Mes indispensables : l’Oranger du Mexique (Choisya)

Un beau buisson rond, au feuillage persistant, qui se couvre deux fois par an de ravissantes fleurs blanches, au délicieux parfum de fleur d’oranger.

choisya ternata
choisya ternata

Dès mai et puis à nouveau en septembre, son abondante floraison blanc pur exhale un puissant parfum de fleurs d’oranger d’où son nom « Oranger du Mexique ».
Les abeilles en apprécient le nectar.
Il suffit de le tailler légèrement après la première floraison de printemps pour favoriser une deuxième floraison en automne, tout en lui conservant une belle forme arrondie.

choisya ternata
choisya ternata, Ses feuilles vernissées sont composées de 3 folioles

On le dit rustique au moins jusqu’à -20°.
Mon choisya ternata, placé à l’abri du vent dans un sol bien drainé, supporte en effet le froid hivernal depuis plusieurs années.
On le donne parfois à 100-150 cm, parfois carrément à 2,50m! Ça change tout, vous êtes d’accord!? C’est que ses dimensions vont dépendre de la taille qu’on lui fera.

Un grand choisya ‘Aztec Pearl’, au feuillage plus découpé, vert sombre, est superbe dans le voisinage, non loin de chez moi. Celui-ci tient le coup dans les régions plus froides.

Je les aime tant que j’ai planté, il y a 2 ans, un nouveau choisya nain ‘White Dazzler’ au bord du petit bassin et il s’est tout de suite bien installé. Il atteindra 100 à 120 cm en tout sens.

En revanche, je trouve la variété ‘Sundance’ (syn. ‘Brica’), à feuillage doré, moins résistante au froid (j’en ai perdu 2, il y a longtemps, puis j’ai abandonné!). Il est très lumineux, mais il craint le froid vif. Il est donc indispensable de bien réfléchir à son emplacement avant de le planter et je conseillerais de pailler le pied, voire même de le couvrir d’un voile de protection, pour ses 2 premiers hivers. Son manque de rusticité est son seul défaut!

Et puis il y en a d’autres comme ‘Snow Flurries’ ou ‘Scented Gem’ ou ‘Apple Blossom’, encore plus petit. Mais ceux-là, je n’ai pas fait leur connaissance personnellement. Nous n’avons pas été présentés 😉

choisya ternata ‘White Dazzler’
choisya ternata
choisya ternata

Où l’installer?

Il a sa place en pleine terre, dans un massif comme dans une haie fleurie, pour peu que le sol soit drainé.
Une fois bien installé, il se contente même d’un sol léger et pauvre, mais surtout sans excès d’humidité!

Choisissez une situation claire et protégée des vents froids.
Chez nous, il se plaît au soleil mais dans les régions les plus chaudes, il apprécie une légère mi-ombre car il peut griller en plein soleil, surtout les choisya au feuillage doré.
En climat plus froid, préservez-le impérativement du vent. Plantez-le par exemple à l’abri d’un mur chaud.

l’allée avec le choisya ternata, à droite

Conseils de plantation et d’entretien

  • Un apport de bon terreau ou de compost, à la plantation, favorisera un bon enracinement.
  • Arrosez tous les 15 jours les 2 premiers étés (max. 1x/semaine en cas de sécheresse et canicule prolongées). Un arrosoir de 10L à chaque fois. (il vaut mieux un arrosage généreux 1x/semaine que un peu d’eau tous les 2 jours)
    Les choisya n’apprécient ni l’humidité stagnante ni la sécheresse prolongée, surtout pour un tout jeune plant qui doit installer ses racines.
  • Paillez le pied des jeunes plants les 2 premières années, pour le protéger de la sécheresse en été et du gel en hiver (écartez le paillis de 10 bons centimètres du pied de l’arbuste pour éviter un excès d’humidité ou de la moisissure au collet).
  • Taillez juste après la floraison de mai et la floraison de septembre sera au rendez-vous.
    Même sur les jeunes sujets, raccourcissez les extrémités des pousses pour que l’arbuste se ramifie. La taille est facultative mais elle permet de garder une forme équilibrée à l’arbuste. Le choisya supporte bien la taille. On peut donc facilement le maintenir dans des proportions raisonnables quand cela s’impose, ou réduire un grand sujet si nécessaire.
  • Si votre arbuste ne semble pas en forme malgré ces soins, surfacez avec un bon terreau de feuilles, et éventuellement mettez lui aussi un peu de corne broyée.
  • Ces arbustes se bouturent très bien et marcottent naturellement si les tiges rampent sur le sol.
  • Secouez les branches en cas de fortes chutes de neige, pour éviter qu’elles ne cassent sous le poids de leur manteau blanc.
choisya ternata ‘White Dazzler’
choisya ternata
choisya ternata, Ses feuilles persistantes, vernissées, sont composées de 3 folioles
choisya 'White Dazzler', son fin feuillage
choisya ‘White Dazzler’, son fin feuillage
choisya « White Dazzler’ en boutons. Un feuillage finement divisé, vert foncé.
choisya ternata, oranger du Mexique
choisya ternata, oranger du Mexique
choisya ternata, oranger du Mexique
choisya ternata, oranger du Mexique

Vous l’aurez compris, en voilà dont je ne saurais pas me passer au jardin!
Un beau feuillage persistant qui se pare de belles fleurs parfumées deux fois par an, avouez qu’il a des arguments pour se faire valoir…

8 commentaires sur “Mes indispensables : l’Oranger du Mexique (Choisya)

  1. J’adore cet arbuste. J’ai chez moi aussi l’Astec Pearl et le Sundance.
    Astec est énorme à présent (plus de 10 ans) 2m facilement.
    Sundance est régulièrement pris par les dernières gelées au printemps, je lui fais une petite taille après cela et il repart de plus belle. C’est probablement pour cela que j’ai rarement des fleurs. Il est installé depuis plusieurs années en sol HYPER drainé, il résiste à mes hivers rudes. Mais je l’ai protégé les premiers hivers. Et maintenant, tout va bien. La base est solide à present.
    Bises

  2. Récent dans mon jardin, je l’ai déplacé parce que je pensais qu’il recevait trop de soleil. En fait, il devait avoir soif.
    Là, il se porte bcp mieux. Je vais noter tes bons conseils concernant la taille.
    Merci
    Lydie

  3. Bonjour Madame,
    J’ai apprécié votre présentation du choisya. J’ai le ‘Sundance’ à l’arrière de la maison depuis plus de 10 ans et parfois il a quelques feuilles brûlées par le soleil, mais il suffit de couper la partie abîmée. J’ai l »Aztec Pearl’ depuis plus de 15 ans et il mesure environ 1m80. Il n’a jamais gelé,même l’année où nous avons eu une nuit à -28 degrés. Quant au ‘White Dazzler’, Dominique De Witte (Le Try) me l’avait conseillé dans un coin sec et ombragé. Il a mis du temps à s’installer, mais il est bien présent et fleurit 2 fois, ce qui n’est pas le cas des autres ( malgré ma taille après la 1ère floraison). Leur 2ème floraison est assez aléatoire. Du coup, j’ai mis un 2ème  »White Dazzler’ sous un cèdre(endroit sombre et sec)avec succès . Bonne journée.

  4. Bonjour Malo
    Sundance est un de mes premiers arbustes plantés au jardin (il y a bien 2O ans).J’étais super contente de l’avoir trouvé dans une grande jardinerie belge .Je l’ai planté près de l’ allée à l’entrée du jardin et je ne m’en suis pas vraiment occupé ,il a poussé tout seul et je ne le taille que depuis quelques années car il est maintenant très très imposant.
    Lors des hivers très froids je taille un peu les branches brunies .Il est plus beau au soleil,à l’ombre les feuilles redeviennent vertes .Il se bouture très facilement .
    J’ai essayé la variété goldfinger qui n’a jamais rien donné chez moi ! J’ai essayé en
    pot ,plusieurs endroits en pleine terre ,taillé ,pas taillé ,il n’a jamais rien donné ;j’ai abandonné! Les mystères de la nature !
    Ma fille possède un très bel astec pearl et je vais me faire quelques boutures .

  5. Bonjour Malorie,

    Superbe ton article sur l’oranger du Mexique. On en a planté un il ya de cela 2 ans mais je trouve que sa croissance est trop lente. On est impatient de le voir grandir !!,

    Nadjla

  6. Bonjour Malo. 6 exemplaires dans mon jardin : 2 ternata, 2 sundance et 2 white dazzler, à l’ombre mi-ombre, soleil. Ils se plaisent dans ma terre acide et drainée. Cette année, ils ont déjà fait 2 floraisons sauf les sundance. Ils ont eu pour la 1° fois de leur vie une pelletée de fumier et l’automne et printemps ont été pluvieux. Chez moi, ils drageonnent. J’en ai donné un pied à ma voisine il y a 2 ans il mesure 1m50 mais elle a une bonne terre et pas de grands arbres. Je lorgne maintenant sur  » Apple bosson ». Pour moi, c’est l’arbuste idéal pour jardinier amateur: rustique, résistant à la sècheresse, persistant, jamais malade, fleurissant 2 fois ( peut-être 3 cette année ).

  7. Merci pour ces explications Malorie. J’en ai un aussi que nous avons planté il y a deux ans et cette année j’ai été agréablement surprise de le voir fleurir un deuxième fois , mais déjà en juillet. Par contre je ne sais plus de quelle sorte il s’agit… est il preferable de le tailler maintenant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *