Conception du jardin de Nicolas et Sandrine: tirer le meilleur parti des murs

« Bonjour Malorie,
Merci beaucoup pour vos projets, ils sont incroyables! Vous avez bien mis en images et compris ce que nous désirions. Nous nous y voyons déjà! »
Voyez-vous, moi, quand on m’écrit des choses comme ça, j’en suis toute chamboulée! C’est à chaque fois un plaisir et une fierté d’avoir « visé juste »!

C’est au tout début de mars 2019 que j’ai rencontré Nicolas et Sandrine pour les aider à aménager leur jardinet clos de murs, plein nord.

Les contraintes liées au projet

pH 5 et taux de fertilité de seulement 1,5. C’est peu, il va falloir nourrir le sol!
Le jardin est ombragé une grande partie de la journée…

La pelouse est plus bas que le niveau de la terrasse. Ils aimeraient végétaliser le jardin, cacher les vilains murs de parpaing et les vis-à-vis gênants avec les voisins, trouver le meilleur endroit pour un petit cabanon, l’appentis à bois et le compost, tout en gardant un maximum de pelouse pour les jeux de leurs trois adorables petites filles!

le compost et le tas de bois à garder, le cabanon bien utile mais pas très esthétique, la pelouse en contrebas, le mur du fond…
chez le voisin, le mur de l’annexe en construction : 3,60 m de hauteur, une contrainte de taille!

Mes propositions d’aménagement

mood board: croquis et plan masse pour discussion sur les avant-projets
dessin sur calque à partir d’une photo: tirer parti des murs en y accrochant un hamac

Dynamiser le mur du fond avec une belle couleur

J’imagine déjà ce mur peint dans un chaud rouge orangé, terre de sienne brûlée, pour un rendu contemporain mais bien intégré dans un style naturel quand même.
Sur ce fond coloré, la végétation sera mise en valeur puisque le vert est la couleur complémentaire du orange.

Devant le mur, 3 petits arbres: amélanchier pour avoir des fleurs au printemps puis des baies comestibles, sureau noir pour son feuillage pourpre et le bon sirop que l’on fera de ses fleurs puis pour les baies qui plairont aux oiseaux, et un arbre à floraison hivernale…

Dès le mois d’avril, le mur du fond est peint et les 3 arbres plantés!
« Grâce à vous, ça prend vie! » m’écrit alors Nicolas en joignant des photos!

Tirer parti du haut mur

Il faut composer avec le mur très haut qui s’impose et offre une vision peu réjouissante.
Nous allons l’habiller et même en tirer parti!

Tout d’abord, nous y adosserons un nouvel abris de jardin avec un appentis à bois, et peut-être même une tour de guet pour les enfants?
Si ces éléments n’avaient pas été utiles pour les propriétaires, nous aurions pu envisager de créer un cabanon en trompe-l’oeil grâce à une fenêtre et une porte de récupération…

Afin de garder le maximum de pelouse pour les jeux des enfants, nous nous orientons vers des plantes grimpantes qui vont végétaliser ce mur en occupant un espace réduit au sol.
Le choix est vaste pour composer un décor luxuriant.  Le lierre plaira aux abeilles et nourrira les oiseaux. Il se cramponnera seul au mur et acceptera l’exposition ombragée. La vigne vierge préfère le soleil ou la mi-ombre. Associé à un lumineux euonymus panaché, à la floraison parfumée d’un chèvrefeuille qui embaumera à elle seule tout leur jardin de poche, ou encore à un hortansia grimpant ou un schizophragma qui mettra du temps à s’installer mais qui est tellement beau!
Un petit miroir de jardin, installé dans le lierre, peut donner l’illusion d’une ouverture. Cependant, je recommande de ne pas en choisir un trop grand sinon les oiseaux peuvent s’y tromper et foncer tête baissée dedans!

Je propose encore de tirer le meilleur parti de ces murs en y attachant des hamacs dans lesquels les enfants comme les parents passeront de délicieux moments à jouer, lire ou rêver… Des hamacs judicieusement choisis dans les mêmes tons chauds que le mur contribueront à créer l’ambiance.

C’est en septembre de la même année que Nicolas et Sandrine ont installé la nouvelle cabane de jardin avec l’abris à bois qui y est adossé. Ils ont finalement décidé de le placer à l’extrême droite du mur mitoyen.
Je reçois des photos à chaque étape et ça me fait vraiment plaisir de suivre l’évolution de ce projet.

Au fil du temps, il faudra être attentif à bien tailler les 3 petits arbres en transparence, choisir les troncs principaux, supprimer les branches basses qui filent vers l’horizontale.
Il faut les former en arbre dès leur plus jeune âge.

Un portique pour les balançoires des filles pourra servir de support pour accrocher des plantes grimpantes. Pourquoi pas un chèvrefeuille parfumé?

Vivement que les plantes grimpantes cachent ce vilain mur! Elles ont du chemin à faire pour arriver tout en haut!

Ce printemps, pour son anniversaire, Nicolas a reçu le demi-tonneau prévu pour créer un mini bassin…

Fleurir le coin ensoleillé

Dans le seul coin qui reçoit assez de soleil, je propose de tendre des câbles au-dessus du mur afin de palisser un rosier grimpant et une clématite, qui cacheront un peu le toit du garage voisin.
Nicolas a fixé sur le mur un treillage en bois.

un treillis et deux câbles pour palisser une clématite ‘Etoile Violette’ et le rosier ‘Ghislaine de Féligonde’
clématis 'Etoile Violette'
clématis ‘Etoile Violette’
rosier ‘Ghislaine de Féligonde’
devant le mur, une haie de petits fruits

avant/après

Cet automne, une fois les plantations de vivaces terminées, ils pourront aussi ajouter des bulbes printaniers.

C’est génial de voir l’évolution de ce projet et comment la famille s’approprie le jardin à présent! Je me réjoui de voir la suite dans quelques années!

17 commentaires sur “Conception du jardin de Nicolas et Sandrine: tirer le meilleur parti des murs

  1. Waouh, je suis sans voix, épatée, admirative de cette évolution proposée : ll’avant après est incroyable. Ton talent est immense Malo et ces clients ont du voir leur vie transformée grâce à ton travail.
    Tu fais un beau métier, tu rend les jardins plus beaux mais tu rends la vie de ses propriétaires plus belle aussi.

    1. Merci Sophie!
      C’est un petit projet plein de grands défis et j’ai beaucoup aimé imaginer cet aménagement pour tirer parti des murs et rendre le jardin accueillant pour cette chouette famille!
      J’ai de la chance aussi d’avoir des clients qui me font confiance 😉

  2. c’est vrai que l’avant/après est incroyable, juste une question, pourquoi la dernière partie des murs en parpaings n’est pas peinte? cela serait beaucoup plus harmonieux, il me semble..
    bon WE LMalo!
    bises

    1. Merci pour votre commentaire et suggestion Catherine! Nous n’avons pas peint tous les murs sur les conseils de Malorie. L’objectif? Que le long mur du fond attire l’oeil et soit bien mis en évidence.

    2. En effet, je voulais avant tout mettre le mur du fond en valeur et l’éclairer avec une couleur joyeuse car le jardin est ombragé.
      Peindre tous les murs de cette couleur vive serait mettre l’accent sur eux et par conséquent, accentuer l’impression d’être « enfermé » entre 4 murs alors que le but est de les faire oublier grâce à la végétation.
      J’ai maintenant suggéré de peindre la nouvelle cabane dans une couleur foncée, marine ou noir, avant de la végétaliser. Je ne sais pas si Nicolas et Sandrine vont adhérer 😉
      Le dernier morceau de mur en parpaing pourra être peint dans des tons similaires à la cabane ou très neutres, car il faudra éviter de créer un effet patchwork avec trop de coloris différents…

    1. J’y compte bien! Nicolas a la gentillesse de me faire suivre à distance les différentes étapes de leur projet. Je suis même invitée à tester leur hamac! La proposition est tentante 😉

  3. Oups! C’était mal parti… mais le résultat est bluffant! Expliqué ainsi, cela paraît évident, mais on voit bien que tout est bien pensé dès le départ. J’aime beaucoup l’idée du rosier sur son filin : superbe été comme hiver. Même chez moi, G. de Féligonde garde ses feuilles en hiver. Bravo!

  4. Super travail! joli aménagement,ce qui est bien,c’est que les gens font un peu à la fois leurs aménagements en suivant les idées et conseils.

    1. C’est vrai que c’est un avantage de pouvoir avancer à son rythme, selon son budget et le temps dont on dispose, tout en ayant la satisfaction de faire soi-même…

  5. Quel talent vous avez de pouvoir faire d un jardin aussi petit soit il, un coin de paradis pour toute une famille. Bravo ! !! Vous pouvez continuer à nous montrer tous vos projets et à nous donner tous vos conseils ils seront toujours regarder et lus avec beaucoup d intérêt. Encore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *