🐝 Hôtel à insectes

Les coccinelles, chaque hiver, trouvent refuge sous les vivaces avachies.
Les insectes s’installent dans un coin de jardin un peu négligé, une souche, des tiges creuses, quelques branchages, le tas de bois, des interstices dans un mur de briques ou de pierres, un pot de terre cuite abandonné… Si on le remplit de paille, c’est un 4 étoiles!

Du coup, on peut s’interroger sur l’utilité des nichoirs à insectes, hormis le côté déco indiscutable. On trouve d’ailleurs des modèles parfois très « stylés » comme dirait mon aîné, ou carrément de luxueux HLM!

Je ne suis pas convaincue que ces maisons à insectes sont indispensables dès lors qu’un jardin offre des opportunités de logement plus « authentiques ».  Néanmoins, ces abris offrent une opportunité d’observer leurs locataires de plus près!

Depuis que nous avons planté l’acer griseum à côté du banc en pierre, cet hiver, j’ai installé là le petit abris à insectes que mon parrain m’avait offert l’été dernier. C’est un emplacement parfait pour observer, tranquillement assis, les abeilles solitaires!
Hier, en jardinant, j’ai remarqué les premiers va et vient et je me suis posée un instant, hypnotisée par leur ballet incessant. Il y en avait deux qui s’affairaient…

Je trouve ça génial que les enfants, et pourquoi pas les amis de passage, puissent eux aussi les observer. C’est l’occasion de les sensibiliser au déclin des abeilles, à la disparition des abris naturels et à la nécessité de préserver notre environnement: semer des mellifères, laisser un endroit sauvage au jardin et surtout, BANNIR TOUT PESTICIDE!
L’abri a insectes prend dès lors un rôle important d’information!

Bon, évidemment, moi j’ai un jardin, tu as un jardin, nous avons un jardin, vous avez un jardin aussi… mais dans les villes, ou le béton prend le dessus sur la nature sauvage, ces maisons à insectes prennent tout leur sens en répondant au manque d’espaces de nidification. Encore faut-il en installer suffisamment, mais ça c’est un autre débat.

hôtel à insectes

Les abeilles caulicoles, du latin caulis (tige) et coler (habiter), installent leur nid à l’intérieur des tiges creuses. La femelle y dépose ses oeufs et de la nourriture pour les futures larves.

les abeilles dans un hôtel à insectes

Je pense qu’elles se plairont au jardin! Il y a déjà pas mal de floraisons précoces et il y aura du choix jusqu’aux portes de l’hiver pour offrir aux abeilles nectar et pollen.

Il est important de bien positionner le nichoir: à minimum 50 cm du sol et orienté sud ou sud-est. Logique!: dos aux vents dominants et à l’abri des intempéries.

Les abeilles étant des insectes thermophiles (qui apprécient la chaleur), une orientation face au soleil en début de journée est idéale.

Pour moi aussi, c’est idéal, le soleil!  On dirait bien qu’il s’apprête à revenir cet après-midi d’ailleurs!

15 commentaires sur “🐝 Hôtel à insectes

  1. les auxiliaires au jardin, sont indispensables, ils ont chez toi, une belle chambre d’hôtes!
    dans mon grand jardin, il y a beaucoup d’endroits pour eux, mais pourquoi pas fabriquer une maison rien que pour eux?
    (j’ai fait un billet sur ces aides au jardin il y a quelques semaines)
    bon après midi au soleil

  2. C’est Maya ton deuxième prénom non ?
    Bbzzzzz,
    Ah ben va falloir que je change l’orientation de mon hôtel… Quoique, il affichait complet tout l’hiver !
    Isa K

  3. Oh! J’ai été bien déçue de mes deux hôtels, orientés et placés tout comme il faut: Tout l’été, ils ont butiné et tout un petit monde s’affairait.. Les alvéoles étaient bien bouchées, mais pendant cet hiver, c’était déserté! Je n’y ai rien compris!
    Pourtant, le jardin bourdonne d’osmies, de bourdons dès que le soleil est là!
    J’espère que tu auras plus de chance que moi!

    1. Oh!? Il faudrait se renseigner avec plus de précision sur l’évolution des larves et la période de leur sortie… Tu as piqué ma curiosité mais je ne trouve pas grand chose:
      « Les Abeilles solitaires passent l’hiver le plus souvent en diapause à l’état larvaire, parfois à l’état adulte, dans la cellule du nid où elles accomplissent leur développement. »

      Donc l’abri ne devrait pas être vide l’hiver…

      « Toutefois, chez les Halictides, ce sont les femelles fécondées en fin d’été qui hivernent, tout comme chez les Apoïdes sociaux (les mâles meurent à l’automne). De nombreuses espèces n’ont qu’une seule génération par an, soit printanière, soit estivale; les autres présentent deux générations. »

      Disons que tes nichoirs abritent une génération printanière… et sont désertés jusqu’au printemps suivant?!…
      Bises

      1. Merci! J’avais trouvé à peu près le même genre de renseignements… Ce matin, ça tourbillonnait très fort autour d’un des hôtels! Peut-être ne bouchent-elles pas toutes l’accès à leur nid? C’est une affaire à suivre… Drôle de locataires! Bonne journée, amicalement

  4. je comptais remettre quelques hôtels à insectes, les miens sont occupés et un incessant va et vient bourdonnant indique que les abeilles préparent leurs futures générations
    j’ai beaucoup de coccinelles cette année, surprenant, je me demande s’il n’y aurait pas une interaction avec le tas de bois installé sous l’appenti, je l’espère tout au moins
    belle soirée

  5. J’en ai installé deux au jardin, mais avec une orientation différente.
    Les insectes s’activent et j’adore les observer.
    Seul bémol, je n’ai aucune connaissance, alors ton lien ci-dessus me sera utile.
    Bises.

  6. J’en ai reçu un l’an passé que je n’ai pas encore installé :o(
    Ce we en ramassant les outils que j’avais laissé trainer dans la pelouse j’ai découvert qu’une abeille s’était glissée dans le petit trou du manche. J’ai eu bien du mal à la déloger ;o)
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *