Sécheresse & canicule: pour que le jardin tienne le coup…

Me voilà de retour d’un petit city-trip. Nous sommes partis quelques jours à Prague, juste pendant cette semaine de canicule annoncée.
On a eu très chaud là-bas mais il a aussi fait très chaud ici! Mon jardin a malgré tout vaillamment tenu le coup grâce à quelques astuces.

nous retrouvons le jardin au retour des vacances

Depuis 15 jours, je n’avais rien taillé et je n’avais plus tondu non plus. Les copines qui ont improvisé une visite du jardin samedi dernier peuvent en témoigner, le jardin était un peu dépenaillé.  Une semaine plus tard, le jardin est carrément hirsute, les rosiers qui étaient encore en fleurs sont maintenant fanés, les bordures ont disparu dans la pelouse, mais après une tonte, pas trop courte quand même, ça aura tout de suite meilleure allure!
La pelouse haute résiste mieux à la sécheresse et à la chaleur.

heuchère ‘Palace Purple’ de Virginie et hydrangea arborescens ‘Hayes Starbust’
hydrangea serrata

Avant de partir, j’aurais quand même dû couper le feuillage des alchemilles et des géraniums vivaces fatigués, afin qu’ils commencent à refaire un nouveau feuillage pendant mon absence mais je n’ai pas pris le temps…
Je m’en suis donc occupée ce samedi matin et comme d’habitude, j’ai laissé ces « déchets » de taille directement sur le sol des massifs qu’ils vont en plus nourrir en se décomposant… Rien ne se perd!

le jardin au retour de nos vacances: les géraniums vivaces de bordure s’affalent sur la pelouse déjà haute

La matière organique mise en paillage sur le sol et les plantations serrées avec des couvre-sol forment une couverture végétale qui a contribué à garder la fraîcheur autant que possible…
Au jardin, les tailles d’arbustes, les fleurs fanées, les tiges pincées, tout reste au sol à part les tiges de rosiers et les « mauvaises herbes » montées en graines.

déchets végétaux en paillage

A propos de « mauvaises herbes », j’en ai arraché quelques une aujourd’hui, qui avaient profité de mon absence pour se hisser à plus d’1m de hauteur!

une herbe indésirable au jardin. Montée en graines, elle ne finira pas en paillage sur le sol !

J’ai planté au jardin plusieurs petits arbres et grands arbustes qui font de l’ombre aux autres végétaux. Leur ombre portée protège de la chaleur les vivaces et rosiers alentours. Cet automne, deux nouveaux arbres viendront encore s’ajouter à la série.

l’ombre portée de l’acer griseum protège le massif
l’ombre portée des arbustes, arbres, structures pour grimpantes… préserve la pelouse et les plantes du soleil ardent

Les plantes bien installées qui ne survivraient pas à la canicule malgré tout, ne feront simplement plus partie du jardin à l’avenir…  C’est ce que j’appelle « la sélection naturelle »!
Les épisodes de sécheresse et canicule se répètent chaque été. Déjà l’année dernière, j’avais rédigé un article à ce sujet (clic ici). Je pense donc que nos jardins devront tôt ou tard s’adapter à ces changements climatiques! Alors pourquoi attendre?  Aussi, j’opte le plus possible pour des végétaux « faciles de culture », qui résistent à notre climat et à l’exposition du jardin, plein sud…

Sur la terrasse ronde, j’ai adopté des plantes de zones arides. Les succulentes de rocaille de chez mon grand frère se sont couvertes de petites fleurs jaunes vif.

Sedum spathulifolium ‘Purpureum’ (Orpin)

Entre les pavés, j’ai planté début juin l’euphorbia myrsinite que Marie Line m’a offert lors de l’ouverture du jardin. C’est aussi une plante de sol sec, qui se plaît en plein soleil, dans une rocaille ou un jardin de graviers.  En voilà une qui s’adaptera parfaitement aux étés caniculaires! Merci Marie Line!

entre les pavés de la terrasse ronde, j’ai installé l’euphorbia myrsinite de Marie Line

Les campanules des murs, les erigerons, les coquelourdes, se satisfont bien de cette météo.

erigeron

J’ai arrosé avant de partir les toute nouvelles plantations et j’ai arrosé à nouveau ce week-end, en rentrant. Un arrosoir de 10 litres, d’un seul coup, 1 à 2 x par semaine pour favoriser un bon enracinement en profondeur. Cela vaut mieux qu’un petit arrosage journalier.
Les plantes en place depuis plus longtemps sont censées tenir le choc.
Si la sécheresse devait trop durer, j’arroserais aussi de temps en temps les hydrangea qui supportent mal ces conditions extrêmes.

Les oyas ont constitué un bon tremplin pour arroser les plants du petit potager. Si nous étions partis plus longtemps, j’aurais demandé à la voisine de les remplir tous les 2 ou 3 jours seulement… C’est bien moins contraignant qu’un arrosage quotidien.

A notre retour ce vendredi, j’ai donc retrouvé une jungle! Les géraniums étalés, les rosiers que j’ai quittés en fleurs étaient tout fanés, mais les hydrangea fleurissaient enfin, les clématites avaient explosé, les rosiers plus tardifs s’étaient éveillés!…

rosier ‘Iceberg’ grimpant (fanaison)
rosier ‘Reine des Violettes’
rosier ‘Rush’ et Clématite ‘Margareth Hunt’ dans le sambucus nigra ‘Black Lace’
rosier ‘Rush’ et ‘Roville’
clématis ‘Little Bas’
le rosier ‘Cornélia’ est fané, ‘Sally Holmes’ presque fané aussi…
clématis ‘Prince Charles’
clématis viticella ‘Rubra’
rosier ‘Bossa Nova’ (syn. ‘The Faun’)

L’hydrangea macrophylla à côté de la cabane prend des couleurs…

hydrangea macrophylla

Les dianthus carthusianorum poussent bien en sol drainant, en situation ensoleillée ou mi-ombragée.
Il y a quelques années, j’ai semé les graines reçues de Claudine et depuis, ils se ressèment volontiers autour de la terrasse ronde.
Les semis spontanés sont généralement mieux adaptés et résistent particulièrement bien comparé à des plantes en godet.

Dianthus carthusianorum (Oeillet des chartreux)

Bref, entre les lessives, les achats de dernière minute pour les enfants qui partent en camp scout, un bonjour à mes parents qui avaient pris Nala en pension, les courses pour remplir le frigo et quelques émotions lors d’un accrochage avec ma pauvre voiture hier, j’ai occupé mon vendredi et mon samedi matin à faire un petit nettoyage des fleurs fanées…  Le jardin se refait une beauté!

12 commentaires sur “Sécheresse & canicule: pour que le jardin tienne le coup…

  1. Bonjour. Malgré votre absence…. toujours aussi magnifique…. je m’inspire pour mes futures plantations… merci de nous faire partager votre passion. Bel été. Nicole A.

    1. Je suis ravie que le jardin puisse vous inspirer et vous donner des idées de plantations futures!
      C’est un plaisir pour moi de partager mes coups de coeurs!

  2. Je suis toujours désespéré quand je reviens de vacances tant il y a de choses à faire au jardin.
    Je pars jeudi pour 4 jours seulement, j’en ai déjà peur ! Il faut dire que j’ai beaucoup (trop) de pots. Il fait trop chaud, certaines fleurs ne fanent pas mais brulent !
    Un accrochage en plus ! Il fallait encore ça !
    Allez, bon courage pour remettre tout en état.
    Bon dimanche encore bien chaud. On n’annonce toujours pas de pluie !

    1. Le jardin retrouve vite une meilleure allure avec quelques tailles et une petite tonte…
      4 jours, c’est comme nous! En plaçant les pots à l’ombre et en les arrosant bien juste avant de partir puis à nouveau au retour, ça peut le faire non?
      Où pars-tu? Au frais j’espère? Profitez bien! Bonnes vacances!

  3. Bonjour Malo ,super ton article !
    Un conseil tu coupes toutes roses fanées sur Iceberg ? Ici il est tellement haut ?
    Bonne journée ,gros bisous

    1. Hello Maryse! Oui, je prend mon escabeau et je monte couper les fleurs fanées sur mon arche… Mais si ton ‘Iceberg’ grimpant est trop haut et que tu n’as pas la possibilité ou le courage de tailler, il fera quand même de nouvelles pousses avec des boutons floraux… J’imagine que tu pourrais te contenter d’une taille plus tard…
      Bisous

  4. En préambule une petite remarque : logiquement c’est un article/conseil qui ne devrait concerner que les jardins du sud et voilà que désormais cela commence à s’appliquer à des jardins qui pour moi sont presque dans le grand nord !!!(sourire) je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises depuis deux/trois ans ……mais je trouve cela bien inquiétant car si nous ici, on prend le risque de planter des végétaux soiffards, on est censé en assumer les conséquences, mais vous (et je pense à Bené l’an dernier) il n’y avait juqu’alors rien d’étonnant de voir hydrangea et cie qui sont dans l’ ADN de vos jardins …alors si même vous, vous commencez à vous dire que les euphorbes myrsinites sont la solution … ou va t-on? …c’est donc un article indispensable que celui que tu viens d’écrire : je dirais même que cela vaudrait le coup que tu crées sur FB un groupe « conseils pour la secheresse » car cela va devenir notre préoccupation majeure … j’ai pri le virage en 2015 et je ne peux que m’en réjouir car c’est nous qui devons nous adapter aux planter qui reussissent dans nos jardins et non l’inverse !!!

    1. Merci Hélène pour ton commentaire. Eh oui, c’est triste et inquiétant de voir ces changements de climat mais on ne fera pas marche arrière de si tôt hélas!
      L’euphorbe myrsinite est plantée entre les pavés de ma terrasse, donc dans très peu de terre. Heureusement on n’en est pas encore à devoir en planter pour nos bordures de massifs, mais nous devons commencer sérieusement à nous intéresser à ces plantes chameaux!
      Je ne me vois pas gérer une page facebook en plus mais l’idée serait en effet utile et les interventions de différentes personnes sûrement très instructives!

  5. Excellent article qui montre si bien le besoin de s’adapter à l’évolution inquiétante des températures dans nos régions. Tu donnes de bons conseils ce qui devrait nous soulager mais quand je vois nos jardins épuisés par la chaleur et nous ne sommes pas encore au mois de juillet, j’avoue que je suis plutôt pessimiste. Dans mon dernier article de blog je parle des plantes qui résistent bien à la chaleur dans ma terre extrêmement calcaire et très sèche mais comment se comporteront elles dans les deux mois à venir ? Ça devient une obsession chez moi ! En tout cas merci pour cet article et bonne fin de week-end. Bises

    1. Je file voir ton article! J’en ai un du même acabit en préparation 😉
      L’observation de nos plantes d’ici la fin août sera très instructive aussi…
      Belle semaine, bises

  6. Très bon article, avec de très bons conseils!
    La canicule sévit depuis quelques jours mais la sécheresse risque de sévir encore plus quand on voit les prévisions. pour l’instant, le jardin tient le coup.
    Bientôt les vacances se profilent et comme chaque année, il devra se débrouiller.
    Pour le meilleur ou pour le pire!
    J’espère que ton accrochage n’a pas été trop grave.
    Bises

    1. Je suis sûre que ton jardin retrouvera vite toute sa beauté à votre retour! Un petit nettoyage et il n’y paraîtra plus! Et vous serez regonflés à bloc après ces vacances bien méritées!
      Je crois que ma voiture sera déclassée. La dame a embouti la voiture assez sérieusement… Mais l’important c’est que personne n’a été blessé!
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *