Un souffle de printemps…

– « Dites-nous que votre jardin est aussi triste que le nôtre en ce moment, ça nous rassurerait! » m’ont dit des clients lors d’un coaching-jardin il y a quelques jours…
Il fallait bien leur dire la vérité n’est-ce pas? 😉
Pour éviter le blues de février, il suffit parfois de planter devant les fenêtres quelques jolis feuillages et des plantes en fleurs en ce moment… Des hellébores, de simples primevères, des pulmonaires, des bulbes à floraison précoce,… Le premier souffle du printemps est bien là malgré la pluie et la grisaille…

perce-neige, fougère, primevères, narcisses, hellébore
cornus alba avec son écorce rouge, perce-neige, fougère, primevères, narcisses, hellébore
une bordure avec hellébore, épimedium, carex…
pulmonaires et crocus
bruyère d’hiver, primevère, iris germanica ‘Senlac’, pulmonaires, crocus, véronique rampante (veronica umbrosa ‘Georgia Blue’)
géranium maccrorhyzum et pulmonaires, les boutures repiquées là il y a quelques mois se sont bien installées
euphorbe et carex
cyclamen de Naples
l’hellébore de mon amie Cordula prend de très belles couleurs
narcisses, primevères, hellébore et jeune feuillage pourpre de l’euphorbe ‘Chameleon’
parterre nord: nandina, cyclamen, dicentra, cognassier du Japon, azalée, tulipes…
cognassier du Japon – chaenomeles japonica ‘Kinshiden’
cognassier du Japon – chaenomeles japonica ‘Kinshiden’
viorne d’hiver ‘Charles Lamont’
Laurier tin
viorne d’hiver ‘Charles Lamont’, laurier tin et le rosier ‘Omi Oswald’ déplacé là cet automne
hellébores Double Pink et fusain panaché (euonymus fortunei), crocus, cyclamen coum
hellébores Double Pink, cyclamen coum et fusain panaché (euonymus fortunei)
lamium maculatum album – lamier blanc
les boutures de bergenia de Sophie, bugles de Marie et une jolie fougère de Bergères
hellébores Double Pink et cyclamen coum
hellébores Double Pink et cyclamen coum
crocus
la première fleur de mon hellébore jaune

« Ô Nelle rouquine, sentimentale petite chienne, ne venons-nous pas, toi et moi, de tressaillir au même appel, d’ouvrir la narine au même souffle ? Oui, n’est-ce pas son haleine, à lui, son appel, à lui, – lui, le Printemps ?…
Personne ne le sait, mais il est là, caché. Caché sous cette écorce, caché sous ces écailles de feuilles collées au sol gras par le pied pesant de l’Hiver… Tout ceci, qui nous entoure, est grisé, glacé, dur, sous un ciel sans issue, et les gens disent :
– Ah ! l’affreux, le long hiver !
Ils ne savent pas Nelle, que le Printemps est là, pourtant, et il ne faut pas le leur dire… Il faut garder pour nous égoïstement, ce printemps de février qui s’effare d’un rien, meurt d’une nuit froide et renaît d’une douce averse. […]
Nous le chercherons jusqu’à la nuit tombante, et, quand nous reviendrons vers Paris, tu dormiras, confiante et fatiguée, dans la voiture. Alors, je tirerai de mon gant, froissée, chétive, précieuse, la merveille que je viens de trouver, – la première violette… »

« L’approche du printemps », Les annales politiques et littéraires,
12 février 1922 (repris dans Colette journaliste)

première fleur de violette

21 commentaires sur “Un souffle de printemps…

  1. Incroyable !! Cette année, le jardin a 2 voire 3 semaines d’avance dans les floraisons…
    Pour moi en tout cas, c’est du jamais vu. Dommage qu’il n’y a pas beaucoup de soleil.
    Comme toujours, tu nous offres tout le charme possible d’un jardin en cette saison

  2. C’est vrai qu’en misant sur les feuillages persistants et les floraisons précoces comme les hellébores, le jardin n’est pas si triste que ça.
    En plus, cette année, tout est à l’avance !
    Par contre, je suis très étonné de ne pas encore avoir rencontré de limaces. Ces sales bestioles sont peut-être parties en vacances… Qu’elles y restent !
    Bonne journée malgré la pluie.

  3. Oh ce poème te va si bien à toi à ton jardin et à ta compagne qui aime tant gratter la terre. Je vais relire ce beau billet et encore une fois m’en inspirer à moins que je ne le respire tout simplement. Vivement le tout tout début de ce printemps. Bisous

  4. Merci pour ces jolies photos bien légendées qui m’ont permis de mettre des noms sur certaines de mes plantes ! J’ai un peu honte, j’ai en fait plusieurs lauriers tins en train de fleurir en ce moment mais je ne connaissais pas leur nom ! Et puis bien sûr ce joli texte en fin de message qui décrit bien ce que nous vivons en ce moment : ça frémit, ça frémit !

  5. Et bien avec ton article, plus d’excuses pour avoir un jardin moche l’hiver! Voilà une jolie liste des choses à avoir.
    J’ai eu le plaisir de te voir dans « Jardins et loisirs » il y a quelques jours. J’enregistre les émissions et les regardent quand je veux faire une pause, c’était un très chouette reportage!
    Bonne journée, Véro.

    1. Merci Véro, c’est super gentil! 😉
      Chez ces clients j’ai déjà installé en 2019 un superbe hamamelis ‘Jelena’ qui termine maintenant sa floraison, un cornus alba avec son joli bois rouge en hiver, un petit viburnum tinus tout fleuri, des hellébores et plein d’autres choses encore. Mais tout cela est jeune et quelques bulbes et vivaces bien placés peuvent vite et bien égayer certains coins en attendant que le reste prenne de la maturité…
      Belle soirée!

  6. Moralité : ton jardin n est pas triste….et le jardin de tes clients ne le sera plus l année prochaine dans leur jardin !
    Les pulmonaires en fleurs ? Ici rien de tout cela…ce qui m inquiète, je les ai plantées l année dernière.. .
    En tous les cas ton jardin est vraiment beau dans les prémices du printemps…bravo , tu n’as pas loupé ta vocation de coach en jardin 😉

  7. Il faut savoir prévoir… mais tous les débutants ne le savent pas! Je me faisais encore la remarque hier : le jardin près de la route est bien triste si je le compare aux massifs près de la maison. Il faudrait pouvoir tout soigner de la même manière mais comme je n’y suffis pas, je privilégie ce que j’ai sous les yeux!
    Bien sûr, les floraisons sont plus modestes chez moi, et j’apprécie d’autant plus tes belles associations qui supportent bien la pluie.
    Bonne journée!

    1. On ne peut pas tout soigner avec la même minutie, c’est normal! Et ça permet aussi de faire évoluer le jardin en améliorant les endroits que l’on avait négligé les années précédentes… sinon on s’ennuierait pas vrai!? 😉
      Si l’on n’a pas prévu à l’avance, on peut encore ajouter des plantes en fleurs, là où les floraisons manquent…
      C’est le moment d’acheter des hellébores et de les planter aux endroits clés, pour peaufiner les associations…
      bises

  8. Hé oui, cela peut paraître incroyable pour certains mais oui le jardin peut être intéressant toute l’année. Bon oui, pas en grandes pompes ! Mais pour qui sait regarder, il est bien là, par petites touches ça et là. N’est ce pas là le vrai bonheur ?
    Bises

  9. Qu’elle est ravissante ta viorne d’hiver! Heureusement il y a toutes ces belles fleurs d’hiver qui nous permettent de patienter encore un peu (mais tjs trop longtemps, hélas….).
    Dis Malo, si tes clients le veulent bien, j’aimerais bcp des petits reportages qui montrent comment tes nouveaux aménagements évoluent avec le temps.
    Bises de presqueprintemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *