La cétoine dorée, elle me ressemble!

Aussi appelée « hanneton des roses », on la considère souvent comme nuisible car elle mâchonne le coeur des roses plus qu’elle ne les butine. Les boutons des fleurs sont souvent mangés avant même leur éclosion!  Malgré tout, je me sens un peu proche d’elle car j’ai 3 points communs avec ce coléoptère : j’aime la couleur verte dont elle habille ses hélytres, j’aime aussi le soleil et les roses, tout comme elle!
Même avec sa larve je me suis trouvé quelques points communs!

Cétoine dorée (cetonia aurata), coléoptère de 15 à 20 mm, vert métallisé

L’insecte adulte mesure 15 à 20 mm. Les élytres vert métallisé sont parfois teintés de rouge, rarement de bleu, de violet ou de noir.

Au jardin, on le rencontre le plus souvent d’avril à août (rarement jusqu’en octobre) quand il se complaît à fourrager dans les roses, surtout à fleurs claires et parfumées, ou les inflorescences des lilas, des spirées, des troènes, du sureau, de l’aubépine, du pyracantha, des arbres fruitiers, des chardons ou des ombellifères…

La Cétoine dorée vole avec beaucoup d’aisance. Les élytres soudés restent fermés, mais un espace latéral permet le déploiement des ailes membraneuses.

cétoine dorée

Larve de cétoine ou larve de hanneton?

  • Petite tête, gros cul, c’est la larve de cétoine (ça nous fait deux points commun, je vous l’avais dit!). Elle est sympa.
    La larve de cétoine dorée se développe généralement dans le bois très décomposé, les vieilles souches, les terreaux, le compost.
    Sa présence dans le compost permet d’accélérer sa maturation.  Elle a donc une fonction écologique de recyclage des matières organiques, au même titre que le ver de terre. Ne la tuez pas! Néanmoins, par simple précaution, si vous trouvez des larves de cétoines dans votre terreau en préparant vos potées et jardinières, enlevez-les et mettez-les plutôt dans votre compost…
  • Grosse tête, petit cul, c’est la larve du hanneton.  Je n’ai vraiment rien en commun avec elle! J’ai jamais aimé les prétentieux qui ont la grosse tête!
    La larve de hanneton (le « ver blanc ») ne fréquente pas le compost. Elle creuse des galeries dans le sol et se nourrit des racines des plantes! Pas de pitié pour celles-là!
Grosse tête, petit cul, c’est une larve de hanneton (ver blanc) qui a mangé les racines d’une plante

Comment se débarrasser des coléoptères qui mangent les rosiers?

C’est bien joli de dire qu’il faut vivre en bonne harmonie avec les cétoines dorées, pas bien méchantes et dont les larves sont très utiles au jardin… Elles ne sont pas dérangeantes tant qu’elles restent en nombre raisonnable mais quand il y en a tellement qu’on n’a même pas le temps de profiter de la floraison des roses, c’est plutôt râlant et on finit par appréhender sérieusement de les voir arriver!

Si vraiment vous ne pouvez les supporter, elle et ses cousines, sachez qu’il n’y a pas de traitement réellement efficace.
Avant de sortir tous vos produits et purins non sélectifs, sachez que la meilleure solution, pour la Cétoine dorée comme pour la Cétoine Funeste (Oxythyrea Funesta) est de les « éliminer » manuellement.

Punaises (Graphosoma italicum) et accouplement de Cétoines Funestes (Oxythyrea Funesta), sur les roses
Punaises (Graphosoma italicum) et accouplement de Cétoines Funestes (Oxythyrea Funesta), sur les roses

Plutôt que tuer cet insecte qui n’est pas nuisible, on peut simplement les déplacer sur une autre plante hôte: pyracantha, troènes, aubépine, sureau,… Pour cela, il faut d’abord les « récolter »:

  • Faites le tour du jardin en fin de journée, pour les ramasser une à une pendant qu’elles dégustent tranquillement le cœur des fleurs.
  • On peut leur mettre une petite coupelle avec des fruits écrasés. Cela attire les coléoptères et les papillons.
  • Diversifiez les plantations pour qu’elles trouvent d’autres plantes hôtes que les roses, dans votre jardin.
  • Et si vous ne voulez pas vous donner la peine de les déplacer gentiment, faites-les tomber dans un récipient rempli d’eau, voire d’eau savonneuse…
  • Si vous en êtes envahi chaque année sans parvenir à trouver une solution, peut-être est-ce parce qu’elles se reproduisent dans le BRF mis en paillage? Vous pouvez alors changer de type de paillage organique (le chanvre, les coques de cacao…).

6 commentaires sur “La cétoine dorée, elle me ressemble!

  1. Coucou Malo,
    Oh ça alors bonne nouvelle, j’ai des Malo’s dans mon jardin ! Si tu pouvais éviter de te ruer chaque année sur mes rosiers Pierre de Ronsard ce serait sympa merci…
    Les larves de hannetons les pies s’en chargent mais elles n’arrivent pas à toutes les manger et en plus j’ai une peur bleue des hannetons 🙁
    Bon mercredi, plein de bisous à qui tu sais 🙂
    Isa K

  2. Haha ha, je ne m’étais pas rendue compte que tu avais une tête de cétoine. Mais ça tombe bien, je les aime beaucoup, et suis toujours ravie de les trouver, au stade de larve dans le compost, adultes belles de jade dans mes roses. Bises

  3. tu m’as bien fait rire ! Alors moi aussi j’ai plein de malo sur mes roses et inévitablement dès leur apparition je penserai à toi avec un petit sourire en coin.
    Bises
    Lydie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *