La famille s’agrandit! Tonton le triton…

Nous sommes heureux de vous annoncer l’arrivée au jardin de Tonton le triton.
Il a rejoint la famille et s’est installé dans notre petit bassin qu’il a détecté à distance grâce à l’odorat! Quel flair!

Oh, rien d’exceptionnel puisque le triton alpestre, bien qu’espèce menacée, est largement répandu dans toute la Belgique! Mais qu’est-ce que nous sommes contents de l’accueillir!
Hugo l’avait déjà repéré au printemps dernier. Mon Namoureux l’avait aperçu quelquefois ce mois de mars mais moi, je l’ai vu pour la première fois ce week-end!

Il mesure environ 10 cm. Son ventre est orange éclatant et son dos est brun-bleuâtre.
Les flancs bleu ardoise à blancs, sont ponctués de taches noires bien visibles.

Le petit gars est vigoureux et rapide comme l’éclair! Impossible de déclencher l’appareil photos à temps quand il remonte à la surface! Alors j’ai fait le guet presque une heure pour filmer ses furtives apparitions…

Habitat

Le triton alpestre passe une partie de l’année sur terre mais, de mars à juin environ, il rejoint un point d’eau calme et peu profond (des étangs jusqu’aux fossés, mares de jardin, abreuvoirs et ornières forestières) pour se reproduire et pondre des œufs.
Tonton le triton a donc tout naturellement profité de notre petit bassin nouvellement installé au jardin.

Malheureusement pour lui, on n’a pas encore repéré de jolie femelle… Alors Tonton s’ennuie… En attendant de pouvoir arborer sa belle livrée nuptiale, il joue à cache-cache pour passer le temps! Il nage… Il attrape quelques insectes à la surface de l’eau, il multiplie les furtifs aller-retour à la surface pour respirer à l’air libre,…
Bref, il me nargue!…

Mais comme il paraît que les mâles précèdent les femelles de quelques jours, sa dame peut encore arriver… qui sait!?

Le triton alpestre est relativement fréquent dans les plaines, les régions de plateaux et moyenne montagne, parfois jusqu’à 3000 mètres d’altitude.
Son habitat terrestre varie des forêts de feuillus et de conifères aux bocages, prairies et jardins, à proximité d’un plan d’eau stagnante. Tonton hibernera sans doute à l’abri du gel dans une cavité souterraine, sous un tas de pierres ou sous le tas de bois tout proche du bassin.

Au printemps, il quittera son abris pour rejoindre la mare. Il muera et sa peau rugueuse et terne sera remplacée par une peau lisse et plus colorée qui permet une respiration partielle dans l’eau.

Prédateurs

Quand bien même Tonton trouverait-il une femelle devant laquelle exhiber ses couleurs et onduler la queue (parade nuptiale), Tonton a peu de chances de pouvoir assurer sa descendance dans notre bassin car nous avons des poissons rouges!
Or, les larves de triton sont la proie des insectes, des larves de libellules, des poissons et des oiseaux d’eaux.

Régime alimentaire

En phase terrestre, il ne sort de sa cachette que la nuit et rampe lentement sur le sol à la recherche de petits animaux aussi lents (vers, carabes, cloportes, petites limaces, œufs) mais dans l’eau il se montre beaucoup plus vif et rapide, tant pour se nourrir que pour échapper à ses prédateurs.
En phase aquatique, il se nourrit de petits crustacés, de larves d’insectes, de larves de libellules, d’œufs de tritons et de têtards de grenouilles, d’invertébrés terrestres tombés dans l’eau, des œufs de grenouille rousse. Par contre, les œufs et larves de crapaud semblent non comestibles…
Les larves se nourrissent plutôt de plancton.

7 commentaires sur “La famille s’agrandit! Tonton le triton…

    1. Ouiii, je suis ravie! Quelles belles surprises toutes ces petites bêtes que le jardin accueille! Le bassin nous amène vraiment toute une faune que j’adore observer, comme le ballet des demoiselles en ce moment!

  1. Coucou Malorie
    Je te suis sur ce nouveau blog que je découvre avec plaisir, notamment avec la découverte de ce joli triton, j’espère que tu auras bientôt un nouveau couple au jardin et peut être des bébés ces prochains mois
    Bises et belle semaine

  2. Ta patience est récompensée et c’est très gentil de nous en faire profiter. Je préfère ces petites bêtes là aux « pestouilles » dont tu nous parles après. Merci pour les images et les infos. Belle fin de journée. Bises

  3. J’en ai trouvé un dans mon bassin aussi et j’ai des têtards de crapauds, je surveille. De la vie dans un petit bassin, c’est super! J’espère qu’il va vite se trouver une femelle. Bon dimanche

  4. Salut Malo
    trop mignon, ton nouveau compagnon! Comme nous en avons aussi chez nous (petite mare et une baignade naturelle), je te suis très reconnaissante pour toutes ces informations que je n’ai jamais pris la peine de chercher. Super! Et sur ta vidéo, on voit bien la nouvelle cascade qui a déjà l’air d’être là depuis toujours. J’aime bien le bruit de l’eau qu’elle crée!
    A bientôt, j’espère, gros bisous
    Cordula (ta groupie de Beervelde – où je n’ai pas pu aller cette année, snif!)

    1. Nous sommes enchantés de cette nouvelle cascade! Le bruit est agréable et en plus, les moineaux viennent y boire, c’est adorable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *