arrosez au pied, sans mouiller le feuillage du rosier car cela favoriserait le développement des maladies.

 

Bonne plantation!  😉

21 commentaires sur “Conseils pour la plantation des rosiers

  1. Bonjour Malo, suite à tes articles, j’ ai commandé Kadora et Yann Arthur Bertrand à mon voisin pépiniériste. Ils viennent d’arriver. Ton article tombe à pic. Dans mon jardin sec, je creuse un trou et j’y verse un arrosoir d’eau avant de planter. Je fais ça pour toutes les plantations. J’ai remarqué que les plantes résistaient mieux à la sècheresse avec ce système.

  2. Merci pour ces conseils, je n’aurais pas pensé à arroser aussi en hiver en plus du moment de la plantation. J’ai également fait une commande chez André Eve, mais bpost n’accepte plus les colis de France, ils sont débordés , j’espère les recevoir avant la fin de la bonne saison pour planter! Heureusement j’ai reçu ceux de filroses :-). J’ai hâte de voir tout cela au printemps.

    1. Bonjour,
      Il ne faut pas arroser pendant tout l’hiver. Juste pendant quelques semaines après la plantation. Ce que je voulais dire par là, c’est 2 ou 3 semaines, voire 4 semaines si l’automne est doux et sec, mais après on laisse passer l’hiver sans arroser. On reprend les arrosages pour la période estivale 😉
      Quels rosiers avez-vous chois?

      1. Merci pour les précisions 🙂 J’ai choisi chez Filrose : Cinco de Mayo, Opalia , Tottering-by-gently, golden célébration et astronomia. Bien sur je ne les place pas tous ensemble, quel mélange ce serait! J’ai cogité tout l’automne. De chez Eve j’attends Fifi sur la volière, Stéphane Marie et Myriam courir pour elle. Mon jardin grand , j’ai de la place mais il faut raison garder et quand je vous lis, c’est tentant de replonger dans les catalogues…

      2. Et aussi Rosa Glauca (mon jardin est du style champêtre, un peu sauvage sur les bords…) Du coup je dois tout planter avec du grillage anti mulots, ils ont l’air de trouver mon jardin à leur goût , je veux bien un peu partager mais pas mes rosiers ni mes fruitiers !

  3. Un arrosage hebdomadaire dis tu…??? même en hiver??? j’arrose bien après la plantation mais après je ne reprends les arrosages qu’en mars…. dis moi tout!
    bonnes plantations

    1. Bonjour,
      Pas pendant l’hiver. Juste pendant « quelques semaines après la plantation ». Autrement dit, les 2 ou 3 semaines qui suivent, voire 4 semaines si l’automne est doux et sec. Mais après on arrête les arrosages pour l’hiver et on reprend pour la période estivale.
      Je vais être plus précise dans mon article pour ne pas que cela prête à confusion 😉
      Belle fin de semaine

  4. Bonjour, excellent article sur la plantation des rosiers. Je lis souvent qu’il faut que les plantes développent leur système racinaire mais combien de temps cela met-il ?. merci pour vos articles très complets.

  5. personnellement depuis ces périodes de grandes sécheresses, je mets au pied de mes rosiers racines nues et de mes arbustes (même en pot) un seau de pralinage (terre argileuse +eau, bien mélangées), afin que la plante ait une grande réserve d’eau. Depuis début octobre ici en Fche Comté nous avons eu peu de pluies!… comme cela je suis tranquille très longtemps et ça ne gène en rien les plantes!

    1. Bonjour,
      Seulement « pendant les quelques semaines qui suivent la plantation » (càd 2 à 4 semaines selon que l’automne est sec ou pluvieux). Après on n’arrose plus avant la période estivale 😉
      Belle journée!

  6. j’ ai planté Marie Pavie fin octobre et avec les cumuls de pluie depuis le début du mois d’octobre ,je t’avoue que je n’ai arrosé que à la plantation!
    J’arrose lorsque le trou n’est pas rebouché complétement .
    bonne soirée Malo

  7. Bonsoir Malo, ton article est très bien fait et m a beaucoup intéressée. J’ai cliqué pour les renseignements sur les rosiers en pots !!! Rhooo !! Que ta sélection est belle !!
    Cet été j’ai mis deux pots sur la terrasse avec rosiers mais ma question est la suivante :dois je les rentrer pour l hiver, ou les couvrir, les arroser,…?.
    Merci pour ces précieux conseils.

  8. Ton article est super bien fait, merci
    Je note que tu enterres le point de greffe… Les rosiers ont tendance a remonter, j’en ai perdu plusieurs à mes débuts…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *