Bzzz… Des fleurs mellifères pour les abeilles…

Petite pause contemplation pendant le nettoyage de printemps.
La nature se réveille et les abeilles sont de retour au jardin. Ça bourdonne…

A peine les températures passent-elles le cap des 11° qu’elles sortent de la ruche pour butiner les premières fleurs de la saison: crocus, hellébores et muscaris sont déjà très prisés.

crocus ‘Miss Vain’

L’abeille pollinisatrice…

Savez-vous qu’une abeille peut visiter 250 fleurs en une heure?
Et qu’elle peut stocker sur une seule de ses pattes postérieures 500 000 grains de pollen?
C’est dire à quel point elle joue un rôle majeur dans la pollinisation de la grande majorité des cultures et des plantes sauvages!

               … en danger!

Malheureusement, les populations d’abeilles déclinent chaque jour un peu plus…
Elles sont victimes de la pollution et de l’emploi des pesticides mais ce n’est pas la seule raison de leur déclin.  Elles sont également décimées par des maladies et des carences alimentaires: les abeilles manquent d’acides aminés et de protéines fournis par le pollen. Elles ont aussi besoin de nectar qui leur procure de l’énergie, du sucre, des hydrates de carbone. A certaines périodes de l’année, elles peuvent carrément manquer de nourriture!

crocus ‘Miss Vain’

Privilégier les plantes mellifères dans son jardin

Chacun peut modestement filer un petit coup de pouce aux butineurs en plantant une belle diversité d’espèces mellifères. Si vous garnissez leur garde-manger tout au long de l’année, votre jardin sera un paradis pour les abeilles et bourdons butineurs…

Certaines plantes, principalement les plantes indigènes, sont très attractives pour les abeilles parce qu’elles donnent du nectar et du pollen en quantité ou l’un des deux.

Dans les massifs de fleurs, préférez les espèces à fleurs simples, car les variétés horticoles à fleurs doubles ne fournissent ni pollen ni nectar.

crocus ‘Miss Vain’

Les meilleures sources de nectar :

Erable champêtre, colza, châtaigner, cotonéaster, vipérine, eucalyptus, framboisier, lavande, salicaire, luzerne, mélilot, vigne vierge, phacélie, brunelle, amandier, rhododendron, framboisier, moutarde, sophora du japon, pissenlit, sauge, thym, trèfle incarnat, trèfle blanc…

la lavande, une des meilleures sources de nectar

Les meilleures sources de pollen

Bouleau, marronnier, noisetier, aubépine, bourdaine, tournesol, coquelicot, brunelle, merisier, saule marsault, renouée du japon, bouillon blanc…

la brunelle, une des meilleures sources de pollen

Dans la haie:

Une haie non taillée constituée d’espèces mellifères telles que le saule, l’aubépine, le fusain, le prunellier, le merisier, l’églantier, le cornouiller sanguin, le sureau, le robinier faux acacia, le noisetier, le cognassier, buddleia jaune (Buddleia globosa)

sambucus nigra (sureau)

Dans la prairie fleurie:

Privilégiez les plantes indigènes comme la centaurée et le géranium de prés, le plantain lancéolé, la cardamine des prés,  la moutarde des champs. Il est aussi recommandé de semer sainfoin, moutarde, vesce, tournesols, sarrasin, bourrache, phacélie.

la phacélie, une des meilleures sources de nectar!

Des fleurs mellifères tout au long de l’année

Au printemps

Evitez de tondre les plantes sauvages comme le pissenlit et le trèfle blanc dans certaines parties du jardin…
Les arbres fruitiers, cerisiers (prunus) et pommiers (malus) en tête, sont aussi très mellifères.
L’érable champêtre, le châtaignier, le pommier, le merisier, le poirier et le tilleul  fournissent à la fois du pollen, du nectar et du miellat !
Au printemps fleuriront les crocus, muscaris, puschkinia, ails d’ornement, aubretia, arabis corbeilles d’argent, giroflée, monnaie du pape, thym, ancolie, campanule des murs, myosotis, cognassiers du Japon, seringat, abélia, bugle rampant, thym, ficaire, stellaire, ail des ours, petite pervenche (vinca minor), glycine, hortensia grimpant, cotonéaster, thalictrum flavum, valériane rouge (centranthus ruber), cornouiller sanguin (cornus sanguinea), le saule marsault, l’anémone nemorosa, l’aubépine, le laurier du Portugal (prunus lusitanica), la ciboulette, le framboisier, le robinier faux acacia, l’églantier (rosa canina), le lilas, la renouée bistorte, le genêt à balais, le marronnier, le mahonia faux houx (berberis aquifolium), le lierre terrestre (Glechoma hederacea), les scabieuses, le sorbier des oiseaux, la spirée du Japon, la véronique…

muscaris butiné par une abeille

En été

Les campanules des murs encore, et aussi les chardon, centaurée, panicaut, helianthemes, nepeta, bourrache, passiflore, cosmos, lupin, cardère, saponaire, fenouil, sauge, lavande et marguerite, roses trémières, verbena bonariensis, échinacea, gaillardes, hélénium, ageratum du Mexique, sedum, clématites, céanothe, chèvrefeuille et verbascum (bouillon blanc), angélique, eupatoire, ail d’ornement, perovskia, phacélie, échinops, solidago, stachys, deutzia, rosiers, catalpa, mauve, euphorbe, l’arbre à miel (tetradium daniellii), l’oranger du Mexique, la potentille arbustive, etc.

Sans oublier la vigne vierge et la ronce, la mûre, le framboisier  et tous les arbustes à petits fruits qui sont une aubaine pour les abeilles.
Les plantes aromatiques comme le thym, la menthe, le romarin, la ciboulette, le fenouil ou la sarriette sont très appréciées des butineuses.

sedum

Pour l’automne

L’aster, la persicaire amplexicaule et la bruyère commune permettent aux colonies qui passent l’hiver en hibernation dans la ruche d’avoir assez de réserves de pollen.  Le caryoptéris, l’heptacodium, le laurier tin, le tournesol ont aussi des floraisons tardives intéressantes.
Les hibiscus dont la floraison s’étale généralement jusqu’en octobre.
Le lierre grimpant offre une source de nourriture précieuse dès la fin de l’été, en fournissant nectar, pollen et propolis.

caryopteris

En hiver

Il faut privilégier les rares plantes qui fleurissent en cette saison: le sarcococca, le laurier-tin, le lierre grimpant, le Mahonia, le cornouiller mâle, le saule Marsault, le prunellier, les hellébores ou les bruyères d’hiver (Erica carnea, fleurit de décembre à mai), les chionodoxa (Gloire des Neiges), les perce-neige.
Un noisetier, source de pollen, permettra aux abeilles d’attendre la floraison printanière des fruitiers.

helleborus foetidus (avril)

Le lierre grimpant est une formidable source de nectar, pollen et propolis disponible en hiver, période sensible pour les abeilles.  Les propriétés fongicides et bactéricides de la propolis servent aussi de médicament pour la colonie.

le lierre grimpant est une formidable source de nectar, pollen et propolis

 

Avec une floraison s’étalant de novembre à avril, le laurier-tin est un précieux « garde-manger » hivernal pour les abeilles.

Tiens, j’ai justement une folle envie de nouvelles clématites et de nouvelles vivaces!
Pour les abeilles bien sûr!
Parce qu’elles le valent bien!

11 commentaires sur “Bzzz… Des fleurs mellifères pour les abeilles…

  1. Hihi, j’adore les abeilles en tant que prétexte à clématites… Je partage tout à fait ta tendance à craquer pour des fleurs profitables aux pollinisateurs histoire de me donner bonne conscience (et en plus j’ai du bol, les abeilles sont attirées par les mêmes teintes de fleurs que moi !) De bien belles photos avec ton nouvel objectif en tout cas, tu t’es vite familiarisée avec, bravo !

  2. De superbes photos d’abeille, surtout la dernière !!!
    Je n’en ai pas encore vu au jardin…
    je sens que tu vas acheter une ou plusieurs nouvelles clématites, lol …les fêtes de plantes arrivent bientôt !
    Bises
    MC

  3. Belle excuse… Nos clématites hybrides attirent bien moins les abeilles que des plantes moins prestigieuses! Mais tout effort est louable, surtout si cela te fait du bien, à toi! 🙂
    J’ai moi aussi remarqué tes belles photos! C’est chouette, le nouveau matériel, non?
    Bonne journée.

  4. En fait les abeilles ont les mêmes goût que les jardiniers, les jolies fleurs. Je fais en sorte de bien les accueillir dans mon jardin et en plus lorsqu’elles ont toutes ces merveilleuses fleurs à butiner elles me laissent tranquille pendant les barbecues. Tout le monde est content. lol ! Belle journée ensoleillée

  5. Superbes tes photos, ces petites butineuses font du bon boulot…
    Je commence aujourd’hui mon nettoyage de printemps au jardin, il est grand temps!
    J’ai aussi comme toi quelques fleurs qu’elles adorent…
    Gros bisous
    Joelle

  6. Ah ! On sent bien là le printemps. Hier thé au jardin, ce midi, déjeuner… Pour le petit déjeuner il faudra attendre encore un peu, la terrasse est à l’ombre le matin. J’ai vu hier la première abeille ! Chouette, chouette, chouette (que j’entends la nuit en ce moment, dans le grand jardin) Belle après-midi

  7. Premier café des vacances ce midi au soleil, premier BZZZZZZZZZZZZZ qui bourdonne dans les crocus et premmière sieste animale au soleil. On recharge nos organisme en vitamine D. ça fait un bien fou ce soleil qui a enfin fait fondre la neige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *