🐜 Des fourmis sur les rosiers,… Pourquoi? Que faire?

Les fourmis sont utiles…

A priori, les fourmis ne sont pas nuisibles. Elles rendent mĂȘme de prĂ©cieux services aux jardiniers : elles dĂ©vorent des larves, vers et autres nuisibles prĂ©sents dans le sol, elles aĂšrent le sol par leurs galeries, elles dissĂ©minent les graines et enfin elles enrichissent la terre en recyclant des dĂ©chets vĂ©gĂ©taux et animaux morts. Elles sont aussi une source de nourriture pour d’autres insectes et pour des oiseaux.
Les fourmis sont donc utiles et leur éradication totale du jardin serait totalement néfaste à nos plantations.

pucerons et fourmi sur un bouton de rose
pucerons et fourmi sur un bouton de rose

La prĂ©sence modĂ©rĂ©e des fourmis aide Ă  prĂ©server la santĂ© du rosier….

J’entend tellement souvent des jardiniers s’inquiĂ©ter de la prĂ©sence de quelques fourmis…
Et je lis trop souvent qu’on leur conseille de les Ă©liminer au plus vite « parce qu’elles Ă©lĂšvent les pucerons »!…
Je voulais apporter un peu de nuance et de bon sens Ă  tout cela… N’oublions pas que la nature est bien faite!

Les pucerons consomment la sĂšve des plantes, en quantitĂ© minime, et sans que cela porte un rĂ©el prĂ©judice aux rosiers, pour autant que les prĂ©dateurs naturels arrivent Ă  point nommĂ© pour les Ă©liminer…
Les pucerons digÚrent les protéines dont ils ont besoin et excrÚtent un reliquat sucré : le miellat.

Quand il y a trop de miellat qui reste sur le feuillage, cela peut favoriser le dĂ©veloppement de la fumagine (le feuillage se couvre d’une poudre noire) qui ne cause pas de dĂ©gĂąts directs Ă  la plante mais en occultant la surface des feuilles, elle rĂ©duit sa capacitĂ© de photosynthĂšse et peut donc donner un aspect peut satisfaisant Ă  la plante.

NĂ©anmoins, cette maladie affecte rarement les rosiers et c’est en partie grĂące aux fourmis!
En effet, les fourmis sont friandes de ce miellat. Les pucerons se laissent « traire » en Ă©change de la protection des fourmis. C’est donnant-donnant! (Ă  savoir, certains prĂ©dateurs ont adoptĂ© des stratĂ©gies pour passer le barrage des fourmis.)

En plus, les fourmis ont un rÎle de « nettoyeur » : comme elles récupÚrent le miellat, elles évitent le développement de la fumagine sur le feuillage!

fourmi
fourmi

Mais il faut qu’un Ă©quilibre soit maintenu!

Quand les fourmis grimpent en grand nombre sur les rosiers pour y faire un Ă©levage de pucerons, elles font pire que mieux!
Elles amĂ©liorent les conditions de vie des pucerons puisque la fumagine rendrait impossible la consommation de sĂšve par les pucerons. Les fourmis vont mĂȘme favoriser l’extension de la colonie de pucerons qu’elles Ă©lĂšvent pour le miellat qu’ils excrĂštent.

pucerons et fourmi sur un bouton de rose
pucerons et fourmi sur un bouton de rose

Certaines fourmis peuvent mĂȘme construire un nid qui s’élĂšve au-dessus du sol, enserrant le pied du rosier infestĂ© de pucerons.
D’aprĂšs ce que j’ai dĂ©jĂ  eu l’occasion d’observer, une telle fourmiliĂšre peut affaiblir le rosier.
Dans ce cas, il vaut donc mieux les pousser Ă  s’Ă©loigner!

fourmi
fourmi
fourmis et pucerons sur un rosier

La lutte biologique

En prĂ©vention, Ă©loignons les pucerons…

Pour lutter contre les fourmis sur les rosiers, tout en prĂ©servant le biotope, Ă©loignons d’abord ce qu’elles viennent y chercher, Ă  savoir les pucerons.

  • N’abusons donc pas des engrais « coup de fouet » trĂšs dosĂ©s en azote qui sont susceptibles de favoriser la venue des pucerons.  En effet, les rosiers trop nourris en engrais azotĂ©s dĂ©veloppent de jeunes pousses particuliĂšrement tendres et sucrĂ©es dont les pucerons raffolent!
    Le purin d’orties est un bon engrais, souvent utilisĂ© pour nourrir les rosiers. NĂ©anmoins, lui aussi est riche en azote!
    Tout rĂ©side dans une utilisation modĂ©rĂ©e, comme dans tout!…
  • Évitons tout traitements chimiques afin de favoriser la venue des prĂ©dateurs naturels de pucerons : les oiseaux, les coccinelles, les perce-oreille ou les aphidius sont des auxiliaires utiles pour limiter la population des pucerons.
    Les fourmis ne gĂȘnent pas particuliĂšrement ces petites guĂȘpes parasitoĂŻdes, ni les coccinelles adultes qui peuvent s’envoler…  Par contre, en venant porter secours Ă  leur “troupeau”, elles peuvent dĂ©courager d’autres auxiliaires.
  • Une culture associĂ©e : combiner lavande et rosier est non seulement trĂšs joli mais c’est aussi efficace pour Ă©loigner les pucerons.  D’autres plantes aromatiques agissent comme rĂ©pulsifs naturels, telles que le basilic, le romarin, l’absinthe, la rue officinale, la tanaisie ou des Ɠillets d’Inde.
    Un pot de menthe peut aussi perturber les parasites (attention en pleine terre la menthe s’avĂšre vite envahissante!)
  • Plantons des « plantes martyres » : des capucines, des eryngium ou des fĂšves attirent les pucerons comme un aimant, suffisamment pour les dĂ©tourner des rosiers. En « dĂ©plaçant » les pucerons, nous aurons du mĂȘme coup moins de fourmis sur les rosiers, puisqu’elles suivront leurs « troupeaux ». Les plantes martyres sont trĂšs utilisĂ©es en permaculture et potagers bio. Evidemment, il faut accepter d’avoir une capucine infestĂ©e de pucerons mais c’est toujours mieux que sur les rosiers ou les lĂ©gumes!
pucerons et fourmi sur un bouton de rose
pucerons et fourmi sur un bouton de rose

Pour se dĂ©barrasser des fourmis Ă©leveuses de pucerons…

Selon moi, il n’est pas forcĂ©ment utile d’intervenir quand les rosiers sont infestĂ©s de pucerons. Au contraire, je les laisse volontiers pour les oiseaux, les syrphes, les coccinelles et les autres auxiliaires du jardiniers (clic ici)
Mais si les prĂ©dateurs naturels n’arrivent pas, mĂȘme aprĂšs plusieurs semaines (ce qui arrive dans les rĂ©gions oĂč l’agriculture intensive utilise beaucoup de produits chimiques) et si les fourmis sont lĂ  en grand nombre, favorisant encore la croissance de la colonie, il vaut mieux intervenir avant le dĂ©veloppement de fumagine sur le feuillage. En effet, il peut arriver que les fourmis n’arrivent plus Ă  suivre le rythme et Ă  jouer pleinement leur rĂŽle de « nettoyeur » du feuillage. 

  • Commencez par passer le jet d’eau (Ă  faible puissance) pour faire tomber les pucerons.
  • L’ail comme rĂ©pulsif naturel! Les fourmis dĂ©testent l’odeur forte de l’ail. Plantez des bulbes d’allium dans le massif autour du rosier. Ou alors enterrez des gousses d’ail au pied du rosier. Et si il y a une fourmiliĂšre, placez les gousses directement dedans.
  • Le marc de cafĂ© humide : Dispersez au pied du rosier du marc de cafĂ© humide (pas sec!). Apparemment, ça ne fait pas fuir les fourmis mais elles le mangent et d’aprĂšs ce que j’ai lu, ce serait pour elles un poison violent.
    On peut utiliser le marc de cafĂ© des filtres Ă  cafĂ©, de cafĂ© expresso ou mĂȘme des capsules de cafĂ©.
    C’est aussi un excellent engrais mais il ne faut pas en abuser! (clic ici)
  • La maĂŻzena : saupoudrer de la maĂŻzena sur le nid de fourmis… pour l’avoir moi-mĂȘme testĂ© Ă  l’intĂ©rieur de la maison, je suis sĂ»re que ça marche. Mais Ă  l’extĂ©rieur…? Il faudrait renouveler aprĂšs chaque pluie… Il semblerait que les fourmis la mangent mais ne la digĂšrent pas.
  • Un demi-citron pressĂ© et moisi. Posez-le au pied du rosier (renouveler tous les 10 jours). Cette mĂ©thode semble trĂšs efficace chez certains, mais pas du tout chez d’autres… Faites vos tests et dites-moi comment ça marche chez vous! 😉
  • Si le rosier est en pot, enroulez autour du pot des bandes adhĂ©sives double-face pour empĂȘchez les fourmis de grimper dessus, ou alors tracez un trait Ă  la craie. Cela devrait stopper leur progression.
  • Lutter contre les pucerons lanigĂšres des racines ; ils vivent sous terre, parfois mĂȘme dans les galeries des nids de fourmis, accrochĂ©s aux racines. Arrosez avec une macĂ©ration de fougĂšres ou une dĂ©coction de tanaisie, directement sur le nid de fourmis.
  • Quand un nid de fourmis forme un monticule de terre au pied du rosier, cela affaiblit la plante. Si aucun des moyens citĂ©s ci-dessus n’a marchĂ©, essayez de pulvĂ©riser directement au pied du rosier, du purin d’orties ou du purin de rhubarbe, (ou du vinaigre blanc tiĂšde diluĂ© avec de l’eau?),…
fourmi

Evidemment, certains vont me demander pourquoi je ne vante pas plus les insecticides bio, purins divers et savon noir, mais il faut savoir que, mĂȘme naturels, ceux-ci ne sont pas sĂ©lectifs et vont tuer tous les autres insectes, y compris les auxiliaires du jardinier!
La terre de diatomées est une poudre efficace comme répulsif naturel mais dangereuse pour les enfants et les animaux de compagnie!
Je vous laisse faire vos choix en toute conscience, mais personnellement, je prĂ©conise toujours des moyens plus doux…

Et vous, avez-vous aussi quelques fourmis sur vos rosiers? Cela vous a-t-il déjà posé un problÚme?
Avez-vous déjà eu à « combattre » les fourmis?  Quels moyens avez-vous utilisés et avec quels résultats?
N’hĂ©sitez pas Ă  partager vos expĂ©riences pour que chacun en bĂ©nĂ©ficient !

16 commentaires sur “🐜 Des fourmis sur les rosiers,… Pourquoi? Que faire?

    1. Avec plaisir Madame la Commissaire! 😉
      A moins que ce soit Catherine?
      J’ai passĂ© vos livres Ă  mes parents qui apprĂ©cient bien vos enquĂȘtes ! Ça leur change « drĂŽlement » les idĂ©es pendant le confinement 😉
      Bises Ă  vous deux!

  1. J’ai appris des choses trĂšs intĂ©ressantes Ă  propos des fourmis! Je me suis toujours demandĂ© Ă  quoi elles servaient! Petit truc pour Ă©loigner les fourmis dans une cuisine: mettre du poivre moulu sur leur passage. (sur le bord des armoires Ă  confitures, seuil des portes
.) Merci pour cet article trĂšs instructif!

  2. Article trĂšs intĂ©ressant. Si j’ai bien compris, les fourmis ne dĂ©vorent pas les boutons de rose. Alors quel est le prĂ©dateur qui me dĂ©vore un bouton dĂ©jĂ  beau sur lequel j’ai trouvĂ© des fourmis ? Je les ai arrosĂ©es de citron.

  3. J’en ai partout dans le jardin et elles ne me posent qu’un seul problĂšme : si je ne me rends pas compte que j’ai un pied posĂ© au ras d’une fourmiliĂšre, et que je suis en sandalettes ou pieds-nus, je me fais piquer, enfin mordre ! Et je le sens bien ! Heureusement celĂ  passe trĂšs vite. Bon dimanche. Bises

    1. Ah! Quelle horreur!
      Sais-tu que quand je me balade dans la nature sauvage, c’est une de mes craintes. Je prĂ©fĂšre piĂ©tiner sur place ou tourner en rond plutĂŽt que de risquer de rester statique sur une fourmiliĂšre… brrr, j’en ai des frissons! Mais c’est comme avec les araignĂ©es, je me sens bĂȘte avec ces phobies…
      Belle semaine!

  4. Merci pour cet article une fois de plus trĂšs intĂ©ressant. Je vais observer les rosiers, les fourmis et les pucerons diffĂ©remment cet Ă©tĂ©. J ai plantĂ© un premier rosier liane au jardin, j’espĂšre qu’il va Ă©chapper Ă  tous les dangers.
    Bon dimanche aprĂšs midi.

  5. J’avais testĂ© le cafĂ© sur un pommier trĂšs infectĂ©. Les prĂ©dateurs ne pouvaient pas s’installer du fait de l’agressivitĂ© des fourmis. Le temps que les fourmis ont consommĂ© le cafĂ©, les coccinelles ont pu laisser les larves qui ont fait le mĂ©nage.

  6. Le coup du cafĂ© c’est gĂ©nial ! je vais essayer… mais il va falloir en boire plus, j’en mets dĂ©jĂ  au pied de mon Cornus florida qui trouve ma terre pas assez acide, et ça lui rĂ©ussit, il a fleuri magnifiquement cette annĂ©e

  7. Un tout grand merci pour toutes les solutions naturelles proposĂ©es 🙂 J’ai remarquĂ© hier que mes rosiers en pot Ă©taient envahis de pucerons et de fourmis et que j’avais des taches noires sur des feuilles 🙁 Je vais donc m’empresser d’essayer certains trucs proposĂ©s – merci tout plein !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *