Mes arbustes à fleurs préférés pour composer une haie libre

J’aime l’aspect très naturel d’une haie libre! Elle est décorative toute l’année si on choisi des arbustes présentant un intérêt à des saisons différentes (feuillages, floraisons, fructifications, écorces…) et c’est encore mieux si elle accueille la petite faune du jardin, oiseaux et insectes  auxiliaires, pollinisateurs ou prédateurs de parasites.

En plus d’avoir ce charme champêtre, la haie libre est aussi tellement plus facile d’entretien que les tristes et uniformes haies de thuya!

Selon son utilité, sa hauteur varie de 1m (pour encadrer une terrasse) à 3 m environ (pour se préserver des regards indiscrets, cacher une vue disgracieuse).

Il est évidemment indispensable de choisir des végétaux adaptés au climat de votre région, à l’exposition et au sol, en tenant compte de la hauteur souhaitée.

Dans mon petit jardin, une haie fleurie sur un seul rang avec amélanchier, viburnum plicatum ‘Mariesii’, cornus alba ‘Elegantissima’, viburnum opulus ‘Roseum’, acer palmatum atropurpureum. Des vivaces adossées contre les arbustes ici et là, en bordure, rompent l’effet d’alignement.

Amelanchier lamarckii (= A. canadensis)

J’❤  sa généreuse floraison blanche en avril, les fruits comestibles en juillet-août, appréciés de moi comme des oiseaux, et les belles teintes automnales jaune orangé.

Facile à vivre, il s’accommode de toute terre de jardin acide ou calcaire, même argileuse et humide, mais pas trop sec.
Il apprécie le plein soleil, mais peut aussi prospérer à la mi-ombre.
Il peut être maintenu en buisson par la taille mais je le trouve particulièrement élégant en petit arbre, sur 3 à 5 troncs. Ainsi formé, il ne demande plus aucun soin. ( 4 x 2 m environ)

amélanchier lamarckii, en avril: des fleurs blanc pur en même temps qu’un jeune feuillage cuivré

Viburnum plicatum

J’❤ leur floraison spectaculaire blanche, en mai/juin, la fructification en août, leur élégant port étagé et leurs superbes couleurs d’automne.
Il en existe différentes variétés, toutes sublimes. Le grand spécialiste des viburnum c’est le pépiniériste Maurice Laurent, qui a rassemblé une formidable collection dans son jardin.
J’ai planté au jardin la viorne ‘Mariesii’ (port étalé, 2 x 3m) et ‘Watanabe’ (port plus érigé 2m x 1,50m, il refleurit plus légèrement de septembre à novembre!).

Plantez-les exclusivement en sol neutre ou acide (pas calcaire), riche et frais, au soleil non brûlant ou à mi-ombre.
Taille inutile.

viburnum plicatum ‘Watanabe’, en mai. Floraison presque continuelle de mai aux gelées.

Viburnum x carlcephalum

J’❤ la généreuse floraison très parfumée, en grosses boules blanches, un peu cireuses, en avril, et les jolies couleurs d’automne.

Un arbuste facile en sol riche et frais, plutôt argileux, mais il tolère un peu de calcaire.  Au soleil non brûlant ou à mi-ombre.
Cette viorne à un port arrondi (1,50 à 2 m  x 1 à 1,50 m de large).  Si nécessaire, on taille après la floraison pour maîtriser son ampleur.

J’💔 pas : Dans mon petit jardin, j’ai un viburnum opulus ‘Roseum’ (viorne obier, viorne ‘Boule de Neige’) qui est régulièrement défolié par un petit coléoptère. Quand ce ne sont pas les pucerons noirs qui gâchent le plaisir! Si c’était à refaire, je le remplacerais peut-être par un viburnum x carlcephalum ou un viburnum carlesii, dont les fleurs sont en plus délicieusement parfumées!
Néanmoins, l’espèce type de viburnum opulus a des fleurs plates, plus champêtre, nectarifères et mellifères, suivies en septembre de baies rouges appréciés par les oiseaux, ce qui est un atout incontestable dans un jardin naturel et accueillant. Ces viornes obiers apprécient les sols humides (Hauteur de 2 à 4 m x 2,50m. )
Viburnum opulus ‘Roseum’ (Boule de neige), un arbuste plantureux avec une généreuse floraison

Choisya ternata (oranger du Mexique)

J’❤ son beau feuillage vert brillant, persistant, son port naturellement compact et arrondi, et bien sûr les nombreuses fleurs blanches au parfum de fleur d’oranger, de mars à mai puis à nouveau en août/septembre, très nectarifères! Un arbuste incontournable pour moi!
– La variété ‘Aztec Pearl’ est également ravissante, avec un feuillage plus étroit.
– ‘White Dazzler’ est une nouvelle variété plus petite et compacte, très florifère, idéale en bordure basse.

Peu exigeants, les choisya acceptent toutes les expositions, tout type de sol drainé, même très argileux, et ils supportent la sécheresse.
1,50m en tout sens et même jusqu’à 2,50m plus si on ne le taille pas.

Dans une haie au sud, mariez-le avec pittosporum, laurier-tin, buddléia alternifolia ou myrte tarentine en climat doux

Note : J’ai tenté 2 fois ‘Sundance’ au lumineux feuillage doré mais il n’a pas résisté sous -10°.  Je conseillerais donc de planter celui-là dans un coin abrité des vents froids et de le protéger d’un bon paillis et d’un voile d’hivernage, les deux premiers hivers. Personnellement j’ai renoncé et j’ai planté l’espèce type dont je suis ravie.

choisya ternata, feuillage persistant et fleurs blanches au parfum de fleur d’oranger, en mai puis en août/septembre

Chaenomeles speciosa’Kinshiden’ (cognassier du Japon)

J’❤  ses fleurs doubles blanc verdâtre qui apparaissent en avril/mai, avant les feuilles, et qui attirent les butineurs.
Clic pour en (sa)voir plus…

Les chaenomeles se plaisent en sol neutre à acide, mais redoutent l’excès de calcaire comme l’excès d’humidité. Soleil, mi-ombre.
‘Kinshiden’ peut atteindre 2m mais il supporte très bien la taille et puis il existe de nombreux cultivars de 60 cm à plus de 2m, dans différents coloris.

chaenomeles ‘Kinshiden’, cognassier du Japon
chaenomeles speciosa’Kinshiden’, grand cognassier du Japon à fleurs doubles, blanc verdâtre

Spiraea x Vanhouttei’

J’❤ sa cascade de fleurs blanches en avril/mai, son joli petit feuillage ovale, vert foncé, et son plantureux port arqué sous le poids des fleurs.  Son port compact et large en fait un excellent brise-vue en toute saison malgré qu’il soit caduc.  Il est toujours un des premiers en feuilles ici!

Facile, peu exigeante, de croissance rapide, elle se plaît au soleil ou à mi-ombre, dans une terre ordinaire, même argileuse ou calcaire, pas trop acide ni trop sèche.  Elle sera mise en valeur en compagnie d’un feuillage pourpre.
Environ 2m en tout sens. Tailler après la floraison.

Dans une haie au nord, associez la par exemple à un berberis, un noisetier pourpre, ou encore à rosa rugosa, kolkwotzia, chaenomeles, weigela, seringat, charme, pyracantha, houx, laurier-tin, éléagnus, troène, forsythia…

Spiraea ‘Van Houttei

Cornouillers à fleurs

J’❤ leur floraison spectaculaire blanche ou rose, en mai juin, puis les originales « fraises » rouges que certains cultivars offrent en août et leur flamboyant feuillage automnal.  Les branches s’étalent horizontalement sous le poids des fleurs, prenant ainsi un port étagé très élégant.
Ils peuvent former des petits arbres de 3,50 à 6 m.

Plantez-les plutôt à mi-ombre, comme en bordure de sous-bois, ou au soleil non brûlant.
Les cornus florida et les C. kousa aiment un sol acide et frais tandis que d’autres espèces acceptent un sol neutre ou légèrement calcaire.

cornus kousa ‘China Girl’, des larges fleurs blanches en juin, et un feuillage écarlate à l’automne!

Prunus serrulata (cerisiers du Japon)

J’❤  leur abondante floraison mellifère, rose ou blanche, entre mars, avril ou mai. Certains ont en outre une très belle écorce décorative mise en valeur si ils sont cultivés en cépées.
Dans mon jardin, j’ai choisi de planter ‘Amanogawa’ pour son port fastigié, parfait dans un petit jardin. Je le taille légèrement après la floraison pour garder une colonne étroite.

De culture facile, ils acceptent tous les sols, même calcaires, pourvu qu’ils soient bien drainés. En plein soleil ou à mi-ombre.

prunus serrulata ‘Amanogawa’, fleurs doubles rose tendre en avril, port colonnaire, feuillage jaune orangé en automne

Syringa microphylla (lilas)

J’❤  ses petits bouquets de fleurs rose lavande, légers, parfumés, d’abord en mai puis à nouveau en septembre!

Ils s’accommodent de tous les sols, riches et frais, apprécient le plein soleil, mais peuvent aussi prospérer à la mi-ombre.
On peut le tailler en arbuste ou, comme dans mon jardin personnel, le former en petit arbre.

syringa microphylla ‘Superba’ (lilas)

Weigela variegata

J’❤ sa généreuse floraison en mai et juin, son port souple et naturel, son feuillage marginé de crème qui reste très décoratif toute la saison et qui se colore discrètement à l’automne.

Arbustes sans-soucis, les weigela sont vigoureux, rustiques et sains, ils s’accommodent de tous les sols fertiles, même calcaires, mais pas trop secs.
Ils apprécient le plein soleil, mais peuvent aussi prospérer à mi-ombre. La mi-ombre convient d’ailleurs mieux aux feuillages panachés.
Jusqu’à 3 m de haut mais il se taille très bien et il existe aussi des variétés naines (par exemple ‘Monet’) ou à feuillage pourpre…

Dans une haie exposée au nord, vous pouvez par exemple l’associer à rosa rugosa, kolkwitzia, berbéris, spirée, chaenomeles, seringat, charme, pyracantha, houx, laurier-tin, éléagnus, noisetier, troène, forsythia…

weigela variegata, floraison en mai et juin, sur un feuillage marginé de crème

Kolkwitzia amabilis

J’❤ cet arbuste très élégant avec ses tiges qui s’arquent sous le poids des fleurs roses, à la fin du printemps. Fleurs mellifères.
Belle écorce beige qui s’exfolie sur le vieux bois.

On confond souvent le Kolkwitzia avec le weigela car leurs fleurs campanulées se ressemblent. Sa floraison ne dure que 3 semaines mais on peut lui associer une belle clématite d’été pour prolonger la floraison (par exemple une clématite viticella (clic ici). Il sera mis en valeur aux côté d’un arbuste à feuillage pourpre ou d’un rosier.
Soleil, mi-ombre, 2m x 1,50m,

Dans une haie au nord, vous pouvez par exemple l’associer à rosa rugosa, berbéris, spirée, chaenomeles, euonymus, weigela, seringat, charme, pyracantha, houx, laurier-tin, éléagnus, noisetier, troène, forsythia…

Kolkwitzia amabilis ‘Pink Cloud’

Sambucus nigra ‘Black Lace’

J’❤ son feuillage finement découpé et très sombre, presque noir, sur lequel les fleurs rose tendre se détachent bien (3 à 4 semaines entre fin mai et mi-juin). La courte floraison est suivie en août par des grappes de fruits noirs qui plaisent aux oiseaux.

Soleil ou mi-ombre, en sol ordinaire, frais ou humide, même argileux.
Vigoureux, il a une croissance rapide mais supporte très bien la taille! En moyenne 3 à 5 m en tout sens mais dans mon jardin, je le taille en petit arbre plus étroit.

sambucus nigra ‘Black Lace’

Les rosiers!

J’❤   Je les aime tellement que je ne pourrais m’en passer! Il y en a tant qui sont magnifiques, lumineux, parfumés, à fleurs simples ou bien pleines, remontants… Et surtout, beaucoup de rosiers sont très sains et ne nécessitent aucun traitement chimique, sachez-le!

Je peux citer en exemple rosa ‘Thérèse Bugnet’ qui a de ravissantes fleurs parfumées, un feuillage parfaitement sain, un bois rouge décoratif en hiver, des couleurs d’automne magnifiques… Il convient parfaitement dans une haie libre!
Clic pour en (sa)voir plus…

Les rosier rugosa, dont les fleurs sont suivies de gros cynorhodons colorés, ne se laisseront pas démonter par une situation en plein vent, au soleil, en sol ordinaire, même sableux. Faciles d’entretien, la taille est facultative.  (1 à 2 m en tout sens).
Dans une haie au nord, vous pouvez associer le rosier rugosa à un berbéris, une spirée, chaenomeles, kolkwitzia, euonymus, weigela, seringat, charme, pyracantha, houx, laurier-tin, éléagnus, noisetier, troène, forsythia…

rosa ‘Therese Bugnet’

Abélia x grandiflora

J’❤  sa longue floraison en bouquets de petites fleurs blanc rosé, parfumées, qui attirent les papillons tout l’été. Les bractées rougeâtres qui persistent longtemps après la chute des fleurs. Le feuillage semi-persistant, qui vire au violet bronze en automne.
Il en existe différentes variétés, dont certaines plus basses ou à feuillages panachés.
– Abelia ‘Confetti’ a un feuillage ourlé de rose au printemps, puis de crème en été, et reste plus compact (80 cm à 1m), parfait pour une haie basse.

Placez-le au soleil ou à mi-ombre, à l’abri des vents froids. Sa préférence va aux sols ordinaires et légers mais il s’adapte à tous les sols, même calcaires ou très argileux, pas trop sec en été.

1,50 à 2m en tout sens. Taille facultative mais on peut l’éclaircir ou même le recéper au printemps (en mars).

abélia x grandiflora en juin : bouquets de petites fleurs parfumées, tout l’été

Les hydrangea

J’❤ leurs inflorescences plates comme les fleurs en boules ou les panicules dressé.  Ils sont tous beaux!
Certains ont un magnifique feuillage aux belles teintes automnales.

Si on cherche un peu, on en trouve toujours un pour son jardin, quelque soit l’exposition.
Les hydrangeas paniculata, quercifolia, arborescens et heteromala préfèrent une exposition ensoleillée, tout en acceptant la mi-ombre.
Les hydrangeas macrophylla, serrata, aspera, involucrata préfèrent la mi-ombre, mais certains acceptent le soleil.
Rendez-vous sur le site de la pépinière de La Thyle , spécialiste des hydrangea, pour faire votre choix.

Sol neutre ou acide, riche en humus, frais, même argileux. En sol sablonneux, faire un apport de compost.
En terre calcaire, évitez de planter des macrophylla et des serrata.

hydrangea paniculata ‘Levana’, vigoureux, haut de près de 3m, avec des panicules blancs de 40 cm qui fanent en vert

Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’

J’❤  son feuillage changeant: rouge très sombre jusqu’au milieu de l’été, puis vert foncé et enfin rouge orangé à l’automne.  En juin-juillet, les pompons de fleurs blanches contrastent avec le feuillage et sont suivis par une belle fructification rouge framboise.

Arbuste facile de culture, vigoureux, généreux, qui s’arque sous le poids des fleurs. Il atteint 2m x 1,50m.
On le plante au soleil ou à mi-ombre, dans tout sol ordinaire, frais et drainé, sans trop de calcaire.
– ‘Diable d’or’ est plus petit (1,50 m) avec un feuillage orange cuivré et peut être recépé chaque printemps.
– ‘Little Devil’ est une forme naine (1m) parfait pour une haie basse ou une bordure.

On raccourci les branches après la floraison/fructification pour obtenir des pousses cuivrées.

physocarpus opulifolius ‘Diabolo’ (fructification rouge framboise après la floraison blanc rosé)

Cotinus coggygria (arbre à perruques)

J’❤ ses feuilles ovales qui prennent de belles couleurs d’automne.  Il accepte un recépage régulier, en fin d’hiver, pour rester compact et former un petit buisson rond dans un petit jardin, mais on peut aussi le laisser atteindre 2,50m!
Il en existe à feuillage pourpre, vert ou doré. Ils sont aussi intéressants pour leur floraison vaporeuse.
– ‘Grace’ a des feuilles pourpres qui virent au rouge cuivré, magnifique en automne et il offre une floraison rose pourpré en été.
– ‘Golden Spirit’ est jaune doré et peut éclairer une haie à mi-ombre

Rustique, facile de culture et vigoureux. Dans tout sol pourvu qu’il soit bien drainé, il pousse même en terrain sec et préfère le plein soleil.

cotinus coggygria ‘Royal Purple’, au feuillage rouge-pourpre foncé en été, orangé en automne

Cornus alba ‘Elegantissima’

J’❤ ses tiges à l’écorce rouge vif en hiver et son feuillage vert panaché de blanc virant au rose orangé en automne. Une aquarelle!

De croissance rapide, il atteint 2,50 m.  La taille stimule l’apparition de pousses vivement colorées.  On peut soit le tailler très sévèrement chaque fin d’hiver pour le maintenir plus bas, soit ne supprimer que les plus vieilles tiges, les autres restant bien hautes.
– ‘Ivory Halo’ est identique en plus petit (1,20 cm), et convient pour une haie basse.
– cornus sericea ‘White gold’ a le même feuillage panaché mais avec des rameaux jaunes lumineux en automne
– cornus sanguinea ‘Winter Beauty’ a des rameaux ocre devenant orange fluo avec le froid. Le feuillage est vert tendre qui vire au jaune en automne.

Il se plaît en tout sol, même calcaire ou toujours humide, de préférence à mi-ombre.
Ils poussent plus vite en terrain humide.

viburnum plcatum ‘Mariesii’ et cornus alba ‘Elegantissima’ (fin septembre)

Viburnum x bodnantense

J’❤ ses bouquets de fleurs parfumées qui s’épanouissent sur les rameaux nus, de novembre à mars, sans souffrir des gelées hivernales.
La variété ‘Charles Lamont’ a des fleurs rose plus foncé que la viorne ‘Dawn’ aux fleurs rose tendre.
Clic pour en (sa)voir plus…

Ils se plaisent au soleil ou à mi-ombre, protégés des vents, en sol riche, frais et bien drainé, même légèrement calcaire.
Plantez-la dans un lieu de passage pour en profiter pleinement à la mauvaise saison!

Buisson touffu au port érigé haut de 2 à 3 m.  Taille facultative.

viburnum ‘Charles Lamont ‘ en décembre

Viburnum tinus (laurier tin)

J’❤ la floraison admirable, en plein hiver, et le feuillage persistant. Grappes de fruits violet/noir en automne.

Il se plait à toute exposition, de préférence en sol ordinaire et plutôt frais, mais s’accomode d’un sol sec ou légèrement calcaire.
Taille facultative.
Dans une haie à l’ombre, associez-le par exemple à un berbéris, pyracantha, corête du Japon, symphorine, troène.

viburnum tinus, laurier tin

Hamamelis

J’❤ leurs fleurs en bouquets de filaments épanouis en janvier et février et les flamboyantes couleurs d’automne du feuillage. Avec les années, les branches s’allongent et s’étalent horizontalement.
Ce sont ceux à fleurs orangées que j’aime (‘Orange Peel’, Jelena’…) mais ils existent aussi en jaune ou en rouge.
J’en rêve mais je n’ai plus de place pour cet arbuste à port étalé dans mon jardin! Je vous conseillerais bien de le planter chez vous, en compagnie de belles graminées, et je viendrais le photographier en hiver pour illustrer mon article 😉

A mi-ombre, en tout sol frais, non calcaire.
2,50 x 4m. Il ne supporte pas la taille! (sauf si on coupe les pousses de l’année, en été).

Sorbus aucuparia : le sorbier des oiseaux, généreuse fructification

J’❤  parce qu’il porte si bien son nom! C’est un petit arbre qui se couvre en mai-juin de corymbes de fleurs blanc crème mais c’est en automne et en hiver qu’il est particulièrement remarquable avec ses grappes de fruits colorés dont les oiseaux raffolent!

Un arbre de 5 à 8 m, facile à vivre, qui égaie le jardin longtemps. Peu exigeant, il accepte tous les sols, même secs ou pauvres. Au soleil.  Une taille de formation est nécessaire sur les jeunes sorbiers mais les sujets adultes ne demandent aucun soin.
A planter loin des allées et des constructions que ses racines superficielles pourraient endommager.

Lavatère arbustive

J’❤ sa croissance très rapide qui lui permet de boucher un trou dans la végétation en une seule saison! Elle fleurit de juin à octobre, en blanc, rose pâle ou rose vif.

Une vivace pour le soleil, dans un sol enrichi en matières organiques, drainé.
Au printemps, rabattez ses tiges à 30 cm du sol.

lavatère arbustive

Ça en fait déjà pas mal mais la liste est loin d’être exhaustive.
Je vais d’ailleurs m’attaquer à un choix d’arbustes plutôt bas pour encadrer une terrasse ou border un chemin… Le chemin pourra être long car là aussi, il y a du choix! Ce sera sans doute le sujet d’un prochain article 😉
Bonne journée!

Conseils pour la plantation d’une haie fleurie

  1. Choisissez des végétaux adaptés au climat de votre région, à l’exposition et au sol, en tenant compte de la hauteur souhaitée.  Observez ce qui pousse bien dans le voisinage…
  2. Associez les arbustes pour avoir un décor renouvelé tout au long des saisons, sans négliger les feuillages marcescents (par exemple carpinus betulus)  ou persistants, à raison d’1/3 des arbustes environ.
  3. Placez les arbustes à votre guise, en évitant la répétition régulière d’une séquence.
    Néanmoins, si pour votre facilité vous décidez de répéter une séquence sur une grande longueur (au moins 5 arbustes différents), pensez quand même à en intervertir certains de temps en temps pour rompre la monotonie.
  4. Les distances de plantation:
    Selon l’espace disponible, on peut planter sur un rang ou sur deux rangs, en quinconce, en espaçant les rangs d’environ 1 m.
    Dans une haie libre, la distance entre les différents arbustes est de 1 m ou + selon que l’on souhaite une haie dense ou plutôt des arbustes qui adoptent un port naturel.  Chez moi, ils sont espacés d’1,50m à 2m.
  5. Quand ? Plantez les sujets en racines nues  entre fin octobre et fin mars.
    Les sujets en containers peuvent être plantés presque toute l’année (hors gel) si on prend garde à l’arrosage.
  6. Lors de la plantation :
    – Vérifiez la réglementation en vigueur dans votre commune concernant les distances de plantation par rapport à la limite de propriété : généralement, si la haie ne dépasse pas 2 m de hauteur, il convient de planter à minimum 50 cm de la limite de propriété. Pour une haie plus haute que 2m, plantez à 2 m au moins de la clôture.
    – Commencez par un désherbage soigneux.
    – Creusez des trous de plantation d’un volume largement supérieur aux mottes de racines.
    – Enrichissez la terre extraite avec un amendement organique et/ou du compost de jardin.
    – Défaire si nécessaire les chignons de racines (racines enchevêtrées, qui tournent dans le pot).
    – Tassez la terre à la main ou avec le pied, en ménageant une petit cuvette, puis arrosez copieusement.
    – Etalez un épais paillis organique entre les arbustes, mais pas trop près des jeunes tiges.

9 commentaires sur “Mes arbustes à fleurs préférés pour composer une haie libre

  1. Merci pour ce très bel article. Je trouve que l’on parle peu des « petits » arbustes. Ils sont pourtant incontournables au jardin. Ton chaenomeles est de toute beauté. C’est amusant car tout cet hiver j’ai fouillé tous les catalogues des pépiniéristes du coin pour sélectionner ce qui remplacera l’ancienne haie d’aubépines. Tu m’as donné une belle idée avec les lavatères. En attendant que les arbustes choisi se développent, je pourrai en mettre des annuels (Avec mes hivers je ne risque pas la variété arbustive)
    PS : Je viens d’acheter l’hamamelis « Jelena » ! Il est magnifique.

    1. Oh, en voilà une qui me nargue avec son ‘Jelena’! Je suis jalouse!!! mdr En plus, tu es sans doute trop loin pour que je vienne le photographier!
      Alors, sur quels arbustes se sont portés tes choix pour remplacer les aubépines? Les remplaces-tu toutes ou en as-tu gardé au moins une? C’est joli les aubépines! 😉

  2. Merci pour cet article Malorie, il tombe à pic, j’ai une haie à faire devant une palissade mais c’est plutôt à l’ombre, le soleil qu’en milieu d’après-midi alors, je note les arbustes qui peuvent correspondre. J’en ai quelques uns déjà…… Voilà les fêtes des plantes et l’occasion de découvrir de jolies arbustes pour embellir nos jardins.
    Bises et bon weekend

  3. Nous avons la chance d’avoir beaucoup de petites merveilles à portée de mains jardinières, ton article les met bien en valeur. Un certain nombre de ces arbustes poussent chez moi, d’autres sont à peine arrivés et en phase »test », la plupart sont vraiment faciles à vivre et beaux comme tout.
    J’ai hâte de voir la suite de tes « chouchous » dans la taille en dessous. Bon dimanche. Bises

  4. bon article pour les chanceuses qui débutent un jardin ! mais je ne recommanderais pas la jolie lavatère arbustive qui attire fortement les altises . Tous les arbustes à fleurs cités sont épatants, il y a longtemps que je les ai plantés presque tous pour cacher les murs entourant mon petit jardin .. les spirées dont les variétés sont infinies sont magnifiques, pour une haie basse je recommanderais particulièrement la spirée thunbergii aux très petites fleurs blanches qui durent 1mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *