🐝 La chrysope, demoiselle aux yeux d’or, prédatrice de pucerons

La chrysope est un auxiliaire incontournable pour les jardiniers puisqu’elle dévore jusque 500 pucerons et autres nuisibles au cours de son cycle larvaire. Autant vous dire qu’avec les chrysopes, les syrphes et les coccinelles, plus besoin d’insecticide au jardin pour réguler la prolifération des ravageurs!
On ferait bien mieux de faire en sorte de les accueillir comme il se doit et de laisser faire la Nature!

La chrysope adulte est une belle demoiselle de 15 mm, verte, avec de longues ailes membraneuses et transparentes aux nervures verdâtres, qui mesurent jusqu’à 25 mm.

chrysope, Demoiselle aux yeux d’or, un insecte auxiliaire, prédateur de pucerons
chrysope, demoiselle aux yeux d'or, sur une rose d'Adélaïde d'Orléans'
chrysope, demoiselle aux yeux d’or, sur une rose d’Adélaïde d’Orléans’
chrysope, demoiselle aux yeux d'or, sur une fleur
chrysope, demoiselle aux yeux d’or
chrysope, demoiselle aux yeux d'or
chrysope, demoiselle aux yeux d’or

Offrons-leur le gîte…

Les chrysopes adultes hivernent naturellement dans les tas de bois, les tas d’herbes sèches, de feuilles mortes, et parfois aussi dans nos abris de jardin.
Laissons-leur des zones enherbées, à proximité du potager par exemple!
On peut aussi leur offrir des refuges au jardin en plaçant à divers endroits abrités une boîte en bois remplie de paille. Percez quelques trous de 15 mm pour qu’elles entrent à l’intérieur de cet abri.

                        … et le couvert!

Les chrysopes adultes se nourrissent de pollen et de nectar mais aussi… c’est pourtant moins appétissant, du miellat et des excréments des pucerons et cochenilles.
Plantons des haies fleuries et mettons à leur disposition des fleurs mellifères toute l’année!  Plantez des nepetas comme couvre-sol sous vos pommiers palissés (les nepetas aiment le soleil) pour attirer ces prédatrices de pucerons et autres parasites de cultures.
Les chrysopes se reposent sous les feuilles des arbres en journée.

De mai à septembre (et surtout en juin-juillet), les larves de chrysopes se nourrissent de pucerons, d’acariens rouges, de thrips, de cochenilles, de jeunes chenilles et autres indésirables, ravageurs des arbres fruitiers, des cultures potagères, etc.
Si on pulvérise un traitement insecticide contre les pucerons, on leur enlève le pain de bouche, si je puis dire!

larve de chrysope
larve de chrysope
larve de chrysope, la demoiselle aux yeux d’or
larve de chrysope, la demoiselle aux yeux d'or
larve de chrysope, la demoiselle aux yeux d’or, prédatrice de pucerons, psylles, cochenilles…
larve de chrysope
larve de chrysope, prédateur de puceron
larve de chrysope, demoiselle aux yeux d'or, vorace prédatrice de pucerons et autres...
larve de chrysope, demoiselle aux yeux d’or, vorace prédatrice de pucerons et autres…
larve de chrysope, grande prédatrice de pucerons
larve de chrysope, grande prédatrice de pucerons

Par ailleurs, le traitement détruit du même coup des insectes auxiliaires qui ne pourront donc plus réguler les populations de ravageurs dont les pucerons qui ont la faculté de se multiplier beaucoup plus rapidement! Ainsi, les pucerons seront de retour quelques semaines après le traitement et les auxiliaires, eux, seront absents… Avouez que c’est bête!?  Alors on patiente et on laisse les insectes auxiliaires anéantir durablement les populations de pucerons!

chrysope, Demoiselle aux yeux d’or, un insecte auxiliaire, prédateur de pucerons

… et la pouponnière!

La présence d’arbres et arbustes favorise leur présence car, au printemps, les femelles pondent leurs œufs sur les feuilles. Les chrysope posent leurs œufs sur des filaments très fins, ce qui permet de les protéger des ravageurs.

oeuf de chrysope, accroché au bout d'un fin filament, au revers d'une feuille
oeuf de chrysope, accroché au bout d’un fin filament, au revers d’une feuille
oeuf de chrysope, accroché au bout d'un fin filament, au revers d'une feuille
oeuf de chrysope, accroché au bout d’un fin filament, au revers d’une feuille

Le cocon…

Au terme de sa croissance la larve de la chrysope verte s’immobilise et se fabrique un cocon de soie blanche, de 3 mm de diamètre.

cocon de chrysope verte
cocon de chrysope (observation 12 juin 2020)
cocon de chrysope, cocon de soie blanche, rond, diamètre 3 mm
cocon de chrysope, cocon de soie blanche, rond, diamètre 3 mm (observation 12 juin 2020)

4 à 5 jours après le coconnage (fabrication du cocon) la larve devient « prénymphe » (forme transitoire, très brève). Au fond du cocon, la mue compactée forme une tache noire généralement bien visible.

cocon de chrysope
cocon de chrysope (4 à 5 jours après le tissage du cocon la larve devient prénymphe et au fond du cocon la mue compactée forme une tache noire généralement bien visible)
cocon de chrysope
cocon de chrysope (4 à 5 jours après le tissage du cocon la larve devient prénymphe et au fond du cocon la mue compactée forme une tache noire généralement bien visible)

Une nymphe sort 10 à 12 jours après le coconnage, en découpant un opercule avec ses mandibules.  L’imago (adulte) devra encore s’extirper de sa « peau de nymphe » (dépouille nymphale, exuvie) par une série de gonflements et contractions. Une fois totalement libérée, la chrysope adulte pourra peu à peu défriper ses ailes pour s’envoler.

12 commentaires sur “🐝 La chrysope, demoiselle aux yeux d’or, prédatrice de pucerons

  1. Ce post est l’occasion pour moi de vous remercier : grâce à vous, ma patience fut récompensée…. En effet, comme tout le monde cette année, je suis envahie de pucerons. Vous aviez, dans un post précédant, parlé des coccinelles et de leur voracité. Bien impatiente, je regardais mes rosiers et autres fleurs se faire envahir …. Je me gardais bien de traiter, me rappelant que vous insistiez sur l’équilibre naturel qui s’instaure entre prédateurs et nuisibles lorsqu’on laisse faire la nature. Et la semaine dernière, ô miracle, j’aperçois des œufs de coccinelles sur une feuille, puis sur une deuxième… et depuis quelques jours je vois les larves se ruer sur mes colonies de pucerons pour les dévorer! Un beau nettoyage!
    Effectivement, la patience a du bon en jardinage et la nature reprend ses droits quand on la laisse faire. Une belle leçon de vie!..
    Merci à vous!
    Cécile

    1. Oh comme votre message me fait plaisir! Merci de ce retour d’expérience très positif!
      Si j’ai pu convaincre au moins une personne de laisser faire la Nature, et que ce soit ainsi couronné de succès, c’est merveilleux pour moi! 😉
      Un immense merci! Ça m’encourage à continuer!

    1. J’en vois rarement moi aussi, et quand je les vois, je n’ai pas forcément l’appareil photos en mains.
      Cet article était d’ailleurs écrit depuis un moment mais j’attendais d’avoir des photos pour pouvoir l’illustrer 😉

        1. Du moment qu’on reconnait les principaux c’est déjà bien! Larves de coccinelles, de syrphes et de chrysope. Puis celles de tenthrèdes du rosier… et le vilain petit charançon qui coupe des boutons de roses.
          Après pour différencier avec certitude Chenille à papillon et fausses chenilles de tentredes, il faut une loupe pour compter les pattes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *