Mes incontournables : la potentille arbustive

Mes incontournables : la potentille arbustive

Un de mes incontournables, parce que j’aime l’allure simple et naturelle de leur très longue et généreuse floraison mellifère.  Ils ont le charme d’un minuscule rosier sauvage!
Et parce qu’ils ont naturellement une jolie silhouette arrondie et compacte, avec un très fin feuillage caduc, vert aux reflets argentés.
C’est un arbuste hyper facile et peu encombrant, qui s’adapte à tous les jardins, qu’ils soient sauvages ou plus structurés, voire contemporains. Lire la suite de à propos deMes incontournables : la potentille arbustive

Rosa rugosa, des rosiers sans chichis!

Rosa rugosa, des rosiers sans chichis!

Je recommande volontiers les rosiers rugueux (rosa rugosa) et leurs hybrides car ce sont des arbustes généreux, faciles de culture et sans entretien. Autrement dit, des rosiers parfaits pour jardiniers « rosomanes », même pressés ou paresseux (ou les deux!).
Leur jolie floraison, en plus d’être mellifère et souvent parfumée, est suivie de gros fruits rouges ou orangés, décoratifs en hiver et qui plaisent aux oiseaux.
Lire la suite de à propos deRosa rugosa, des rosiers sans chichis!

❤ Focus sur le rosier ‘Thérèse Bugnet’, un arbuste des 4 saisons

❤ Focus sur le rosier ‘Thérèse Bugnet’, un arbuste des 4 saisons

Le rosier ‘Thérèse Bugnet’ de mon jardin est issu d’une bouture racinée reçue d’un ami en automne 2011.  Il a bien grandi et est devenu un beau rosier arbustif érigé qui a vraiment belle allure avec son élégant feuillage vert tendre qui prend des teintes magnifiques à l’automne, sur des tiges rouges presque inermes, remarquables en hiver.En savoir plus sur❤ Focus sur le rosier ‘Thérèse Bugnet’, un arbuste des 4 saisons[…]

Géranium renardii

Géranium renardii

Voilà enfin qu’éclosent les premières fleurs lilacées veinées de bleu de mon géranium renardii. J’aime son feuillage gris-bleu semi-persistant et duveteux. A choisir, il préfère l’ombre mais sera tolérant quant à l’exposition. Par contre, il n’aime pas l’excès d’humidité qui le fait pourrir. Au contraire, il affectionne les terrains pauvres et secs qui accentuent le caractère argenté de son feuillage.