La lasagne, une technique idéale pour préparer une nouvelle zone de plantations

Je ne dis pas que vous êtes paresseux (pas plus que moi en tout cas) et je ne me permettrais pas de mettre en doute votre extraordinaire musculature!
Mais la technique de la lasagne, en plus de demander moins d’efforts physiques qu’un labour et un désherbage minutieux, permet de préparer une nouvelle zone de plantations sans perturber la vie du sol.

Comment faire une lasagne au jardin?

Inutile de scalper la pelouse et de bêcher pour retourner la terre,…  Les vers de terre s’occupent de tout à votre place!
Il suffit de délimiter la forme de votre futur massif ou de votre planche de culture potagère et d’y superposer des couches de différents matériaux compostables, en alternant notamment du papier/carton, des feuilles mortes et/ou du broyat, les herbes de tonte, du papier/carton, des déchets de taille finement déchiquetés, des déchets de cuisine, et ainsi de suite.
En gros, c’est un genre de compost sophistiqué sur lequel, au bout de quelques semanes/mois, on va cultiver!

Tous les résidus, en se décomposant, seront incorporés au sol par les vers de terre, jusqu’à produire un terreau riche en nutriments qui sera propice à la création d’un nouveau massif fleuri comme à la culture des légumes : courgettes, potirons, concombres, aubergines, carottes, tomates, et j’en passe!
Cette technique, à long terme, permet en outre d’étouffer efficacement la plupart des « mauvaises herbes ».

la lasagne: technique pour créer un nouveau parterre sans trop se fatiguer et surtout, sans travailler le sol pour préserver la biodiversité

On a généralement la plupart des « ingrédients » nécessaires sous la main. Le plus compliqué c’est de les avoir en quantité suffisante! On peut compléter sa lasagne petit à petit avec ce qu’on trouve dans son quartier. Demandez aux voisins qui seront peut-être bien contents de s’épargner un trajet vers le parc de recyclage…
Broyez les matériaux le plus finement possible afin qu’ils se décomposent plus rapidement.
Les très grands cartons se trouvent facilement dans des magasins d’électroménager (cartons d’emballage de réfrigérateur, de congélateur). Moins il y a d’encre dessus, mieux c’est.

Les couches successives de la lasagne ont pour objectif d’incorporer au sol du carbone (résidus bruns) et de l’azote (résidus verts) en essayant de maintenir 2 parts de matériaux bruns pour une part de verts.

– Couches vertes :  les tontes de gazon (en fine couche pour éviter la fermentation), le fumier d’animaux herbivores (on conseille généralement d’éviter les excréments de chat ou de chien), les déchets de cuisine (restes de fruits et légumes), le marc de café et les précieux « déchets » de jardin, les adventices qui ne sont pas montées en graines et sans racines, des algues en hiver.

– Couches brunes :  carton non ciré ou papier journal (moins il y a d’encre, mieux c’est), feuilles mortes, paille, brindilles, copeaux et sciure de bois, le B.R.F. (Bois Raméal Fragmenté, déchets de taille d’élagage broyés), compost mûr, etc. (Privilégiez la paille plutôt que le foin car le foin met plus de temps à se décomposer et à libérer son azote).  Des cendres mais pas plus d’une poignée/m². Eventuellement du terreau (à disposer surtout sur la troisième strate).

En pratique:

  1. Commencez par bien mouiller la zone avec le tuyau d’arrosage.
  2. Couvrez avec une épaisse couche de papier journal (environ 6 épaisseurs) ou de carton non ciré qui étouffera le gazon et les adventices. Mouillez pour ne pas que ça s’envole!
  3. Couvrez avec 5 à 10 cm de résidus verts (azotés).
  4. Ajoutez une double épaisseur de résidus bruns (10 à 15 cm)
  5. Recommencez une autre couche verte, puis une brune, et ainsi de suite… en intercalant parfois du papier/carton. Ça paraît haut mais le tas va vite s’aplatir lors de la décomposition des matières.
  6. Arrosez si nécessaire pour empêcher le sol de se dessécher. L’eau participe au processus de décomposition.
  7. Laissez ensuite votre lasagnes tranquille, idéalement pendant 3 à 6 mois, afin que les matériaux aient le temps de se décomposer, et vous trouverez là un terreau souple et riche en éléments nutritifs, prêt pour de nouvelles plantations ou semis (peut-être devrez-vous juste couper la couche de carton du fond si elle n’est pas totalement défaite).
la lasagne: couches alternées de cartons et de déchets végétaux

Quand démarrer une culture en lasagnes?

Toute l’année! 
– En automne, il y a beaucoup de feuilles mortes et déchets organiques disponibles. En laissant la lasagne se décomposer durant tout l’automne et l’hiver, le terreau sera bien prêt pour les plantations printanières.
– Si vous démarrez votre lasagne au tout début du printemps, vous pourrez encore planter en été!
– Et même si vous installez une lasagne en été, couvrez-la d’une couche de 15 cm de bonne terre pour que les plantes aient de quoi débuter leur croissance, puis vous pourrez immédiatement y semer ou repiquer vos légumes.

Comment entretenir une lasagne au potager?

On peut facilement entretenir une telle planche de culture en ajoutant tous les ans de nouvelles couches vertes et brunes, afin que sol reste assez riche.  Inutile d’ajouter de l’engrais puisque la décomposition des matières organiques apportera les nutriments nécessaires en enrichira le sol.
En outre, les arrosages sont limités car la lasagne retient assez bien l’humidité.

9 commentaires sur “La lasagne, une technique idéale pour préparer une nouvelle zone de plantations

  1. J ai déjà pratiqué cette technique sur de l herbe de prairie pour créer des parterres de fleurs, toutefois moins généreux que dans tes explications. Le résultat est stupéfiant, la terre est toute meuble.
    Cet été j ai recommencé une nouvelle lasagne.
    Lydie

  2. Pour la culture de légumes en carrés en hauteur , nous avons procédé ainsi sauf que nous avons mis de gros tronçons de bois au fond , puis des branchages plus fins , puis comme toi ensuite .Sinon pour la création de nouveaux massifs , je procède comme toi à l’automne mais avec moins de couches et j’attends un an avant de planter. Moins d’effort et meilleur résultat ! !!!

  3. Salut Malo, merci pour tes conseils!
    J’ai découvert cette technique grâce à Béné, et je l’utilise désormais à chaque création de nouveau massif. Alors qu’avant je me fatiguais à enlever la couche de gazon…..
    Pour ce qui concerne les cartons: tu as raison de souligner qu’il faut le moins d’encre possible. Il faut aussi se méfier des cartons qui viennent de loin (Asie ou Afrique) et qui ont été traités contre moisissures et champignons (comment le reconnaître? je ne sais pas) et qui peuvent inhiber l’action des micro-organismes. Il faut évidemment enlever les autocollants (comme le souligne Pascale) et les agrafes. Et il en faut parfois une grande quantité.
    La solution que j’ai trouvé est d’acheter (sur le net) un gros rouleau de carton d’emballage qui ne contient rien d’autre que de la cellulose et qui existe en pls longueurs et largeurs. Je ne me souviens plus du prix mais ce n’était pas très cher. Evidemment, il y a les frais de livraison – mais on peut éventuellement se regrouper avec des amis jardiniers…
    Ah oui, une dernière chose: quand le carton est en rouleau, on a moins de morceaux de puzzle qui ne se recouvrent pas tjs très bien.
    A bientôt, j’espère, gros bisous et bon jardinage
    Cordula

  4. La technique de la lasagne est très utile dans le potager, je laisse aussi une rangée de plantes utiles comme du trèfle ou de la phacelie entre les légumes. Sur une bordure des topinambours, et un coin céréales. Je trouve que le sol en est enrichie et demande moins d’arrosage en plein été (situé en Alsace limite Vosges). Beau weekend !

    1. Bravo et merci de partager ici cette expérience très positive! Je crois aussi que laisser entre les plants quelques plantes compagnes, engrais verts ou autres, ne peut que servir le jardin et limiter le travail et l’arrosage. On a tout à y gagner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *