Espèce de jardinier!

Force est de constater que le jardinier est une espèce à part qui, bien que se targuant d’apprécier chaque saison, rêve souvent d’être à la prochaine…
Un peu contradictoire quand même!

Prenons par exemple MOI (mais j’en connais d’autres!). Je dois bien admettre que je savoure pleinement l’hiver. J’ai un réel besoin d’être chez moi, au coin du feu, avec un plaid et un bon bouquin ou un tricot (ou mon ordi).
Au chaud derrière ma fenêtre, j’aime voir jouer les enfants dans la neige, observer les oiseaux, regarder tomber les flocons ou même la pluie, une tasse de thé à la main (et un bout de chocolat!). Je savoure les balades revigorantes du week-end, en famille, les pieds dans la gadoue.
De simples moments de détente, un vrai sentiment de bien-être…

la pergola de la terrasse un jour d’hiver…

Avouons-le franchement, sans détour, si le printemps arrivait, là, juste demain, je ne suis pas certaine d’avoir emmagasiné l’énergie nécessaire pour démarrer la saison au jardin.
J’aime penser que le temps doit faire son oeuvre, sur la nature et la jardinière…

l’allée des roses sous la neige
Nala dans la neige

MAIS, en même temps, j’ai hâte d’admirer mes roses au coeur de l’été!
Et, plus raisonnablement, de voir renaître le printemps, les bourgeons, les bulbes précoces… Je me réjoui du retour du soleil, des jeunes feuillages, des petites fleurs,… Quelles seront les premières?

C’est assez paradoxal d’apprécier encore l’hiver tout en voulant voir le printemps et en rêvant déjà de l’été! Sans oublier que lorsque l’été touchait à sa fin, j’aspirais à l’automne pour les asters et leurs compères! Je ne suis plus à une absurdité près…
Jamais contente! Espèce de jardinière vas!

20 commentaires sur “Espèce de jardinier!

  1. Tiens je me reconnais là dedans… à un détail près que moi je ne lâche pas mes livres et magazine de jardinage ! mais sinon c’est la même j’aime l’hiver tout en attendant le printemps, puis ce sera l’attente de juin et en août je serait impatiente de retrouver l’automne et et et ainsi de suite 🙂 on est vraiment des êtres bizarres mais suis bien comme ça :p
    Bon weekend au chaud !
    Lydie

    1. Je savais que je n’étais pas la seule hurluberlu du genre! Normal que tu prennes encore tes bouquins de jardinage, avec ton nouveau bout de jardin à aménager… Bon dimanche tout blanc!

  2. Moi aussi je me reconnais au travers de ton billet !
    Il est des régions où le jardin ne change pratiquement pas au cours de l’année. Or moi j’aime le changement des saisons qui nous permet de voir se transformer le jardin et les paysages.
    J’ai tellement à faire aux beaux jours qu’en ce moment je récupère et m’intéresse à des activités de loisir que je dois parfois laisser de côté.
    Je n’ai pas participé à la rétrospective de Nikki : pas le coeur à cela. Trop de couleurs m’aurait secouée dans mon hibernation.
    Les bouquins de jardinage sont ici aussi laissés de côté. Aux premiers beaux jours, je vais tout à coup me secouer et reprendre les choses en main. Il y a une ou deux choses qui me tracassent et qui vont générer un gros chantier. Mais chaque chose en son temps.
    Je te souhaite un agréable week-end.
    Bises

  3. Ce que vous dites est très juste Malo. En hiver, on se recentre sur soi, on se repose, on rêve au printemps ou à de nouvelles plantations et après cette pause bien agréable on retrouve le jardin avec enthousiasme. L’hiver est indispensable ! A bientôt.

  4. Hello Malo, pour moi l’hiver est un peu trop long. J’aspire au printemps. En été, je n’ai jamais envie d’être en automne sauf pour souffler un peu. Bon ça y est, moi aussi, je suis dans les contradictions…

    1. Je te l’ai dis, drôles de specimens les jardiniers! Tu as beau nier, tu es comme les autres! Je suis convaincue que la plantation de graminées puis de 15 asters après Courson a provoqué cette impatience d’être en automne chez moi!… C’était de la folie!

  5. Moi aussi, je me reconnais dans ton billet sauf que, comme Béné, il ne faut pas qu’il dure trop longtemps, j’aspire à la verdure sinon le moral en prend un sacré coup !! En attendant, feu de cheminée et chocolat/ordi me conviennent très bien…J’aime beaucoup la photo de tes enfants qui me rappelle les miens quand ils passaient plus de temps au jardin qu’à l’intérieur, les temps changent !! Bon week-end au chaud 🙂

  6. Une espèce de jardinière qui a un fameux talent pour avoir écrit ce billet de façon si subtile .
    J’aime aussi chaque saison et son lot de plaisirs .
    Bravo Malo

    1. Tu as inventé une nouvelle expression juste pour nous?
      Ca me convient mieux que « jusqu’au bout des ongles »! 😉 On ne saurait mieux dire tous les points communs qui nous rapprochent!

  7. Malorie, rien d’enthousiasmant pour le moment du côté des « chantiers » : entre autres, j’ai des problèmes avec ma haie de buis qui ne supporte pas les automnes pluvieux. Comme je n’aime pas traiter, je vais peut-être trouver une alternative aux buis.
    Mais il s’agit d’une grande haie et ça sera assez compliqué…
    Je ferai part de mes travaux au fur et à mesure.
    Bises

  8. Belle description, bravo pour ce texte qui me correspond bien aussi. J’aime profiter de chaque saison, pour le moment je m’occupe au coin du feu où je sors pour de petits tours de jardin enneigé ou de grandes promenades en forêt. Parfois, le chantier débuté à l’automne et abandonné depuis un mois vient quand même me titille les neurones !
    bon dimanche
    nicole

  9. Le jardinier et ses contradictions, c’est bien connu ! Perso, j’apprécie aussi le break hivernal… je le trouve vraiment nécessaire… et, pour que Dame Nature fasse son oeuvre sur nos jardins et, bien sûr pour nous ! On revient vers nos jaridins avec d’autant plus d’envie, d’enthousiasme. Et pour le moment, pas si pressée que ça que le printemps arrive… vu que l’hiver commence tout juste son oeuvre. Juste très lasse de la pluie.

  10. J’aime l’hiver et la neige comme maintenant mais quand on ne doit pas prendre la route. Ce fut un plaisir ce WE de marcher dans la neige, prendre des photos. Demain le travail, ce sera peut etre une autre histoire mais c’est de saison.
    Je mets quand meme le nez dans les catalogues, histoire de faire des projets, mais la place me manque egalement…
    Bonne semaine hivernale, Sylvie

  11. Nous avons presque toutes le même avis, le nécessaire changement de saison pour éviter la monotonie, pour apporter du répit à la jardinière, le plaisir de la cheminée allumée tous les soirs, des chocolats de Noël qui nous ferons encore grossir (enfin, je parle pour moi !) mais je n’ai pas quitté mes catalogues même si je n’ai plus de place, je vais en faire !!! sinon la frustration me guette !
    Ce qui me déplaît le plus c’est ce ciel gris que nous traînons depuis des mois, j’aimerais un hiver froid mais lumineux, ensoleillé !
    Et maintenant me vient l’envie de semis, c’est ma première approche du printemps !
    MC

  12. C’est certain, l’hiver est nécessaire, mais je m’en passerai volontier. Je ne suis bien que dans le jardin a retourner la terre et faire mes plantations, mais ce qui est sur c’est que mon porte monnaie lui sent porte bien ….
    Bonne nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *