Salvia ‘Hot Lips’

Infatigable et robuste, cette sauge arbustive à petites fleurs de 2 cm, rouges et/ou blanches selon la saison, fleurit tout l’été et l’automne et même encore davantage si l’hiver est doux, pour le plaisir des abeilles et autres butineurs.
La salvia ‘Hot Lips’ est une vivace de plein soleil qui ne demande d’autre soin qu’une sévère taille printanière et elle résiste bien au manque d’eau et à la canicule. C’est donc une plante à très longue floraison et facile à vivre, qui convient aux jardiniers débutants, ou aux jardins où l’on souhaite réduire l’entretien.
Elle est d’ailleurs plantée en larges taches colorées autour d’un rond-point, à l’entrée de l’autoroute près de chez moi! Si l’endroit n’était pas si dangereux, je m’y serais déjà arrêtée pour les photographier tant elles sont généreuses tout au long de la saison, malgré cette situation ingrate et peu enviable…
Peu exigeante sur le sol, elle se contente d’une terre médiocre, peu profonde, et supporte la pollution.
Elle s’adapte donc très bien aux jardins secs, jardins de graviers

Salvia microphylla ‘Hot Lips’ et bleuets
Salvia microphylla ‘Hot Lips’ et centaurées

Chaque touffe forme un buisson souple et rond de 60 à 90 cm, avec un petit feuillage vert foncé, aromatique, semi-persistant. Les feuilles rougissent avec le froid, en automne.
Dans notre région (centre Belgique), elle passe l’hiver sans protection, prenant de plus en plus ses aises, supportant aussi bien les étés secs que l’humidité hivernale et même de légers gels (jusqu’à -12° en sol très drainé).

salvia Hot Lips

La couleur des petites fleurs varie en fonction de la température: blanches ou rouge framboise, ou bicolores selon la saison.
Il se peut que la floraison s’interrompent provisoirement au coeur de l’été si on subit une période de sécheresse prolongée, mais ce sera pour mieux repartir dès septembre, jusqu’aux portes de l’hiver!

salvia ‘Hot Lips’

Plantation et entretien

Installez-la au printemps, au soleil, en sol ordinaire, léger, même caillouteux, neutre à calcaire.
En période de sécheresse, la floraison fait une pause, à moins de l’arroser de temps à autre.
En sol pauvre, un apport de terreau de feuilles ou de compost bien mûr soutiendra son abondante floraison.
En région froide, protégez-la du gel (plantation dans une rocaille, en sol caillouteux ou sableux, couverture de feuilles mortes si nécessaire, ou plantation contre un mur au sud).
Oubliez-la si votre sol est lourd et détrempé…

Si vous en plantez plusieurs, prévoyez-en 2 à 3 au m² (elles seront plus petites en sol pauvre qu’en sol riche, argilo-limoneux)

En mars-avril, raccourcissez le buisson de 1/3 voire de moitié (autrement dit pas trop court, à peu près à 20 ou 30 cm).
Si la floraison fait une pause estivale à cause de la sécheresse, profitez-en pour couper les fleurs fanées à la cisaille, en juillet-août. Cela stimulera une nouvelle floraison.

Inutile de la tailler avant l’hiver si son aspect ne vous déplaît pas: les tiges sèches protègent la souche du froid et si l’hiver est doux, elle vous offrira peut-être encore quelques fleurs pour égayer la saison.
Quand vous la taillerez, en fin d’hiver, profitez-en pour repiquer aussitôt quelques tiges dans une bonne terre ameublie, au soleil: cette sauge se bouture paraît-il très facilement!

bleu violet et rouge, un mariage qui fonctionne toujours : salvia Hot Lips et centaurée

Jolis mariages

Cette sauge s’intègre aussi bien dans les jardins contemporains que mêlée à des bleuets, des campanules, des achillées millefeuilles et des orlaya dans les jardins champêtres, ou en compagnie d’arbustes et de vivaces dans les jardins anglais.On l’associera par exemple à d’autres floraisons rouges comme des rosiers, des monardes, une pivoine, des pavots d’Orient, un crocosmia…
Avec quelques fines graminées, elle apportera du naturel et de la légèreté à un alignement de rosiers rouges au port un peu raide.

Pour ceux qui apprécient les roses panachées bicolores, on peut aussi planter ‘Hot Lips’ à proximité d’un rosier panaché rouge et blanc, comme par exemple le rosier ‘Excentrique’ (Obtention de Jérôme Rateau pour André Eve).

Avec ces associations très tranchées rouge et blanc, il me semble judicieux de miser sur une mer de feuillages verts ou panachés de crème. Le rouge et le vert étant des couleurs complémentaires, elles se mettent mutuellement en valeur et sont éclairées par les touches de blanc.

rosier 'Excentrique'
rosier ‘Excentrique’ (Obtenreur Jérôme Rateau, pour Rose André Eve)
salvia Hot Lips, joliment mise en valeur par la barrière rouge, dans une rue de mon quartier
Mais le mariage qui me plaît le plus avec ce rouge vif, c’est le bleu-violet!
Elle a sa place dans les jardins secs, jardins de cailloux, avec les épis bleus des lavandes, des agastaches, des nepeta ou des perovskias, les boules des agapanthes et des alliums…
Dans les jardins de cottage, avec des géraniums vivace, asters, pivoines, rosiers, iris des jardins, euphorbes, baptisia, lupins, coquelourdes, monardes,…

rosier rouge et malva sylvestris Zebrina dans le jardin de mon amie Maryse C.
Salvia microphylla ‘Hot Lips’ et bleuetsEt vous, avec quoi l’avez-vous associée? Donnez-nous des idées pour l’introduire au jardin ce printemps! 😉

15 commentaires sur “Salvia ‘Hot Lips’

  1. Une plante indispensable pour sa trèèèèèèèès longue floraison.
    Elle se bouture facilement , je la taille avant de partir en vacances , comme ça je retrouve de belles fleurs toutes fraiches au retour.
    je ne suis pas trop rouge vif, mais là ce sont de petites fleurs , genre pointillisme jamais suffocantes; elles sont coincées entre un fusain panaché doré et un autre arbuste au pied d’une bignone.

    1. Bonne idée ça de la tailler avant de partir en vacances pour qu’elle se régénère en ton absence! Je fais pareil avec plusieurs géranium ou les alchemilles par exemple! 😉
      Comme toi je ne suis pas trop rouge vif non plus mais il y a de ces petites exceptions qui ont les arguments pour nous séduire…
      Merci de toujours prendre le temps de venir mettre un commentaire sur le blog, cela me fait toujours très plaisir! 😉
      Belle journée!

  2. J’aime beaucoup ces sauges à petit feuillage très légère, j’en ai depuis deux saisons de plusieurs couleurs (bleues, roses et des rouges).
    Je les ai rabattue très court au printemps 2020 et certaines ont eu du mal à redémarrer…

    J’aimerai bien avoir l’avis d’autre jardinier sur la bonne taille des sauges microphylla???

    Merci!

    Bruno

    1. Bonjour,
      J’ai vu que Dany vous avait déjà répondu sur facebook mais je répond ici aussi pour ceux qui ne seraient pas sur facebook et qui se poseraient la même question 😉 Ces sauges ne se taille pas trop court, à peu près 20 à 30 cm, suivant le gel de l’hiver!

  3. C’est une des premières plantée dans mon jardin. Il n’y avait rien. Tout était à faire. Et parmi les rosiers et quelques arbustes, elles ont fait vite. Magnifiques de vigueur et de couleurs. Mais parfois trop à mon goût. Elles se sont tellement développées qu’elles se sont cassées, étalées et ont étouffé leurs voisines. Je les aime et je les redoute… Pour cette année, je les ai déplacées. J’ai laissé quelques pieds en place. Je vais les surveiller et si il faut, les discipliner. Elles sont tellement jolies et, de plus, adorées par les butineurs.
    Merci Malo pour cet article qui répond à mes interrogations sur cette jolie vigoureuse.

    1. C’est une plante idéale pour obtenir un résultat rapide dans un nouveau jardin mais c’est vrai qu’il lui faut de l’espace 😉 Tu as bien fait d’en déplacer certaines…

  4. Bonsoir Malo, après les roses, mon coup de coeur va aux sauges. Et là aussi l’envie de collection est grande. Je vois très bien l’endroit que tu décris près de l’autoroute et moi aussi j’aimerais m’y arrêter pour le photographier. Merci pour ton article. Au plaisir de te lire.

    1. On s’y donnera rendez-vous! Une qui arrête la circulation avec un gilet fluo et l’autre qui fait des photos et après on échange les rôles! 😉
      Une collectionnite de sauges, pourquoi pas!? Il y a du choix!

  5. Ah je l’aime beaucoup avec ses deux couleurs !
    Elle vit dans un gros pot sur ma terrasse avec juste quelques arrosages et un peu d’engrais liquide l’été . Je la taille juste un peu, pas trop sévèrement ,juste pour rafraichir et couper ce qui est sec au début du printemps et c’est tout !
    En fin d’été je fais des boutures par sécurité ;elles s’enracinent très facilement ..Mais je donne toujours les boutures car jusqu’à présent cette sauge supporte bien l’hiver !
    Je place juste le pot contre un mur de la maison dès le début de l’hiver.
    Bon dimanche Malo.

    1. C’est intéressant de savoir que les boutures marchent aussi bien et que les sauges passent parfaitement les hivers chez toi! Une plante facile d’entretien et vraiment généreuse!

  6. Encore une jolie plante. J’en fais toujours des boutures par sécurité à l’automne car il fait humide et parfois très froid chez nous. Cet hiver, elles ont résisté sans broncher aux quelques nuits à -10°C et elles sont toujours bien en feuilles dans des pots bien drainés. En pleine terre, elles n’ont jamais passé l’hiver. Ici, je les associe dans les potées avec des géraniums droits pour alléger.
    Bonne fin de week-end

  7. Bonjour Malo, j’ai une sauge en pot, que je ne rentre pas l’hiver, mais là je crains pour elle, nous avons eut vraiment très froid la semaine passée, jusqu’à -12. Peut-être aurait-elle eut plus de chance en pleine terre ???J’attends de voir comment cela va évoluer. Penses-tu que je doive la tailler un peu de suite ? En attendant je l’ai mise à l’abri. Merci Malo et bonne soirée. Bien amicalement.

    1. Bonsoir,
      Non je pense qu’il vaut mieux attendre mars/avril pour la raccourcir. On n’est pas encore à l’abri de nouveaux gels…
      Regarde le commentaire de Laur ci-dessus, ses sauges passent mieux l’hiver en pot qu’en pleine terre chez elle. Peut-être une chance pour les tiennes donc! 😉
      Belle semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *