Viorne d’hiver

Oui, je sais que je vous en ai déjà parlé il y a peu ici, mais j’ai eu une super idée en fourrant mon nez sur ses fleurs hier!
Tenez, je vous mets le parfum avec!
Vous sentez ces suaves effluves florales et vanillées?
Comment ça « non »!?

Oui mais approchez-vous un peu plus près aussi!!! Un petit effort!
Toujours rien? Je l’ai pourtant attaché en « pièces jointes » au fichier photo!

viburnum arbuste parfumé

Ah zut! Ça ne marche pas! Bon ben tant pis alors! J’aurai pourtant bien essayé!…

12 commentaires sur “Viorne d’hiver

  1. Avec des fleurs aussi délicates aux couleurs douces on imagine assez facilement le parfum qui peut en émaner d’autant que tu le décris plutôt bien !! et puis,,,cela fait travailler l’imagination !
    amicalement, Nathalie

  2. J’ai la mienne pour me rattraper, encore qu’il faille traverser la pelouse et ça, ce n’est pas gagné ! Elle est trop spongieuse et pleine de tortillons de terre laissés par les vers de terre. Eux ne chôment pas, moi j’attends encore. Peur de découvrir trop tôt les plantes. Des gelées tardives ne sont pas exclues. Mais le nettoyage se fera rapidement un peu plus tard. Je crois que je vais raccourcir ma viorne pour l’obliger à ramifier, je lui trouve un port bien raide. Qu’en penses-tu ?
    Pour le massif en cours dans ma tête, je souhaite réunir mes arbres sur le coté de la maison, arbre de Judée cornus controversa variegata et mon magnolia stellata en un espace commun mais assez souple. J’ai envie d’ajouter un lonicera fragrantissima, et des choses comme clématite recta purpurea, stipe gigantea, valériane officinale, hellébore de corse, asters blancs légers…Peut-être des rosiers blancs de petit développement. Voilà où j’en suis coté jardin. Moins courgeuse que toi mais bien envie d’en profiter. Merci pour tes beaux billets dont je me régale. Bonne journée.

  3. Avec une pincée d’hamamélys et un soupçon de sarcococa, ça devient un chef d’oeuvre olfactif. A placer dans le passage pour en profiter tout l’hiver et pour info ces 3 espèces sont parfaitement résistantes au froid (en sol acide)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *