Que faire au jardin en juillet/août ? Farniente!

1. Pro-fi-ter!

C’est l’été! On se repose, on se promène, on invite des amis pour un barbecue sur la terrasse!
On profite des transats pour se détendre, lire, tricoter, siroter un verre, faire la sieste,… et on se laisse aller à rêver!
Je n’attends pas le soleil pour m’asseoir au jardin, ne fût-ce qu’un instant, parfois même sous le parasol quand il pleut! Le plaisir des pluies d’été…
Mais enfin là, avec la canicule et la sécheresse, la question ne se pose pas, on file au jardin tôt, ou tard, en évitant les heures les plus chaudes pour ne pas fondre comme… crème glacée au soleil!

2. Regarder pousser les fleurs…

Quand je me pose au jardin, je savoure ma tranquillité, je profite de l’instant et je contemple la nature autour de moi, les abeilles qui butinent, les oiseaux qui viennent boire au bassin…
L’observation est une étape importante dans la conception d’un jardin harmonieux…
Un jardin est en perpétuel mouvement. On note mentalement les plantes à déplacer, à diviser, à ajouter,… Les associations de feuillages qui fonctionnent … ou pas!

rosa ‘Opalia’ et heuchère de mon copain Bruno

3. Pailler le sol, ça simplifie la vie!

Maintenir une bonne épaisseur de mulch, ça diminue considérablement le travail : pas besoin de biner, presque plus de désherbage, moins d’arrosage,… et davantage de temps pour le farniente (cfr points 1 et 2, de loin les plus importants en juillet/août)!
On continue donc de couvrir le sol en laissant dans les massifs l’herbe de tonte (en fine couche au pied des tomates par exemple) et les déchets de taille des arbustes à floraison printanière (cfr point 6)
Tout au long de l’été, on peut tailler les branches des glycines devenue encombrantes… et les laisser directement sur le sol…

déchets végétaux en paillage

4. Arrosez le soir…

Je suis bien mal placée pour donner ce conseil, moi qui oublie souvent d’arroser mes potées et jardinières…
En cas de sécheresse prolongée, les hydrangea sont les seuls auxquels je verse un arrosoir de temps en temps.

Si il fait sec, arrosez les plantations récentes qui n’ont pas encore développé leur système racinaire.  Mieux vaut arroser généreusement 1 à 2 x /semaine qu’un petit peu tout les jours pour qu’ils puissent s’installer et aller puiser l’eau en profondeur.
Arrosez au pied des plantes, de préférence le soir pour que l’eau ne s’évapore pas et pénètre en profondeur dans le sol. Les plantes en profiteront toute la nuit!
Pour ce faire, récupérez l’eau de pluie autant que possible…

quand je rempli l’arrosoir au robinet relié à la réserve d’eau de pluie, Timinou vient toujours boire un peu!

5. Remplir les bassins et les bains d’oiseaux

Installez un abreuvoir pour oiseaux et déposez chaque soir une coupelle d’eau sur le sol pour les hérissons afin qu’ils trouvent de quoi se désaltérer, surtout en cas de canicule!
Ajoutez de l’eau dans les pièces d’eau si le niveau descend trop au cours de l’été.

le petit bassin

6. Supprimer les fleurs fanées

Achevez la taille des arbustes qui fleurissent en fin de printemps : couper les tiges défleuries des seringat, deutzia, choisya, céanothe, weigelia, lavandes, lilas, ribes, etc.
Fin juillet, on peut tailler aussi les aubépines, les pyracanthas,… Les nichées d’oiseaux sont normalement finies mais restons attentifs!

Ne taillez les rosiers non remontants que si ils ne fructifient pas à l’automne. Ce serait dommage de se priver des jolis cynorrhodons décoratifs.
Par contre, coupez au fur et à mesure les fleurs fanées des rosiers remontants (ce sont ceux qui refleurissent en cours d’été) pour les inciter à produire de nouvelles fleurs.

Supprimez les fleurs fanées des vivaces pour en prolonger la floraison : hémérocalles, achillées, gaillardes, scabieuses, cosmos,…
Rasez carrément le feuillage des géraniums vivaces ou des alchemilles qui vous semblent fatigués. Un nouveau feuillage naîtra bientôt!

rosier ‘Iceberg’ grimpant (fanaison)

7. Plantez, semez, marcottez…

Plantez des bulbes d’automne (cyclamens de Naples, glaïeuls, colchiques, crocus safran…)

Récoltez des graines d’annuelles et semez-les directement en place dans vos massifs ou chez des amis: campanules, ancolies, nigelles, cosmos, myosotis, linaria, cyclamens, balsamines, roses trémières, pensées, silènes, giroflées, delphinium,,….
N’arrachez pas systématiquement les plantes montées en graines, elles nourriront les oiseaux et petits mammifères pendant l’hiver, elles abritent bon nombre d’insectes auxiliaires du jardinier pendant toute la mauvaise saison, certaines restent décoratives et en plus les graines se ressèmeront naturellement pour apporter une touche de spontanéité à vos massifs.

En juillet, on peut marcotter les clématites, jasmins, bignones,….

capsules de graines d’ancolies

8. Tondez la pelouse chaque semaine… ou pas!

En été, ne tondez pas votre gazon trop court.

Quand on dispose d’assez d’espace, on peut même laisser des zones non tondues, c’est moins contraignant et cela favorise la biodiversité avec l’installation de nombreux auxiliaires utiles au jardin. … Et puis c’est joli un coin champêtre comme ça!

prairie sauvage
prairie sauvage
prairie sauvage

9. Accueillez la petite faune pour vous aider au jardin

Si vous suivez mes conseils depuis un moment, vous avez déjà banni les pesticides et les traitements insecticides, même le savon noir! Vous avez planté ou semé plein de fleurs mellifères et installé des nichoirs, des bain d’oiseaux, des abris à insectes, des tas de bois, de branchages et de feuilles, un tas de pierres, une zone de pelouse non tondue peut-être aussi… afin de favoriser la venue des auxiliaires, leur nidification et leur hibernation pour qu’ils s’installent durablement au jardin.
Coccinelles, syrphes, chrysopes, hérissons, grenouilles, triton, abeilles, guêpes solitaires vous aident à réguler le développement des ravageurs au jardin.

larve de syrphe, un précieux auxiliaire du jardinier

10. La taille et l’entretien des tilleuls palissés

Les tilleuls palissés doivent être taillés au moins une fois par an, en juillet-août : on laisse seulement quelques centimètres de nouvelles pousses chaque année de manière à ce qu’il se densifie mieux.
Il s’agit de créer des haies de faible épaisseur. Pour cela, les pousses qui sont perpendiculaires au palissage peuvent être supprimées durant l’été si nécessaire.
Il faut attacher les pousses au fur et à mesure de leur croissance sur la structure.

Taille des tilleuls palissés début août

11. Au verger et au potager

Le potager, c’est moins mon truc que les fleurs… Mais  l’été, je récolte avec gourmandise les tomates, les jeunes courgettes, plus savoureuses, je coupe les salades à tour de rôle comme ça elles ont le temps de refaire des feuilles pour plus tard…
Je me régale des cassis, groseilles ou framboises que je déguste à peine cueillis! Ne m’invitez pas chez vous au moment de la récolte, il ne vous restera plus rien! 😉

J’arrose les plants de tomates qui sont sous la serreet je les attache sur les tuteurs au fur et à mesure que les tiges poussent.
Suivant les conseils d’une spécialiste rencontrée à la fête des plantes de Bergères, je ne supprime plus les gourmands aux aisselles des feuilles.
Mais cette année, comme ma serre s’est déchirée au printemps, je n’ai installé que 2 plants de tomates-cerises dans un bac potager…  Un de mes projets pour l’été 2019 sera de bricoler une nouvelle serre! (Euh, il y a des bricoleurs parmi vous pour venir m’aider ? 😉

courgettes et tomates du potager

Dans son jardin, mon papa produit ses propres semences de courgettes et de tomates.

De votre côté, vous pouvez butter les haricots pour favoriser l’enracinement et économiser l’eau d’arrosage.

Semez encore des légumes d’automne (épinards, mâche, navets, arroche, betteraves, bettes, carottes, cerfeuil, chicorées, choux, cresson, fenouil, oignons blancs, persils, poireaux, pois, pourpiers, radis, roquettes, salades…), et si vous avez un coin « vide », semez de l’engrais vert.
Continuez à éclaircir vos légumes semés en juin (carottes, choux, navets, poireaux, salades,…).

Jusqu’à la mi-juillet, vous pouvez encore semer des variétés précoces de haricots verts, ou planter les tomates et courges en godet, choux et poireaux d’hiver, les laitues, les chicorées d’automne…

En juillet, au verger, pratiquez la taille en vert pour compléter la taille d’hiver. Elle permet de dompter une végétation trop exubérante et dans le cas des poiriers et des pommiers d’obtenir de plus gros fruits.
Taillez les framboisiers non remontants.

En août, il est encore temps de semer cerfeuils, choux, engrais verts, épinards, mâches, navets, oignons, radis, roquette, salades… Et de planter les chicorées, choux, poireaux,…

Mais surtout, comme Timinou, ne négligez pas les points 1 et 2… Bel été!

le chat, Timinou

12 commentaires sur “Que faire au jardin en juillet/août ? Farniente!

  1. J’ai tellement de travail au jardin en ce moment que je vais certainement oublier les points 1 et 2 ! Et puis j’ai tellement de plantes en pots que les arrosages sont plus que nécessaires !
    Bonne soirée.

  2. ça je ne sais pas faire, profiter, si je reste assise 5mn c’est tout! je vois toujours qqchose à faire! c’est un terrible défaut d’être perfectionniste!

  3. Bonjour.
    Vos conseils me sont précieux…. et à travers eux on percoit votre amour des jardins de la nature…. s’il fallait noter un blog de jardin….. c’est le vôtre que je choisirai !
    Je vous souhaite un bel été.
    Je retourne au jardin…..

  4. Je vais tailler les roses et vivaces fanées, arracher quelques mauvaises herbes et surtout profiter oui, me reposer. Le jardin c’est aussi un coin détente où il est bien agréable de se poser et de regarder les enfants jouer. Bonne journée !

  5. Je te souhaite un très bel été, sous le soleil (de préférence) ou sous… qui ne ferait pas de tort à toutes nos plantes et nous éviterait d’amputer notre temps de « farniente ».
    Bisous et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *