Travaux du mois d’Avril au jardin: check list

Le soleil et les premières fleurettes printanières font sortir les jardiniers au jardin…  Ils ont des envies irrépressibles de grattouiller la terre, de planter,… et je n’y échappe pas!
Il faut dire qu’elle est un peu longue la liste des choses à faire au jardin pendant ce mois d’avril!!
Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais moi j’ai un sacré retard à rattraper dans mon jardin…

La plupart des travaux de mars (clic ici) peuvent encore être effectués en ce mois d’avril, et d’autres tâches s’ajoutent avec le retour des beaux jours… (en fonction de la région et de la météo!).

narcisses Thalia

☑  faire un tour en jardinerie et craquer sans complexe pour des vivaces, arbustes, grimpantes… pour se consoler dans les moments difficiles. Plantez encore les framboisiers, les groseilliers et les fraisiers.
En avril on pourra choisir en fleurs de jolies aubriètes, corbeilles d’argent, spirées printanières, magnolia, azalées, etc.
Je sais que c’est tentant mais ne vous jetez pas sur les plantes très (trop) développées pour la saison, qui ont été forcées en serre : un coup de gel n’est pas encore exclus et elles en souffriraient bien davantage que des plantes « élevées à la dure ».
Par ailleurs, si vous plantez au printemps des vivaces, des arbustes et des rosiers en conteneurs, il faudra assurer pour les arrosages réguliers durant toute la saison car ils ne seront pas encore assez bien établis pour supporter sécheresses et canicules estivales!

☑  planter tous nos achats (d’abord leur trouver une place! C’est parfois le plus difficile finalement…)

spirée ‘Goldflame’ au beau feuillage orangé

☑  Pailler le sol des massifs pour éviter les mauvaises herbes, garder la fraîcheur du sol, limiter l’évaporation….
Recycler les « déchets » végétaux du jardin en paillis plutôt que des les porter à la déchetterie : les tailles des vivaces et arbustes mais aussi les tontes de gazon (en couche fine (2 à 5 cm), elles ne dégagent pas d’odeur).

Paillage de B.R.F., broyat de feuillus
Paillage de B.R.F., broyat de feuillus

☑  multiplier des vivaces qui sont au jardin par division des touffes (aster, géranium, primevères des jardins, sedum, phlox, anémones du Japon, hémérocalles, lamium maculatum, véronique rampante, persicaires, etc.) et replanter les éclats ici ou ailleurs…

j’ai divisé mes géranium macrorrhizum et des primevères pour combler le fond du massif…

☑  repiquer à une meilleure place certains semis spontanés que l’on découvre dans le jardin (euphorbe, lunaria, alchemille, campanules…) ou les mettre en godets pour les offrir aux amis…

☑  nettoyer, désherber les massifs (un point que je peux checker car chez moi les massifs qui ne sont pas remplis de vivaces couvre-sol sont couverts de mulch ou paillés avec du BRF et ça aide fichtrement puisque je n’ai presque pas d’adventices).

vive le paillis entre les vivaces!

☑  se prélasser au soleil quand il est là…  😉

Nala se prélasse au jardin

☑ rosiers et clématites ont tous reçu un amendement organique approprié. On peut apporter du compost et un engrais naturel aux plantes des massifs (par exemple fumier en granulés ou sang séché ou corne broyée).

☑  tailler les arbustes à feuillage persistant : buis, fusains, chèvrefeuilles arbustifs,…

taille du chèfrefeuille arbustif, à la cisaille à buis
taille du chèvrefeuille arbustif, à la cisaille à buis

☑  supprimer les fleurs fanées des bruyères d’hiver (erica darleyensis) à la cisaille.

☑  tailler les hydrangea macrophylla en coupant les restes de fleurs au dessus de la 1ère paire de bourgeons.

☑   tailler juste après la floraison les arbustes qui fleurissent entre janvier et mai: forsythias, spirées printanières, laurier-tin, mahonias…
Note : Attention, il est déconseillé de tailler les haies après le 15 mars (période de nidification).
Si vous devez quand même tailler un arbuste à floraison printanière, procédez en douceur, avec parcimonie, et soyez attentifs à ce qu’il se passe à l’intérieur! Si vous voyez un nid, préservez-le !

☑   relever les bordures (cette année je ne m’en préoccupe même pas, vu qu’on va faire refaire la pelouse en avril!)

☑   tondre la pelouse pour la première fois de l’année

☑   Sus aux limaces! Surveillez vos hostas et tentez de les protéger avec un cordon de cendre de bois ou paillez les jeunes pousses avec de la paillette de lin

☑  il est plus que temps d’installer les nichoirs au jardin si ce n’est déjà fait!

☑ ce mois-ci, on va pouvoir nettoyer et désinfecter les mangeoires des oiseaux et les remiser dans la cabane de jardin jusqu’à l’hiver prochain. Attention de ne pas arrêter le nourrissage brusquement: on diminue progressivement!
Et on continue toujours de leur mettre de l’eau fraîche!

☑  Tuteurer les pivoines et les hydrangea arborescens! Avant j’oubliais chaque année de le faire mais maintenant je n’ai plus à m’en soucier car chacun a un beau support en fer forgé réalisé par Olivier, le mari de Béné!

tuteurer les pivoines et les hydrangea arborescens.  Un nouveau support pour ma pivoine ‘Festiva Maxima’ aux fleurs si lourdes…

☑  Couper les fleurs fanées des plantes à bulbes (narcisses, tulipes…) mais laisser le feuillage jaunir en place pour permettre aux bulbes de se régénérer!

☑   Nettoyer le bassin : quand l’eau s’est un peu réchauffée, il est temps de ramasser les débris végétaux au fond de l’eau et nettoyer et/ou diviser les plantes aquatiques. (clic ici)

division des plantes aquatiques

☑  Faire confiance à la Nature! Ne vous alarmez pas dès que vous apercevez des premiers pucerons! Patience, les prédateurs arriveront dans quelques semaines! Ils ont même peut-être déjà pondu sur les plantes infestées de pucerons pour assurer la pitance à leur vorace descendance!

pucerons

☑   Au potager, je dois repiquer les laitues que j’ai acheté cette semaine…
Mes bettes à cardes sont à nouveau bien belles ce 2 avril, c’est leur 3eme année consécutive au jardin. Elles passent les hivers et refont des tiges colorées dès les premiers beaux jours!

☑    Semer en place, à partir de mi-avril, les nigelles de Damas, les capucines, les cosmos,…

☑    Multipliez vos framboisiers : divisez les touffes, arrachez les rejets et replantez-les ailleurs.

☑    Au potager, on continue de semer en pleine terre (pois, fèves, carottes, panais, haricots, betteraves, navets, radis, choux, oignons, laitues, poireaux) ou sous abri (tomates, piments, poivrons, aubergines, céleris, courgettes, concombres et melons).

bettes à cardes rouges dans mes bacs potager sur la terrasse

☑   Si comme moi vous n’avez pas encore eu le temps de tailler tous vos rosiers remontants (càd ceux qui refleurissent plusieurs fois au cours de la saison), vous pouvez encore effectuer une taille des rosiers au mois d’avril, même si ils ont déjà bien démarré.
Toutefois, cette taille devra être bien moins sévère que celle du début du printemps! Et il faut savoir qu’une taille tardive induira une floraison décalée de quelques semaines.
NB : Attention, les rosiers non-remontants (une seule floraison annuelle, au printemps) sont à tailler après la floraison, donc en plein été. Si vous les taillez au printemps, vous n’aurez (quasiment) pas de fleurs cette année!

 

Et sinon, vous, vous faites quoi au jardin en ce moment? Laissez-moi un petit commentaire pour partager vos exploits jardinesques! C’est un plaisir pour moi de vous lire ici et d’échanger nos expériences!
Et si l’article vous a aidé un peu, n’hésitez pas à le partager pour ceux qui ne savent pas quoi faire au jardin pendant le confinement, ça les occupera! 😉

23 commentaires sur “Travaux du mois d’Avril au jardin: check list

  1. Bonjour Malo. Je suis très en retard pour le nettoyage des massifs. Il a tellement plu cet hiver que l’herbe a tout envahi . A la suite d’un lumbago, je n’ai pas pu pailler. Je désherbe, je transplante des vivaces , je plante des boutures, je bouture ( fuchshia, phygélius, phlox,érysinum, dimorphotéca,enfin tout ce que je taille…) . Aujourd’hui, j’ai traité certains rosiers avec un mélange d’huiles essentielles: ils avaient le marsonia. On passe allégrement de températures hivernales à des températures estivales. 28 29° cette semaine. J’arrose et j’arrose. Et puis, le plus agréable, je regarde les papillons, j’écoute les oiseaux et je respire le parfum du lilas microphylla Superba. Un bonheur!
    Bonnes fêtes de Pâques Malo à toi et ta famille

    1. Les parfums, les fleurs, les papillons, les oiseaux, les abeilles… Il ne manque que les lapins de Pâques au tableau idyllique que tu me décris! Et les oeufs en chocolat! 😉
      Bon week-end de Pâques!

  2. Mes rosiers sont trop jeunes pour être taillés. J’ai juste supprimé le bois mort. Je transplante ce qui ne me semble pas au bon endroit.
    J’ai eu la chance de recevoir un superbe charme en espalier. J’ai donc modifié les plantations à cet endroit. Je désherbe un peu. J’ai apporté du fumier en granulés aux rosiers. Ah ceux-là, je les observe tous les jours! J’admire ce qui pousse et ça me booste….
    Et puis…..j’ai eu la chance de passer un bon moment dans 2 jolis jardins (en plus de celui de ma voisine) et je plante les merveilles reçues. Une bouffée de bien-être et de décompression. J’ai même reçu des…..véroniques dont tu viens de parler. Bref, en avril, je « vis » le jardin.
    J’ajoute que j’ai déterré le cercis « Forest Pansy » et que depuis que je l’ai abandonné dans un coin, …..il revit. Je lui ai donc trouvé une autre place.

    1. Mon cercis Forest Pansy est mal en point aussi! Je devais l’arracher l’année dernière mais je n’ai pas eu le temps et il avait refait une branche à la base. Que va-t-il me proposer cette année? Je songe à le remplacer…
      Les petits cadeaux entre jardiniers sont précieux! Cette véronique rampante est adorable!

  3. Coucou malo
    Cette année j’ai fait très fort pour les rosiers : tailler marquer et composter du coup les framboisiers m’attendent.
    Ah non on ne s’ennuie pas au jardin des violettes. Le potager est bien démarré mais il y a à faire plein .
    Et comme si je n’avais pas assez à faire jean et moi on s’en invente sous prétexte de facilité le passage de la tondeuse on a changé une barrière de basse cour de place …
    Du coup j’ai créé un nouveau massif ben oui je n’allais pas laisser un trou béant sans arbuste et fleur etc …j’avais pourtant dis stop….
    Merci pour tes rappels bon week-end.

  4. Bonjour Malo,
    Je vous suis régulièrement et aujourd’hui, je me décide à laisser un petit commentaire.
    d’abord, merci pour ces articles récapitulatifs. ils sont une sorte de checklist à consulter.
    Ensuite, le jardin permet de calmer le stress et la semaine a vu la dose maximale mais j’ai pu souffler en mettant les mains dans la terre. Mon jardinet est tout propre et un vrai régal pour les (mes) yeux.
    Juste une question: quand mettre le paillis? Est ce que la terre n’est pas encore trop froide? (région de tournai)
    Bonnes fêtes de Pâques

    1. Merci pour ce commentaire, ça me fait plaisir! 😉 C’est vrai que le jardin est un bon moyen d’oublier les tracas du quotidien, de se vider la tête!
      Il ne faut pas mettre le paillis en période de gel, ni sur un sol très sec en période de sécheresse (il faut mieux bien arroser avant de poser le paillis dans ce cas)! Attendre que le sol se soit un peu plus réchauffé est une bonne idée.
      Il est déconseillé de mettre en ce moment du BRF car il peut provoquer un phénomène de « faim d’azote » en se décomposant. Ou alors il faut faire un apport de matière azotée pour compenser (sang séché, herbe de tonte en fine couche…). Mais le mieux pour le BRF c’est de le mettre en automne/hiver (avant fin janvier).
      Bon week-end de Pâques 😉

  5. Bonjour Malorie,

    Grand merci pour cette check liste. Je me demande toujours à cette période ce qui peut être fait sans mal faire, et encore plus au potager. Vu que nous ne sommes pas bien éloignées et donc sous le même climat, je sais que je peux me fier à 300% à ta liste.

    Aurais-tu un conseil à me donner pour ce qu’il y a lieu de faire avec les arbustes qui ne bourgeonnent pas et qui semblent morts parce que les branches sont sèches et cassantes mais quand on gratte l’écorce, il y a du vert plus bas, plus près de la base. Instinctivement j’ai coupé les branches sèches jusqu’à arriver proche de la partie verte qui paraît encore en vie mais je ne sais pas si j’ai bien fait et/ou si je dois faire autre chose pour le faire redémarrer. C’est un petit magnolia liliiflora nigra qui est dans cet état là.

    Je te souhaite un beau weekend de Pâques. La météo s’annonce plus fraîche mais j’espère que nous aurons quand même quelques rayons de soleil pour la chasse aux œufs des enfants.

    Belle journée.

    Sophie

    1. Bonjour,
      Tu as bien fait de supprimer les parties mortes. Quand on n’est pas sûrs, on peut se permettre d’attendre 15 jours de plus pour voir ce qui bourgeonne ou pas avant de couper trop précipitamment. Certains arbustes ont un démarrage plus tardif et il ne faut pas forcément s’alarmer.
      300% c’est beaucoup trop car je ne suis pas vraiment la référence en matière de potager, c’est moins mon « truc »! Mais bon, je sais que les conseils que j’ai écrit ne sont pas mauvais pour autant… 😉
      Bon week-end de Pâques

  6. Bonjour Madame,
    Je pense que vous n’avez rien oublié, mais je voudrais ajouter un petit mot pour les personnes qui ont des cercis ‘Forest Pansy’. Le mien a eu des grosses branches cassées lors d’une tempête il y a 3 ans et je l’ai coupé à ras en me disant que je l’enlèverais plus tard. Quelle ne fut pas ma surprise de voir des pousses rejaillir! Je l’ai laissé pousser et je ne le regrette pas car il forme un bel arbuste et le soleil peut encore jouer dans le feuillage. Chaque année, après la floraison peu importante, je le retaille un peu pour qu’il ne devienne pas trop grand et qu’il soit assez équilibré. Je ne sais pas si vous avez vu chez Francis Peeters ce que son cercis ‘Ruby Fall’ est devenu. C’était un cercis pleureur sur tige qui s’est cassé lors d’une tempête et à présent, il est devenu rampant et c’est d’un bel effet. Bonne journée.

  7. Coucou Malorie!
    Je ne suis pas trop en retard cette année, je trouve même que le jardin, depuis qu’il est densément planté, me demande de moins en moins de travail en fin d’hiver (où est-ce que je suis devenue plus efficace ? J’en doute fort, toujours le nez en l’air, à papillonner d’une tâche à l’autre en fonction de ce que je vois! ). Tailles, désherbage, transplantations…manque les plantations mais comme je suis trop loin de mes pépinières adorées….
    Quand mon mini-potager sera opérationnel, je tiendrai compte de ta « to do-list », ce n’est pas trop mon « truc » non plus mais le plaisir de déguster sa propre production, aussi petite soit-elle, est inégalable n’est-ce pas? Alors je me lance un peu cette année, pas trop vite, le concepteur de la mini-serre(l’Homme) n’a appris la nouvelle que la semaine dernière !
    Ma prochaine tâche sera de remettre en état mes chemins enherbés toujours chamboulés par les rongeurs en hiver, puisque la première tonte est en train de se faire! (Du paillis en perspective à mélanger au broyat des coupes et adventices séchées récoltées lors du nettoyage de printemps). Mission du WE.
    Merci pour ces rappels toujours utiles et agréablement illustrés,
    Passe un beau WE !
    Bisous

  8. Bonsoir Malorie,
    votre site est devenu pour moi une malle aux trésors…
    Quel plaisir de découvrir vos articles qui sont, pour une novice comme moi, un nid d’informations et de découvertes, un nouveau « livre » de chevet que je consulte pratiquement tout les jours.
    Mon envie d’embellir notre jardin n’en est que plus forte et je trouve en vos conseils et vos idées de beaux projets à mettre en place.
    Merci pour votre disponibilité et votre enthousiasme.
    Belle soirée à vous

    1. Merci, c’est super gentil! 😉 Je me réjoui de voir l’évolution de votre jardin au fil des mois et je suis heureuse si mon blog vous inspire et vous encourage pour poursuivre les plantations 😉

  9. Je suis à jour des tâches à effectuer au jardin: le télétravail a du bon!
    Mais je redoute ce froid polaire annoncé cette semaine. Moins 5 degrés, j’imagine pour l’avoir vécu ce que cela va donner sur les jeunes pousses.
    J’ai souris en voyant tes primevères fraichement transplantées: j’ai fait de même, j’en ai rajouté plusieurs dizaines ici et là (on en a jamais assez, elles apportent tellement de gaieté) et des semis d’hellebores.
    Bon week end Pascal!

    1. Oui, la météo annoncée ces prochains jours va peut-être faire souffrir certaines jeunes pousses tendres :/
      Bah, on fini par s’y habituer hein!? 😉
      La photo des primevères divisées date de 2019. Cette année, je te le dis, je n’ai eu le temps de rien…

  10. Eh bien je suis contente d’avoir déjà effectué une partie des choses listées car un mois n’y suffirait pas ! Comme il peut faire vite chaud chez moi j’ai avancé les divisions de vivaces au mois dernier, les rosiers sont taillés aussi depuis un moment, j’ai commencé en février. Je vais leur mettre un peu de sang séché les premières floraisons sont toutes proches. Les bordures quasiment terminées car mon mari voulait faire la première tonte (on tond 4 à 5 fois sur l’année) et là c’est sauve-qui-peut, tout ce qui dépasse risque d’être coupé ! Le désherbage devient facile sauf dans les nouveaux massifs. Dans les anciens les plantes occupent l’espace, dans les nouveaux, le paillage se fait au fur et à mesure des tailles…J’ai encore un sac d’herbe de cette tonte à utiliser. Lors de la dernière tonte l’an dernier les herbes devaient être bien en graines car j’ai un beau gazon juvénile par place dans les massifs !
    Comme toi, je me précipite vers les vendeurs de plantes à chaque nouvelle annonce de restriction. Chaque jour de bons tours de jardin pour admirer ce qui pousse et pause café au soleil. Beau week-end. Bises

    1. Eh bien tu es vraiment bien à jour! Bravo! Moi j’ai tant à faire encore ici… et il faudrait que ce soit fini avant qu’ils viennent refaire ma pelouse… Je ne sais pas comment je vais faire…. 😉

  11. j’ajouterai 2 choses : quand les bulbes sont défleuris , je laisse bien sûr le feuillage jaunir , et je saupoudre au pied de la cendre ;elle est riche en potasse. bel effet chez moi l’année suivante.
    quant au paillis à cette époque , il est un super abri pour les multitudes de bébés limaces, alors il faut le remuer au râteau ou carrément l’enlever et le mettre en tas ds un coin retiré du jardin , là il achèvera lentement sa maturation
    j’ai profité du très beau temps pour semer ds une grande jardinière ( je n’ai plus de place en pleine terre ) du Mesclun , 4 jours après , toutes les petites pousses étaient sorties , j’espère que dans 3 semaines nous pourrons nous régaler de cette bonne petite salade

    1. Bon truc la cendre de bois! 😉
      Quel boulot de déplacer le paillage! Je ne me donne pas cette peine, mon dos n’y survivrais pas! 😉
      Je vais aussi réhabiliter mon petit potager et y faire les premiers semis! J’ai hâte!

  12. Bonjour à vous. Je le permet de suggérer ici mes principes de taille Afin d’éviter les tailles d’arbustes destructrices de nids et autres locataires, je taille tous les arbustes en février (en Bretagne). La technique diffère selon qu’ils fleurissent au printemps donc sur les pousses de ou des années précédentes dont il faut le plus souvent juste éliminer les plus vieux rameaux du centre et laisser les autres intacts ou à la rigueur réduire les plus longs toujours au dessus d’un rameau (tire-sève) afin de maintenir un port naturel. Les floraisons estivales sont taillées de manière plus sévère mais ils s’empressent à former une ramure dont les bourgeons floraux vont se former durant la pousse de printemps et d’été. Cela donne d’excellents résultats dans le respect de la physiologie des arbustes qui n’apprécient pas toujours d’être amputés de leur branches pleines de sève élaborée en mai et juin et la floribondité reste tout à fait appréciable !

    1. Voilà une astuce très intéressante pour respecter la petite faune du jardin!
      C’est vrai que la taille, après floraison, des arbustes printaniers, va à l’encontre de la protection des nichées d’oiseaux… Votre solution est donc particulièrement indiquée.
      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience!

  13. Bonjour Malo .
    Merci pour ces belles photos et vos précieux conseils. Votre jardin et celui de Bene sont pour moi des références ,mais j’avoue que je fais d’énormes erreurs et perds souvent de jolies plantes : nos différences de température et ma terre argileuse y sont pour beaucoup. Peu importe ! Ne dit-on pas  » cent fois sur le métier ,remet ton ouvrage : ?
    Une question : j’ai 3 hellébores et 2 n’ont pas refleuri cette année. Est-ce normal?
    Je suis presque à jour des travaux d’avril…… et attends avec impatience une nouvelle commande de vivaces.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *