❤ Focus sur le rosier ‘Sally Holmes’

‘Sally Holmes’, ce sont ces églantines de plus de 8 cm, légères, aériennes…

rosa ‘Sally Holmes’, moschata, Robert A. Holmes, 1976, 180 x 150 cm, parfum très léger, très remontant (06-09), résistance aux maladies moyenne, rusticité -15°

De nombreux boutons pointus, jaune abricoté, éclosent pour laisser apparaître un gros coeur d’étamines dorées qui attirent de nombreux insectes pollinisateurs.
Les fleurs simples, en larges bouquets, sont complètement blanches à l’épanouissement.
Parfois, les bouquets sont tellement fournis que les fleurs sont un peu trop serrées! On peut alors les éclaircir.

rosa ‘Sally Holmes’, moschata, Robert A. Holmes, 1976, 180 x 150 cm, parfum très léger, très remontant (06-09), résistance aux maladies moyenne, rusticité -15°

Cet hybride de moschata, créé en 1976 par un amateur anglais, Robert A. Holmes, est un rosier vigoureux, assez sain (bien que très légèrement sensible au marsonia), florifère et très remontant, résistant bien à la pluie.
Cet arbuste a un beau feuillage vert brillant.

rosier ‘Sally Holmes’ après la pluie

Je l’ai planté en 2012 et je suis toujours sous son charme malgré qu’il aie révélé son comportement « associal ». C’est que ‘Sally Holmes’ n’aime pas la concurrence des racines et chez moi, les massifs sont densément plantés! Il a donc eu du mal à se faire valoir au début.
Planté à mi-ombre au pied d’un saule, il peinait un peu. Je l’ai déplacé en 2016 au milieu d’un massif ensoleillé et depuis il se développe bien, même entouré de vivaces.
J’avais hésité à le placer au nord, contre la façade de la maison, puisqu’il accepte paraît-il cette exposition à condition d’être à l’abri des vents glacés.

Dans de bonnes conditions de culture, avec de l’espace pour respirer, il peut former un arbuste d’environ 1,30 m en tout sens mais j’ai lu qu’il peut aussi être utilisé en petit grimpant palissé.
Selon qu’on le taille court ou long, on peut soit le maintenir autour de 130 cm, soit le laisser s’épanouir à 180 cm.
Il fleurit abondamment au soleil comme à mi-ombre et il supporte parfaitement les fortes chaleurs et une sécheresse momentanée.
Gourmand, ‘Sally Holmes’ demande quelques soins pour avoir une floraison continuelle: Filroses recommande 3 apports d’engrais « Spécial rosiers » et une bonne fumure annuelle.  Ici il se contente de compost ou amendement organique en hiver et un apport supplémentaire en mai.

rosa ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’
rosier ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’
rosier ‘Sally Holmes’ après les orages
rosier ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’
rosa ‘Sally Holmes’, moschata, Robert A. Holmes, 1976, 180 x 150 cm, parfum très léger, très remontant (06-09), résistance aux maladies moyenne, rusticité -15°
park allée avec ‘Sally Holmes’, ‘Cornélia’ et ‘Astronomia’ (en 2018)
rosier ‘Sally Holmes’

Tendres mariages

Dans l’ancien massif, ‘Sally Holmes’ était en harmonie avec le rosier ‘Wollerton old Hall’, couleur champagne.

rosa ‘Sally Holmes’ et ‘Wollerton old Hall’

Et aussi avec les jaunes de ‘Golden Célébration’ et de ‘Graham Thomas’.

rosa ‘Sally Holmes’ et ‘Golden Célébration’
rosa ‘Sally Holmes’ avec la camomille

A présent, j’ai marié ses larges églantines simples avec les grandes roses pleines de ‘Gentle Hermione’ et les petites roses semi-doubles de ‘Cornélia’.
Varier les dimensions et formes des corolles met toujours les roses en valeur.

rosiers ‘Gentle Hermione’ et ‘Sally Holmes’
rosier ‘Sally Holmes’
rosier ‘Sally Holmes’, ‘Gentle Hermion’ et ‘Belle des Fagnes’

15 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘Sally Holmes’

  1. Ravissant je vais l installer en bordure de potager….je l ai vu dans une revue installé en bordure de potager ( jardin de Laquenexy)….

  2. Je l’ai planté en mars et attends avec impatience l’éclosion des premiers boutons. J’espère que la proximité de l’amélanchier ne le gênera pas trop ???

    1. D’après les commentaires, la proximité des racines d’arbre ou arbuste ne le gêne pas tant que ça! Le mien a joué la comédie parce qu’il avait envie de déménager… Il faut dire qu’il était très entouré de plusieurs rosiers aussi!

  3. C’est le rosier préféré de ma fille et moi, je ne vois pas mon jardin sans Sally holmes. Il est planté parmi des racines d’un vieux cerisier et il a supporté cet environnement il mesure bien le 1.3 -1.5 m. Bonne soirée

    1. Chez Marie aussi il s’adapte aux racines… C’est donc qu’il n’est pas si asocial que je le croyais! Tant mieux!
      Chez vous, on a bon goût de mère en fille à ce que je vois! 😉

  4. Une beauté ! Je l’ai planté pas très loin du Nothofagus et ai même eu du mal à creuser son trou dans les racines. Et bien, la gentille Sally ne m’en veut pas du tout ! Elle fait des branches longues de presque 2m dans la saison. Je ne m’attendais pas à tant de vigueur et ça m’embête un peu… ! C’est que l’espace est compté ici. 😉

  5. voilà un rosier que j’adore, il est maintenant presque seul dans un massif ayant évincé ses compagnes de vivaces ! il mesure 3 m x 3 m, c’est un arbre, très robuste et couvert de fleurs de juin à mi-novembre. Je le recommande vivement, par contre à mon avis, pour être mis en valeur il lui faut beaucoup de place. il a juste droit à une petite poignée d’engrais en début de printemps et une bonne taille.

  6. Je m extasie toujours devant lui… ce rosier est superbe dans le jardin d’une amie, elle a eu la bonne idée de le planter non loin de Souvenir d’Adolphe Turc et le mariage est vraiment très joli!!! Ah si j avais plus de place…

  7. le mien a mis du temps à démarrer aussi c’est aux jardins de Roquelin que je l’ai découvert; magnifique, de loin on aurait dit un énorme rhodo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *