Parasite des jardins: Chrysomèle de la viorne

Si les feuilles de votre viburnum opulus, surnommé « Boule de Neige », sont dévorées par des larves d’insectes, il est probable qu ce soit des larves de la Chrysomèle de la viorne (Pyrrhalta viburni), un coléoptère dont la viorne obier est un hôte de prédilection.

larves de la Chrysomèle de la viorne, Pyrrhalta viburni qui se sont attaquées au viburnum opulus (Boule de Neige)

Avec un peu de chance, les oiseaux qui nichent à proximité y voient un véritable garde-manger pour nourrir sans relâche leur marmaille!  Mais si aucun auxiliaire ne vole à votre secours en se ravitaillant sur les branches, il faudrait quand même voir à ne pas laisser se multiplier en toute impunité des parasites du jardin

larves de la Chrysomèle de la viorne, Pyrrhalta viburni qui se sont attaquées au viburnum opulus (Boule de Neige)

La larve (qui ressemble à une chenille de 1cm) et l’adulte se nourrissent des feuilles entre les nervures, ce qui donne à la feuille l’apparence d’une dentelle.
Jusque là, ce n’est pas dramatique car l’extraordinaire floraison en grosses boules immaculées fait toujours son effet.
Par contre, ça devient beaucoup moins amusant quand on sait que les sujets qui sont défoliés pendant 2 ou 3 ans d’affilée peuvent en mourir!

larves de la Chrysomèle de la viorne, Pyrrhalta viburni qui se sont attaquées au viburnum opulus (Boule de Neige)

Chaque femelle perce des trous de ponte alignés dans les petits rameaux et y dépose des centaines d’oeufs qui éclosent en mai.
Les larves commencent dès lors à se nourrir des feuilles en croissance, les réduisant en dentelle.  En juin, elles migrent vers le sol et s’y enfoncent. Les adultes émergent vers la fin juillet. Ils mesurent environ 4,5 mm à 6,5 mm de longueur et sont de couleur brune. Lorsqu’on les dérange, ils s’envolent ou tombent au sol.

Que faire?

–  Au début du printemps, examiner de près les ramilles de la saison précédente. Élaguer et détruire celles atteintes avant que les oeufs n’éclosent.
Au printemps dernier, j’avais taillé ma viorne mais pas encore assez sévèrement apparemment puisque je les vois attaquer à nouveau cette semaine!
–  En mai, examiner les feuilles à la recherche de marques causées par l’alimentation des larves et éliminer les larves au plus vite en les écrasant entre le pouce et l’index (avec des gants…).   Ce n’est bien sûr pas très appétissant mais on diminue ainsi leur prolifération sans utiliser de produit… surtout en cette période de nourrissage des oisillons!
En 2011, dans mon jardin, lorsque ma viorne a été la cible des larves de chrysomèle, j’y ai passé une heure. Puis j’ai taillé les branches trop touchées.

Alors, maintenant que vous savez quoi faire… A l’attaaaaque!

2 commentaires sur “Parasite des jardins: Chrysomèle de la viorne

  1. Je découvre ce parasite, j’ai les deux types de viornes, mais je n’ai jamais eu de dégâts…mais je surveillerai. Par contre, les deux viornes sont énormément visitées par les mésanges, peut être y trouvent elles de quoi manger.

  2. Bonjour

    j’ai découvert ce parasite grâce à l’article à ce sujet sur votre ancien blog.
    Je l’ai découvert dans ma haie vive hier.
    Et à la recherche de solution non chimique…

    je vois que ça va demander beaucoup de temps. Mais pas question de pulveriser quelque produit que ce soit, les abeilles ne sont plus nombreuses , il n’y a quasi plus de coccinelle c’est une hécatombe cette année!!!

    Donc je vais tenter de faire le maximum , mais je crains de ne pas avoir suffisamment de temps pour les éradiquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *