C’est qui qui… a mangé le bouton de rose?

C’est qui qui… a mangé le bouton de rose?

Deux roses côte à côte avec des pétales troués. La chenille de noctuelle avait déjà percé le bouton floral pour se frayer un chemin jusqu’au cœur avant même que la fleur soit épanouie…
J’ai déniché la coupable mais de toute façon ce qui est fait est fait, alors je la laisse terminer son repas… À moins que ce soit elle qui serve de repas aux mésanges… ou d’hôte à une guêpe parasitoïde, qui sait? Lire la suite de à propos deC’est qui qui… a mangé le bouton de rose?

Des insectes sur la menthe : Chrysomèle de la menthe

Des insectes sur la menthe : Chrysomèle de la menthe

C’est la fin de la semaine, il fait très chaud, on se réjoui de prendre un mojito à l’apéro et… la menthe est ravagée par un insecte aux reflets métalliques ! C’est inadmissible vous en conviendrez?!
Cette chrysomèle de la menthe apparaît dans le courant du mois de mai et mange rapidement les feuilles.
Lire la suite de à propos deDes insectes sur la menthe : Chrysomèle de la menthe

👀 Que voyez-vous?

👀 Que voyez-vous?

Vous voyez ce gros puceron sans gêne qui vient de pondre plein de petits pucerons verts sur mon rosier!? Mais je ne pulvériserai surtout pas de savon noir! 🙄
La Nature se débrouille très bien sans mon intervention!
Voyez-vous aussi, à gauche, cet œuf de syrphe, blanc et oval comme un microscopique grain de riz? Quand la larve de syrphe en sortira, elle dévorera goulûment des centaines de pucerons. Yeah!
En attendant, continuez à pondre chers pucerons, car il faudra que bébé syrphe aie assez à manger! Lire la suite de à propos de👀 Que voyez-vous?

Mon voisin l’écureuil roux

Mon voisin l’écureuil roux

Depuis que nous avons déménagé dans un appartement à Strasbourg, dans un coin très arboré, j’ai le bonheur d’observer l’écureuil roux qui vient régulièrement sous mon balcon pour cacher ses noisettes dans le paillis et décortiquer des cônes de conifères ou qui joue comme un fou sur le tronc d’un grand pin avant de s’en aller en courant sur les branches des arbresLire la suite de à propos deMon voisin l’écureuil roux

🦋 Papillon  : noctuelle dysodée

🦋 Papillon : noctuelle dysodée

J’ai failli ne pas voir ce petit papillon de nuit posé sur le mur de la maison : ses couleurs gris-beige sont un parfait camouflage!
Je l’ai photographié de près sans qu’il ne bouge un cil. Cela m’a ensuite permis d’observer ses taches orangées afin de l’identifier rapidement: c’est la Noctuelle dysodée (Hecatera dysodea), aussi appelée Noctuelle des renoncules.
Sans doute le mur a-t-il accumulé de la chaleur qu’elle apprécie particulièrement.. Lire la suite de à propos de🦋 Papillon : noctuelle dysodée

La punaise Arlequin

La punaise Arlequin

Quel joli nom la « punaise Arlequin »! On se croirait au bal masqué!
On l’appelle aussi « Graphosome rayé » en référence au graphisme de sa carapace, avec des rayures noires et rouges, tandis que son ventre est tacheté de points noirs.
Cette punaise trapue est très commune. J’en observe beaucoup sur les ombellifères. Elles sont plusieurs sur la même plante mais elles ne sont pas rassemblées, au contraire, elles se snobent un peu… sauf quand il s’agit de s’accoupler! 😉 . Lire la suite de à propos deLa punaise Arlequin

👀 Que voyez-vous?

👀 Que voyez-vous?

Non mais vous voyez comme moi ce crachat dégoûtant? Serait-ce un voisin jaloux venu expectorer sur vos plantes?
Que nenni!
Ce petit amas baveux que l’on appelle « crachat de coucou »,  ou « écume printanière », ce sont les excréments, liquides et visqueux, de la larve de cicadelle écumeuse, une sorte de petite cigale.
Cette vulnérable petite larve se nourrit de la sève des végétaux et sécrète l’excédent par son anus en y pulsant de l’air pour former ce «crachat » qui la protège contre la déshydratation et contre les prédateurs. D’autre part, les bulles lui font un bon isolant thermique! Lire la suite de à propos de👀 Que voyez-vous?

Chrysomèles de l’aulne

Chrysomèles de l’aulne

Cette chrysomèle bleu nuit aux reflets métalliques porte le doux nom de Agelastica alni. On l’appelle plus simplement Chrysomèle de l’aulne, bien que elle et sa larve ne consomment pas que de l’aulne, mais aussi du charme, du noisetier, saule, peuplier, chêne, hêtre ou encore du bouleau. L’adulte apparaît dans le courant du mois de mai et, rapidement, on voit les feuilles mangées, comme perforées.
Lire la suite de à propos deChrysomèles de l’aulne

👀 Que voyez-vous?

👀 Que voyez-vous?

Ne voyez-vous rien d’autres que des pucerons sur cette photo?
Moi je vois… une momie de puceron, ronde et cuivrée…
Une minuscule guêpe noire, l’aphidius, a pondu un oeuf dans le corps du puceron.
Une dizaine de jours après le parasitisme, la larve a fixé le puceron sur la feuille et tissé un cocon dans le puceron pour former une momie qui ressemble à un puceron obèse, beige clair, cuivré.
La guêpe adulte sortira en perçant un trou rond et bien net. Comme la nature est bien faite!… Lire la suite de à propos de👀 Que voyez-vous?

Je voudrais parler aux oiseaux…

Je voudrais parler aux oiseaux…

Je voudrais parler aux oiseaux pour leur demander de laisser les pucerons pour le dessert! Je préfère qu’ils mangent d’abord ce fichu petit charançon noir qui coupe des boutons de roses! Le pédoncule floral est partiellement sectionné et les boutons floraux penchent la tête, à deux doigts de se détacher, avec la piqûre visible à la base…
Les pucerons ne me dérangent pas, eux! Ils n’empêchent pas du tout mes rosiers de fleurir! Et puis ils ont d’autres prédateurs naturels qui prennent le relais… Alors les zoizeaux, s’il vous plaît, venez manger les anthonomes qui m’embêtent!! Lire la suite de à propos deJe voudrais parler aux oiseaux…

🦋 Avec Natagora : Devine qui papillonne au jardin!

🦋 Avec Natagora : Devine qui papillonne au jardin!

En juillet, participons ensemble à l’opération « Devine qui papillonne au jardin » !
Tout le monde peut y contribuer !
C’est très simple et il suffit d’y consacrer minimum 1h de votre temps, tranquille dans votre jardin, à observer les papillons qui virevoltent… ou à leur courir après! 🙂 Lire la suite de à propos de🦋 Avec Natagora : Devine qui papillonne au jardin!

🐛  Des trous dans les feuilles des rosiers (tenthrèdes limaces)

🐛 Des trous dans les feuilles des rosiers (tenthrèdes limaces)

On remarque au printemps certaines feuilles de rosiers qui ont des petits trous et même, c’est particulier, des zones où seule la face inférieure du limbe est « décapée » et il reste une pellicule transparente.
Il y a fort à parier que ces dégâts sont occasionnés par une larve de tenthrède ou alors une petite chenille à papillon. Lire la suite de à propos de🐛 Des trous dans les feuilles des rosiers (tenthrèdes limaces)