Avec les Amis d’André Eve : Taille et palissage des rosiers lianes

Jeudi soir, Béné et moi sommes parties à Pithiviers pour une charrette dans le jardin d’André Eve et un séminaire. Toutes les deux, avec Jérôme, Pierre-Adrien, Bénédicte et Patrick,  nous avons consacré deux jours à tailler et palisser les lianes des pergolas pendant que Patou et Gilles nettoyaient les vivaces fanées et les graminées.
(lisez le compte-rendu de cette charrette sur le blog de l’Association des Amis d’André Eve, clic ici).

taille et palissage des rosiers lianes sur les pergola au jardin personnel d’André Eve, avec l’Association des Amis d’André Eve

Emportée par l’élan de ces deux jours, j’ai entrepris la taille de ‘Roville’ dans mon jardin, ce dimanche.  Le matin, j’ai fini frigorifiée, mais je m’y suis remise vers 15h, sous un timide soleil, et ça allait bien mieux!

rosier ‘Roville, après la taille

Ce n’est qu’un début mais je sens déjà venir le printemps qui ouvrira la saison et me propulsera au jardin pour le grand nettoyage…

L’occasion de voir que la végétation reprend, que les jeunes pousses affleurent parfois, que le printemps est proche! Mais j’ai dérangé l’une ou l’autre coccinelle… Attendons donc encore un peu pour nettoyer le reste du jardin car de nombreux insectes auxiliaires s’abritent du froid sous les feuillages et tiges sèches.
A plus tard pour la suite des travaux!

21 commentaires sur “Avec les Amis d’André Eve : Taille et palissage des rosiers lianes

  1. Ici, le froid était encore tenace vendredi, moins 10 degrés encore. Puis le coeur n’y est pas. Ni mon corps d’ailleurs (je suis sous traitement mais les deux sont liés).
    Alors j’attends. Il me faudra retourner au jardin mais pas pour le moment.
    J’ai lu que le printemps était dans 50 jours.
    Ca me parait loin et en même temps, je redoute son arrivée.
    Ta joie de vivre et ton enthousiasme font plaisir malo.
    Je t’embrasse

    1. Il faudra du temps et du courage, mais je suis sûre que le jardin te viendra en aide, qu’il guérira petit à petit ton chagrin… Au milieu de tes fleurs, ton amie sera là!
      Je t’embrasse bien fort!

  2. quel enthousiasme, je suis très loin de commencer le nettoyage du jardin et les tailles, je profite encore de l’hiver!
    en tout cas bravo..j’adore les ganivelles, tu as de la chance, c’est relativement coûteux, c’est un beau cadeau
    bonne soirée et des bises

    1. Oh oui, un cadeau en or! Certains bouts de clôture étaient déjà doublés de ganivelles et je rêvais de finir le reste. C’est tellement plus beau! Mais ça aurait encore attendu longtemps sans cette aubaine! Elles sont un peu abîmées mais ça ne se voit pas, posées ainsi en fond de massif! Je suis ravie!
      bonne semaine, bises

  3. Roville est encore jeune chez moi donc pas de taille ,mais c’est un rosier que j’adore !
    La clôture de ganivelle donne un plus ,c’est vrai …
    Comme tu dis il faut encore un peu attendre pour travailler les parterres .
    Je ne sais pas si c’est pareil chez toi ,mais ici j’ai peu de petits oiseaux .
    Gros bisous

    1. J’étais plus en forme après un weekend de taille des lianes qu’après un weekend de nettoyage et désherbage des massifs dont je reviens toujours le dos en compote!
      Et puis tailler chez André m’a donné envie de le faire chez moi! Un coin de ciel bleu, un rayon de soleil, il ne m’en fallait pas plus! Mais j’ai eu plus froid qu’à Pithiviers!
      Pour la ganivelle, il fallait absolument la poser avant que la végétation ne reprenne sinon on aurait cassé des tiges ou piétiné des jeunes pousses… Tant que mon homme était disponible, il fallait saisir l’occasion! 😉
      Le reste attendra encore quelques semaines!
      Bonne semaine!

  4. Bonsoir,
    Question complexe car il y a tant de façons de tailler…
    Cette année, ‘Roville’ a 4 ans dans mon jardin. Si je le taillais en « arêtes de poisson » auparavant (càd couper toutes les secondaires à 3 ou 4 yeux, en laissant environ 5 ou 10 cm de tige), il est maintenant plus grand, avec de très belles charpentières. De plus, c’est un remontant très vigoureux qui peut se montrer envahissant. J’ai opté pour une taille sensiblement différente en coupant les secondaires encore plus court, en laissant quand même 1 ou 2 bourgeons à l’aisselle de la tige). J’y vais un peu à l’instinct…

    1. Bon si j’ai bien compris , tantqu’ils sont jeunes on taille les grimpants
      en arêtes de poisson et qq années plus tard on supprime presque complètement les secondaires ; c’est la 1ère fois que je vois ce conseil .Merci

      ;

      1. Non Anne, ce n’est pas du tout une généralité!
        Ce sont deux façons différentes de tailler un liane et les deux sont bonnes, utilisées par des rosiéristes dont j’ai eu les conseils…
        Par contre, je taillerai mes petits grimpants en arêtes de poisson. Instinctivement, j’ai fait ce liane vigoureux en coupant les secondaires plus courtes sinon on obtient des tiges pleines de coudes en tout sens et je trouve cela moins beau…

  5. Coucou Malo, Roville promet un beau printemps et j’adore cette ganivelle qui apporte beaucoup de charme. Je me demandais si je n’allais pas en mettre pour masquer mon grillage vert moche tu as fini de me décider! Merci ! Je m’en vais voir le boulot de la charrette du jardin d’André maintenant 🙂 Bises.

  6. Ça rend super bien cette ganivelle, j’adore !!! ♥ Je pense en installer une plus loin dans le jardin mais c’est dans la partie friche pour l’instant … à moins que je trouve où en installer une dans le jardin entretenu, faut voir … en tout cas, j’aime vraiment le rendu. Une touche de charme supplémentaire pour ton jardin. Bisous

  7. Je vois que ce weekend t’a aidé à sortir d’hibernation…..Bravo ! Quelle belle reprise et ces granivelles donnent un très beau coup d’oeil pour l’hiver.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *