Ravageurs sur le Sceau de Salomon

Ravages sur un polygonatum au jardin! Ces fausses-chenilles blanches à tête noire ont dévoré tout le feuillage! Nombreuses et très voraces, elles ont fait de sacrés dégâts!

Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)

Ce sont des larves de tenthrède du Sceau de Salomon (Phymatocera aterrima). Elles ne deviendront donc pas des papillons mais des insectes de l’ordre des hyménoptères, un genre de toute petites mouches/guêpes noires.

Les larves de tenthèdes ressemblent à des chenilles mais le nombre de fausses pattes abdominales dépasse les 5 paires.

Il existe de nombreuses sortes de tenthrèdes qui s’attaquent à différentes sortes de plantes. Je vous ai déjà parlé des tenthrèdes du rosier
C’est la première fois que j’observe la tenthrède du Sceau de Salomon: elle est blanche avec la tête et les 3 paires de vraies pattes noires.

Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)

Je ne veux pas les laisser finir tranquillement leur festin car je sais qu’une fois repues, elles descendront se nymphoser dans le sol et que la deuxième génération d’adultes qui naîtra alors reviendra pondre à son tour dans le courant de l’été, et ainsi de suite…

A l’automne, la dernière génération de larves se laisse tomber sur le sol et passe l’hiver sous forme de nymphe, à quelques centimètres de profondeur.
Au printemps, un nouveau cycle commence.

Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)

Que faire?

Les oiseaux insectivores aident à lutter contre la plupart des ravageurs au jardin.
Pour leur donner un petit coup de pouce et m’assurer qu’ils fassent le job correctement, j’ai récolté les larves à la main pour les donner à manger aux oiseaux.
En fait j’ai mis un drap sous la plante et j’ai passé la main sur les deux faces des feuilles: la plupart des larves s’enroulent et tombent sur le drap. Les dimensions de la plante permettent un ramassage manuel sans aucune difficulté.
Il en reste probablement un peu mais au moins j’ai limité les dégâts.

Au cas où vous seriez tentés, sachez qu’un traitement à base de Bacillus thuringiensis (Bt) est inutile puisque ce ne sont pas de vraies chenilles.

Un traitement naturel à base de pyrèthre fonctionnera, mais je le déconseille car les larves de tenthrèdes sont souvent parasitées par de petites guêpes qui pondent à l’intérieur de leurs victimes. Un traitement quel qu’il soit éliminera donc en même temps ces insectes auxiliaires, prédateurs naturels des tenthrèdes.

A l’automne et durant l’hiver, un binage au pied des plantes qui ont été attaquées durant l’été permettra d’exposer les nymphes au froid et aux prédateurs.

Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)

Pour différencier les tenthrèdes des chenilles, il faut compter leurs pattes : les vraies chenilles possèdent 3 paires de vraies pattes et au maximum 5 paires de fausses pattes, tandis que les tenthrèdes, en plus de leurs 3 paires de vraies pattes, présentent entre 6 et 9 paires de fausses pattes, plus une paire de pattes anales.

Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)
Larves de la Tenthrède du Sceau de Salomon (fausses-chenilles) – Phymatocera aterrima (Klug, 1816)

3 commentaires sur “Ravageurs sur le Sceau de Salomon

  1. Moi aussi, mes sceaux de Salomon ont été attaqués par les mêmes « bestioles » cette année. Quand je m’en suis rendu compte, les deux tiers du feuillage avaient été grignotés . Trop de choses à faire à cette période (Mai) dans le jardin donc je n’ai rien fait le jours même. Deux-jours après, il ne restait plus que les pétioles et les nervures centrales de toutes les feuilles … Effectivement les bestioles ressemblaient à des chenilles et je ne suis pas allée plus loin dans ma détermination de l’animal . J’ai attendu que le « squelette » des feuilles se dessèchent pour ensuite les couper car le spectacle était tristounet !
    J’espère que l’an prochain mes plantes vont quand même repartir en végétation et là, je serai vigilante si le même problème se produit !
    Merci pour ces précieux conseils.
    Bonne journée à toutes et tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.