Une haie champêtre

Quand je vous ai présenté le jardin de Juliette, j’ai brièvement parlé de sa haie champêtre et de son intérêt pour la faune locale.  Mais ce sujet à lui seul mérite qu’on s’y attarde un peu…
Une telle haie, composée d’une large palette d’espèces locales, s’insère naturellement dans le paysage. Les arbustes, particulièrement bien adaptés au terrain et au climat sont souvent plus résistants aux maladies et une fois installés, ne nécessitent ni arrosage, ni apport d’engrais, ni traitement, …

La haie champêtre, pleine de vie!

Comme toutes les haies, elle sert de brise-vent et de brise-vue, mais en prime, la haie champêtre abrite un tas de petites bêtes au fil des saisons.
Elle est un milieu favorable pour les insectes pollinisateurs et d’autres auxiliaires qui aident à lutter contre les ravageurs du jardin.
Les oiseaux y trouvent le gîte et le couvert,
permettant ainsi d’éviter les traitements contre les pucerons, les tenthrèdes et les chenilles.
Au sol, elle abrite une foule de micro-organismes décomposeurs améliorant la qualité du sol.
Le paillage naturel (branchages, BRF, feuilles mortes, vivaces couvre-sol, etc.) offre les conditions favorables au développement des jeunes plants et à l’installation de la faune.

Ce type de haie joue donc un rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes.

le gîte et le couvert pour les oiseaux : une mésange bleue

Utile et décorative à la fois

La haie champêtre est composée d’essences locales donc particulièrement adaptées au terroir : églantiers, charmes, aubépines, noisetiers, viornes…
Elles rythment les saisons grâce à leurs floraisons printanières puis estivales, aux couleurs d’automne et aux fructifications hivernales !

viorne: fructification et début de la coloration automnale

Une haie défensive avec des arbustes à épines

La haie champêtre peut aussi être une haie défensive empêchant toute intrusion dans votre propriété. On la compose alors avec des arbustes à épines tels que berbéris, aubépine (par exemple  ‘Paul’s Scarlet’ à fleurs rouges), Pyracantha (buisson ardent jaune, orange ou rouge), cognassier du Japon de différentes couleurs aussi, houx, rosiers dont les rosiers rugosa
On les plante assez serrés car son efficacité dépend en grande partie de sa densité : de 25 cm si on souhaite une haie stricte, à 80 cm si on préfère un côté naturel.
En effet, la haie défensive est souvent non taillée mais elle devient donc plus haute.

 

cynorrhodons des rosiers dans la haie

Moins de contraintes!

Les jardiniers qui ne souhaitent pas consacrer trop de temps à l’entretien de leur jardin vont adorer ces haies!

Une fois installée, la haie champêtre ne nécessite ni arrosages, ni engrais, ni traitements. On ne la taille qu’une seule fois par an (quand la période de nidification est passée!), voire tous les 2 ou 3 ans selon la souplesse et la hauteur que l’on est prêt à tolérer.
La silhouette est donc généralement beaucoup moins stricte.  On est bien loin des haies monospécifiques qui n’apportent qu’un intérêt médiocre en termes paysagers et naturels et qui, bien souvent, réclament des tailles drastiques et régulières pour garder la forme.

Une clôture est facultative car la haie champêtre se suffit à elle-même. Si chez vous une clôture est nécessaire (pour le chien ou les poules par exemple), pensez à découper des ouvertures de 20 cm dans le bas du grillage pour laisser passer les hérissons !

haie champêtre: églantier, noisetier, viorne et aubépine (chez Juliette)

Comment planter une haie champêtre?

Le code rural impose de planter à plus de 50 cm en retrait de la limite de propriété pour les haies de taille inférieure à 2 m de haut et de planter à plus de 2 m en retrait de la limite de propriété pour les haies de taille supérieure à 2 m de haut.

Distances de plantation: 0,50 cm à 1,50 m selon l’effet désiré.
Soignez la plantation : une large tranchée, une terre bien ameublie, un peu de nourriture au fond du trou (corne broyée et/ou sang séché par exemple), un bon arrosage et un paillage naturel au pied, après la plantation. (oubliez les bâches noires coûteuses, inutiles et moches!)

Les jeunes plants s’installent beaucoup mieux et sont plus vigoureux que des plants déjà plus grands.
Ici, on voit qu’un segment de la haie a été planté plus tard que le reste, ce qui permet de constater à quel point ils grandissent vite !
Ce dernier tronçon de haie est moins haut et moins fourni que le reste mais seulement 3 ans les sépare!

Quels arbustes pour haies champêtres et haies libres ?

Les haies champêtres sont des haies d’aspect sauvage, principalement composées d’espèces de nos climats : des arbustes buissonnants ( jusqu’à 5 m de hauteur) tels que aubépines, fusains d’Europe, viorne obier, amélanchier, chèvrefeuille des haies, cornouiller, rosiers sauvages, charmille, genêt à balai, noisetier, prunellier, houx…

Elles conviennent à de grands jardins, vu l’encombrement de certains végétaux, mais il est possible de privilégier des essences de petite taille pour créer une haie dans de plus petits espaces. Il suffit d’adapter le choix des essences qui la composent et la fréquence de la taille.

Pour composer une haie variée et harmonieuse, mariez différentes espèces d’arbustes à fleurs, à feuillages colorés et aux fruits décoratifs, avec un ratio minimal d’un tiers de persistants, pour deux tiers de plantes caduques (vous pourrez aller jusqu’à moitié-moitié) afin d’animer la haie toute l’année.
Les arbustes persistants seront placés aux endroits stratégiques de la haie, par exemple pour occulter un vis-à-vis gênant.
Pour choisir vos arbustes à fleurs, tenez compte de la nature du sol, du climat de votre région et de l’exposition où se trouvera votre future haie.

varier les couleurs de feuillages

 

arbustes pour haie champêtre: viorne et cornouiller sanguin
arbuste pour haie champêtre, cornouiller sanguin
arbustes pour haie champêtre, cornouiller sanguin, viorne, oranger du Mexique, rosiers, aubépine…

Les viorne obier portent des baies rouges d’août à février, intéressantes pour les oiseaux. Beau feuillage automnal. H 4 m (-40°C)

arbuste pour haie champêtre, viorne obier

Le houx est un arbuste épineux, robuste et persistant, parfait dans des haies défensives, et très apprécié au jardin pour son joli feuillage toujours vert. Les baies rouges d’octobre à janvier plaisent aux oiseaux. (Plante inadaptée aux terrains calcaires)

Les baies rouges du houx, d’octobre à janvier, plaisent aux oiseaux.

L’aubépine est un petit arbre épineux, facile d’entretien, il fleurit au printemps et donne des baies rouges en automne, appréciées des oiseaux. Comme il se taille très bien, il est idéal en haie défensive. (crataegus laevigata, par exemple ‘Paul’s Scarlet’ à fleurs rose-rouge),

aubépine (crataegus laevigata) et houx

Les rosiers sauvages (églantiers) ou les rosiers rugueux  qui offrent aux oiseaux leurs belles baies rouges de septembre à novembre

les cynorhodons d’un rosier sauvage

La floraison des amélanchiers est belle mais éphémère. Ils portent ensuite de très jolis fruits bleu/mauve, comestibles et très appréciés des oiseaux.  Les couleurs d’automne du feuillage sont également un atout!
– Amélanchier canadensis Baies en juin, Hauteur jusque 20 m, le plus rustique.
– Amélanchier ovalis Baies en avril/mai  Hauteur 3 m (-18°C)

amélanchier lamarkii en habits d’hiver

Les pommier d’ornement ne manquent pas d’attrait, à la floraison et à la fructification! (par ex. : malus ‘Evereste’ ou Coccinella’),

pommier d’ornement : petites pommes en octobre

Vert ou pourpre, le noisetier commun est de culture facile et très rustique. Ses fruits en sept/oct  plairont aux écureuils.

noisetier (corylus)

Le laurier tin fleurit de novembre à avril, sur un feuillage persistant. Vous pouvez l’installer au soleil ou à la mi-ombre dans presque tous les sols, sauf en région très froide. Sa croissance n’est pas très vigoureuse, mais il peut atteindre 2 à 3 m de haut, surtout en isolé.

laurier tin

La symphorine est un arbuste touffu qui anime les haies de ses petites fleurs mellifères et de ses baies décoratives en automne, blanches ou roses.

symphorine
cornus mas

On peut parfaitement y intégrer quelques arbustes de haie fleurie pour agrémenter la haie ici et là :

– clic ici pour voir des arbustes à fleurs pour composer une haie libre

– corêtes du Japon (kerria japonica),
– cognassiers du Japon (chaenomeles speciosa)
– groseilliers à fleurs (ribes sanguineum),
– hibiscus
– callicarpa
– seringat
– calycanthus
– Le physocarpus pourpre ou doré…

physocarpus ‘Diabolo’

Le forsythia, dont les fleurs jaunes annoncent la sortie de l’hiver dès le mois de février!

forsythia

Les grandes spirées se cultivent bien en haie libre, associées à d’autres arbustes.

spiraea ‘VanHouttei’

Les weigelia : il en existe de différentes couleurs de floraison et avec des feuillages variés.

weigela florida variegata

Le deutzia est un arbuste facile à vivre et bien rustique, qui se mariera à merveille avec des rosiers qui fleurissent en même temps.

deutzia magnifica

Les cognassiers du Japon peuvent aussi entrer dans la composition de haies défensives

cognassier du Japon – chaenomeles spéciosa ‘Kinshiden’ (photo 2019)

Les Mahonia : Faciles de culture et d’entretien, s’adaptant à presque tous types de sol et assez rustique.

mahonia

Les cornouillers à écorce décorative sont des arbustes faciles à réussir au jardin.

l’écorce rouge de cornus alba elegantissima

Le photinia peut devenir un petit arbre de 4 m de hauteur si on ne le taille pas.
La coloration rouge vif de ses jeunes pousses au printemps est suivie d’une floraison blanche puis de fruits.

photinia

Les hortensia sont des arbustes à fleurs très ornementaux. Il en existe pour presque tous les sols et toutes les expositions. Choisissez-le bien!
L’oranger du Mexique est un bel arbuste persistant et relativement rustique qui supporte la sécheresse. Sa floraison attire de nombreux butineurs.

hydrangea annabelle , hydrangea quercifolia, choisya ternata (oranger du Mexique) et if

Le rhododendron peut agrémenter une haie avec son feuillage persistant, leurs grandes fleurs de printemps ou début d’été. Arbustes de terre de bruyère qui demandent un sol acide, à l’ombre ou mi-ombre.

rhododendron

Les fusains à feuillages persistants (euonymus) s’adaptent à la plupart des terrains pour agrémenter de belles haies ou servir de couvre-sol à leur pied, selon le cultivar choisi.
Ils se prêtent bien à la taille.

euonymus (fusain) à feuillage panaché

Les lilas pour leur floraison abondante et parfumée au printemps.

lilas, syringa microphylla ‘Superba’

De A à Z, à vous de choisir!

Amélanchier canadensis Baies mauves en juin (oiseaux) H: 20 m -32°C
Amélanchier ovalis Baies bleues en avril/mai (oiseaux) H: 3 m -18°C
Arbousier Baies rouges en aout/sept (oiseaux) H: 10 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -12°C (plante facile à cultiver avec une silhouette harmonieuse, jolie floraison et fructification à l’automne. Il tolère très bien la sécheresse, les embruns et les sols pauvres)
Argousier Baies jaunes en aout/sept (oiseaux) H: 10 m -17°C
Aubépine à fleurs rouges ‘Paul’s Scarlet’ Baies rouges de juin à sept (oiseaux) H: 5 m -25°C  (Ce petit arbre épineux est facile d’entretien, il fleurit au printemps et donne des fruits en automne. idéal en haie défensive).
Berbéris (idéal en haie défensive)
Bourdaine Baies noires de juillet a oct (oiseaux) H: 5 m -40°C  (arbuste buissonnant rustique et résistant permettant de constituer de belles haies sur terrain humide ou des massifs épais rafraîchissants en été).
Camérisier Baies rouges en juillet/aout (oiseaux) H: 2 m -29°C
Cerisier à grappes Baies noires de juin à aout (oiseaux écureuils) H: 15 m -36°C
Cerisier de Sainte Lucie Baies décoratives en juillet/aout (oiseaux écureuils) H: 10 m -20°C
Cognassier du Japon (Chaenomeles), fruits jaunes d’août à décembre (oiseaux et écureuils) H: 2 m (-29°C), ce sont des arbustes épineux aux branches enchevêtrées, qui rendent la haie impénétrable! Floraison très mellifère tôt en saison.
Charme (carpinus betulus),
Cornouiller blanc Baies blanches en sept (oiseaux) H: 3 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -34°C
Cornouiller mâle Baies rouges en aout/sept, (oiseaux) H: 10 m -23°C
Cornouiller sanguin Baies noires en sept (oiseaux) H: 4 m -23°C
Coronille H: 2 m -20°C
Cotoneaster franchetii Baies oranges en sept/oct (oiseaux) H: 2,5 m -29°C – arbuste peu exigeant et bien rustique, avec ses jolis fruits rouges et son feuillage persistant, il est particulièrement décoratif en automne et en hiver.
Cotoneaster lacteus Baies rouges en sept/oct (oiseaux) H: 2 m -15°C
Eglantier Baies rouges de sept à nov (oiseaux) H: 3 m -15°C
Erable champêtre H: 15 m -24°C
Framboisier : arbuste drageonnant, légèrement épineux. On peut les palisser sur un grillage pour obtenir une haie fruitière.
Fusain d’Europe (par exemple euonymus europaeus ‘Red Cascade’), Baies violettes en sept/oct (oiseaux) H: 4 m -30°C
Genêt à balais H: 3 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -20°C
Genêt d’Espagne H: 3 m -18°C
Goji   1 à 3 m en tout sens, très ramifié, légèrement épineux, nécessite peu de soin. Nombreux fruits intéressants au niveau nutritionnel.
Goumi du Japon Baies rouges de juin à sept (oiseaux),  H: 1,5 à 3 m -25°C
Groseillier fruitier: H 1,50 m, discrète floraison en mars avril. Fruits rouges délicieux!
Houx Baies rouges d’oct à janvier (oiseaux), H: 20 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -20°C
Néflier (mespilus germanica), Baies jaunes en sept /oct (oiseaux), H: 5 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -20°C
Nerprun purgatif Baies de sept à déc (oiseaux) H: 5 m -40°C
Noisetier commun fruits en sept/oct (écureuils) H: 5 m -28°C
Olivier de Bohème Baies jaune en juillet/aout (oiseaux)  H: 12 m -24°C
Orme Lutèce® H: 30 m -30°C
Pistachier lentisque Baies DécorativesJ.F.M.A.M.J.J.A.S.O.N.D H: 3 m -8°C
Poirier commun, Poirier sauvage Fruits en août/sept/oct pour les oiseaux H: 20 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -28°C
Pommier sauvage Pommes en août/sept/oct (oiseaux) H: 10 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -32°C
Pommier perpetu evereste Pommes d’août à novembre (oiseaux) H: 5 m -22°C
Prunellier Baies d’oct à décembre (oiseaux) H: 5 m -28°C
Prunier myrobolan Baies en juin (oiseaux)  H: 8 m -32°C
Pyracantha (buisson ardent) jaune, orange ou rouge : Baies décoratives de sept à décembre (oiseaux) D H: 4 m -15°C – épines acérées, floraison tardive et feuillage persistant..
Rosiers rugosa Baies d’août à décembre (oiseaux) H: 2 m -40°C
Sorbier des oiseaux Baies rouges d’août à octobre (oiseaux) H: 15 m Plante inadaptée aux terrains calcaires -36°C
Sureau noir ou sureau rouge Baies décoratives en août/sept H: 6 m -29°C  Ses variétés horticoles sont plus délicates mais offrent des feuillages panachés ou lacinié sublimes!
Troène (ligustrum ovalifolium). Baies noires d’août à janvier (oiseaux) H: 3 m -30°C
Viorne lantane Baies de juillet à sept (oiseaux) H: 4 m -40°C
Viorne obier Baies rouges d’août à février, (oiseaux) H 4 m -40°C
Vitex (Gattilier) : entre dans les compositions de haies variées. Bonne rusticité à condition d’être en sol drainant et exposé au soleil.

17 commentaires sur “Une haie champêtre

  1. Bel article, bien documenté, j’ai nombre de ces arbustes dans mes haies, je pense sur 200 m environ! une haie variée champêtre est remplie de vie, de toutes sortes! 😉
    le lierre a conquis une partie du sol sous les arbustes ainsi que les pervenches..

  2. J’espère que ça donnera des envies à certains…. De mon côté, j’adore regarder les oiseaux qui s’amusent entre la haie, la pergola et les hautes herbes. Un bonheur d’observations! La nature est tellement belle…

  3. Superbe billet qui a demandé un certain travail !
    J’aime beaucoup ce genre de haie. Je n’ai pas la place pour en planter, mais j’apprécie.
    Il n’y a plus beaucoup de haies dans nos campagnes.
    Dommage pour la faune qui aime s’y réfugier.
    Bon jeudi.

    1. Merci Philippe. Ca me demande du temps c’est vrai mais je crois que c’est important d’avoir un peu ce rôle de « pédagogue » sur nos blogs…
      Belle semaine!

  4. Coucou Malo
    En voilà un article bien renseigné qui du coup est bien…interessant.
    Et c est vrai qu en observant les haies champêtre ou pas ( la mienne ne l est pas , car en banlieue parisienne et pas vraiment diversifiée ! ) , elle est remplie de vie. Nids, perchoir…Refuges, on ne peut pas ne pas en avoir , d’autant plus qu’ ici, elle sert de paravent au sens propre et figuré.
    Le plus : ton abécédaire où l on peut puiser des idées, et surtout la hauteurs des arbustes adulte !
    Bonne journée

    1. Merci Jacqueline! J’avais cet article en préparation depuis des semaines mais c’est vrai que ça prend du temps de remettre toutes ces notes en ordre et de trouver de quoi illustrer au mieux.
      Mais il me tenait à coeur d’en parler et de mettre en avant tous les avantages de ces haies!

  5. Quel travail!!! J’archive l’article.
    Adorant le jardinage mais adepte du moindre effort, J’ai opté à la construction de la maison pour une haie variée qui s’est transformée au fil des années et après le dépérissement de plusieurs arbustes en longue plate-bande. J’ai doublé la largeur et j’y ai intégré des rosiers , des vivaces. Je cherche maintenant à intégrer des petits arbustes persistants environ 1,50 à 2m pour cacher un vilain grillage posé à cause des chevreuils. Peut-être un prochain sujet…
    Dans ma haie, terrain acide, J’ai intégré aucuba, camélia,azalée,leucothoe, piéris mais du coup on ne peut pas la considérer comme champêtre .

  6. Je ne te remercierai jamais assez pour cet article très intéressant.
    Nous envisageons d’aménager le fond du jardin en y créant une haie champêtre. Nous avions des chamaecyparis (depuis une trentaine d’années) et nous voulons quelque chose de plus « sauvage ». Nous avons déjà de nombreux oiseaux dans le jardin mais nous souhaitons les aider encore plus si possible.
    Je vais laisser reposer la terre durant la mauvaise saison et ferai les plantations au printemps ce qui me permet de réfléchir sereinement à l’aménagement de cette partie du jardin avec d’autres arbustes que ceux que j’ai déjà au jardin.
    Belle et douce journée.

    1. Heureuse de pouvoir vous être utiles pour peaufiner le choix des arbustes! Les oiseaux et les abeilles y trouveront certainement leur compte par rapport aux conifères! 😉 Joli projet!

  7. Ouahh, quel boulot de recherche! Merci Malo!
    Je voudrais souligner que les forsythias ne sont malheureusement pas bien du tout pour nos abeilles. L’arbre ne produit ni nectar ni pollen mais attire les butineurs avec ses fleurs très voyantes. Ils se fatiguent en volant vers lui mais n’y retrouvent rien de valable.
    Mais ça peut aller si on a planté des arbres mellifères à proximité…..
    Gros bisous
    Cordula

    1. Je ne savais pas qu’ils ne produisaient ni nectar ni pollen! Merci pour l’info!
      Mais c’est vrai que dans le cadre d’une haie champêtre, entouré d’autres arbustes intéressants de toutes parts, on peut supposer que ça compense!
      Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *