Construire un nichoir à balcon pour mésanges

Pourquoi ne pas profiter du confinement pour bricoler un peu et fabriquer un nichoir à balcon afin d’accueillir les mésanges au jardin?
Le « balcon » protège le nid de la pluie et des agressions d’éventuels prédateurs.

Avec les enfants…

Quand ils étaient petits, autour de 4 ou 5 ans, les enfants avaient chacun fabriqué un nichoir.
J’avais scié les différentes faces moi-même bien sûr, sur base d’un plan déniché sur internet, puis les enfants les avaient vissées eux-même à l’aide d’une perceuse-visseuse, avant de peindre avec le reste de lasure éco utilisée pour la cabane de jardin.
Les artistes en herbe avaient marqué leur prénom au pochoir.

Depuis plus de 10 ans, le jardin accueille ainsi régulièrement des mésanges et leur couvée. C’est un plaisir d’observer les oiseaux qui récoltent de quoi confectionner un nid douillet puis de regarder le va-et-vient incessant des parents qui apportent à manger à leurs petits piaillant de plus belle!

une mésange charbonnière le bec plein de mousse pour fabriquer son nid…

Détails de fabrication : le balcon, le toit, l’entrée…

Nos nichoirs ont un « balcon » qui protège le nid de la pluie et des agressions d’éventuels prédateurs.
On n’a pas attaché de bâton-perchoir sous le trou, car les prédateurs pourraient y prendre appui pour atteindre plus facilement les oisillons.

Les différentes faces sont découpées dans une planche de minimum 18 mm d’épaisseur, en bois non traité. (le cèdre et le cyprès ne pourrissent pas et résistent bien aux assauts du temps).
On les assemble avec des vis galvanisées plutôt qu’avec de simples clous.
Pour le toit, on a fixé une tuile avec une charnière, ce qui facilite l’entretien d’automne.
Le trou d’envol peut tout aussi bien être rond, carré ou en forme de coeur… Poncez les bords du trou pour enlever les échardes.
On pourra donner la préférence à certains oiseaux en adaptant la taille du trou d’envol :

  • soit 27-28 mm, idéal pour les mésanges bleues mais aussi nonnettes ou huppées
  • soit 30-32 mm, plutôt pour des mésanges charbonnières (mais convient aussi pour leurs cousines).

Choisissez une peinture ou une teinture de couleur neutre et naturelle car des couleurs trop vives risquent d’effrayer les oiseaux et les dissuader d’utiliser le nichoir. Il ne faut pas peindre l’intérieur du nichoir.

Installer plusieurs nichoirs

La charbonnière tente parfois d’agrandir le passage si l’entrée est trop étroite mais il est plus judicieux pour elle de choisir directement un autre nichoir pour construire son nid.
Il n’est pas rare que la mésange charbonnière s’approprie le nid d’une mésange bleue, recouvrant les œufs de cette dernière d’une nouvelle garniture et ne couvant que ses propres œufs.  D’où l’intérêt d’installer plusieurs nichoirs avec des trous d’entrée de dimensions différentes, pour éviter les disputes.

mésange bleue qui installe son nid dans le nichoir à balcon
mésange bleue qui installe son nid dans le nichoir à balcon

Où installer son nichoir?

Installez vos nichoirs sans tarder, ils seront vite l’objet de toutes les attentions.
Les oiseaux repèrent dès l’automne les endroits où ils vont nicher aux beaux jours.
De plus, il pourra peut-être déjà servir de gîte aux oiseaux durant l’hiver.

Accrochez vos nichoirs à plus d’1,50 mètres de hauteur, hors de portée des prédateurs éventuels et de préférence exposés face au soleil levant, à l’abri des vents dominants (surtout pas exposés à l’ouest, face aux vents froids).
Cette exposition évite aussi que le nichoir se réchauffe trop les après-midi d’été .
Attachez-les sur un support fixe pour ne pas qu’ils se balancent au vent.

Bon bricolage!

5 commentaires sur “Construire un nichoir à balcon pour mésanges

  1. En voilà une bonne idée pour utiliser mes nombreuses chutes de bois …
    Comment les charnières ont-elles été fixées sur les ardoises ? Une fois le nichoir terminé, faut-il en garnir l’intérieur de branchage ou autre, ou doit-on le laisser totalement vide pour les futurs occupants ? Merci d’avance et à bientôt

    1. L’ardoise est fixée sur une latte de bois et la charnière est fixée à ce morceau de bois.
      Les oiseaux se débrouillent très bien pour garnir l’intérieur du nichoir. D’ailleurs, il vaut mieux le vider chaque année et enlever les restes de nid…
      Par contre, on peut disposer au jardin les matières premières que les oiseaux viendront chercher: mousses végétales, herbes sèches, poils de chien, laine de mouton, tout petits bouts de pelote de laine…

  2. J’ai trouvé dans le commerce des nichoirs à mésanges tout simples. Ils ont été utilisés pendant deux ans, à mon plus grand plaisir, mais cette année, malgré les nombreux inspections, ils sont restés vides! Pourtant, ils avaient été nettoyés, et un petit perchoir baguette permet une entrée et une sortie facilitées… Peut-être qu’avec la deuxième nichée, j’aurai plus de chance?
    Bon dimanche!

    1. Une année n’est pas l’autre. Ici, avant, c’est le nichoir sur la cabane qui était le plus sollicité et maintenant il est abandonné au profit d’un autre…
      Les petites baguettes sont déconseillées car elles permettent aux prédateurs de prendre appui pour aller attaquer le nid à l’intérieur…
      Bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *