7 arbustes que j’aime, pour fleurir mon printemps

L’amélanchier, parce qu’on peut le former en petit arbre élégant

Voilà un bel arbre des 4 saisons! Sa floraison blanche est éphémère mais ensuite son joli feuillage couleur bronze vire au vert, il offre de jolies baies comestibles, d’abord rouges puis noires à maturité, très appréciées des oiseaux, puis en automne, le feuillage prend de chaudes teintes orangées.
L’amélanchier accepte tous types de sols drainé et apprécie le soleil ou la mi-ombre. Une fois formé en petit arbre, il ne nécessite plus de taille!

amélanchier

La spirée pour la générosité de sa floraison

Une autre floraison blanche, vaporeuse, éphémère mais ravissante, portée par de longs souples.  J’ai la spirée ‘Van Houttei’ que j’adore. Et puis la spirée arguta aussi! J’apprécie tout l’été cet arbuste arrondi couvert d’un ravissant petit feuillage étroit, vert clair puis doré en automne.
Les spirées à floraison printanière se plaisent au soleil ou à mi-ombre, et s’adaptent à presque tous les types de sol.

spiraea arguta, spirée dentelée (syn. Spiraea multiflora Alba)

Les cerisiers à fleurs… pour les fleurs!

Chez moi, j’ai ‘Amanogawa’, petit arbre colonnaire qui convient bien aux petits jardins. Mais il y en a tant, tous plus beaux les uns que les autres. Je pourrais aussi trouver une place pour le cerisier ‘Kojo no Maï’, petit arbre de 2,50m. Sa floraison est très gracieuse, ses couleurs d’automne chatoyantes…

prunus 'Amanogawa'
prunus ‘Amanogawa’

Le lilas pour son parfum!

Comment se passer des lilas, parfumés et généreux? Près du potager, je profite du lilas blanc de mes voisins  😉
Chez moi, j’ai taillé mon petit lilas microphylla ‘Superba’ en cépée, pour alléger sa silhouette et pouvoir planter des bulbes et des vivaces dessous.
Ce lilas a en plus l’avantage de refleurir une seconde fois!

lilas syringa microphylla ‘Superba’

Le viburnum plicatum pour son port étagé

Les suivants à fleurir seront les viornes. Bel arbuste des 4 saisons lui aussi! Dans mon jardin ‘Mariesii’ est en boutons en ce moment et il promet un beau spectacle bien qu’il aie souffert de la chaleur et de la sécheresse ces derniers été! Son port étagé lui confère un intérêt particulier, même en hiver où il reste graphique. Au printemps, ses branches horizontales sont littéralement couvertes de fleurs blanches. En automne, le feuillage passe du vert foncé au rouge lie-de-vin somptueux!

viburnum plicatum ‘Mariesii’ (photo de 2019)

Le cornus florida

Dans mon jardin, j’ai planté un cornus florida ‘Rainbow’. C’est un arbuste remarquable tant par sa floraison printanière que par les teintes de son feuillage panaché au fil des saisons. Déjà maintenant, et jusqu’en mai, la métamorphose de ses bractées est spectaculaire!
Il pousse lentement, il est très facile d’entretien, il ne nécessite absolument aucune taille.
Il se plaît au soleil ou à mi-ombre, dans un sol drainé et frais, acide ou ordinaire, sans trop de calcaire.

cornus florida ‘Rainbow’

Le seringat pour son parfum:

Dans mon jardin, le seringat virginal fleurira bientôt et offrira une floraison au parfum divin, proche du muguet et du lilas.
Il tolère tous les sols bien drainés, même calcaires, au soleil ou à l’ombre légère.

seringat virginal (en 2019)

Ils ne sont ni rares, ni originaux, ce ne sont pas des arbustes de collection, mais ils se débrouillent tous sans beaucoup de soins et ils m’offrent des bonheurs sans fin, année après année, après année…

10 commentaires sur “7 arbustes que j’aime, pour fleurir mon printemps

  1. Bonsoir Malorie,
    votre billet m’amène à me/vous poser une question : comment former un amélanchier en petit arbre ?
    que doit faire un jardinier pour qu’un amélanchier devienne un petit arbre
    avec mes connaissances de néophytes, j’aurais dit le laisser en pot (un peu à la manière des bonsaïs) pour contrarier sa croissance !
    et mon favori dans votre liste est le seringat, quel bonheur de mettre son nez dans ses fleurs ou juste de passer à côté
    merci pour tout vos billets en ces temps moroses
    Muriel

    1. Bonjour,
      Un amélanchier peut aussi former un gros buisson dans une haie moyenne.
      Ici, il ne s’agit donc pas de nanifier l’arbuste pour en faire un petit arbre mais au contraire de le laisser grandir avec une belle silhouette élancée et aérée (au contraire d’un amélanchier dans une haie, que l’on va tailler souvent afin de le densifier pour qu’il serve de « brise-vue »).
      Le mien, je lui ai taillé une silhouette tout en transparence, en supprimant dès son plus jeune âge les branches basses pour dégager les troncs que je voulais garder, et en allégeant la ramure pour lui donner un port de petit arbre.
      Supprimez juste après la floraison les branches trop frêles, celles qui se croisent ou qui encombrent le centre de l’arbuste et les petites pousses disgracieuses qui poussent sur les branches ou le tronc. Coupez-les à leur base.
      Quand l’arbuste était jeune, pendant sa croissance, j’ai supprimé au fur et à mesure les branches basses jusqu’à environ 2m de hauteur, pour qu’on puisse passer dessous une fois qu’il serait à taille adulte. Il vaut mieux les couper quand elles sont encore jeunes et frêles plutôt que d’attendre qu’elles fassent 6 cm de diamètre!
      Ça demande donc un peu d’imagination, il faut pouvoir se projeter, visualiser l’arbuste adulte pour choisir quels sont les « troncs » les mieux placés, dans quelle direction ira cette branche, gênera-t-elle le passage dans 10 ans?…
      J’espère que vous allez maintenant pouvoir former votre petit amélanchier en arbre 😉
      Bon travail! Belle semaine! 😉

  2. Ce n’est pas bien, mais pas bien du tout de nous tenter comme ça !
    Le jardin n’est pas extensible ! Moi, pour l’instant, je dévore la pelouse.
    Demain, j’irai chercher un superbe acer qui me fait envie depuis trop longtemps. J’ai dû casser ma tirelire ! On ne vit qu’une fois !
    Bon weekend.

  3. Je suis fan, comme toi, ces arbustes nous couvrent de bienfaits toute l’année! J’ai conservé un seringat gigantesque pendant des années, alors qu’il ne fleurissait qu’un an sur deux et qu’il n’était absolument pas parfumé. Je me suis résolue à l’enlever en même temps que le bambou et je ne le regrette pas. Pour le parfum, j’ai son petit frère, le Seringat lemonii qui est plus gracieux et du même port que les spirées!
    Bon weekend!

    1. Ah ces philadeplphus sans aucun parfum, aucun intérêt! Ils sentent si bons quand on les choisit bien! Tu as bien fait de planter son petit frère à la place! 😉
      Belle semaine!

  4. Bonjour Malo,C’est vrai qu’ils sont vraiment magnifiques tous ces arbustes. J’ajouterais l’exochorda  » the bride » qui est un ravissement, le styrax et le kolkwitzia qui vont bientôt fleurir. Une déception : cette année,le prunus incisa  » kojo no maï » et le viburnum  » pink beauty » n’ ont pas fleuri. En revanche, le syringa superba fleurit 3 fois.
    Landes terrain acide.

    1. Tu as raison. Le styrax est aussi intéressant au printemps et l’exochorda est juste une merveille en ce moment! Je n’en ai pas mais je l’admire dans le quartier quand je me promène…
      Mon kolkwitzia va aussi fleurir. Je me réjoui!
      Ton prunus et ton viburnum ont gelé? Les viburnums ont de plus en plus de mal avec nos étés trop secs…
      Belle semaine!

  5. Bonjour Malorie,
    je ne lis votre réponse que maintenant !
    j’espère avoir compris vos explications et réussir à les mettre en oeuvre !
    je vais « libérer » mon petit amélanchier en pot depuis au moins sept ans
    il a plus chez moi hier soir, et la nature en est fort aise
    belle journée à vous et vos lecteurs
    Muriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *