Normandie : visite du jardin d’Angélique

Lors de notre séjour en Normandie, en 2013, le Jardin d’Angélique’ était l’un des jardins qui me tenaient le plus à coeur. Celui-ci n’était pas près du gîte où nous logions alors nous l’avons gardé pour une halte sur le chemin du retour.
Le point final de nos vacances, la cerise sur le gâteau!
Et puisqu’on parle de gâteau, ce jardin est un régal, un festin, un hectare de gourmandise…

« Jardiniers amateurs, Gloria et Yves Lebellegard ont créé ces jardins en 1989 en mémoire à leur fille aînée, Angélique. Yves avait une passion pour les roses : les jardins en comptent aujourd’hui plus de 2000 variétés différentes. Ses cinq années passées aux Beaux-Arts en Espagne ont aidé Gloria dans la composition des massifs qu’elle approche comme un peintre devant sa toile pour trouver une harmonie parfaite des couleurs, ne laissant rien au hasard. »

L’entrée du premier jardin, c’est par là, de l’autre coté de la haie…

Un joli petit chat fait sa toilette. Tiens donc! Mon chat n’est pas le seul à aimer les stipas pour se reposer!

Nous entrons dans le jardin situé au nord et, d’emblée, nous tombons sous le charme de ces merveilleuses allées engazonnées qui invitent à flâner au milieu d’un océan de fleurs et d’arbustes. Les nombreux arbres donnent une atmosphère intime et sereine, on se sent à l’abri, protégé, entouré… Ce jardin vous prend dans ses bras.

Les massifs sont foisonnants, romantiques, tout en délicatesse. Chaque mariage est un tableau , une poésie.

Toutes les plantes sont en harmonie de formes et de couleurs.

Le labyrinthe des sentiers invite à la découverte, en douceur, en rêvant,…

Les différentes pièces d’eau sont des havres de paix.

Les arches et les gloriettes sont nombreuses, offrant souvent un coin repos à l’ombre d’une clématite.

Cette pâle inconnue aux yeux sombres m’a semblé parfumée…

Pour prendre le relais des centaines de rosiers défleuris en ce mois d’août, il y a de nombreux hortensias dont certains sont impressionnants.

Les clématites estivales sont à leur apogée tandis que certains rosiers sont encore ou à nouveau en fleurs.

Les Alstroemeria réchauffent cette plate-bande.

Les feuillages ne sont pas oubliés.

J’ai trouvé mignonne cette bulbeuse qui m’a fait penser à une petite agapanthe, fine, légère, au feuillage gris.

‘Tulbaghia violacea’.

Au détour d’un chemin, en bordure de massif, un outil abandonné en plein travail par la jardinière témoigne du labeur que représente un jardin pour être si impeccablement entretenu.

Depuis le décès de son époux, Gloria gère seule ce grand jardin, avec l’aide de sa deuxième fille: taille, tonte, bordures, désherbage,… sur plus d’un hectare de terrain!

Le manoir, imposant, domine sur le jardin.

Le somptueux hydrangea ‘Vastérival

hydrangea ‘Vastérival
hydrangea ‘Vastérival

De belle taille déjà, l’hydrangea Quercifolia, sublime.

Les arbres sont très joliment étiquetés avec des petites plaquettes de terre cuite.
Je suis ébahie par ce grand cercidiphyllum japonicum. J’ai le même au jardin, ça me donne une idée de ce qu’il va devenir.

J’admire aussi ce superbe ‘Acer griseum’ dont l’écorce est d’un brillant acajou. Je le verrais bien dans mon jardin celui-là!

Très joli aussi ce ‘corylopsis spicata’, léger, de taille raisonnable…

Décidément, en visitant ce jardin, il me prend des envies d’arbres! Ce n’est pas la première fois d’ailleurs… Ici je les vois avec les troncs dégagés, taillés en transparence, et je me dis clairement que, même dans mon tout petit jardin, tout est possible!

Je me retrouve bien dans ce jardin, oserais-je dire qu’il me ressemble un peu?…
Il me semble que si j’avais un hectare à moi, je ferais comme Gloria, un massif, puis un autre, à tâtons, avec des arbustes, des arbres, des hortensias, des vivaces et des centaines de rosiers… J’en rêve!…

Le ruisseau, bien qu’artificiel, a tout le charme d’un ruisseau naturel avec sa végétation et la vie qui s’y développe.

Un espace japonisant ici aussi…

Sur le côté de la maison, un passage mène au second jardin, d’un style très différent, côté sud du Manoir.

On longe l’allée…

Et à l’autre bout, on découvre … une alcôve ombragée, sous les clématites.

Et le jardin “à l’italienne” ou les carrés de buis et les topiaires d’ifs débordent de folles vivaces et de graminées. Le vieil érable au feuillage pourpré domine l’entrée du jardin.

Derrière la haie basse de buis, une façade magnifique, foisonnante.

Une dominante de blanc, comme une écume au-dessus de vagues de verdure.
Les fleurs de formes et de tailles variées donnent malgré tout de la diversité à l’ensemble.

Libres, dans ce carcan de buis, des plantes d’allure champêtre, cosmos, achillée, clématites, lavatères, coquelourdes ou monardes, voisinent avec quelques élégantes.
Les phlox embaument. Les hortensias s’imposent.

Le jardin est clos de murs ou de nombreux rosiers grimpent…

Au centre du jardin, une majestueuse fontaine de pierre…

Et autour de la fontaine… mon fils qui râle parce qu’on lui a demandé de cesser de courir partout!

Ce jardin, très structuré, doit offrir une belle vue depuis les fenêtres de la maison, en toute saison…

Magnifiques ombellifères…

Un dernier regard derrière soi avant de quitter cette féérie de blancs…

Et un regard encore sur cette incroyable bâtisse du XVIIe siècle, bordée d’hortensias et d’alchemilles.

S’il ne tenait qu’à moi, je retournerais là-bas, au-delà de la grande pelouse, par cette petite ouverture taillée dans la haie, et je me perdrais encore, avec une réelle délectation, dans le dédale du premier jardin…

Mais il me faut emboîter le pas de ma famille qui redescend l’allée vers le parking…
Nous terminons la visite comme nous l’avons commencée, avec le chat du domaine qui fait sa toilette dans un p’tit coin et… un passage au p’tit coin pour aller à la toilette.

Nous avons encore quelques heures d’autoroute devant nous pour retrouver nos pénates!

16 commentaires sur “Normandie : visite du jardin d’Angélique

  1. Merveilleux jardin et merveilleuse promenade. Quel travail effectué maintenant par cette dame et sa fille. J’ai du mal a me rendre compte de la superficie. En re-défilant les images un peu plus vite j’y ai vu la ressemblance avec tes goûts jardinesques !
    Merci pour ce partage. J’espère le visiter un jour.
    Lydie

    1. C’est incroyable ce qu’elles arrivent à faire toutes les 2! C’est beaucoup de travail et tout le jardin est parfaitement entretenu!
      C’est vrai que je me suis tout à fait reconnue dans ce jardin, c’est tout ce que j’aime! On s’y sent bien. Je te souhaite de pouvoir le visiter un jour! 😉
      Bon week-end!

  2. En 2016, j’ai également eu l’occasion de me rendre en Normandie et de visiter de magnifiques jardins dont celui d’Angélique. Ce jardin est vraiment le style de jardin que j’aime. Je l’ai adoré. Si j’ai l’occasion de passer à nouveau par-là, j’y retournerai ça c’est certain. Belle journée.

  3. Pfffiou ………. je n’avais jamais vu autant de belles photos sur ce jardin ……. magnifique reportage sur un sublime jardin !

    1. Et encore, j’en ai pris bien plus! Pas facile de faire le tri et de sélectionner celles qui seront dans l’article! 😉 Il faut dire que j’ai vraiment adoré ce jardin!

  4. Je n’y crois pas : deux personnes pour entretenir tout ça?
    Je suis ébahi devant toute cette végétation, tout ce vert, toutes ces couleurs. Apparemment, il pleut suffisamment là-bas !
    Tout sèche chez moi malgré les arrosages. Je coupe tout à ras de terre, comme avant l’hiver !
    Bon weekend.

    1. C’était un souvenir de notre visite en 2013, pas de canicule cette année là apparemment! 😉
      Si tu coupe tout, je te conseille de laisser les tiges en morceaux sur le sol, en paillage…
      Ici je ne taille rien pour le moment. Le jardin se débrouille tant bien que mal…
      Bon W-E!

  5. Bonjour Malo .Que je me régale avec vos visites de jardin et celui ci j’ai du mal à le quitter .Quelle merveille et ce manoir est splendide .Tout est beau dans ce jardin et cette envie d’arbres je l’ai aussi en voyant l’agencement des superbes endroits .
    Que de travail pour la jardinière et sa fille mais quelle récompense .
    Merci Malo de retranscrire avec autant de passion vos balades c’est un peu comme si j’y étais .
    Beau weekend .
    Emmanuelle

  6. J’ai un souvenir émerveillé de ce magnifique jardin et de sa si gentille propriétaire! Je n’ai qu’une envie, c’est d’y retourner…
    J’étais revenue avec quelques boutures, souvenirs de ce très chouette voyage!

  7. Je confirme c’est vraiment un jardin cocon. J’ai 1 heure 30 Pour m’y rendre et je ne manque jamais d’y aller chaque année et d’y passer des heures, dans le premier jardin surtout. Surtout la démarche de création de ce jardin est très émouvante. Pour moi c’est le jardin le plus onirique de Normandie. Il n’a rien d’une vitrine ou d’un catalogue, c’est un paradis. Amitiés à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *