Bizarreries de la Nature : tératologie végétale

Elles arrivent, les roses, dans tous les coins du jardin.
Et le rosier ‘The Pilgrim’ a décidé d’entrer en scène avec un drôle de chapeau de bouffon!
Des feuilles se développent au centre du bouton floral qui s’épanouit!
C’est un phénomène étonnant mais il n’y a pas de quoi paniquer.

En botanique, la tératologie végétale est une discipline qui étudie les déformations anormales des plantes, parfois appelées « monstruosités végétales ».  En voici 2 exemples:

La Phyllodie ou la Chloranthie

C’est une déformation des organes floraux en feuilles : des feuilles se développent au centre du bouton floral qui s’épanouit!

rose malformée: le phénomène de phyllodie, ou encore de chloranthie, tératologie végétale: des feuilles se développent au coeur d'une rose
rose malformée: le phénomène de phyllodie, ou encore de chloranthie, tératologie végétale: des feuilles se développent au coeur d’une rose

La « prolifération »

La « prolifération », une fleur qui pousse dans une fleur, se produit lorsque les cellules de la plante se multiplient si rapidement qu’elles ne cessent pas de se diviser…  Même quand la  fleur est formée, les cellules continuent à se diviser et produisent de nouveaux boutons au centre de la fleur existante.

Caroline S. m’a envoyé cette étonnante photo d’une rose de son jardin avec 4 boutons floraux qui se sont formés dans le coeur! (merci! 😉

la prolifération, tératologie végétale, monstruosité végétale (crédit photo Caroline S.)

La fasciation

Dans un autre article, je vous parlais aussi de la fasciation, une curieuse déformation en forme de faisceau.
Voir un article sur la fasciation ici

tératologie végétale: Fasciation sur une fleur de veronicastum
tératologie végétale: Fasciation sur une fleur de veronicastum

Quelles sont les causes de ces « mutations »?

Les causes exactes de ces « mutations » ne sont pas complètement connues.
Des liens ont été établis avec le temps froid et les gelées tardives du printemps ou alors des températures trop chaudes au moment de la formation du bouton floral, ou une réaction à l’attaque d’un insecte…

Que faire?

Il n’y a pas d’impact sur le rendement.
Si l’excroissance vous dérange, coupez la fleur mal-formée et les fleurs suivantes seront normales.

Il est plus souvent conseillé de supprimer ces fleurs sur les rosiers non-remontants (qui ne fleurissent qu’une fois) car, bien qu’elles ne nuisent pas directement à la plante, elles détournent l’énergie de toute autre croissance saine et florissante.

rose malformée: le phénomène de phyllodie, ou encore de chloranthie, tératologie végétale: des feuilles se développent au coeur d'une rose
rose malformée: le phénomène de phyllodie, ou encore de chloranthie, tératologie végétale: des feuilles se développent au coeur d’une rose

18 commentaires sur “Bizarreries de la Nature : tératologie végétale

  1. j’ai effectivement lu quelque part que parfois les premières roses sont déformées, ici aussi certaines roses sont moches, ce n’est pas grave, je ne me rappellais plus quelle était la cause, merci!

  2. Je ne pense pas exagérer en disant qu’il y a des milliers de boutons de roses au jardin. Ca va être le grand bal… Alors ce n’est pas grave si l’une ou l’autre est un peu bizarre…

  3. Bonsoir Malo
    Merci pour le partages ,cet année ici c’est Reine des Violettes ou les boutons et la fleurs ne sont pas terribles.
    Belle fin de semaine Malo

  4. Oui, et c’est la fête avec son drôle de chapeau ! Mon tout petit ‘Madame Alfred Carrière’, planté cet automne, a ouvert sa première rose aujourd’hui. Que de bonheur et d’émotion dans toues ces fleurs ! Bises

  5. Merci pour cet article qui m’aide à compendre le problème de mon rosier. Il prolifère dans tous les sens du terme ; Je vais donc couper les bourgeons car mon rosier est non remontant ; heureusement le rosier est prolifique cette année ! Bon dimanche

  6. J’ai deux roses à venir sur un seul bouton. Mon rosier ne défleurit pas dès avril-mai, j’ai de grosses roses parfois 7 sur la même tige. Mon rosier a 10 ans et c’est la première fois que je vois çà. Connaissez-vous cette anomalie. C’est vraiment curieux!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.