Chroniques de mon jardin : Bilan Août 2022 (1/2)

La première partie de cette rétrospective se situe entre le 4 et le 12 août. Malgré la sécheresse et sans aucun arrosage, le jardin offre plusieurs jolies floraisons, encore beaucoup de vert et de belles promesses de roses mais il n’est pas pour autant épargné par les brûlures du soleil qui grille certains feuillages. Petit tour du jardin…

Les rosiers se portent à merveille!

Rosier Iceberg devant la clématite fargesii Summersnow
Rosa Iceberg
Rosier Iceberg (syn. Fée des Neiges)
Clématis fargesii Summersnow
Rosa The Fairy

Dans une suspension sans aucun arrosage, ce sedum rampant résiste très bien à la canicule.

Sedum spurium Variegatum
Rosa Blush Noisette rempli de boutons floraux!
Rosa Narrow Water et clématite Lady Diana
Rosa Narrow Water
Rosa Narrow Water

Si les hydrangea macrophylla souffrent du manque d’eau, les hydrangea arborescens s’en sortent mieux. Mais les rayons ardents du soleil font tout de même brunir les grosses fleurs blanches de mon Annabelle…

Rosa Harlow Carr, anémones du Japon et hydrangea arborescens Annabelle
Anémones du Japon September Charm
Anémones du Japon September Charm

Mes arbres, déjà plantés depuis plusieurs années, ont des racines bien installées en profondeur qui leur permettent de bien résister.

Ici, l’amélanchier offre une ombre légère et bénéfique aux autres végétaux qui composent les massifs.

Un peu plus loin, notre jeune figuier se porte comme un charme et porte plusieurs fruits.

Anémones du Japon September Charm
Anémones du Japon September Charm
Rosa Princesse Alexandra of Kent

Aucun soucis pour la glycine qui s’étale autant qu’elle peut et que je tempère à chacun de mes retours…

Certains rosiers que je menaçais d’arracher il y a quelques années car ils ne supportent pas le climat de la Belgique, sont à présent plus beaux d’année en année. Le changement climatique leur réussit à ceux-là! Par exemple les rosiers Blush Noisette et le rosier Charles Rennie Mackintosh.

Rosier Charles Rennie Mackintosh
Rosa Charles Rennie Mackintosh
Aster
Aster

Sans conteste le plus remontant de tous mes rosiers : Bossa Nova fleurit sans interruption! Aussi, je lui pardonne son absence de parfum!

Chrysanthème, rosa Bossa Nova et Perovskia
Rosa Bossa Nova et perovskia et rosier Salet

Chrysantheme (dendranthema) et rosa Bossa Nova et perovskia

Le perovskia se moque royalement de la sécheresse.

Rosa Bossa Nova (syn. The Faun) et perovskia
Rosa Bossa Nova (syn. The Faun)
Rosa Bossa Nova (syn. The Faun)
Rosa Bossa Nova (syn. The Faun)
La saison des asters commence
Aster
Rosa Scepter’d Isle

La persicaria amplexicaule Rosea n’a pas bronché au soleil et sans eau, tandis que sa cousine Pink Éléphant est complètement grillée, pourtant à mi-ombre.

Persicaria amplexicaule Rosea

Véritable coup de cœur pour ce nouveau rosier ‘Romain Rolland’ planté en automne 2020. Comme il est encore jeune, il a reçu un arrosoir de 10 litres par mois et ça lui a suffit pour donner ces généreux bouquets d’allure champêtre qui me plaisent tout particulièrement.

Rosier Romain Rolland (fleur de 5 cm, presque simple, jaune doux à blanc crème, port souple, très sain, Parfum léger, Remontant**, très facile de culture). Obtention André Eve par Jérôme Rateau.
Rosier Romain Rolland

Un liane remontant qui se moque de la chaleur et de la sécheresse : Roville fleurit sans cesse sur la pergola.

Rosa Roville
Rosa Roville
Verbascum

Planté en pot et un peu négligé par mon absence, le rosier Alex Lutz reste bien sain et florifère. Pourtant, lui aussi n’a été arrosé qu’une fois par mois, lors de mes retours en Belgique.

Rosier Alex Lutz® ‘Evetricol’, Rosier Buisson – Hybride moderne – Eve par j. rateau – 2018
Rosier Alex Lutz® ‘Evetricol’, Rosier Buisson – Hybride moderne – Eve par j. rateau – 2018
Rosa Alex Lutz

Les butineurs sont toujours présents au jardin. J’espère qu’ils y trouvent de quoi se nourrir et boire en suffisance.

Helenium

J’ai récolté des graines de pavot, de lunaria, de linaria et d’ancolies. Rien de très original mais ce sont ces fleurs toutes simples qui se sèment facilement à la volée dans les parterres et ne demandent aucun soin.

Capsules de graines de pavot
Capsules de graines de lunaria

Le rosier Salet, une santé et une générosité sans faille!
Je l’ai même planté l’automne dernier dans le jardin autour de notre appartement à Strasbourg.

Rosa Salet porte de nombreux boutons en ce début du mois d’août

Le viburnum plicatum Mariesii (à gauche, à côté du banc) est tout grillé par la sécheresse…  Mais le cornus alba a côté va plutôt bien.

Rosier Salet
Rosier Salet
Rosier Salet

Le pied de rhubarbe, en pot et à mi-ombre, sans aucun arrosage, a donné des bâtons à déguster jusque mi-août cette année. Les dernières feuilles sont infestées de pucerons… et de quelques coccinelles!

Formidable rhubarbe!
Rose de Rescht et Salet
Rose de Rescht
Rose de Rescht

Les sédums sont des vivaces précieuses: elles supportent aussi bien le froid hivernal que les sécheresses et canicules estivales.
A planter dans nos jardins du futurs!

Sedum spectabile
Phlomis russeliana

L’heptacodium prépare une floraison spectaculaire qui attirera les butineurs…
Je vais devoir l’alléger un peu du côté où il penche…

Persicaria Red Dragon, heptacodium miconioides et rosa Astronomia
Rosa Astronomia, beaucoup de boutons prometteurs
persicaria microphylla ‘Red Dragon’ S’en tire admirablement avec la sécheresse!

Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Astronomia
Rosa Cornélia

Rosa Cornélia
Rosa Cornélia
Rosa Cornélia
Rosa Cornélia

Hydrangea arborescens Hayes Stardust
Rosa Castor
Rosa Castor

Heptacodium
Heptacodium
Heptacodium
Heptacodium
Rosa Jacques Cartier

Mon bel érable à écorce cannelle (acer griseum) devient de plus en plus beau. On voit qu’il pompe l’humidité à son pied mais en échange il ombrage les massifs.
La pelouse reverdira bien vite.

Autour de la terrasse ronde
Achillea ptarmica et rosier Tapis volant
Rosier Théo
Rosier Théo
Rosa Munstead Wood
Rosa Puccini
Sedum Red Cauli
Rosa Belle des Fagnes
Rosa Belle des Fagnes

C’est une belle année pour les pommiers qui donnent une abondante récolte!

Pommier cordon, belle récolte cette année!
La part des guêpes sur le pommier cordon
Pommier cordon
Rosier Sibelius
Belles promesses pour le rosier Sibelius
Rosa rugosa Ann Endt
Rosa rugosa Ann Endt

Je ne taille plus les fleurs fanées sur les rosiers qui fructifient. Ces cynorhodons restent décoratifs tout l’automne et l’hiver au jardin!

Rosa rugosa Ann Endt
Rosa Opalia

J’ai recoupé les inflorescences fanées des phlox paniculata. Avec un peu de chance, ils refleuriront en fin d’été.

Taille des phlox paniculata pour favoriser une remontée
Capsules de graines d’ancolies

Viburnum plicatum Watanabe, brûlé par le soleil et la sécheresse
Viburnum plucatum Watanabe n’apprécie pas la sécheresse estivale!

Le cotinus coggygria à feuillage pourpre ne souffre aucunement, tandis que le feuillage de son voisin, le cornus florida, est tout sec et grillé par la sécheresse et la chaleur.

Cotinus pourpre, Cornus florida Rainbow, persicaria amplexicaulis Blackfield
Cornus florida Rainbow grillé par le soleil et la sécheresse
Helianthus Lemon Queen
Helianthus Lemon Queen sur fond de cotinus coggygria Royal Purple
Petit berberis n’a pas supporté la sécheresse, au pied du rosier Hugonis avec son joli fin feuillage
Anémones Honorine Jobert
Anémones Honorine Jobert

La conclusion semble évidente : certains végétaux s’en sortent très bien, d’autres souffrent et seront condamnés à quitter le jardin, un jour…
Vais-je m’y résoudre déjà ou attendre que la situation empire?… Question difficile! C’est tellement triste de devoir se séparer d’arbustes que l’on aime, qui sont déjà âgés et qui ont donné tant de satisfaction pendant de nombreuses années!

Pourtant, une chose est sûre, il va falloir adapter nos jardins au changement de climat. Choisir des plantes résistantes à la sécheresse mais qui tiendront la route face au froid et à l’humidité hivernales… 
J’avais écrit un article sur les plantes qui pourraient convenir, si vous cherchez des pistes supplémentaires (clic ici).
Ou une liste de « plantes chameaux » (clic ici).
Ainsi qu’un article avec des conseils et astuces pour le jardin.

7 commentaires sur “Chroniques de mon jardin : Bilan Août 2022 (1/2)

  1. Bonjour,
    Chez moi, même constat. Les viburnum souffrent aussi malgré les arrosages. Mais ce sont surtout les cornus qui font les frais de cette sécheresse. Les feuilles de cornus kousa Christine, Venus etc… pendent tristement. Et c’est la catastrophe pour cornus controversa variegata. Je vais le perdre. De nombreuses branches se dessèchent, et meurent. Il avait déjà souffert de cela il y a deux ans, mais cette année va l’achever. Je l’avais taillé pour enlever les parties mortes mais cela continue. Par contre, le liquidambar Gun Ball, le Ginkgo biloba Mariken etc… se portent à merveille.

  2. Bonjour Malorie,
    J’ai effectivement plusieurs Berberis différents dont 4 ont terriblement souffert de la sécheresse malgré quelques arrosages; seuls ‘Limoncello’ et ‘Admiration’ ont bien résisté, mais peut-être est-ce dû au fait qu’ils sont plantés depuis plusieurs années?
    Les persicaires sont toutes brûlées et tout comme toi, je taille les phlox, mais je n’ai jamais de nouvelles fleurs, pourquoi?
    Sur 11 semaines, nous avons eu une fois 2L et la nuit de samedi à dimanche, nous avons eu 4l d’eau. A chaque fois que la pluie était annoncée, nous espérions, mais malheureusement les nuages ne perçaient pas au-dessus de notre jardin. On s’en souviendra de cet été!
    Bonne journée.

  3. Merci Malorie pour ce reportage. Mon viburnum « Shasta » a bien résister il se trouve au fond du terrain près d’un bois qui lui donne de l’ombre. Heureusement cet année au printemps il était magnifique. Pouvez vous SVP me donner l’adresse ou vous avez acheté votre pavot vert. Il est très beau. Merci
    marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.