Scille mischtschenkoana Tubergeniana

Non, je n’essaye même pas de prononcer son nom! Je préfère vous la présenter à l’écrit qu’à l’oral! 😉 Il n’empêche que cette bulbeuse sort de l’ordinaire avec ses pétales blanc-bleuté traversés d’un fin trait bleu ciel. Je la trouve élégante mais assez discrète avec ce teint pâlichon. Il faut lui trouver des faire-valoir et l’installer près d’un lieu de passage pour pouvoir la contempler de près…

Scilla mischtschenkoana Tubergeniana

Il me semble qu’elle serait idéale pour ponctuer une scène d’ombre claire, sous les arbres caducs, au milieu des feuillages dans toute une gamme de verts et de pourpres qui la mettront en valeur, et sous des hostas qui développeront leur feuillage plus tardivement…

Ou alors on peut exposer ces petits bijoux en compagnie d’autres floraisons précoces d’un bleu-violet plus soutenu, comme des jacinthes, des chionodoxa, des crocus, des anémones blanda, des muscaris ou des iris reticulata… qui fleuriront en même temps, en février-mars.

Scilla mischtschenkoana Tubergeniana, Floraison en épis en février-mars. H 15 cm. Parfum léger

Une candidate idéale pour s’adapter aux changements climatiques car, de par ses origines, elle résiste aux hivers très froids et aux étés très secs.

Elle se naturalise facilement au soleil ou à mi-ombre, dans tout sol ordinaire bien drainé, en lisière de sous-bois, au bord d’une allée ou dans une rocaille ensoleillée, même en terrain pauvre et caillouteux…  Il suffit de lui éviter l’humidité qui ferait pourrir les bulbes.

Scilla mischtschenkoana Tubergeniana

6 commentaires sur “Scille mischtschenkoana Tubergeniana

  1. Quelles beautés ! Elles sont romantiques à souhait dans leur jolie robe bleue ..
    Reste à trouver des bulbes assez solides pour qu’elles se propagent , car c’est
    en large groupe qu’elles illuminent le mieux un coin sombre du jardin .

  2. Je l’aime beaucoup! On oublie son trait bleu, qui disparaît sur les vieux bulbes, et elle fait de jolis ilots de blancheur ça et là dans le jardin. C’est une fidèle en plus!

    1. ils sont beaucoup plus tardifs que les tubergianna. pour apprécier les minimes différences entre tous ces bulbes , cf Pacific Bulb Society très complet!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.