🐸 Travaux d’avril au jardin : Nettoyage du bassin

Avec l’arrivée du printemps, les poissons rouges se sont réveillés, l’eau s’est un peu réchauffée et nous avons même constaté le retour de Tonton le triton dans notre petit bassin.
Alors, nous avons profité d’une matinée ensoleillée pour ramasser les débris végétaux au fond de l’eau et diviser les plantes aquatiques.  Voilà 2 ans que nous n’y avions pas touché et les racines débordaient de leur contenant!

Les racines d’une plante de berge s’étaient même glissées en-dessous des pavés du bord et nous avons dû enlever plusieurs pierres avant de pouvoir soulever la plante.

Diviser les plantes aquatiques

Toutes les plantes ont donc été sorties de l’eau, une à une, afin d’être nettoyées et divisées.
C’est le moment de tailler au niveau du collet toutes les feuilles brunes, fanées, avant que les nouvelles pousses ne soient trop développées.

Dans les paniers de plantes, nous avons trouvé plein de petites bêtes que nous avons remis dans l’eau sans tarder…

tailler au niveau du collet les feuilles fanées, de l’année précédente, avant que les nouvelles pousses ne sortent

Ensuite, avec un outil tranchant, une fourche-bêche ou un couteau bien aiguisé, nous avons récupéré les jeunes pousses vigoureuses en périphérie des souches, en veillant surtout à ce que chaque morceau possède un départ de tige et des racines. Le centre de la touffe, qui est en fait la plus vieille partie de la plante, est épuisé et ne donnera plus grand chose…

on garde les plus jeunes éclats, les plus vigoureux, qui sont en périphérie de la souche. Le centre est plus vieux.

Nous avons bien démêlé les racines avant de replanter les plus beaux éclats dans leur contenant.  Ce n’était pas toujours facile! De vrais sacs de noeuds!
Dans certains cas, on n’a même pas réussi à sortir la souche de son contenant devenu trop étroit! Heureusement, j’avais des paniers de réserve dans la cabane de jardin, pour repiquer les pousses prélevées.

division des plantes aquatiques, démêler les racines

Pour le nénuphar, j’ai mis quelques centimètres de terreau « spécial plantes aquatiques » au fond du panier perforé prévu à cet effet.
Pour chaque plante, j’ai gardé plusieurs morceaux que j’ai installés en disposant correctement les racines, avant de recouvrir de petits graviers poreux et tasser.  Nous avons lesté les contenants avec de grosses pierres posées à la surface.

installer les plantes dans un panier perforé spécial pour plantes aquatiques
tous les paniers sont recouverts de substrat spécial bassin, ce sont des petits graviers poreux.

Ramasser les débris végétaux

Avant de remettre les plantes aquatiques en place, nous avons ramassé les feuilles mortes et autres déchets végétaux qui s’étaient accumulés au fond du bassin. Ils sont allés nourrir le compost!
Il a aussi fallu brosser un peu la bâche pour décoller les algues des parois.
Quand il y a trop de matières organiques en décomposition au fond du bassin, les algues vertes se multiplient à vitesse grand V !

 

Théo, mon fils aîné, a tout filmé.  Il a gentiment proposé de mettre le confinement à profit pour faire un montage vidéo! Je me réjoui de voir le résultat! Je vous montrerai 😉

5 commentaires sur “🐸 Travaux d’avril au jardin : Nettoyage du bassin

  1. un gros travail qui m’attend aussi! mais tous les ans, je diminue le nombre de plantes en pot,(car ces plantes de mare sont très volubiles) et dans la 2ème mare que nous avons créée l’an dernier, nous avons directement fait une rigole assez profonde remplie de terre spéciale bassin et enfoncé directement les plantes dedans. Si les plantes se multiplient trop, j’arrache, je propose la bouture ou direct sur le compost, j’ai moins de soucis. Mais il faut une belle surface d’eau.
    J’aime beaucoup les petits films bien didactiques que tu fais, alors j’attendrai celui ci avec impatience!
    bonne semaine Malo, bon confinement

  2. Je m’y suis attaquée aussi cette semaine. Mais je me suis contentée de couper ce qui était mort, car je n’avais pas de réserve de paniers pour diviser les plantes. On verra après le confinement!
    Tu as retrouvé ton triton, j’ai retrouvé mes poissons..et la plupart des bébés!
    Bonne soirée Malorie, Véro.

  3. J’ai renoncé à mon petit bassin, car je ne pouvais plus m’occuper correctement des plantes – mon dos refusant d’aller si bas et mes genoux étant bloqués. Ma petite fontaine et son terrain inondable adjacent ne m’offrent pas le même plaisir et je regrette surtout la disparition des tritons et des grenouilles rousses… Mais par chance, les libellules sont encore là!
    Bonne réussite pour la reprise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *