🌳 L’amélanchier, un délice, une beauté!

En ce moment, c’est un plaisir quotidien de grappiller au passage quelques baies bien mûres, violet sombre.
Ma gourmandise vaut bien celle des merles qui en raffolent aussi! Eux savent picorer celles d’en haut, moi je me contente de croquer celles qui sont à ma portée.

amélanchier (mi-juin)

Un petit arbre plein de qualités

J’aime beaucoup l’amélanchier, de sa floraison printanière, même éphémère, à son feuillage automnal, en passant par sa fructification, sa belle écorce et sa silhouette élégante. Il multiplie les arguments pour me séduire et y arrive très bien! Que demander de plus pour marquer les changements de saisons dans un jardin, même petit ?

amélanchier

Il est parmi les premiers arbustes que j’ai plantés au jardin et je le replanterais sans hésiter!
Il est fort accomodant quant à la nature du sol mais a une préférence pour les climats plutôt humides, au soleil ou à mi-ombre.

Je lui ai taillé une silhouette légère et élancée, tout en transparence, en supprimant les branches basses pour dégager le tronc, et en allégeant la ramure pour lui donner un port de petit arbre.
Le massif prend ainsi de la profondeur, laissant passer le regard vers l’arrière plan

amélanchier laevis formé en arbre

C’est un petit arbre caduc de 3 à 5 mètres de haut pour 3 mètres de large, très rustique (jusqu’à -30°), mais craignant la sécheresse.

amélanchier taillé en arbre

De jolis fruits, savoureux

Je l’aime donc particulièrement en juin, lorsqu’il se couvre d’amélanches, ces fruits sucrés, comestibles, rouge pourpre puis noirs, dont raffolent les oiseaux et qui sont goûteuses en crumble de fruits rouges, tartes ou confitures.
Attention néanmoins si vous plantez l’amélanchier trop près d’une terrasse, les baies qui tombent peuvent tacher le revêtement…

amélanchier (début juin)
amélanchier : délicieuse fructification fin juin

En juin, une branche du rosier ‘Violette’ s’immisce dans l’amélanchier et mêle ses fleurs pourpres aux jolis petits fruits.

une branche du rosier ‘Violette’ ou ‘Violetta’ s’immisce dans l’amélanchier
Rosier ‘Violette’ ou ‘Violetta’ dans l’amélanchier
Rosier ‘Violette’ avec les baies de l’amélanchier

Une délicate floraison

Il fleurit dès avril, brève et délicate floraison étoilée, en grappes de petites fleurs blanches terminales.
Les fleurs mellifères s’épanouissent juste avant la pousse des premières feuilles teintées de bronze.

début de floraison de l’amélanchier, en avril, avant la pousse des premières feuilles teintées de bronze.

 

délicate floraison de l’amélanchier

En avril, l’amélanchier ressemble à un nuage vaporeux.

amélanchier
amélanchier
amélanchier laevis
amélanchier
Amélanchier Laevis (fin avril, fin de floraison avant la fructification)

Couleurs d’automne

En automne, l’arbuste est un des premiers à se parer d’un flamboyant feuillage cuivre et pourpre.

Amelanchier lamarckii / canadensis : l’amélanchier du Canada en automne
derrière le feuillage pourpre de la viorne ‘Mariesii’, l’amélancher laevis au feuillage rouge-orangé, en octobre

 

Plantation et culture de l’amélanchier

Installez un amélanchier au jardin, en isolé en lui prévoyant un espace de 5m environ.
Au soleil ou à l’ombre légère dans toute terre de jardin acide ou calcaire, même argileuse et humide.
Choisissez un spécimen au port naturel pour une silhouette aux troncs multiples.
Prévoyez un apport de matière organique (compost maison, terreau ou fumier) et de la corne broyée, incorporés à la plantation.
Bien arroser au début, le temps que le jeune arbre s’enracine bien.
Accompagnez-le de bulbes printaniers…

narcisses et hosta au pied de l’amélanchier

Ensuite, l’amélanchier ne réclame aucun soin, il n’est jamais malade et la taille n’est pas nécessaire sauf pour le former en arbre ou aérer sa silhouette.
Pour ce faire, supprimez juste après la floraison les branches trop frêles, celles qui se croisent ou qui encombrent le centre de l’arbuste et les petites pousses disgracieuses qui poussent sur les branches ou le tronc. Coupez-les à leur base.

Il est un peu drageonnant, il sera peut-être utile de supprimer quelques rejets au pied lors du nettoyage des massifs en fin d’hiver.

amélanchier: taille en transparence

Espèces et variétés

L’amélanchier lamarckii/ amélanchier canadensis: l’amélanchier du Canada est la forme la plus communément rencontrée. Il a des petites feuilles ovales vertes en été, qui deviennent jaunes orangé en automne (jeunes, elles sont veloutées dessous, puis elles perdent leur pilosité).
C’est mon préféré mais le mien n’a pas survécu a un été très sec il y a déjà quelques années.  Je l’avais associé à la clématite ‘Lady Diana’ (clic ici) et le mariage de la clématite en fleurs avec les amélanches rouge sombre était alors du plus bel effet. 

amélanchier lamarckii

L’amélanchier laevis (‘Ballerina’) est une variété plus compacte, tout aussi facile de culture.  Il fleurit souvent en bordure d’autoroute par chez nous.  Ses feuilles sont rose bronze à la naissance et totalement glabres, elles verdissent en été puis virent à l’orangé et au rouge en automne.
Sa floraison est peut-être moins subtile car très abondante et plus volumineuse mais formé en arbre il n’en est pas moins très gracieux.

amélanchier avec à son pied un hosta et le rosier ‘Harlow Carr’ (photo juin 2017)

L’amélanchier alnifolia ‘Obelisk’ se distingue par un port colonnaire (2 à 4m de hauteur x 1m de large environ). Il est donc idéal en alignements ou dans un petit jardin et même en bac, pour apporter un peu de verticalité. Le feuillage vert glauque en été vire au jaune orangé lumineux en automne.

7 commentaires sur “🌳 L’amélanchier, un délice, une beauté!

  1. Il me fait très envie, mais je n’ai vraiment plus de place pour en accueillir un !
    Je ne savais pas qu’il faisait des fruits comestibles !
    Merci pour cette belle présentation et bonne soirée.

  2. Super de consacrer un article à ce petit arbre qui le vaut largement et qui est encore souvent méconnu. j’en ai un et j’en suis ravie. Chez mes parents, il y en a une bonne dizaine qui font le bonheur des oiseaux !

  3. Comme d’habitude, un article complet et agréable à lire. Merci.
    J’ai laissé une clématite armandii grimper dans un de mes amelanchiers…ils fleurissent en même temps…une montagne de fleurs blanches !

  4. J’ai moi-aussi un amélanchier dans mon jardin qui fait de bonnes amélanches que je n’ai pas le loisir d’apprécier plusieurs jours car tous les oiseaux du voisinage le connaissent et s’y donnent rendez-vous et ils sont malins :ils ne les goûtent que lorsqu’ elles sont bien mûres. En revanche il a très bien résisté à tous les étés secs qui se sont succédés. Je ne l’arrose jamais. Il est planté au soleil dans la partie argileuse de mon jardin. J’aimerais le tailler en transparence mais peut-être est-ce trop tard:il a 8 ans.
    À son pied poussent un rosier botanique rose qui fleurit en juin,un pois de senteur vivace et une clematite alba luxurians qui cette année n’a rien de luxuriant.
    Autre précision : dans mon jardin il se ressème .

    1. Bonsoir,
      Ce doit être très joli avec la clématite alba luxurians (quand elle est luxuriante! 🙂
      Je pense qu’une fois bien enracinés, ils résistent plus facilement aux étés secs, surtout en terre argileuse qui retient bien l’humidité.
      Le mieux est de tailler dès le plus jeune âge mais il y a sans doute encore moyen de couper certaines branches plus jeunes pour alléger sa silhouette. J’en ai encore supprimé l’une ou l’autre sur mon amélanchier ce printemps;
      Aucun semis ici, juste quelques drageons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *