Waldsteinia ternata, faux-fraisier stérile

C’est un genre de petit fraisier mais qui ne fait pas de fraises, hélas! Dommage c’est bon et parfumé les petites fraises des bois…
Néanmoins, ce faux-fraisier forme un couvre-sol efficace, naturel et très lumineux avec ses fleurs printanières couleur de boutons d’or, qui font le régal des insectes butineurs.
De loin, on pourrait le confondre avec un tapis de ficaire, mais en s’approchant, on distingue le feuillage qui ressemble à celui du fraisier, semi-persistant.

Waldsteinia ternata, faux fraisier jaune, fraisier stérile

Cette vivace bien rustique est peu exigeante : elle se plaît dans tous les sols frais et à toutes les expositions, sauf le soleil brûlant.
Elle peut devenir envahissante mais dans certains cas, c’est un atout pour les zones ingrates du jardin. Elle sera idéale pour couvrir un talus ou une rocaille un peu sauvages, le pied des grands arbres feuillus ou la lisière d’un bosquet.
Privilégiez les coins naturels plutôt que les parterres d’ornement (bien qu’on puisse la limiter facilement en arrachant régulièrement les jeunes stolons).

Chez mes clients de cet après-midi, elle s’adapte sur un talus très sec en été, mais heureusement ombragé par de grands arbres alentours. Grâce à ses rhizomes rampants, elle le couvre rapidement, lui conférant une allure de lisière de « sous-bois, avec la mousse sur les pierres, les fleurs bleues des muscaris et des anémones blanda, des bugles rampants
Par chance, en sol sec et pauvre, elle se montre un peu moins entreprenante qu’en sol riche et frais…

Waldsteinia ternata, H15 cm x L 30 cm, plante stolonifère, toutes exposition, tous sols frais

Plantation et Entretien

Si l’endroit lui plaît, en sol riche et frais, le waldsteinia colonise allègrement l’espace. On ne pourra le limiter qu’en arrachant régulièrement les jeunes stolons.  Installez-le donc plutôt dans les coins naturels, les sous-bois,… ou les rocailles sèches et ombragées.

Aucune taille n’est nécessaire et il se débrouille très bien tout seul, sans soins.

Ce sont surtout les jeunes pousses qui fleurissent tandis que les parties plus vieilles s’épuisent au centre des touffes… On pourra éventuellement renouveler la plante à ces endroits dégarnis, tous les 4 ou 5 ans, si nécessaire…

Waldsteinia ternata (faux fraisier jaune, fraisier stérile) et myosotis

Jolis mariages…

Il sera idéal pour couvrir un talus un peu sauvage, une rocaille fraîche, le pied d’un grand arbre, avec des épimediums, des petites fougères, des hostas, des bergenia ‘Bressingham White’, lamium maculatum ‘White Nancy’. des primevères.
On pourra ajouter des feuillages plus fins comme des carex oshimensis (‘Everest’, ‘Evergold’, ‘Everillo’ ou ‘Evergreen’).

Comme il ne dépasse pas 10-15 cm de hauteur, on peut l’accompagner de toutes sortes de petits bulbes botaniques pour parfaire cette scène printanière d’allure naturelle : muscaris, narcisses ‘Tête à Tête’ et narcisses ‘Milner’, crocus Tommasinianus, tulipes sylvestris, tulipa turkestanica ou tarda, jacinthes des bois,…  Des cyclamen coum à fleurs blanches,…
Ajoutez-y un nuage de myosotis et le tour est joué!

Pour la suite, le relais sera assuré par la floraison des cyclamen de Naples, des campanules des murs, des géranium sanguineum et géranium nodosum, d’un polemonium ou d’alchemilla erythropoda…

Sur un talus sec et suffisamment ensoleillé, on pourrait aussi l’accompagner d’ibéris sempervirens ou essayer un Ceratostigma plumbaginoides qui, grâce à ses rhizomes traçants, forme un beau couvre-sol à floraison bleu vif en fin d’été (août à octobre). En sol sec il ne devrait pas se montrer envahissant…

Waldsteinia ternata (faux fraisier jaune, fraisier stérile), violette odorante, bugle, géranium nodosum, myosotis et une jolie inconnue mauve profond au milieu?
Waldsteinia ternata, bugles rampants et anémones blanda

7 commentaires sur “Waldsteinia ternata, faux-fraisier stérile

  1. J’en ai planté sur un haut de mur… pour habiller le pied de mes buissons. Bien déçue : le soleil leur convient bien mieux et ils ont migré en bordure du mur, délaissant les zones plus ombrées. En été, ils sèchent assez rapidement et finalement, ils ne sont jolis qu’au printemps où leurs petites fleurs font merveille. Ton inconnue mauve me fait penser à une vesce… très appréciée des fourmis!

    1. Outre la couleur des fleurs (l’une à fleurs blanches, l’autre à fleurs jaunes), ce sont deux plantes stolonifères de la même famille (rosacées) mais pas du même genre botanique. (l’une Waldsteinia, l’autre potentille).

  2. Sympa tes fraisiers stériles. Perso, j’ai de vrais fraisiers des bois avec de bons petits fruits parfumés qui se sont installés dans un massif, sans doute apportés par un oiseau ? Le seul soucis, c’est qu’ils n’ont pas choisi le bon endroit… sous les rosiers on ne peut aller y cueillir les petites fraises, ils envahissent tout et ils étouffent les vivaces que j’ai planté. J’en arrache par poignées et il y en a toujours… j’essaie d’en replanter en sous bois mais cela n’a pas l’air de leur plaire. J’aime les fraise des bois mais là, je n’en peux plus

  3. Bonjour,
    Mes Waldsteinia sont disparus car ils étaient au pied d’un cèdre pourtant bien élagué, mais la terre, à mon avis, y est pauvre et trop sèche. Donc, je pense qu’il leur faut un terrain un peu plus humide et plus riche.

  4. moi il m’embête beaucoup car il envahit le pré de mes animaux, qui ne le mangent pas, et cela me fait beaucoup de perte de fourrage et il est très très difficile à enlever à la main…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *