Mes indispensables : les campanules des murs

Comment se fait-il que je n’aie pas encore dédié un article à cette vivace rampante vraiment facile de culture, alors que je la recommande si souvent à mes clients?
Elle a un joli feuillage persistant, et les petites clochettes, souvent bleu ciel à bleu violacé, fleurissent 5 à 6 mois d’affilée!

C’est une indispensable dans tous les jardins! Si vous ne l’avez pas encore, lui trouver une place ne devrait pas être compliqué: elle est peu exigeante sur le sol et l’exposition.

campanules des murs
campanules des murs, pour border l’entrée d’un garage…  (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)

Où l’installer?

Elle préfère une situation ensoleillée ou mi-ombragée mais s’adapte bien à l’ombre claire.

Elle prospère mieux en sol frais et léger, mais s’accommode de tous sols drainants, même pauvres et caillouteux, même calcaires, dans les talus, les bordures d’allées, les jardins de graviers, les rocailles, les contours d’un bassin, au pied de petits arbustes ou d’une haie, en sous-bois dans les racines des arbres… où elle fleurit de mai à septembre/octobre, sans le moindre entretien. 

La floraison ralentit en période de sécheresse et canicule prolongée, mais reprend de plus belle pour finir la saison en beauté.

C’est une plante très robuste et vraiment facile de culture: dans nos régions au climat tempéré, elle tolère parfaitement les sécheresses passagères et résiste sans problème aux gelées hivernales.
En revanche, e
lle redoute l’humidité stagnante qui fait pourrir les racines.
En sol lourd, mélangez un peu de sable+terreau à votre terre argileuse.

campanule des murs
campanules des murs pour cacher le bord du petit bassin (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)

Les fleurs, en étoiles, mesurent 2 à 2,5 cm de diamètre.
On rencontre plus souvent les campanules à fleurs bleu-mauve, mais la floraison peut également être blanche ou rose suivant la variété.

campanules des murs au bord du bassin (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis) avec ses petites feuilles dentelées en forme de coeur et se fleurs en étoiles

Haute de 15 à 20 cm, elle s’étale sur bien plus de 30 cm grâce à ses tiges rampantes qui s’enracinent au contact du sol, lui permettant d’occuper une surface de plus en plus importante, en concurrençant les « mauvaises herbes ».

Elle se ressème bien aussi, dans les anfractuosités, les fissures des murs, les joints entre les pavés, les marches d’escaliers,… mais ne vaut-il pas mieux ces jolies fleurettes à des herbes indésirables dans ces coins ingrats?

muret avec géraniums macrorrhizum et campanules des murs  (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)

La campanule des murs n’a jamais si bien porté son nom qu’ici, où elle couvre le muret et forme une superbe draperie fleurie.
En sol très sec, comme une fissure dans un mur par exemple, le feuillage sera probablement semi-persistant.

la campanule des murs, Campanula portenschlagiana, Campanula muralis
campanule des murs
campanule des murs qui dégringole du muret.

Entretien

La taille est facultative. On peut éventuellement nettoyer le feuillage en fin de floraison ou au printemps.

Si vous trouvez que la plante prend trop ses aises, il suffit de couper les tiges rampantes pour contrôler son développement.
Si au contraire vous souhaitez la multiplier, il suffit de prélever un bout de tige raciné en périphérie de la touffe pour le repiquer plus loin.

campanules des murs (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)
campanule des murs
campanule des murs (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)
mur végétalisé : géranium vivace, campanules des murs, heuchera, fougères
campanules des murs (Campanula portenschlagiana, Campanula muralis)

Voilà un oubli réparé…
J’espère vous avoir convaincus des qualités de cette in-dis-pen-sable !

15 commentaires sur “Mes indispensables : les campanules des murs

  1. Merci Malorie pour ce coup de projecteur sur cette humble vivace à la longue floraison ,j aime l association avec le geranium et l heuchera…et la coquelourde dont j aime la couleur …

  2. La campanule des murs est en effet une belle et généreuse plante qui mérite d’être mise en valeur. Elle est bien présente dans ton jardin et enjolive ton muret de façon spectaculaire.

  3. Oui, trop belle plante tellement facile, merveilleux couvre-sol… Je l’aime (notamment) au pied des rosiers… J’ai un gros faible pour les cultivars rose-lilas (Campanula poscharskyana ‘Lisduggan Variety’) ou blanc (Campanula poscharskyana ‘Eh Frost’) puis il faut encore citer la bleue au feuillage or (Campanula ‘Dickson’s Gold’)…

  4. La campanule est une plante formidable que j’ai dans mon jardin depuis longtemps. Avec l’érigéron, elle est une des plantes couvre sols les plus résistantes ici dans le sud ouest…
    J’ai essayé celle au feuillage doré signalé par Monique Ghiot mais je l’ai perdu. Installée au nord au pied d’un camélia, sans doute la situation était trop ombragée…depuis j’y ai mis des sceaux de Salomon et des saxifrages qui s’y plaisent à merveille…

    1. Bonjour Malo. Les fleurs indispensables ne sont pas forcément les plus voyantes. J’ai plusieurs pieds de campanules dans mon jardin mais elles ne fleurissent pas aussi longtemps que tu le dis. En revanche, elles ont une particularité, leur forme s’adapte à leur emplacement. Dans les endroits dégagés, elles forment un coussin, au pied d’un mur, les fleurs se dressent et se plaquent contre la paroi. Ce sont les seules campanules qui ont traversé l’hiver. Les autres ont disparu: escargots? Trop d’eau? De fumier? Mystère.

        1. Bonjour Capucine,
          J’habite la banlieue de Bordeaux…pas vraiment voisines donc! Mais j’aime beaucoup les Landes! D’origine landaise par ma maman et mariée à un landais de benesse les dax

          1. Bonjour Catherine. J’habite un tout petit village entre Dax et Orthez à 20 km de Bénesse . J’aime beaucoup parler de jardinage donc si tu viens dans la famille de ton mari tu peux faire un détour et je t’accueillerai dans mon jardin

  5. J’ai la bleue et la blanche. Très facile de culture chez moi en plein soleil en permanence. J’ai effectivement une floraison en deux vagues (du à la sécheresse) mais elle fait partie des résistantes à la sécheresse. Je compte diviser bientôt ma blanche pour coloniser le haut d’un muret. Merci d’en parler elle le mérite.
    Bises

  6. Chez moi c’est en pot qu’elle est la plus belle avec l’heuchère Caramel notamment.
    En pleine terre elle pousse peu.D’ailleurs ,je ne retrouve pas la blanche plantée au printemps ,la sécheresse sans doute .
    Bonne journée !

  7. Je l’adore ! Chez ma voisine, elle est splendide, mais chez moi…
    J’en ai déjà planté deux fois sur un petit talus devant chez moi. Elles sont mortes !
    Il y a décidément des plantes qui ne se plaisent pas chez moi !

  8. Bonjour Capucine,
    J’habite la banlieue de Bordeaux…pas vraiment voisines donc! Mais j’aime beaucoup les Landes! D’origine landaise par ma maman et mariée à un landais de benesse les dax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *