Les phlox paniculata

Les phlox paniculata ont mérité leur place au jardin!
Je les trouve très beaux dans les massifs fleuris, bien dressés sur leurs tiges raides et feuillues, et leur généreuse floraison parfumée fait le bonheur des insectes butineurs.
Ils supportent très bien la concurrence des autres vivaces et des graminées dans les plates-bandes et demandent peu de soins.
Mes préférés sont ceux aux tons doux, rose, blanc, lavande, mais il en existe des rouges, rose vif, bleus ou violets.

Dans mon jardin, mes bons vieux phlox blancs ‘David’ et ‘Rembrandt’ ont particulièrement bien résisté à cet été chaud et sec.  Ils offrent longtemps des fleurs parfumées réunies en épaisses panicules coniques.

phlox paniculata ‘David’, aux inflorescences blanches et coniques en juillet-août, vigoureux et sain, 1m x 0.6m

Mais l’année dernière, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce phlox ‘Jeana’. Ses fleurs sont si délicates, si légères, tellement plus « naturelles »… Je suis fan!
Malheureusement, lui, encore tout jeune, a beaucoup moins apprécié cet été particulier. Il n’a absolument pas fleuri!
J’avais pris la précaution d’étaler un paillage au pied mais j’avoue que je ne l’ai que très peu arrosé malgré son jeune âge.
J’espère néanmoins ne pas l’avoir perdu. Je croise les doigts pour le retrouver en pleine forme en 2019.

Achat de Beervelde en mai 2017, le ravissant phlox paniculata ‘Jeana’

Suivant le choix des variétés, il est possible d’avoir des phlox paniculés en fleurs de juillet, pour les plus hâtives,  jusqu’à octobre, pour les plus tardives. Leur hauteur varie de 80 à 120 cm.

Plus « électrique », le phlox ‘Blue paradise » apporte de la couleur mais chez moi il fleurit un peu moins longtemps.

phlox ‘Blue Paradise’ et achillea ptarmica ‘The Pearl’

Conseils d’entretien

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour prolonger la floraison.
N’hésitez pas à les pailler dès que les températures montent pour leur maintenir un peu de fraîcheur au pied.  Les arrosages peuvent être nécessaires en cas de sécheresse prolongée.

En fin d’hiver, je rabat la touffe à quelques cm du sol et je fais un apport d’engrais organique pour favoriser la floraison.
Si vous préférez rabattre les tiges en automne pour ne pas voir le feuillage noirci tout l’hiver, coupez les tiges fanées en tronçons que vous laisserez sur la souche pour la protéger du froid et abriter les insectes auxiliaires.

Au bout de 4 ans, divisez-la, afin de lui redonner un nouveau souffle (à l’automne après que les tiges soient fanées, ou en fin d’hiver).

Il est parfois nécessaire de les tuteurer en situation venteuse car leurs tiges raides peuvent casser.

Plantation des phlox paniculés

A la plantation, effectuez un apport de compost ou de fumier bien mûr (ou à défaut, de terreau pour plantes fleuries). Le phlox est une plante très gourmande!

Choisissez un massif exposé au soleil non brûlant ou éventuellement, partiellement à l’ombre claire.  A mi-ombre, leur floraison sera moins abondante. Ils apprécient les expositions chaudes, toutefois le sol doit rester frais.
Ils se contentent d’une terre ordinaire bien qu’ils préfèrent une terre drainée, riche et humifère, de préférence pas trop calcaire.  Assez tolérants quant au pH du sol, il est quand même recommandé, en sol acide (PH < 6), de faire des apports de calcium afin de remonter le PH du sol (un peu de cendre de bois l’hiver…).
Espacez chaque plant de 30 cm environ et arrosez régulièrement les premières semaines.

Bien qu’ils soient assez rustiques, j’ai perdu trois jeunes pieds qui avaient été plantés à l’automne.
Aussi, je préfère les planter au printemps… en surveillant de près les limaces qui sont friandes des jeunes pousses.
Ils ont ainsi le temps de bien installer leurs racines. Une fois le phlox bien établi, il ne nécessite plus de paillage hivernal.

En novembre 2013, j’avais planté deux phlox ‘Reine du Jour‘ au joli petit coeur rosé.
J’en avais aussi ramené un autre du jardin de Berchigranges, dans les Vosges, mais il n’a jamais repris. Hélas!

 

Les fleurs des phlox paniculés sont comestibles!

Je l’ai découvert aujourd’hui! Elles s’utilisent dans les crudités, les salades de fruits ou confites. Y avez-vous déjà goûté?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *