🌳 La taille du saule tortueux

Voilà quelques années déjà, j’ai planté au jardin un tout petit saule tortueux, acheté pour réaliser une décoration de Pâques avec quelques œufs en plastiques suspendus à ses branches…
Il a poussé très rapidement, dans mon sol assez frais, au soleil, tout comme il aime.

Un arbre qui est beau toute l’année

Et le voilà nettement plus grand, mais toujours avec ses branches noueuses décoratives couvertes d’un étroit feuillage lancéolé, d’un très beau vert-de-gris. En vérité de couleur vert vif brillant sur la face supérieure, et un peu grisé en dessous.

Tout l’été, les mésanges jouent dans ses branches fines ployant et dansant au vent avec ce feuillage retombant qui donnent à l’arbre l’allure d’une folle crinière ondulée…

saule tortueux dans le massif jaune au printemps

Au printemps, les chatons du saule sont souvent décoratifs, surtout chez les plants mâles.  Sur le saule tortueux, ils apparaissent en même temps que les feuilles ce qui les rend plus discrets.

La taille pour limiter sa taille

Laissé libre, cet arbre pourrait atteindre 10 à 20 m de hauteur, avec un port très étalé, ce qui à priori le destine plutôt aux grands jardins ou aux parcs…

Pourtant il ne manque pas d’intérêt dans mon petit jardin car, outre les qualités déjà citées, il a l’avantage de très bien supporter la taille, même sévère.
Les saules tortueux et à rameaux colorés doivent être taillés sévèrement chaque année pour favoriser la repousse de ces rameaux décoratifs. Aussi, tous les ans, je le rabat « en moignons » (voir photo), presque comme on le ferait pour un saule à osier.  De cette manière, il garde des dimensions idéales et offre un ombrage léger sur la terrasse ronde.
J’effectue cette taille soit en automne (novembre-décembre), après la chute des feuilles, pendant sa période de dormance, soit au début du printemps.  Cette fois j’ai laissé passer l’automne 2017 et le printemps 2018 sans prendre le temps de le tailler et j’espère que je ne vais pas m’en mordre les doigts! Il est temps d’intervenir cet automne.

Le saule tortueux après la taille, en mars, mai et août 2016

Maladies et parasites

Pucerons, chenilles et autres petits insectes apprécient les jeunes plants. Les oiseaux du jardin font un festin de ces petits parasites et je n’ai nullement besoin d’intervenir!

Rouille, tavelure, anthracnose et chancres peuvent parfois entraîner le brunissement puis le dessèchement des rameaux atteints.
Je n’ai que rarement constaté le dessèchement de certains rameaux et c’est sans grande conséquences. La taille annuelle que j’effectue permet de toute façon de limiter l’extension de ces maladies en éliminant les rameaux atteints. Il faut alors ramasser aussi les feuilles séchées et éliminer le tout rapidement.

Quoiqu’il en soit, il est très rustique et bien résistant.

Au pied de mon saule…

J’ai planté à son pied des arbustes, rosiers et de nombreuses vivaces qui ne souffrent pas de la concurrence.

le massif jaune au pied du saule tortueux, avec les alliums qui dominent, en mai
Le massif jaune au pied du saule, avec la floraison des rosiers en été
la clématis recta dans le massif jaune
Le massif jaune au pied du saule, avec l’aster ‘Little Carlow’ et les euphorbes, en automne

9 commentaires sur “🌳 La taille du saule tortueux

  1. J’ai aussi un saule tortueux dans mon jardin et je l’adore. Je n’aurais jamais pensé le tailler aussi sévèrement mais je vais prendre exemple sur toi pour limiter son envergure l’an prochain. Tes plantations à son pied sont magnifiques. Bravo !
    Christophe

  2. Qu’est ce que j’aime ton massif jaune! Il est splendide. Un véritable tableau!
    Encore une fois, je me réjouis de t’avoir lue, j’y ai encore appris des choses.
    Bon week-end,
    Bises

  3. Je me rends compte en voyant ton saule, même taillé, que c’est tout de même un arbre qui peut devenir un poil grand! Du coup, je pense avoir planté le mien trop près de la terrasse, il risque à l’avenir de nous cacher un peu trop le jardin. Il va falloir que je songe à le déplacer je pense, avant qu’il ne soit trop grand!
    Bonne soirée, Véro.

  4. Ma fille m’a toujours demandé de planté un noisetier ou un saule tortueux et je n’ai jamais répondu positivement à sa demande pensant que ces arbres avaient peu d’intérêt à part l’hiver. Visiblement, j’avais tort car ce saule rend bien chez toi en arrière de massif et il est bien entouré. C’est superbe. Bon dimanche

  5. je vais suivre tes bons conseils pour le saule tortueux
    suite à une déco faite
    j’ai récupéré !! des petites branches que j’ai planté .. il y a deux printemps …
    il est déjà beau cet année
    bonne journée au jardin

  6. Dans mon jardin du nord, ,j’ai plusieurs variétés de saule différents, le sol étant plutôt humide et la terre lourde; ils poussent à partir d’une simple branche plantée à la bonne saison dans le sol et j’ai eu aussi un saule tortueux que je n’aurais par contre pas osé taillé de manière aussi drastique que toi. Mais au final, tu as raison, le saule tortueux vieillit très vite et ses branches deviennent moches si on ne les renouvelle pas régulièrement. Merci pour ce bel article

  7. J’en ai un aussi au jardin. Je le taille de la même manière. Je préfère le tailler au printemps car je collecte les branches pour les bouquets de Pâques justement. J’en offre aux copines. Je suppose que tu le sais, mais si on laisse la branche dans l’eau suffisamment longtemps des racines apparaissent et nous avons un nouvel arbre. Il parait aussi que l’eau de saule aide à l’enracinement des boutures ! A vérifier ! Bisous et merci de parler de cet arbuste si facile et si gratifiant
    Bises

  8. Voilà un arbre que tu mets merveilleusement en valeur !
    En lisant ton article j’ai repensé à une conférence où il était question des arbres têtards, les trognes… je ne savais pas qu’au bout de nombreuses années, ils ont une valeur folle car c’est avec le bois très dense au niveau des coupes répétées qu’on a la ronce avec laquelle ont fait des pièces extraordinaire en ébénisterie..
    il s’agit des réitérations qui ont lieu suite à des tailles..
    Donc, dans 40 ans, tu devras bien protéger ton jardin des voleurs.. (lol)
    Ecoute à partir de la minute 33 de la conférence.;

    https://www.youtube.com/watch?v=Vd0QWIG2Q_g

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *