Oiseaux du jardin : le merle noir

Hier, j’ai pris quelques photos de cette jolie Madame Merle de passage dans mon jardin.  Sur cette photo, avec son regard en biais, je la trouve assez élégante, sombre et mystérieuse…  Dans un livre d’enfant, je lui dessinerais volontiers un petit bibi avec une voilette!

Merle noir (Turdus merula) femelle : plumage brun foncé, ventre plus pâle avec des mouchetures sombres

Comment le reconnaître?

Le merle noir (Turdus merula) est assez grand (27 cm), avec une longue queue, des ailes courtes et un plumage très sombre. Il existe un dimorphisme sexuel assez prononcé.

Le mâle est entièrement d’un noir profond avec un bec jaune.
La femelle est brune avec le dessus assez sombre et le dessous plus pâle avec comme des mouchetures sombres.  La tonalité du plumage varie, la poitrine souvent nuancée de chamois, parfois même avec des caractères juvéniles conservés comme une poitrine roussâtre tachetée. Le bec est brun, parfois teinté de jaunâtre.
Le juvénile ressemble à la femelle mais on pourrait aussi facilement le confondre avec une grive par exemple. Son plumage est d’un brun assez clair, nettement teinté de roussâtre sur la face, la gorge et la poitrine, et entièrement moucheté ou strié de chamois dessus et dessous. Le bec est plus clair que celui de la femelle et les pattes sont rosâtres.

Ne pas confondre avec l’étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) : ils se ressemblent par la taille et la couleur, mais l’étourneau est plus élancé, il se tient plus droit, son bec est plus long, sa queue plus courte, il est moucheté de petits points blancs en hiver, et il marche pour se déplacer, il ne saute pas. Il est généralement vu en groupes, ce qui n’est pas le cas du merle noir.

merle noir mâle : tout noir avec le bec jaune-orangé
Le merle noir (Turdus merula) femelle

Le Merle noir occupe pratiquement tous les milieux arborés, en forêt comme en ville.
Territorial en période de reproduction, il devient plus sociable le reste du temps, sans pour autant former de groupes organisés contrairement à ses cousines les grives par exemple.

Le merle noir se nourrit essentiellement au solil se déplace par petits bonds, faisant voler du bec les feuilles mortes pour dénicher dessous les vers de terre ou autres proies.
Il a un régime mixte: il se régale d’invertébrés très divers, mais il apprécie aussi beaucoup les fruits, notamment les pommes, les cerises, les figues, les mûres,… et en hiver les fruits des pruniers épineux, aubépines, rosiers, épines-vinettes, cotoneasters,…

Le merle noir (Turdus merula) femelle

Reproduction et nidification

Le Merle noir niche dans les ligneux touffus tels qu’on en trouve dans les haies, les bosquets, les parcs et jardins, les lisières, etc.
Les oiseaux sédentaires entament tôt leur reproduction, dès la fin de l’hiver.
Le couple est monogame, mais avec un taux d’infidélité élevé.
Le nid est une coupe volumineuse et lâche, faite d’herbes et feuilles sèches, brindilles, mousse, etc, L’intérieur est lissé avec de la boue qui le rend assez solide pour héberger 2 à 3 nichées. Il est construit à une hauteur très variable (0,5 à 15 m).
La femelle couve 3 à 6 œufs vert clair, tachetés de brun-roux, pendant environ 2 semaines. Le mâle peut la remplacer pendant un court moment quand elle quitte le nid.
Les poussins sont nourris par les deux parents. Les jeunes quittent le nid au bout de 12 à 13 jours après la naissance. Les parents les nourrissent encore pendant 3 semaines, et ils sont indépendants au bout d’un mois.

Le merle noir (Turdus merula) femelle
merle noir (Turdus merula) mâle
merle noir mâle
merle noir mâle

8 commentaires sur “Oiseaux du jardin : le merle noir

    1. Oui le virus usutu qui atteint aussi les moineaux et les rapaces nocturnes ai-je lu! (chouette, hibou). Beaucoup de merles ont été retrouvés morts…
      Les résultats des comptages pour Natagora nous éclaireront sans doute sur les conséquences de ce virus sur les populations d’oiseaux…

  1. Coucou Malo,
    C’est triste cet histoire de virus, je ne savais pas !
    Dis-donc, ils sont différents tes merles ; j’ai toujours cru qu’ils étaient noirs avec un bec jaune, c’est tout ! Merci pour les infos, bisous !

    1. On a entendu parler de ce virus au journal télévisé cet automne. Et sur facebook plusieurs témoignages de personnes ayant retrouvé des oiseaux morts dans leur jardin…
      Souvent, mâles et femelles sont différents au niveau de la couleur du plumage, du bec, des pattes… Comme tu vois, c’est le cas pour les merles! 😉
      A bientôt!
      Malo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *