Chroniques de mon jardin: plantation de la viorne ‘Davidii’

A gauche du banc de briques, en 2015, Il y avait un nepeta rose ‘Dawn to Dusk’ et des perovskia et le grand rosier ‘Ann Endt’. Le nichoir à insectes était posé sur une petite table.

juin 2015 autour de la terrasse ronde
autour de la terrasse ronde, rosa ‘Castor’, ‘Thérèse Bugnet’ et ‘Ann Endt’, panicum ‘Squaw’, rosa ‘Reine des Violettes’, nepeta ‘Dawn to Dusk’

La semaine passée, j’ai déplacé le nepeta pour planter à la place quelque chose de persistant qui encadrera le banc en toute saison: J’ai choisi un viburnum Davidii, encore tout petit… Ça fait un peu vide pour l’instant mais cet arbuste bas et compact, au port étalé, devrait atteindre en moyenne 60 cm de hauteur et 1,20 m d’étalement. Ses grandes feuilles persistantes vert foncé contrasteront joliment avec les floraisons qui l’accompagnent.

viburnum ‘Davidii’

Hier, mon Namoureux a fixé le nichoir sur le poteau contre la palissade donc à l’abris du vent et de la pluie et toujours bien orienté face au soleil du matin. Tout comme il faut! Je vous en avais parlé ici.

nichoir à insectes
au bord de la terrasse ronde, plantation de la viorne ‘Davidii’ et floraison du cornus ‘China Girl’

Le viburnum’Davidii’ (viorne de David)

C’est un arbuste nain qui a assez naturellement un port buissonnant bien équilibré.  Facile à entretenir car la taille est facultative, il est idéal en couvre-sol puisqu’il reste bas, avec un port étalé (environ 60 cm à 1 m de hauteur mais il peut s’étendre en largeur suivant la place qu’on lui réserve).

Le feuillage persistant, vert foncé, lustré, est mis en valeur par les pétioles rouges. Les grandes feuilles de 10 à 15 cm de long permettent de créer de beaux contrastes de formes et de couleurs avec d’autres feuillages et avec les floraisons voisines.

viorne ‘Davidii’ (août 2016)
viorne ‘Davidii’ (juillet 2016)

Il offre des fleurs blanches au printemps. Sa fructification ne peut se faire que si plusieurs sujets mâles et femelles sont cultivés côte à côte. Dans ce cas, la floraison est suivie de grappes de petites baies bleu acier et brillantes qui persistent longtemps en hiver. Ces petits fruits ne sont pas comestibles mais sont très décoratifs.

viorne ‘Davidii’ (avril 2018)
viorne ‘Davidii’

Il est rustique jusqu’à – 15 ° ou -20° C, mais demande une situation abritée des vents froids, à mi-ombre ou au soleil non brûlant.
Il préfère un sol plutôt acide, frais et drainé mais s’accommode même d’un sol caillouteux, pauvre et filtrant si on paille son pied pour garder la terre fraîche.
Je le cultive ici en pleine terre dans un massif mais on peut le planter en bac ou en rocaille. Il convient  aussi en lisière de sous-bois, ou sur un talus.

La taille n’est pas nécessaire, contentez vous de supprimer les rameaux abîmés ou morts, en mai.
Un apport d’engrais complet ou d’engrais potassique chaque printemps stimulera sa croissance.

viorne ‘Davidii’ (octobre 2017)
viburnum Davidii (février 2019)
viburnum Davidii (février 2019)

9 commentaires sur “Chroniques de mon jardin: plantation de la viorne ‘Davidii’

    1. Oh si, ce nepeta est à la hauteur! Je l’adore et le recommande souvent! Je l’ai juste déplacé car je souhaitais là quelque chose de persistant pour habiller le banc et la terrasse qui forment un ensemble un peu trop « dur » quand il n’est pas végétalisé, l’hiver. 😉
      Bises

  1. Viburnum davidii ne devient pas très grand,1m20 chez moi , par manque de place, il était devenu déguingandé, cherchant la lumière, je suppose ! je l’ai taillé à 40 cm et il est très bien reparti, même sur les grosses branches! solide donc!

  2. Tes deux premières photos sont superbes.
    Tu as fait de belles associations autour de ton banc.
    C’est marrant, mais tout comme toi, j’installe des poteaux dans les massifs pour accrocher des nichoirs ou des hôtels à insectes. André Eve m’avait dit que dans un petit jardin, il fallait créer des verticales pour avoir plus de place 😉
    Bisous.

    1. Nous avons mis des poteaux tout le long de la palissade pour y faire courir les rosiers grimpants, lianes et clématites. Le nichoir en profite 😉
      André était de bon conseil. Il nous a beaucoup appris… C’est après avoir visité son jardin que mon homme m’a dit « Tu as raison, il faudrait qu’on plante des arbres! ». Ca tombait bien vu que j’avais dans la tête quelques idées à ce sujet! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *