🐦 Oiseaux du jardin: le rouge-gorge

Qu’il est vif et remuant ce rouge-gorge! Remarquable de loin avec sa poitrine d’un beau rouge brique qui lui monte jusqu’aux yeux, il apparaît furtivement avant de s’éclipser tout aussi rapidement.
Et puis parfois, juste là, presque sur le pas de la porte… il prend longuement la pause.
Il est amusant avec ses airs tantôt hautains, tantôt mutins.

oiseaux du jardin:  le rouge-gorge (Erithacus rubecula)

Haut sur pattes, il se déplace vite sur la terrasse, me tourne le dos avec dédain, puis penche la tête de côté, lançant un regard en biais de ses yeux noirs, intenses. Mais c’est qu’il me fait du charme!…

oiseaux du jardin: le rouge-gorge (Erithacus rubecula)

Son habitat de prédilection est la forêt mais on le rencontre aussi dans d’autres milieux arborés, les haies, les parcs et les jardins en ville ou à la campagne.

Comment observer le rouge-gorge dans votre jardin?

A la belle saison, le rouge-gorge familier est essentiellement insectivore. Il se nourrit d’insectes et de leurs larves (coléoptères et diptères particulièrement), de divers petits invertébrés, d’araignées, de vers de terre…
Le rouge-gorge se nourrit principalement au sol. Il repère ses proies depuis un perchoir peu élevé et les capture à l’issue d’un petit vol d’approche. Plus rarement, il se déplace au sol en sautillant et en scrutant la surface terrestre.
À la mauvaise saison, il consomme de fines graines, des petits fruits tels que les baies de genévrier, d’ifs, de cotonéasters et de sorbiers.
Il est facile de l’attirer au jardin avec de petites graines posées sur une mangeoire à plateaux. Il ramasse les graines tombées au sol.
En revanche, il ne saura pas profiter d’une boule de graisse suspendue en hauteur.

le rouge-gorge dans la mangeoire

Le Rouge-gorge est un oiseau solitaire et territorial. Dressé sur ses pattes, poitrine haute, il exhibe son plastron rouge en toutes occasions pour faire valoir ses droits, réels ou usurpés. Les mâles se querellent ainsi, tout en vocalisant afin de défendre les limites de leur domaine. manifestant entre eux une certaine agressivité.  Peu sociable, on ne le voit jamais en groupe.

Autrement c’est un oiseau assez peu farouche vis à vis de l’homme. J’ai souvent entendu des jardiniers raconter leur complicité avec le rouge-gorge qui s’approche parfois très près pendant qu’ils s’affairent dans les massifs et vient même chercher des vers de terre dans la main.

rouge-gorge
rouge-gorge
le rouge gorge dans la mangeoire

Nidification

Au moment de la reproduction, les mâles chantent perchés en évidence sur une branche pour séduire une femelle.
A partir de fin mars, la femelle construit le nid au sol ou à très faible hauteur, à l’abri des regards, toujours très bien caché dans une anfractuosité de rocher ou d’arbre, contre un talus couvert de lierre, dans une souche…
Le nid est fait de brindilles, d’herbes, de feuilles sèches, de mousse, et l’intérieur est tapissé de crin ou de poils animaux.
La femelle y dépose 5 à 7 œufs blanc bleuté avec des taches rouges, et les couve de 11 à 14 jours. Pendant ce temps, le mâle la nourrit.
Les petits sont nourris et protégés par les deux parents. Ils quittent le nid à l’âge de 12 à 15 jours et deviennent indépendants en moyenne trois semaines plus tard.

rouge gorge
rouge-gorge
rouge-gorge
rouge-gorge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *