Oyas et Lombricompost : Mon petit potager reprend du service!

Avec le mois de mai qui approche, mes petits potagers reprennent du service.  Pour la plantation des légumes et aromatiques, j’ai décidé de tester le Lombricompost dont on m’a dit le plus grand bien.
Et 2 nouveaux Oyas m’aideront pour l’arrosage…

Hier, je suis allée acheter les quelques légumes à installer dans mon mini potager: bette à cardes rouges pour la couleur, betteraves rouges, salades à couper et quelques aromatiques (camomille romaine, thym citronelle, basolic, persil…) ont pris place dans le bac au coin de la terrasse, tandis que deux plants de courgettes sont plantés dans le potager.

Je ne me souvenais plus que les bettes à cardes rouges avaient des racines rouges, roses, oranges et jaunes! C’est vraiment joli ces racines arc-en-ciel n’est-ce pas!?

Les Oyas, petits diffuseurs d’eau en terre cuite micro-poreuse

J’ai acheté 2 petits Oyas supplémentaires chez Jardin et Loisirs.  Corinne m’en avait offert un violet l’été dernier et il m’a rendu de fiers services dans le bac sur la terrasse au milieu des aromatiques et des salades! Pour moi qui oublie souvent d’arroser, c’est idéal!
J’en ai repris 2 parce que je ne savais pas choisir la couleur! J’étais hésitante devant l’étalage de poteries comme un môme devant des bonbons acidulés ! « Choisir, c’est renoncer » dit-on… Je n’ai pas pu renoncer!

Enterrées jusqu’au goulot au milieu des plantes et remplies d’eau, ces poteries micro-poreuses laissent échapper progressivement l’humidité nécessaire.
Les plantes absorbent uniquement l’eau dont elles ont besoin (dans un rayon d’environ 50 cm m’a dit l’artisan potier).
Je ne dois les remplir que 2x/semaine et ça représente une importante économie d’eau car il n’y a pas d’évaporation.  Ce petit format convient bien aux pots et balconnières.

Oyas, une fabrication éthique et écologique, par des artisans potiers, Matériau 100 % naturel et biodégradable.

Je me demande si je n’achèterais pas 2 ou 3 Oyas de plus grand volume pour le potager en pleine terre. Si on a de nouveau un été caniculaire, ce sera précieux pour économiser des arrosages!
« La fréquence de remplissage varie de 3 à 9 jours ou plus selon son volume, le type de sol, de plante et de climat » ai-je lu.
Le rayonnement est d’environ 50 cm donc 1 Oyas suffit par m².

Avant l’hiver, il est préférable de les rentrer pour ne pas risquer qu’ils s’abîment avec le gel.  C’est d’ailleurs amusant d’observer, quand on les soulève en fin de saison, que les racines ont entouré le pot pour mieux capter l’eau en profondeur.

Le Lombricompost, pour un sol vivant et fertile

Voilà plusieurs mois que mon ami Pierre-Adrien me vante régulièrement les vertus du lombricompost, un amendement organique de haute qualité 100% naturel et utilisable en agriculture biologique.

Lui qui l’a personnellement testé et approuvé m’a convaincue de l’adopter à mon tour mais jusque là je n’en trouvais pas en Belgique.  Alors quand je suis tombée dessus par hasard chez Jardins et Loisirs à Gembloux, je n’ai pas hésité une seconde! Comme il y a de multiples utilisations possibles, au potager, pour les fleurs, pour la pelouse, j’ai pris le plus gros sac, ce ne sera pas perdu!
J’ai repiqué mes quelques légumes avec 2 poignées par plant.

Le lombricompost, c’est du fumier de cheval ou de bovin transformé par les lombrics en fertilisant naturel. Sa texture est très fine, très agréable au toucher et absolument sans odeur!
La matière, déjà digérée par les vers de terre, a l’avantage d’être directement assimilable par les plantes.

lombricompost en sac

Les vertus du Lombricompost

Il ne brûle pas les jeunes pousses ou les racines.
Il favorise l’enracinement, la germination et stimule la croissance de la plante.
Il est idéal pour régénérer un sol appauvri et il favorise la biodiversité.
Il permet de résister aux maladies et à la sècheresse (grand pouvoir de rétention d’eau)
Il permet une libération lente des substances minérales, donnant à la plante une source d’alimentation constante pendant toute sa période de croissance,
Il est riche en éléments nutritifs pour les végétaux (azote, phosphore, potassium, calcium et magnésium) et en oligo-éléments (cuivre, fer, manganèse, zinc…),

Je crois que l’essayer, c’est l’adopter! En tout cas, je suis très curieuse de voir le développement de mes légumes dans les prochains mois!
Et vous, avez-vous déjà essayé les Oyas ou le Lombricompost? Qu’en pensez-vous?

3 commentaires sur “Oyas et Lombricompost : Mon petit potager reprend du service!

  1. ..Je ne fais plus de compost je mets tous les déchets verts marc de café thé reste de soupe etc…directement sur de sol cachés ou non par quelque poignées d herbes, ce dépôt continu nourrit mes vers de sol.
    ,Les déjections de ces petits jardiniers améliorent grandement la structure et la porosité de ma terre

  2. Cette année , je vais tester les oyas
    .L année dernière , c était rupture de stock….il va falloir que j y pense d ailleurs.Le soleil va finir par revenir.
    Bon dimanche pluvieux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *