Primula vulgaris

Je crois que mes premières primevères (primula vulgaris ou p. acaule) ont été récupérées dans le jardin de mes parents où elles prolifèrent généreusement.

primula vulgaris en mélange;, chez mes parents

Chez eux, les « coucou » (primula veris) se mêlent aux primevères des jardins (p. vulgaris ou p. acaule) et apportent un air plus naturel avec leurs petites hampes florales.
J’adore ces sauvageonnes! J’en avais d’ailleurs planté au jardin au printemps dernier. Elles fleurissent un peu plus tard et j’attend de savoir si je vais retrouver les miennes cette année!

primula veris ou « coucou » sauvage, chez mes parents

Depuis, chaque année, il y a aussi un peu plus de ces jolies petites fleurs toutes simples mais bien robustes qui se ressèment dans mon jardin et j’en suis ravie.

primula

Leurs rosettes de feuillage sont présentes tout l’hiver et donnent des touches de vert dans la grisaille. Souvent elles fleurissent, avec parcimonie mais ça compte tout de même, durant tout l’hiver!

primula vulgaris en fleurs, début novembre
primula en fleurs, en janvier

Leur floraison précoce apporte de la couleur au jardin très tôt, malgré les gelées, et jusqu’en mai.

Début janvier, j’ai remarqué les pétales tout abîmés et j’ai d’abord pensé que les limaces se régalaient déjà…  mais tout bien réfléchi, je pense que ce sont les oiseaux qui apprécient beaucoup la sève sucrée des primevères!  Tant mieux! Je les préfère aux baveux!

les oiseaux ont picoré les pétales des primevères

Les primevères s’installent aussi bien au pied des arbustes caduques, à mi-ombre, qu’en bordure de massif, au soleil…

primevères

Et se ressèment dans la pelouse…

primevere

Il est facile de prélever les jeunes plantes ou de diviser les grosses touffes, pour les repiquer où bon nous semble. Ce que j’ai fait cette semaine au jardin, en arrosant bien ensuite.

Quand elles fleurissent, je trie les coloris. Ici je ne laisse que les blanches et jaune pâle.
Là, je transplante les roses et violacées…

primula vulgaris
primula

Elles sont très jolies au jardin ou en jardinières, associées aux hellébores, à des myosotis ou aux bulbes précoces.

hellebore ‘Anémone Pink’ et primevères
primevères et bergenia
primula et galanthus (perce-neige)

Je ne saurais plus me passer de ces petites fleurs qui égaient le jardin bien avant l’explosion printanière, avec les hellébores et les perce-neige!
Elles se font ensuite discrètes et laissent s’exprimer leurs voisines, sans nécessiter d’autres soins qu’une division des touffes devenues trop imposantes.

21 commentaires sur “Primula vulgaris

  1. Magnifique! Je dois en « importer » des champs alentour car dans ma « prairie » et dans tout le jardin il n’y en a pas! Et l’été a été si chaud que les pieds plantés le printemps dernier ont disparu. Je les adore aussi. Bon dimanche.

  2. jolie scène j’en ai pas mal aussi et leur couleur ne dégénèrent pas car la terre est acide . je pense que pour les muscaris ,je les mettrais dans des vasques pour que les rats taupier ne les boulote pas .

  3. Bonjour Malo,
    L’an dernier, j’avais planté deux P veris, elles ont refleuri à l’automne et tout cet hiver, au point que je me disais que je ne les reverrai plus.. et bien non, elles sont superbes encore pour l’instant. J’ai remarqué toute une série de bébé pas loin de leur pied..
    Il m’a semblé que les oiseaux en sont moins friants.
    Les autres, les vulgaris plus multicolores et plantées l’an dernier, sont occupées à se réveiller, Mes chouchoutes sont les denticulata.; qui sont en train de peaufiner leurs fleurs, durant tout l’été, elles offrent de grands feuillages en forme de salade.. j’aime beaucoup leurs couleurs.. Bonne fin de week end

    1. Elles sont volontaires ces primevères!!! Je n’ai pas ta chance et j’attends toujours la floraison des p. veris.
      J’adore aussi les denticulata qui préparent une jolie floraison! Bisous

  4. La photo de chez tes parents est superbe! En masse comme ça, c’est extra! J’en ai aussi chez moi dans le massif avec les opalias devant la fenêtre de la cuisine. J’en avais mis un pied acheté dans le commerce et elles se sont naturalisées de toutes les couleurs. C’est vraiment chouette à cette époque de l’année. Gros bisous.

  5. Ton article est un vrai régal Malo. Magnifiques toutes ces primevères un peu partout. Je t’avouerai les avoir installées au jardin que l’année dernière. Elles forment d’énormes touffes comme chez tes parents. Je regrette même de ne pas les avoir plantées plus tôt … Bises et bon dimanche.

  6. Comme c’est joli Malo et ce que j’aime tes pavés gris ! Tiens je devrai en prendre de la graine et les diviser pour les replanter ailleurs mais il y a tant à faire partout que je ne sais où donner de la tête. Un doux dimanche Malo ! Bizh d’une Bretagne plus que frisquette ces jours-ci.

  7. Des fleurs tout l’hiver, y comprit dans les prés. Elles attendent les jonquilles qui fleuriront par milliards. La montagne jaunit, c’est le signe que le printemps arrive.
    Un petit trio du moment : crocus (enfin ceux laissés par les campagnols), helebores et primevère. De quoi vous redonner le sourire après une averse de neige car aucun de la craigne

  8. Ce sont parfois les plantes les plus simples qui attirent l’oeil. En ce moment, elles font partie des quelques plantes à me réjouir de leurs fleurs et rien que pour cela je ne m’en passerais pas non plus. Des plantes si faciles et qui nous remercient ainsi on ne peut que les remercier.

  9. oui chez tes parents, le jardin est superbement fleuri! comme toi j’adore ces primevères, j’en ai ramené un bon paquet du jardin bourguignon de mes parents cet automne et toutes sont en fleurs en ce moment, sauf le coucou sauvage.. Dans ma Lorraine natale, il y en avait partout dans les prés! je vais copier quelques unes de tes idées quand je les planterai..en ce moment elles sont en pots,
    quel joli sujet de billet! bonne soirée des bises de Bretagne

  10. Merci pour ces belles photos ! Je les connais bien ces mignonnes primevères et je les mets parfois dans mes pots au printemps en attendant les fleurs d’été. Elles égaient les parterres aux arbustes nus l’hiver. Tu as bien raison de les apprécier.

  11. Tu as bien raison, ces couleurs de début de printemps sont essentielles au moral je crois bien !
    Je n’aime pas trop les nouveaux cultivars que les pépinières sortent un peu partout…chez toi, elles restent simples et naturelles, c’est parfait !

  12. Superbe ta 1ere photo : super effet cette association entre muscaris et primevères. ça me donne envie de faire la même chose. Mes primevères sont dans ma pelouse.
    Bonne soirée et félicitations à tes parents

    1. Mes parents seront contents de lire combien on apprécie leurs primevères! Ils récupèrent souvent des semis dans la pelouse pour les repiquer dans le parterre autour des muscaris! 😉
      Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *