Que faire au jardin en août ? Pro-fi-ter!

Les étés secs et caniculaires qui se succèdent ces dernières années n’épargnent pas nos jardins. Certaines plantes en souffrent particulièrement…
Malgré cela, je n’arrose pas, ou très peu, et je n’interviens pas dans les massifs en cette période de l’année.
Après tout, n’est-il pas plus agréable de profiter du mois d’août pour contempler la Nature et rêver aux futures plantations, récolter les savoureux légumes du potager, partager de bons moments en famille ?

1. Pro-fi-ter!

C’est l’été! On se repose, on se promène, on partage un repas sur la terrasse, on profite des transats pour se détendre, lire, tricoter, faire la sieste ou des mots croisés,… et on se laisse aller à rêver!
Contre le soleil qui brûle, on ne peut pas grand chose de toute façon, alors autant arrêter de se faire du mouron!
J’ai écrit cet article l’été dernier mais il est toujours d’actualité. J’ai juste dû retirer une phrase : « Profitons-en pour faire un barbecue entre amis »… Pourtant c’était de loin le meilleur conseil de l’article!

2. Regarder pousser les fleurs…

Quand je me pose au jardin, je profite de l’instant et je contemple la nature autour de moi, les abeilles qui butinent, les papillons qui virevoltent, les oiseaux qui viennent boire au bassin,…
L’observation est une étape importante dans la conception d’un jardin harmonieux…
Un jardin est en perpétuel mouvement. On note mentalement les plantes à déplacer, à diviser, à ajouter,… Les associations de feuillages qui fonctionnent … ou pas!
Et celles qui résistent à la sécheresse… ou pas!
La saison de plantation approche et c’est le moment de dresser la liste des végétaux à acheter

Il est grand temps de repenser nos jardins en tenant compte du changement de climat : il me paraît évident que je vais devoir remplacer certaines vivaces et arbustes par de plus résistants à la sécheresse…
J’en suis triste… mais il faut rester positif! Je ne veux pas m’apitoyer sur un paillasson qui reverdira aux premières pluies alors que ce dérèglement climatique a d’autres conséquences bien plus dramatiques…
Saisissons plutôt l’occasion de faire évoluer le jardin, de planter de nouvelles choses…
Puisque nos jardins doivent s’adapter au climat autant qu’au terrain dont on dispose, pourquoi ne pas commencer tout de suite?! Nous n’avons pas le pouvoir de changer la météo, mais nous pouvons mieux choisir les plantes que nous installons…

anémone du Japon

3. Pailler le sol, ça simplifie la vie!

Maintenir une bonne épaisseur de mulch, ça diminue considérablement le travail : pas besoin de biner, presque plus de désherbage, moins d’arrosage,… et davantage de temps pour le farniente (cfr points 1 et 2, de loin les plus importants en juillet/août)!

déchets végétaux en paillage

4. Arrosez très tôt le matin… ou le soir

Je suis bien mal placée pour donner ce conseil, moi qui oublie souvent d’arroser mes potées et jardinières… J’ai d’ailleurs remplacé la plupart des annuelles soiffardes par des sedums et des joubarbes.

Je refuse que mon jardin devienne une corvée et d’utiliser de l’eau à l’excès pour le maintenir vert!
Les réserves d’eau de pluie sont destinées exclusivement au potager et aux plantations récentes.

En cas de sécheresse trop prolongée, les érables en pot et les hydrangea sont les seuls que j’arrose, juste 1 à 2 fois par mois, pour pallier au manque d’eau car ils supportent difficilement la sécheresse et les fortes chaleurs.

Si il fait sec, arrosez les plantations récentes (moins de 2 ans) qui n’ont pas encore développé leur système racinaire.  Mieux vaut arroser généreusement 1 x /semaine qu’un petit peu tout les jours pour qu’elles puissent s’installer et aller puiser l’eau en profondeur.
Arrosez au pied des plantes, de préférence très tôt le matin, ou le soir à la fraîche, pour que l’eau ne s’évapore pas et pénètre en profondeur dans le sol.
Pour ce faire, récupérez l’eau de pluie autant que possible…

Notez que l’eau versée le soir, sur une terre encore chaude, s’évapore en partie directement… Cette combinaison d’humidité et de chaleur peut favoriser l’apparition de maladies cryptogamiques.
Le mieux serait donc d’arroser le matin, très tôt! Mais encore faut-il avoir le courage de se lever à 5h du matin pour arroser avant qu’il ne fasse trop chaud et que les plantes aient le temps d’en profiter!

un robinet relié à la réserve d’eau de pluie,… Timinou venait toujours y boire un peu 😉

5. Surveiller le niveau d’eau des bassins et remplir les abreuvoirs

Les animaux du jardin souffrent aussi de la sécheresse et de la canicule! Pensez à leur mettre de l’eau fraîche quotidiennement.
Installez un abreuvoir pour oiseaux et déposez chaque soir une coupelle d’eau sur le sol pour les hérissons afin qu’ils trouvent de quoi se désaltérer, surtout en cas de canicule!
Quelques cailloux dans un coin de ces abreuvoirs éviteront que les insectes s’y noient.

Ajoutez de l’eau dans les pièces d’eau si le niveau descend trop au cours de l’été avec les fortes chaleurs.
Pour le reste, ici, le bassin se débrouille: les poissons rouges y trouvent naturellement les nutriments dont ils ont besoin et la petite cascade apporte de l’oxygène dans l’eau. Il faut simplement de temps en temps enlever les algues filamenteuses à l’aide d’un bâton.

remplir chaque jour le bain d’oiseaux

6. Supprimer les fleurs fanées… ou pas!

Certaines vivaces fleurissent plus longtemps si on retire les fleurs fanées en août. J’ai donc taillé les achillées et les phlox début du mois.

Cette année, je ne coupe déjà plus les roses fanées après la mi-août afin de laisser les rosiers fructifier. Avant je cessais de couper les roses fanées à partir de septembre, puis j’ai arrêté de les tailler fin août…  Il me semble que les saisons prennent de plus en plus d’avance…
En cette saison, je ne taille que les rosiers qui ne fructifient pas à l’automne. Ce serait dommage de se priver des jolis cynorrhodons décoratifs tout l’hiver et dont les oiseaux raffolent.

Si ce n’est pas déjà fait, coupez les tiges défleuries des spirées d’été, des lavandesFaites sécher les brins de lavandes pour en faire de jolis sachets qui parfumeront le linge dans les armoires!
Si vous ne l’avez pas fait en juillet, achevez la taille des arbustes qui fleurissent en fin de printemps : deutzia, lilas, choisya, céanothe, weigelia, etc. (Profitez-en pour en faire des boutures!).

On peut tailler les haies d’aubépines, les pyracanthas,… A partir de fin juillet, les nichées d’oiseaux sont normalement finies mais restons attentifs!

7. Plantez, récoltez des graines, semez en place,…

En août/septembre, plantez des bulbes d’automne (cyclamens de Naples, glaïeuls, colchiques, crocus safran, schizostylis coccinea, sternbergia ou polianthes tuberosa…) et des iris des jardins.

Récoltez des graines d’annuelles et semez-les directement en place dans vos massifs ou chez des amis: campanules, ancolies, nigelles, pavots, cosmos, myosotis, linaria, cyclamens, balsamines, roses trémières, pensées, silènes, giroflées, delphinium, etc. (clic ici)….
Pour en semer certaines directement en place, j’ai simplement secoué les tiges au-dessus des massifs. C’est bien moins de travail que des semis en godets à éclaircir puis repiquer,…

N’arrachez pas systématiquement les plantes montées en graines, elles nourriront les oiseaux et petits mammifères pendant l’hiver, elles abritent bon nombre d’insectes auxiliaires du jardinier pendant toute la mauvaise saison, certaines restent décoratives et en plus les graines se ressèmeront naturellement pour apporter une touche de spontanéité à vos massifs.

Pour pouvoir récolter aussi des graines au potager, laissez monter en fleurs une laitue, l’arroche, une bette, la roquette…
Vous pourrez les ressemer au jardin au printemps ou les offrir aux amis!
Il semblerait par contre que la récolte des graines de courgette, potiron et autres cucurbitacées ne soit pas conseillée… (car si des abeilles fécondent des courges comestibles avec du pollen de coloquinte, les fruits qui naissent contiennent des graines toxiques!?).

le temps des graines

8. Ne tondez pas la pelouse chaque semaine…

En été, ne tondez pas votre gazon trop souvent et surtout pas trop court, il résistera mieux à la sécheresse.
Les pelouses grillées par la sécheresse reverdiront toutes seules. Les premières pluies automnales l’aideront bientôt à se régénérer. Inutile de gaspiller ridiculement nos précieuses ressources d’Or Bleu en l’arrosant…
Evitez de laisser tourner une tondeuse-robot la nuit (entre 20h et 8h environ), afin d’épargner la vie des hérissons en goguette!…

Quand on dispose d’assez d’espace, on peut même laisser des zones non tondues, c’est moins contraignant et cela favorise la biodiversité avec l’installation de nombreux auxiliaires utiles au jardin. … Et puis c’est joli un coin champêtre comme ça!

La prairie sauvage au jardin du Théâtre des Minuits (à La Neuville sur Essonne)

9. Accueillez la petite faune pour vous aider au jardin

Si vous suivez mes conseils depuis un moment, vous avez déjà banni les pesticides et les traitements insecticides, même le savon noir! Vous avez planté ou semé plein de fleurs mellifères et installé des nichoirs, des bain d’oiseaux, des abris à insectes, des tas de bois, de branchages et de feuilles, un tas de pierres, une zone de pelouse non tondue peut-être aussi… afin de favoriser la venue des auxiliaires, leur nidification et leur hibernation pour qu’ils s’installent durablement au jardin.
Coccinelles, syrphes, chrysopes, hérissons, grenouilles, triton, abeilles, guêpes solitaires vous aident à réguler le développement des ravageurs au jardin.

syrphe

10. Au verger et au potager

Le potager, c’est moins mon truc que les fleurs… Le mien est tout petit et je le cultive un peu en dilettante…
Mais l’été, je récolte avec gourmandise les tomates, les jeunes courgettes, les salades, les betteraves rouges, les bettes…
Je me régale des prunes, cassis, groseilles ou framboises que je déguste à peine cueillis! Ne m’invitez pas chez vous au moment de la récolte, il ne vous restera plus rien! 😉

J’arrose le potager régulièrement (1x /semaine en cas de canicule) même si, en temps normal, un bon paillage peut réduire cette corvée, si le ciel ne prend pas le relais pour abreuver les légumes…
J’attache les plants de tomates au fur et à mesure que les tiges poussent.
Suivant les conseils d’une spécialiste rencontrée à la fête des plantes de Bergères, je ne supprime plus les gourmands aux aisselles des feuilles et je laisse les plants se développer librement dans un cadre de 120cmx1m environ.

courgettes et tomates du potager

On n’en fini plus de récolter de la rhubarbe depuis le mois de mai! Un seul plant dans un grand bac, mais tellement prolifique!

rhubarbe

Dans son jardin, mon papa produit ses propres semences de courgettes et de tomates.

Taillez vos framboisiers dès le mois d’août en coupant au ras du sol toutes les tiges ayant donné des fruits en juillet. Elles se reconnaissent facilement à leur aspect grisâtre. Ces tiges, qui ont fructifié une fois, ne produiront plus jamais.

C’est bientôt l’automne et il est temps de penser aux semis et plantations des légumes d’hiver.
En août, on peut encore planter les chicorées, choux, poireaux,… et effectuer de nouveaux semis directement en place (cerfeuils, choux, épinards, mâches, navets, roquette, laitues à couper, oignons blancs, radis d’hiver (par exemple entre les jeunes salades), scaroles, chicorées frisées,…). Arrosez les semis et les jeunes pousses pour ne pas les laisser sécher lors de la germination!
La laitue pommée, la roquette ou les oignons, peuvent facilement prendre place entre d’autres plants.

Si vous ne cultivez pas, l’hiver, toute la surface du potager, semez des engrais verts pour occuper les parcelles vides. Ils sont beaux en plus d’être utiles! (trèfle incarnat, phacélie, luzerne, moutarde, seigle ou vesce…). Au printemps, il suffit de les coucher sur le sol et de les laisser se décomposer pour qu’ils nourrissent le sol.

Laissez monter en fleurs une laitue, l’arroche, une bette, la roquette… pour récolter des graines à semer au prochain printemps.
Il semblerait par contre que la récolte des graines de courgette, potiron et autres cucurbitacées ne soit pas conseillée… (car si des abeilles fécondent des courges comestibles avec du pollen de coloquinte, les fruits qui naissent contiennent des graines toxiques!?).

11. Faire sécher les plantes aromatiques

Mon papa a cueilli et fait sécher au chaud dans sa véranda le thym, le romarin, la sauge et l’estragon… De bonnes herbes pour aromatiser les sauces et les soupes tout l’hiver!

12. Tailler les arbustes persistants

Les mois en A, on taille les buis et autres arbustes persistants ou les ifs (en Avril et Août donc).
Ce moyen mnémotechnique peut être un étendu au mois de mai voire début juin, ainsi que septembre.
Evitons toutefois de tailler pendant une période de sécheresse et canicule prolongées. Les plantes subissent déjà assez de stress comme ça…

13. Bouturez

Les boutures, ce n’est pas trop mon truc mais bon, il faut bien le dire, c’est le moment si on veut s’y mettre!
Faites les boutures des chèvrefeuilles, des clématites, des hortensias, des fuchsia, camélias, cognassiers du Japon, jasmins d’hiver, hibiscus, sauges, lavandes, etc.

bouturer un hibiscus

Mais surtout, comme Nala, ne négligez pas les points 1 et 2… Bel été!

Nala fait la sieste au jardin

8 commentaires sur “Que faire au jardin en août ? Pro-fi-ter!

  1. Que de conseils ! C’est super de te lire. J’ai encore un weigela en fleurs…je vais attendre. Je rêve d’installer des pommiers en cordons, comme toi, faudrait que je leur trouve une petite place. Le potager c’est un peu comme toi, mais cette année je m’y suis un peu mieux tenue, un abri à tomates, on a augmenté notre production. Un beau bac potager en briques, du coup j’ai même réussi des carottes hâtives, comme ronde de Paris que tu peux conseiller en terre peu profonde. De la salade à couper, de la verveine citronelle pour les infusions etc. Me tout installé ou semé par ma Sarah de 4 ans 1/2. Bonnes vacances

  2. Merci pour tous vos précieux conseils, qui nous donnent toutes les choses à faire, sans rien oublier.
    J’ai coupé avant de partir en vacances mes spirées, et avec la pluie de la semaine dernière, à mon retour, elles refleurissent 🙂 Au programme cette semaine, couper les feuilles des iris (fait ce matin) et couper la lavande pour faire des petits cousins à offrir. Et allez voir les blogs des mes amis jardiniers, pour préparer la prochaine saison, et continuer à rêver dans mon Jardins. belle journée à vous.

  3. Super article, comme toujours ! ♥ (j’ai toujours pas fini de tailler les roses fanées de mes rosiers…) C’est un Lonicera que tu tailles, non ? Lemon Beauty ? Profite bien Malo, bisous et gros câlin à Nala et Timinou ^^

  4. Génial ton billet ! Très complet. Je vais le relire mais je crois que je maîtrise bien le « ne rien faire en août « . J’ai commencé à retirer ce qui a toutalement grillé et ne servira pas aux auxiliaires. Pour le reste je laisse. J’ai aussi commencé la recolte de graines en veillant à en laisser pour qu’elles se reseme. Le bassin demande peu d’entretien juste retirer les feuilles mortes (déjà ) qui y tombe. Merci pour tes conseils. Bisous

  5. Mon jardin est tout, tout jeune. Je suis déjà ravie du résultat mais effectivement, il faut changer certaines plantes pas nécessairement adaptées à l’endroit choisi, pas de la bonne couleur, trop envahissante, trop….ou trop peu. J’ai donc appliqué un de vos conseils. Je me suis assise à l’ombre du vieux lilas, planté là depuis des années, et j’ai observé le jardin. Quelle vie! Rien que pour cela, je me félicite d’avoir entrepris l’aventure. Des tas d’insectes et de papillons.
    J’ai imaginé ce que je pouvais changer, laisser, déplacer. J’ai constaté que le pourpre était magnifique et qu »il fallait que je développe cette couleur dans le coin rose.
    Je dois améliorer le coin jaune et bleu, pas du tout prévu au départ mais tellement joli.
    La pluie est là……et je lis votre article qui rejoint tellement bien ce que j’ai ressenti.
    Belle fin de dimanche!

  6. Supers conseils, il reste encore beaucoup de fleurs et de feuillages à admirer!
    Mais la canicule a quand-même sérieusement accéléré la maturité de la végétation ..
    Les verveines géantes de Buenos Aires sont toutes desséchées et font de leur coin
    une véritable petite savane .. je les laisse en place, sans savoir si c’est bien!
    Bon dimanche encore bien étouffant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *