Charançon, parasite des rosiers

S’il en est un dont je me méfie en ce moment, c’est bien ce tout petit charançon noir qui pond ses oeufs  dans les boutons de roses! Je ne l’ai pas encore formellement identifié, c’est un apion ou un anthonome, sortes de petits charançons.

charançon parasite des rosiers

Il sait se faire discret, on ne le voit pas facilement…
Il ne mesure que 2 ou 3 mm, il s’agit d’avoir le regard bien aiguisé pour ne pas le confondre avec les larves de coccinelles, noires elles aussi!

charançon parasite des rosiers

Mais on devine la présence de ces petites puces noires quand on constate les dégâts sur les rosiers: des boutons floraux sectionnés et tombés sur le sol ou pas loin de se détacher, avec une piqûre visible à la base…

dégâts du charançon parasite des rosiers

Méfiez-vous et cherchez les petites bêtes: des petits charançons sauteurs de 3mm, noirs, métalliques, avec un long rostre.
Si vous en repérez, placez d’abord une main dessous car quand il se sent menacé, il se laisse tomber!
Ensuite écrasez-le entre les doigts

charançon parasite des rosiers

La femelle perce avec son rostre les boutons des fleurs et y pond ses oeufs.
Quand les larves éclosent, elles se nourrissent des étamines puis des ovaires.
Enlevez les boutons floraux piqués à la base et ne laissez pas de bouton sur le sol sinon l’anthonome hivernera dedans et pondra à nouveau au printemps! Et ce sera reparti pour un tour…

dégâts sur un bouton de rosier sectionné par le charançon

On écrabouille!  On extermine! Et puis on reste vigilent…  La lutte est rude!
Ne les laissons pas se reproduire en toute impunité…

anthonome

13 commentaires sur “Charançon, parasite des rosiers

  1. Merci, cela fait des années que je me demandais qui était le coupable. Je vais y mettre bon ordre, sitôt que la pluie cesse…
    Bonne journée et merci pour votre blog, j’admire votre jardin (et aussi vos tricots).
    Françoise

  2. Je te suis sur tes deux blogs mais je comprends que c’est plus facile à gérer un seul.J’ai quelques dégâts que tu décris mais ce sont surtout les chenilles qui dévorent mes rosiers .Sur certains rosiers , c’est carrément une hécatombe.Quel découragement ! Je ne sais quoi faire car je ne voulais plus utiliser de produits .Cela a commencé l’année dernière .A quoi cela peut il être dû ? Réchauffement climatique ? Absence de produits phytosanitaires ? Le fumier mis au pied des rosiers ? Bref je me pose tout un tas de questions afin de trouver la bonne solution. Heureusement que j’ai d’autres attraits dans le jardin ! Bises et belle fin de semaine Malo

    1. Il semblerait que le bacille de thuringe (traitement contre la pyrale ou les processionnaires du pin) est efficace sur toutes les chenilles… Mais tu as raison, c’est mieux de bannir tout traitement chimique tant qu’on peut.
      Les écraser patiemment, une à une, à la main… 😉 Scroutch, croutch, beurk! Bon courage! 😉

  3. J’ai un rosier qui en est victime chaque année, je retrouve des boutons sectionnés et j’enrage!
    C’est Larissa de kordes, indemne de maladies mais les charençons,je n’arrive pas à l’en préserver!

  4. Merci Malo pour ces informations très utiles… Je n’ai pas remarqué ce gen re de prédateurs pour le moment dans le jardin. Mais par contre je pense que mes tulipes Angélique ont pour la plupart été décimées par des nématodes (d’après mes recherches !) car leur tête, après s’être inclinée, a fini par casser net ! Je ne sais pas ce que tu en penses… Bonne fin de semaine à toi, à bientôt, bises de shuki

  5. Bonsoir Malorie,
    J’ai eu ça l’année dernière… Pour le moment je n’ai rien constaté. Par contre chez moi ce sont des petites chenilles vertes qui font des dégâts tous les ans sur mes rosiers. Saurais-tu ce que c’est ?
    J’ai bien essayé de les écraser mais il y en a tant que je n’ai pas constaté d’améliorations. En fait, j’ai l’impression que j’en ai plein le jardin de ces petites chenilles, je les vois descendre des arbres par un long fil qu’on se prend facilement et on les retrouve sur nos vêtements ou dans nos cheveux 😉
    Bonne soirée Malorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *