Les rhododendrons

En promenade dans le quartier avec Nala, je vois fleurir en ce moment les rhododendrons.
Incontournables dans les jardins d’ombre et de terre acide, ils fleurissent généreusement, au printemps ou en début d’été, illuminant les jardins de leur remarquable floraison.
Le feuillage persistant sert d’écrin aux grosses fleurs, dans une très large palette de couleurs allant du blanc au rouge carmin, en passant par toutes les nuances de rose, mauve, lavande, jaune ou orangé.

rhododendron
rhododendron

On les connaît bien géants mais savez-vous qu’il en existe des nains qui peuvent s’adapter même aux plus petits espaces, en bordure de massif, dans une rocaille fraîche ou même en pot sur un balcon.
De croissance très lente, ces arbustes demandent 10 ans de patience avant d’atteindre leur taille adulte.

Ils ne sont pas du tout frileux et se plaisent en sol léger, plutôt acide, qui reste frais l’été mais quand même bien drainé, néanmoins à l’abri des vents froids et de l’humidité stagnante.

Rhododendron
Rhododendron

A savoir: Les feuilles des rhododendrons sont toxiques, leur ingestion peut provoquer des vomissements.

des centaines de boutons floraux sur ce rhododendron, fin février. Ça promet une profusion de fleurs!

Qu’on se le dise!

Les Rhododendrons et les azalées appartiennent au même genre botanique. Les azalées chinoises ou les azalées japonaises sont en fait des rhododendrons à petites feuilles parfois caduques qui dépassent rarement 1,5 m de hauteur.

De bons compagnons

Les rhododendrons s’entendront bien avec d’autres plantes de terre de bruyère comme les azalées, camélias, magnolia, pieris… qui accompagneront la floraison printanière.
Avec des hydrangeas, kalmias, andromèdes, sarcococca, dicentra spectabilis aussi…
Un bel érable du Japon pour apporter de la légèreté.
Comme les rhodo redoutent la sécheresse en été, plantez des couvre-sol à leurs pieds pour maintenir le sol frais durant les périodes de fortes chaleurs : un tapis de bruyères, épimedium, fougères, cornus canadensis, euphorbes , hostas et hellebores d’Orient (les hellébores préfèrent généralement les sols calcaires mais l’hellébore d’Orient s’adapte en sol acide).
Quelques bulbes de narcisses, jacinthes, iris…

acer palmatum ‘atropurpureum’, un bon compagnon pour les rhododendrons
rhododendron
rhododendron

Plantation: Quand? Où? Comment?

Plantez-les de mi-septembre à fin avril (hors période de gel).
Il est impératif de tenir compte de quelques exigences pour les installer au jardin:

  • Un sol acide (pH inférieur à 6), riche en humus
  • Un sol sans excès d’humidité ni de sécheresse! Les rhododendrons aiment les sols frais mais surtout pas continuellement détrempé! L’excès d’eau favorise la contamination par le Phytophthora dont l’attaque peut le tuer de manière aussi soudaine que radicale.
  • Une situation légèrement ombragée. Évitez l’ombre trop dense, ils ont besoin de lumière pour bien fleurir. Idéalement, ils préfèrent les expositions nord, nord-ouest.
    La plupart s’accommodent facilement d’une exposition légèrement ensoleillée.
  • A l’abri des vents forts, le long d’un mur ou sous l’ombre tamisée de grands arbres.

Suivez les conseils de plantations de spécialistes pour réussir la culture de vos rhodos : http://www.rhododendronwauthier.be/plantation.htm

Rhododendron sutchuenense en boutons
rhododendron
rhododendron
rhododendron
rhododendron

Entretien

Le rhododendron a une croissance lente. Ne vous étonnez donc pas si il met du temps à s’installer. Il faudra plusieurs années de patience avant qu’il forme un vrai buisson couvert de fleurs!

La taille est inutile. N’intervenez que pour supprimer le bois mort ou, si nécessaire, pour maintenir une silhouette harmonieuse, ou enlever une branche qui vous gêne (intervenir alors en fin d’été, couper au-dessus d’un œil en essayant de rester sur le bois de l’année précédente).

Vous pouvez enlever juste les fleurs fanées après la floraison pour favoriser une belle floraison l’année suivante.

On peut rajeunir les vieux rhododendrons négligés ou trop dégarnis à la base en les rabattant sévèrement en mars (à environ 1 m du sol) mais après cette taille, il mettra 2 à 4 ans avant de refleurir.

Tous les 1 ou 2 ans, en fin d’hiver, vous pouvez enrichir le sol en incorporant autour du pied un peu de compost (ou un engrais de type 12/12/17 ou un engrais spécial pour les rhododendrons) puis du terreau de feuilles décomposées.

Maintenez autour du pied une épaisse couche de paillage (écorces de pin, tapis de feuilles) ou plantez des plantes couvre-sol afin de garder la fraîcheur du sol, même en été.
Cela aura le bénéfice de limiter considérablement le désherbage qui risquerait d’abîmer les racines.

Arrosez exclusivement avec de l’eau de pluie. En été, arrosez sans excès 2 à 3 x/mois.

rhododendron
rhododendron

Lequel choisir?

Je ne suis pas du tout une connaisseuse dans le domaine des rhodo et je n’ai donc pas de point de vue personnel pour vous recommander objectivement une variété plutôt qu’une autre, si ce n’est un coloris qui me séduira peut-être davantage.

Il en existe plein! Des nains ou des géants, des plus précoces (floraison en mars-avril) aux plus tardifs (mai-juin), dans une infinie palette de couleurs, unis, dégradés ou mouchetés.
Si vous avez un coin ombragé et une terre à tendance acide, vous trouverez sûrement un rhodo dont les caractéristiques conviendront à votre jardin.

un rhododendron qui me plaisait au Keukenhof

Nain ou géant?

Petite sélection parmi les grands Rhododendrons pour les haies, les fonds de massifs, les endroits boisés abrités, les talus à l’ombre
Ils conservent des proportions assez raisonnables sous nos latitudes, formant souvent de grands buissons d’1,50 à 2 m en tout sens. Certains peuvent être plus larges que hauts. (à la faveur du climat humide de Bretagne ou de Normandie, certains peuvent atteindre plus de 5 m de haut à l’âge adulte).

  • R. ‘Madame Masson’, 140 cm, généreuse floraison blanche, précoce (avril-mai), un incontournable!
  • R. ‘Horizon Monarch’, 180 cm, floraison d’avril à mai, Remarquable avec ses grandes fleurs jaune paille/jaune pêche, joliment frisottées.
  • R. ‘Nova Zembla’ 170 cm, floraison rouge carmin d’avril à juin,
  • R. ‘Olga’100 cm, aux fleurs orange lumineux d’avril à mai
  • R. ‘Graziella’: Ht 80 à 150 cm, fleurs rose fuchsia violacé, de mai à juin. Se distingue par son feuillage particulièrement fin et allongé.
  • R. ‘Calsap’, Ht 130  à 180 cm, floraison précoce, fleurs blanches maculées de rouge grenat, de mars à avril. Très rustique.
  • R. ‘Lem’s Monarch’, Ht 175 cm. Il offre d’énormes fleurs rose doux, de mai à juin
  • R. ‘Président Roosevelt’ Ht 120 cm, floraison rouge à cœur blanc-rosé, d’avril à mai
  • R. arboreum Rouge 200 cm, floraison précoce, couleur rouge cerise de mars à mai

Parmi les Rhododendrons « nains » pour les petits jardins, les bordures, les rocailles fraîches et les terrasses ombragées

Les petites variétés basses et trapues (R. yakushimanum et R. impeditum) ont produit de nombreux hybrides nains (50 à 80 cm) d’une remarquable floribondité, qui permettent une utilisation en bordures de massif ombragé, en rocailles fraîches ou une culture en pot sur une terrasse ombragée.
Certains s’étalent horizontalement et leur port prostré permet une utilisation comme couvre-sol.

  • R. nain yakushimanum ‘Dream Land’ Ht 70 cm, très florifère, fleurs en camaïeu rose d’avril à mai.
  • R. nain yakushimanum ‘Percy Wiseman’ 100 cm, floraison d’avril à mai, gros bouquets de fleurs en dégradé d’orangé doux. Superbe en pots!
  • R. nain ‘Dora Amateis’ Ht 50 cm, fleurs blanc pur, d’avril à mai
  • R. nain ‘Fragrantissimum, Ht 100 cm, floraison blanche en mars-avril. Un des plus parfumés !
  • R. nain ‘Golden Torch’, Ht 80 cm, trapus et très florifère, floraison en mai
  • R. nain ‘Winsome’, 80 cm, floraison en forme de clochettes rose foncé d’avril à mai
  • R. nain impeditum 50 cm, floraison bleu-violet de mars à avril
  • R. nain Linearifolium, 80 cm, floraison Mars à Avril, Une rareté qui surprend par ses fleurs effilées, rose fuchsia et son feuillage allongé.
rhododendron au Keukenhof
rhododendron

J’ai un problème…

Les Rhododendrons sont peu sensibles aux maladies et aux parasites si ils sont cultivés dans de bonnes conditions.  Néanmoins, certains problèmes peuvent survenir. Ne me demandez pas d’identifier les maladies, il vaut mieux faire appel à un spécialiste en plantes de terre de bruyère pour avoir un diagnostic sûr….  Mais voilà quelques pistes :

  • LE TIGRE? Les feuilles présentent des taches jaunes ou brunes et tombent
    C’est probablement à cause du « tigre du rhododendron », un petit insecte qui mange les feuilles. Sous les feuilles on constate la présence de minuscules boulettes noires (excrément de l’insecte).
    Les dégâts ne sont pas bien méchants. Pour limiter l’infestation, pulvérisez une solution à base d’argile ou de savon noir.  Coccinelles et chrysopes sont des prédateurs naturels du tigre du rhododendron
  • SOL INADEQUAT? Les feuilles jaunissent et tombent.
    La terre est peut-être trop pauvre? Faites un apport annuel de compost mûr et de terreau de feuilles.
    Ou alors, il y a un excès de calcaire dans le sol? Une eau d’arrosage calcaire peut aussi être responsable. Arrosez uniquement avec de l’eau de pluie.
  • DES OTIORHYNQUES? Les feuilles sont poinçonnées sur les bords.
    Ces petits coléoptères mangent le bord des feuilles et les radicelles. Ces larves sont sans danger pour un rhododendron adulte, mais peuvent causer des dégâts sur les jeunes plantes aux racines fines. Épandez sur le sol des nématodes (Heterorhabditis bacteriophora), parasites des larves d’otiorhynque.
    Arrosez le sol avec une infusion de rue ou une décoction de tanaisie.
    Traitement aux extraits de pyrèthre, le soir, si l’attaque est importante.
  • PHYTOPHTHORA CINNAMOMI ? Le feuillage rougit ou brunit, les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes, se dessèchent en restant accrochées aux branches, et la plante meurt rapidement. Le Phytophthora est un champignon qui peut tuer les rhodo de manière très soudaine car il colmate les vaisseaux où circule la sève.
    Ces ennuis sont rares dans de bonnes conditions de culture : un sol sain, frais mais drainé, sans excès d’humidité au niveau des racines. Si malgré tout, l’attaque a lieu, il n’existe aucun traitement. Arrachez la plante malade et brûlez-la. Ne jamais replanter au même endroit des espèces sensibles.
  • LA ROUILLE? Les feuilles rougissent et il y a des pustules orangées à la face inférieure.
    Ne mouillez pas les feuilles lors de vos arrosages. Pulvérisez avec du purin de prèle (dilué à 20 %) ou de tanaisie (dilué à 5 %).
  • L’OÏDIUM? Les feuilles se couvrent d’un feutrage blanchâtre, poudreux, et finissent parfois par tomber.  Supprimez et brûlez toutes les parties contaminées.
    Pulvériser du lait écrémé dilué peut suffire en début de maladie. Sinon, traitement à base de soufre (pulvérisation de soufre à diluer dans de l’eau en respectant les doses indiquées sur l’emballage).
  • ARAIGNÉES ROUGES?  Plein de petits points jaunes ou décoloration de la feuille : ce sont des piqûres d’araignées rouges. Elles apparaissent quand l’air ambiant est chaud et sec.
    Les feuilles finissent par se dessécher. On peut simplement arroser abondamment le feuillage, les araignées rouges n’aiment pas l’humidité. Traitement avec une eau légèrement soufrée. Elles détestent cela. Pailler le pied pour garder la fraîcheur du sol.
    Traitement biologique en cas de forte infestation : pulvériser une décoction d’ail (80g d’ail/litre) est efficace si le traitement est répété tous les 3 jours.
taches brunes sur le feuillage d’un rhododendron

Où acheter un rhododendron dans notre région?

Pépinière Wauthier  (clic ici)
36 rue de villers,
1490 Court-St- Etienne – Belgique
0479/560/221
w.serge (at) belgacom.net
Vitroplant production, (clic ici)
Lognoul, 31,
4190 Ferrières – Belgique
Tél : +32 (0)86 388 870
info (at) vitroplant.be
rhododendron
rhododendron

13 commentaires sur “Les rhododendrons

  1. Bonjour Malo, Dans mon jardin des Landes, j’ai 4 rhododendrons qui profitent bien de la terre très acide. Il y a deux ans, les pieris ,azalées et rhodo ont été attaqués par le tigre. J’ai dû abattre un magnifique piéris mesurant près de 3 m car deux traitements ne sont pas venus à bout de ces insectes. J’ai taillé le rhodo le plus grand: il s’en est remis et maintenant, il a une forme de coeur. Je pense que ces arbustes ont subi cette attaque suite à la sècheresse que nous avons eu. Je leur ai donné une bonne dose de compost et de fumier et quand il fait trop chaud je les douche. Et réguliérement, je surveille le revers des feuilles.

    1. Je pense que si les étés caniculaires et secs deviennent habituels chez nous, beaucoup de jardins verront leurs rhodos souffrir. D’autant plus si les réserves d’eau de pluie s’épuisent en cours d’été… :/
      Belle journée du 1er mai!

  2. Un bel article sur les rhododendrons.
    J’en ai plusieurs au jardin dont certains ont plus de trente ans. Ils fleurissent d’avril à juin . C’est un pur bonheur.
    Je les achète à Ferrières et tous les conseils qu’ils donnent sont judicieux. Il nous connaît depuis le début de notre aventure « rhododendrons »…
    Cela nous permet de faire une balade dans la Province de Liège…
    Belle journée du 1er mai et à bientôt.

  3. Les plantes de terre de bruyère? inenvisageable chez moi.
    J’admire les rhodo et autres dans les grands parcs, leur floraison est trop courte pour une occupation spatiale très importante, il leur faut des voisin(e)s pour prendre le relais floral.
    Bon début de mois ..frisquet.
    danielle

    1. C’est certain, il faut impérativement avoir le sol qui leur convient 😉 Quand on réunit les conditions nécessaires, la terre et l’exposition et la place qu’il faut, ils sont bien utiles comme brise-vue grâce à leur feuillage persistant. Par ailleurs, il y a des variétés naines pour les plus petits espaces et leur floraison n’est pas plus éphémère que celle d’autres arbustes à fleurs très présents dans les jardins tels que spirées, forsythia, etc.

  4. Bel article sur les rhododendrons, mais je souhaiterais apporter une petite modification: les hellébores n’aiment pas les sols acides. J’en ai planté à mes dépens et lorsque je les ai vus dépérir, je me suis renseignée et Thierry Delabroye ainsi que Koen Van Poucke m’ont dit que je devais les déménager car l’acidité ne leur convient pas. Je me suis empressée de les changer de place avant de tous les perdre et j’ai pu en récupérer quelques uns. Les épimédiums frohnleit sont beaucoup trop puissants pour les rhododendrons et les font crever à petit feu. En ce qui concerne d’autres épimédiums, pas de problème.

    1. Bonjour,
      Merci pour ce retour d’expérience très intéressant!
      Était-ce des hellebores d’Orient? Ou une autre sorte d’hellebores? Je pensais que les Orientalis s’adaptaient bien en sol acide. tandis que les autres hellébores préfèrent effectivement un sol à tendance calcaire…

    2. Bonjour Françoise, je ne suis pas tout à fait d’accord. J’ai un terrain très acide ( la preuve les hydrangéas bleu pétant) et j’ai une trentaine de pieds d’hellébore d’Orient qui fleurissent tous les ans pour mon plus grand bonheur et qui se ressèment allègrement. En revanche les Nigers, roses de Noël ne se plaisent pas beaucoup. J’en ai un seul pied mais il a plus de 20 ans. Ils aiment les terrains drainés et ne pas être trop arrosés l’été.

  5. Bonjour Malo, grâce à une amie j ai découvert les rhododendrons l année passée. J en ai donc installés dans le jardin. Nous avons une sapinière( dont les sapins sont tous morts !!!) J ai prélevé la terre et l humus de la sapinière et je l ai mélangée là où j ai planté les rhodos. C était du sport ! . Les rhododendrons sont tous en fleurs et j en suis ravie mais ils avaient déjà des boutons quand je les ai achetés. Est-ce que je devrai ajouter la terre de la sapinière chaque année ou mieux vaut en acheter ?
    Là mienne n est peut être pas assez riche ?
    Merci.
    Bon 1er mai à tous

    1. Bonjour,
      Les rhododendrons ne sont vraiment pas mon domaine de prédilection… Je ne saurais dire avec certitude si c’est également toxique pour les poules… Je suppose que oui mais les poules y toucheraient-elles d’ailleurs? Je n’en sais trop rien.
      Quand à savoir si la terre de la sapinière est assez riche ou trop appauvrie, je ne sais pas non plus. Il me semble que dans le doute, j’ajouterais tous les 2 ans un peu de compost (ou un engrais spécial rhodo) et que j’utiliserais une couche de terre de la sapinière plutôt en surfaçage, avec des feuilles mortes…
      Bon, je n’ai pas été d’une grande aide sur ce coup là… 😉
      Belle journée!

      Maintenez autour du pied une épaisse couche de paillage (écorces de pin, tapis de feuilles) ou plantez des plantes couvre-sol afin de garder la fraîcheur du sol, même en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *