Nandina domestica: un arbuste flamboyant!

Je l’aime pour son feuillage léger, persistant, flamboyant, dont les couleurs évoluent au fil des saisons!
Ses panicules de petites fleurs blanches étoilées, en début d’été, restent discrètes en comparaison des rutilantes baies rouges qui persistent de l’automne à la fin de l’hiver, mais qui malheureusement intéressent peu les oiseaux contrairement à ce qu’on lit souvent.
C’est un arbuste élégant, intéressant toute l’année et qui ne demande que peu d’entretien puisqu’il a un port naturellement harmonieux.

Nandina domestica (en février)

Des fruits rutilants

En été, les petites fleurs blanches ont un aspect cireux. Les pieds sont soit mâles soit femelles, et une fécondation croisée amène la production de baies rouges sur les plantes femelles.
Certains cultivars sont cependant hermaphrodites, les fleurs sont mâles et femelles à la fois, et produisent alors une profusion de baies qui durent vraiment très longtemps: la fructification de l’année précédente côtoie souvent la nouvelle floraison.

Nandina domestica (en février)

Un feuillage chatoyant

Adulte, il mesure en moyenne 2 m de haut et 1,50 m d’étalement mais la croissance est relativement lente.
Malgré son nom commun, le bambou sacré n’a rien à voir avec un bambou. Ce sont ses tiges dressées, son port étroit et ses feuilles fines en fuseau qui le font ressembler à un bambou.

Les tiges droites, non ramifiées, sont portées par un rhizome souterrain. Le feuillage persistant passe par toutes sortes de couleur au fur et à mesure de son développement : rosé lors du débourrage, il verdit avant de se parer de jaune, orange et rouge lorsque qu’il fait froid.
Les colorations et textures des feuilles sont différentes en fonction des cultivars.

une haie de Nandina domestica, 1 à 2 m, persistant, soleil/mi-ombre, sol ordinaire, floraison juin/juillet

Où le planter?

En situation ensoleillée ou à l’ombre pas trop dense, mais jamais au soleil brûlant, dans un emplacement abrité des vents forts car les jeunes pousses sont sensibles aux gelées printanières.

Très peu exigeant sur la nature du sol, le nandina préfère une terre riche en humus et bien drainée, acide à neutre. Il s’adapte même en sol pauvre et caillouteux mais n’apprécie pas le calcaire.
Le Nandina domestica tolère assez bien la sécheresse quand il est bien installé (au bout de 2 ans).

Achetez un jeune sujet de 40 à 50 cm de haut, en conteneur, et plantez-le au printemps ou en automne, avec un apport de terreau riche.
Bien qu’il soit rustique, le bambou sacré aime les hivers doux et les climats chauds. De fortes gelées ont tendance à faire tomber ses feuilles mais des nouvelles feuilles repoussent de toute manière à partir d’avril.
Rabattre les tiges les plus vieilles en automne permet de favoriser la pousse des rejets.
Plus résistant et moins frileux qu’on ne le dit, il résiste de courtes périodes à – 15 °C en sol drainé, s’il est abrité des vents froids et desséchants.

Facile de culture et d’entretien, il s’adapte même à la culture en bac sur une terrasse ou un balcon, pourvu qu’on arrose régulièrement.

Comment le tailler?

Aucune taille n’est vraiment indispensable chez le dandina domestica  mais néanmoins, la taille assure le renouvellement permanent des tiges et donc un rajeunissement de la plante.
Rabattre les tiges les plus vieilles en automne permet de favoriser la pousse des rejets.
Eliminez les pousses faibles de manière à bien aérer la touffe.
Supprimez les rameaux qui ont porté des fruits afin de conserver un port compact.
Rabattez les plus vieilles tiges et éliminez les rameaux morts pour conserver un bel aspect à l’arbuste.
Privilégiez les rejets qui apparaissent au pied afin de former un buisson assez compact.
Si vous souhaitez réduire ou remodeler la ramure, taillez le nandina après la période de floraison.
Et si votre nandina domestica gèle en hiver, vous pouvez le rabattre assez court en fin d’hiver, il devrait repartir de la base.

Entretien

Paillez le pied de l’arbuste afin de maintenir une certaine humidité et également d’éviter la pousse des mauvaises herbes.
Dans les régions aux hivers très froids, étalez un paillis de compost ou du B.R.F. en automne pour protéger les racines du froid.
Un apport de terre de bruyère lui sera bénéfique.

Mariages

Associez-les à de légères graminées : pennisetum, Imperata cylindrica ‘Red Baron’, stipa tenuifolia,…

Les formes plus petites constituent de belles bordures de massifs en compagnie d’heuchères, hellébores, imperata ‘Red Baron’, bruyères, persicaria, géraniums vivaces, hosta, etc.

Multiplication

Le plus facile, c’est de séparer un drageon de la touffe à l’automne ou au printemps chez les sujets les plus poussants.
Le semis (au printemps) n’est pas toujours fidèle et les boutures (fin d’été) sont lentes à pousser…

Autres variétés de nandina domestica

  • Nandina domestica ‘Richmond’ (120 à 150 cm x 100 à 120 cm). Il est vigoureux et offre une profusion de fruits rouge vif (plus que chez l’espèce type), qui apparaissent très précocement et persistent jusqu’au milieu du printemps. Il peut être utilisé dans une haie.
  • Nandina domestica ‘Fire Power’ (50 x 60 cm) n’a pas la grâce de son grand frère mais ce petit buisson est idéal en bordure de massif ou pour la culture en pot (Ø 25 cm).
  • Nandina domestica ‘Lemon Lime’ (70 à 100 cm) Le jeune feuillage est d’un vert chartreuse à vert lime, lumineux.
  • Nandina domestica ‘Orihime’ (ou ‘San Gabriel’) porte un minuscule feuillage étroit, vert bleuté qui lui donne un aspect d’une rare finesse, et d’originales jeunes pousses rosées. Il mesure de 40 à 60 cm et reste très compact.
  • Nandina domestica ‘Nana’ (ou encore ‘Pygmae’, ou ‘Compacta Nana’), 45 cm en tous sens, il devient rouge écarlate avec le froid.
  • Nandina domestica ‘Harbor Dwarf’, est particulièrement traçant et forme un beau couvre-sol de 45 à 60 cm de haut.
  • Nandina domestica ‘Gulf Stream’ (100 x 80 cm) une variété au port compact et au feuillage évoluant du rose pourpré, en passant par le vert bronze, pour finir rouge orangé à l’automne.
  • Nandina ‘Obsessed Seika’ (100 x 80 cm) Il passe du rouge vif printanier au vert estival, pour finir pourpre en automne.
  • Nandina ‘aurea’ ou ‘alba’ au feuillage vert clair, produit des baies blanches.

22 commentaires sur “Nandina domestica: un arbuste flamboyant!

  1. Bonjour Malo, j’ai planté 6 Nandina 3 Moonbay, et 3 Obsession

    Quel est le nom de celui que tu as photographié ? je crois qu’ils ne portent pas tous des fruits (par exemple Obsession si j’ai bien compris)

    Merci pour tous les conseils de culture… Ce sont des plantes merveilleuses

    1. J’ai pris ces photos chez des clients. Je pense qu’il s’agit simplement de l’espèce type.
      Ravissant ce ‘Moonbay’ que je découvre grâce à toi!
      Ton ‘Obsession’, je suppose que c’est ‘Obsessed Seika’? D’après mes infos, il fructifie aussi…
      De beaux achats en tout cas, de quoi te colorer le jardin en toute saison! Bises

  2. J’en ai mis un l’an dernier. Il faudra sûrement que je le change de place s’il grandit trop.
    J’aime ses baies rouges qui restent très longtemps. Je n’ai jamais vu un oiseau en manger.
    Bonne soirée.

    1. Il semble en effet que les oiseaux n’en soient pas si friands qu’on le dit! Un argument de vente sans doute… Ca n’en reste pas moins un très bel arbuste, élégant, coloré, persistant… Beaucoup d’atouts pour lui!

    1. Il semble que les semis reprenne très bien, ils sont juste assez lents à pousser.
      C’est vrai qu’il est ravissant ce petit ‘Orihime’ 😉
      Bon week-end, bises

  3. Mon souci n’est pas de les acclimater mais de les éradiquer. Les rejets des nandina de la haie de mon voisin envahissent un massif et j’ai beau tailler et retailler ils reviennent toujours. J’en ai récupéré pour en mettre dans d’autres endroits et je n’ai eu aucun problème pour qu’ils reprennent. Chez moi,ça pousse comme du chiendent ou comme des..bambous. Dommage,ils ne font pas de boules rouges. J’utilise leur feuillage dans les bouquets.
    Vu leur facilité de culture, j’ai adopté 5 sujets nains.

    1. Il faudrait donc presque les planter avec des barrières anti-rhizomes comme pour les bambous?!
      En tout cas ils semblent apprécier ta terre dis donc! Les 5 petits nouveaux devraient aussi se plaire!
      Quelle variété est-ce qui ne fructifie pas? Sais-tu me dire quelle est la hauteur qu’atteint la haie du voisin? Ces infos me seraient bien utile pour un jardin que je dessine en ce moment.
      Merci

      1. Les nandina de mon voisin mesuraient environ 1,70 (il les taillait tous les ans)mais depuis l’année dernière la haie mesure à vue de nez 1,30m . Il l’a taillé au taille- haie pour des raisons pratiques car elle devenait envahissante. Il l’a aussi desépaissie ( je ne sais pas si ça se dit mais il l’a réduite de moitié en largeur) C’est moins joli moi je n’aime pas les formes rectilignes mais grâce à ça mon massif reçoit plus de lumière et de pluie et je bénéficie de la floraison de son cerisier.
        C est la variété la plus commune celle qu’on retrouvait dans ma région dans tous les jardins.Je pense qu’il n’y a pas de boules rouges parce que mon jardin est à proximité d’un bois et tous les arbustes que j’ai plantés pour leur fructification attirent tous les oiseaux du voisinage.
        Je pense que je vais introduire d’autres variétés.

  4. Bonjour,
    Le Nandina est très joli en hiver avec ses boules rouges mais les oiseaux ne les mangent pas.
    J’en ai eu dans deux jardins différents et les oiseaux n’ont jamais attaqués les baies, elles restent sur l’arbuste jusqu’à la fin de l’hiver. Je viens justement de le supprimer de mon jardin pour planter un arbuste à baies pour les oiseaux.
    J’apprécie beaucoup vos articles même si je ne réagis pas souvent, je me sers un petit café au bureau et hop une petite pause jardin !

    1. Merci pour votre retour sur ce sujet! Ça me fait toujours tellement plaisir de lire les commentaires quand je publie un article 😉
      Vous êtes la deuxième personne à me faire part de cette observation au sujet des oiseaux. Je vais donc modifier mon article pour coller à la réalité. C’est très utile pour moi de connaître les expériences que l’on peut avoir dans différents jardins!
      Par quel arbuste avez-vous remplacé votre nandina?
      Merci de partager votre pause café avec moi! A bientôt!

      1. J’essaie d’avoir un jardin plus naturel et partout il est conseillé de planter des arbustes indigènes et non exotiques. J’ai donc fait le choix de planter cet hiver un Berberis vulgaris, un Lonicera xylosteum et Prunus spinosa pour faire un coin pour les oiseaux.
        A suivre pour le résultat ….

  5. Bonsoir,
    Très très intéressant votre article et tous les commentaires. Je suis en train de prévoir l’achat d’un Nandina Domestica Obsessed mais j’habite à Paris, pas de jardin, il sera en pot dans mon mini balcon si je peux dire 😉 J’en ai trouvé un chez Truffaut,il fait environ 90cm et mes petits moineaux vont pouvoir continuer à se cacher pour manger tranquillement leurs graines de tournesol décortiquées et leurs boules de graisse dès la fin de l’été. Là ils commencent à se débrouiller tout seuls pour les petits…. Si j’ai des questions, en j’en aurai, je me permettrai de revenir vers vous si vous le voulez bien 😉

  6. Bonjour à vous toutes,
    Ca y est j’ai mon Nandina Domestica Obsessed, non sans mal. Je l’avais commandé chez Truffaut et lorsque je l’ai vu j’étais très déçue tellement il avait l’air….abandonné ! Je pensais le voir avec ses feuilles colorées, absolument pas, j’ai comme l’impression que le personnel le gardait dans un coin contre un mur !!! Du coup j’ai obtenu 50% de réduction et le voilà bien installé dans son gros pot, pas eu le choix à 80/90cm, la touffe est importante. Dès le rempotage, je le vois comme s’il « respirait » mieux. Il s’étale, prend sa place. Maintenant j’attends qu’il me montre de quelle beauté il est fait 😉
    Pour l’arrosage, j’aimerais bien quelques conseils. Une fois par semaine ? pendant combien de temps ? le pot fait 48cm de diamètre sur 40cm de hauteur.

    Merci pour vos bons conseils bien que je peux comprendre que pour vous qui avez un jardin ça puisse être difficile.

    1. Ah voilà un sauvetage en bonne et due forme! 😉 Il va vous en remercier et vous enchanter tout au long de l’année!
      D’abord, avez-vous bien mis une couche de drainage au fond du pot? (gravier ou billes d’argile).
      De manière générale, il vaut mieux arroser généreusement une fois par semaine (un arrosoir de 10L), que tous les jours un petit peu. Pour ce nouvel arrivé qui a apparemment souffert en jardinerie, peut-être qu’au début vous pourriez arroser 2x/semaine, histoire qu’il reprenne bien et installe ses racines dans le pot… Surtout si l’été est caniculaire et que le substrat sèche vite. Une fois bien installé, il supportera mieux des arrosages plus espacés.
      Placez-le au soleil non brûlant ou à mi-ombre, en évitant les vents desséchants. Enfin, paillez le pied pour garder la fraîcheur.
      A bientôt!

  7. Bonjour,
    Le Nandina Obsessed que j’avais acheté chez Truffaut n’était pas beau, je ne sais pas où ils l’avaient gardé mais franchement j’ai trouvé ça déplorable. Du coup j’ai eu droit à 50%.
    Aujourd’hui, il pousse de partout, des pies jusqu’en haut, il fait de longs rameaux avec de jeunes feuilles. J’en suis très contente. Finalement il profite du soleil 1H environ l’après midi aussi je le tourne toutes les semaines pour qu’il en profite bien. A côté de lui j’ai un Richemond, qui est en fleurs alors qu’il n’est pas très gros mais haut sur tige. Pareil, il commence à faire des rameaux plus bas. Je les chouchoute alors ils me le rendent bien apparemment 😉

  8. J’ai oublié de dire que OUI je luis ai mis des billes d’argile au fond du pod + du Geotex comme j’ai vu faire dans l’émission Silence ça pousse. Par contre pour l’arrosage je ne peux mettre 10L car même en arrosant doucement pour que la terre s’imprègne, il finit pas déborder et j’ai été obligée de mettre une soucoupe à cause de la voisine du dessous qui râle !!!!
    En ce moment avec les fortes chaleurs je l’arrose 2 fois la semaine et je vérifie avec le doigt avant s’il n’est pas trop humide mais ça va apparemment. Les jeunes feuilles sont rosées, je suis très contente de mon achat. J’espère qu’il va faire des envieux ;-))))

  9. Bonjour,
    Les jours passent et ne se ressemblent plus…mon nandina Obsessed et Richemond semblent tourner de l’oeil ;-(( leurs jeunes feuilles deviennent marron à la pointe. Je ne sais pas si c’est trop d’eau ou pas assez… l’Obcessed a perdu pratiquement toutes ses vieilles feuilles « Truffaut » à la tête, j’ai une tige qui est morte…bref ça ne présage rien de bon.
    J’aimerais avoir votre avis mais déjà je pense que malgré tout ce qui est dit, les arbustes ne se plaisent pas en pot, je n’ai pas réussi à en garder un seul à ce jour !!!!
    J’ai envoyé un mail à !truffaut avec photos à l’appui, j’espère qu’ils vont me répondre….
    Très triste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *