Petite bête: Oh, Punaise !

Les punaises ont une grande famille et j’en ai déjà observé différentes espèces dans mon jardin, au printemps ou en été. Le réchauffement climatique crée les conditions propices à leur développement…
On les connaît surtout pour cette effroyable odeur qu’elles dégagent afin de se protéger et pour le goût désagréable qu’elles laissent dans leur sillage après avoir visité une framboise. Beurk!
Mais sont-elles nuisibles?

Punaise des baies ou pentatome des baies, Dolycoris Baccarum

Auxiliaires ou parasites ?

Certaines espèces de punaises sont des prédatrices de pucerons, acariens, thrips, chenilles etc., ce sont donc des auxiliaires du jardinier! (par exemple Anthocoris ou Orius ou certaines de la famille des Miridiae).

Deraeocoris Olivaceus, Punaise de la famille des Miridae, qui vit sur les arbres fruitiers, les aubépines où elle se nourrit surtout de petits insectes (pucerons, etc.)
Deraeocoris Olivaceus, Punaise de la famille des Miridae, sur une echinacea

Mais on retient surtout leur sale manie de parasiter nos végétaux! Elles possèdent un rostre mobile qui se déplie pour piquer leurs proies ou pour sucer la sève des plantes.

Pourtant, parmi toutes les espèces de punaises se trouvant dans nos jardins, très peu sont réellement « nuisibles », tant qu’elles ne sont pas en surnombre.

Le gendarme qui porte un masque africain sur le dos n’est absolument pas nuisible pour les cultures. Il joue un important rôle de nettoyeur puisqu’il se nourrit des œufs et des cadavres d’autres insectes.

Le gendarme, ou pyrrhocore, Pyrrhocoris apterus, appelé aussi diable ou cherche-midi,

La punaise verte est l’espèce qui cause le plus de soucis aux jardiniers car, pour se nourrir, elle plante son appareil buccal dans les fruits ou les légumes et y libère une enzyme digestive.
La punaise verte (Palomena prasina) apprécie particulièrement les pommier. On la distingue à la partie membraneuse des ailes qui est brun sombre.
On peut facilement la confondre avec la Punaise verte puante (Nezara viridula) qui, elle, a une membrane verte. Elle est considérée comme un ravageur car elle s’installe au potager où elle se nourrit de la sève des légumes : ses piqûres ravagent tomates, aubergines, poivrons, concombres et haricots.
Les étés chauds et secs, ces punaises vertes peuvent envahir les tomates pour se désaltérer avec leur jus.

Punaise verte  (Palomena prasina), on la distingue à la partie membraneuse des ailes qui est brun sombre
la punaise verte (Palomena prasina), on la distingue à la partie membraneuse des ailes qui est brun sombre

La punaise grise préfère fréquenter les framboisiers, les groseilliers et les ombellifères…
De près, on dirait vraiment une créature préhistorique ou un dinosaure au sommet d’une colline, prêt à charger! Mais là je m’égare…

insecte: la punaise brune
punaise brune, Coreus Marginatus (ou Corée marginée), milieu des antennes orange et abdomen large.
punaises brunes
insecte: la punaise brune
insecte: la punaise brune

La punaise Lygus pratensis, a un corps allongé, de couleur brun clair, avec un motif en coeur sur le dos. Elle s’attaque aussi bien à des légumes qu’à des fleurs.

Punaise Lygus pratensis, minuscule insecte avec motif coeur sur le haut du dos, sur arabis flore pleno,

La punaise rouge du chou (Eurydema ornatum) et la punaise potagère (Eurydema oleraceum) peuvent s’avérer nuisibles aussi. Je ne les ai jamais observées au jardin. Elles sont facilement repérables avec leurs couleurs vives; à ne pas confondre avec le gendarme!

Cycle de vie

Les punaises pondent de petits œufs blancs ou translucides au revers des feuilles des végétaux. 1 à 3 semaines après la ponte, les larves qui naissent ont déjà la forme de jeunes adultes, seule la couleur varie parfois.

oeufs et larves de punaises sur une feuille de plant de tomates
coccinelles et punaises vertes (Palomena prasina) en plein accouplement. C’est le printemps!
Accouplement de punaises vertes  (Palomena prasina). La reproduction se fait dos à dos.

En cas d’invasion au jardin, que faire?

Personnellement, je n’ai jamais eu d’invasion massive de punaises au jardin. Par conséquent, je n’ai jamais ressenti le besoin d’intervenir pour les éliminer. Mais si ça devait arriver, en tenant compte de toutes mes lectures et du partage d’expériences d’autres jardiniers, j’opterais pour la solution de les noyer en les faisant tomber dans un pot d’eau.

Malheureusement, les punaises n’ont pas ou peu de prédateurs naturels.
Les plantes répulsives et purins divers ne semblent pas avoir d’effet sur leurs populations non plus!
Il semblerait que des préparations à base d’ail ou de menthe éloignent les punaises de l’habitat, mais cela pourrait-il être efficace sur les punaises de jardin? A tester peut-être…

Si des insecticides naturels sont parait-il efficaces, n’oublions pas que l’utilisation de ces produits, même bio, a des conséquences sur l’équilibre biologique du jardin puisqu’ils tuent sans faire de distinction entre les punaises et d’autres insectes utiles…

Pour s’en débarrasser, j’ai lu aussi de les brûler après les avoir fait tomber dans un pot en terre cuite, mais je ne sais pas si je saurais faire ça…  A part peut-être avec des feuilles sur lesquelles je trouverais un amas d’oeufs blancs…
Si vous préférez, faites-les tomber dans un récipient avec un couvercle percé et emmenez-les ailleurs, loin de vos cultures…

Quoiqu’il en soit, évitez de les toucher et de les écraser car l’odeur qu’elles dégagent est nauséabonde!

En résumé, je n’ai pas de solution miracle! Et vous?

Punaises vertes  (Palomena prasina)

5 commentaires sur “Petite bête: Oh, Punaise !

  1. Dans le sud-ouest de la France, nous avons été envahis cet hiver par les punaises diaboliques  » halymorpha halix » . Elles rentraient dans les maisons pour hiberner. Au début, je les prenais délicatement et je les mettais dehors mais ayant appris qu’elles étaient nuisibles et mes petites-filles en ayant la phobie , je les écrasais sans pitié.

  2. Moi, je n’en ai pas beaucoup et je ne savais pas qu’elle nuisait au potager !
    Par contre, depuis l’été dernier, des gendarmes, j’en ai en pagaille !
    Je ferai un peu plus attention aux autres alors.
    Bonne semaine.

  3. J’avais écrit un commentaire mais impossible de le publier. Il faut dire qu’aujourd’hui j’ai dû m’y reprendre à trois reprises pour accéder à ton article. Les punaises nous jouent-elles des tours… (rires).
    Cela fait environ deux ans que j’ai vu les premières punaises de jardin mais sur le soir sur les volets de la maison… Après une recherche sur le Net, j’ai trouvé de quelle bestiole il s’agissait.
    J’en ai eu à l’intérieur et je me suis empressée de faire placer des moustiquaires.
    Elles ne sont pas légion et de plus jusqu’à présent elles n’ont pas attiré mon attention au jardin.
    Avec le réchauffement, il y a de drôles de petites bêtes qui viennent nous narguer.
    Merci pour tes articles que je lis toujours avec beaucoup d’attention quel que soit le sujet.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *