Chroniques de mon jardin: rétrospective de juillet 2022

Histoire sans paroles… Je suis un peu en retard pour cette rétrospective de juillet mais même si le temps me manque pour rédiger un article, je trouve dommage de ne pas partager les photos de cet été.
Les photos suffisent à montrer les floraisons de juillet cette année. Je trouve que l’impact de la sécheresse n’est pas énorme comparé à d’autres jardins. La présence d’arbres qui ombragent les massifs, le compostage de surface qui sert de paillage et protège le sol tout en préservant l’humidité, ainsi que la densité des plantations dont les feuillages couvrent chaque centimètre carré, aident à préserver le jardin de la sécheresse et de la chaleur. Le gazon n’a été tondu qu’une fois cet été.

Teucrium hircanicum, camomille et géranium vivace
Phlox paniculata et hémérocalle
Savez-vous que les pétales des hémérocalle sont comestibles? Je les mange crus, quand je passe par là…
Campanula lactiflora Loddon Anna
Monarde Scorpion
Monarde Scorpion
Monarde Scorpion
Monarde Scorpion
Rosa Axel KAhn et rosa Mozart

Un syrphe butine le rosier Narrow Water
Clématis Lady Diana
Papillon
helianthus ‘Lemon Queen’ de Claudine
clématis ‘Margareth Hunt’ dans le sambucus Black Lace
clématis ‘Margareth Hunt’ dans le sambucus Black Lace et rosa Castor
Rosa Théo et clématis Little Bas
Géranium thurstonianum
Géranium Thurstonianum de Maryse
Géranium vivace thurstonianum
Géranium vivace thurstonianum

Rosa Roville
Rosa Roville

Rosa Ballerina
Alchemille mollis
sedums rampants, Sedum spathulifolium Purpureum, sur la terrasse ronde
Monardes Scorpion
Helenium Moerhein Beauty

Hydrangea arborescens Annabelle derrière le banc
Capsules de graines de lunaria
clématis fargesii ‘Summersnow’
Rosa Ballerina
Deux guêpes dévorent le cadavre d’une abeille
Anémones du Japon September Charm
Persicaria amplexicaulis Pink Éléphant
La belle Nala
Nala profite de l’ombre de l’amélanchier
Rosa Sourire d’Orchidée
Rosa Sourire d’orchidée
Massif de la balançoire
hydrangea arborescens ‘Hayes Starbust’
hydrangea arborescens ‘Hayes Starbust’ Et heuchera Palace Purple

Rosier The Fairy white et echinacea
Rosa The Fairy White
Echinacea delicious Candy acheté ce printemps au Châtel des Vivaces
Echinacea delicious Candy acheté ce printemps au Châtel des Vivaces
allium sphaerocephalon
Rosa Wollerton old Hall
Rosa Wollerton old Hall
Hydrangea paniculata Levana
Hydrangea paniculata Levana
Hydrangea paniculata Levana
Achillea ptarmica The Pearl
Rosa Tapis volant et achillea ptarmica White Pearl
Rosa Castor

Hydrangea quercifolia Burgundy
Hydrangea quercifolia Burgundy

Clématis Wallenburg
clématis Wallenburg
clématis Wallenburg
clématis wallenburg
clématis Wallenburg
clématis wallenburg
Salvia microphylla et allium sphaerocephalon
Rosa Robert Louis Stevenson (André Eve par Jérôme Râteau)
Rosa Robert Louis Stevenson (André Eve par Jérôme Râteau)
Capsules de graines de lunaria à l’avant plan et au fond, Hydrangea arborescens Annabelle
Un abreuvoir suspendu pour les oiseaux et les insectes
Fin de floraison du kolkwitzia amabilis Pink Cloud
Rosa The Fairy
Rosa Marie Pavić (Marie Pavié)
Rosa Marie Pavić (Marie Pavié)
Verbascum blattaria
Calamintha nepeta
Géranium vivace
Phlox paniculata
Hémérocallis
Salvia purpurea

Phuopsis stylosa, crucianelle

Récolte des graines de lunaria
Rosa Geoff Hamilton
Rosier Golden Célébration
Papillon sur le choisya White Dazzler

18 commentaires sur “Chroniques de mon jardin: rétrospective de juillet 2022

  1. la réponse est les arbres, la densité et les bonnes pratiques !!! dans ton petit jardin…je n’ai aucun doute sur le sujet , je repartage ton article .

  2. Superbe, malgré la sécheresse ! je cherche une photo de ton filleul « Petit Bijou », mais
    n’en vois pas .. fané ou cramé ? As-tu remis de l’eau dans la petite mare, ou as-tu
    laissé faire la nature ? Un jardin bien arboré est une bénédiction par cette météo infernale !!

    1. Le Petit bijou était fané en juillet et je n’ai pas taillé pour voir s’il fructifiait bien. Je ne suis pas encore allée le voir au potager depuis mon retour…
      Oui on a dû remettre de l’eau dans le petit bassin en juillet et encore en août.

  3. On ne remarque pas qu’il a fait chaud et sec en juillet !
    Mon jardin, en juillet, ça allait encore, mais là, c’est la catastrophe et je rase tout à ras du sol tellement j’en ai marre de voir les plantes dans cet état !

  4. Oui tu as raison de montrer que quand on a un bon paillis et des strates de culture bien réfléchies : arbres, arbustes et plantes basses … tout un écosystème en soi ; il y a moyen de passer au travers de ces changements climatiques. C’est ce qui fait défaut ici chez moi, les strates hautes sont manquantes. Enfin, elles sont prévues mais tardent à prendre de l’altitude, je pense que mon sol y est pour quelque chose. Merci pour ces images pleine de fraicheur.

  5. Bonjour Malo .Qu’il est bon de découvrir vos superbes floraisons .Une atmosphère de bien être dans votre merveilleux jardin cette photo avec votre banc une envie de faire une pause et admirer .et le petit chemin ou Nala fait aussi un pause une envie de l’accompagner .
    Merci Malo et beau dimanche .
    Emmanuelle

  6. Très belles photos, merci de les partager même avec un peu de retard.
    En Lot et Garonne l’été a été terrible, nous nous sommes sentis confinés, bloqués dans les maisons toute la journée.
    Mon jardin est très ombragé, ma terre argileuse et j’ai pu arroser les plantes les plus jeunes. Pas trop de dégats pour l’instant.
    En revanche dans les terrains plus caillouteux et drainants il y a beaucoup de plantes et d’arbres desséchés. De plus nous avons senti l’odeur des incendies des Landes. Vivement qu’il pleuve !

  7. Je pense aussi que tes densités de plantation aident au bon maintien des plantes en cas de sécheresse. C’est pourquoi mon jardin a plus de difficultés à résister. J’ai refait un tour ce matin. A part un jeune salix panaché, rien n’est perdu. J’ai nettoyé, taillé, remis de l’ordre…. Je m’étonne de la résistance de certaines plantes.
    Tant mieux, le jardin est sur la bonne voie. L’an prochain, les plantations seront suffisamment denses que pour se protéger l’une l’autre.
    Merci pour ton bel article

  8. Joli! Cela m encourage de ne pas laisser tomber, je viens d emménager en fin d hiver j ai fais quelques plantations et le résultat est plutôt déprimant, pourtant j ai arrosé régulièrement.. A repenser. Merci pour le partage les photos sont belles et cela nous donne des idées.

    1. Claudine Maurice oui, en effet, c’est difficile pour la nature… On peut essayer de compenser un peu par des pratiques de jardinages adaptées et en plantant des arbres qui offriront un ombrage bienfaisant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.