Strobilanthes penstemonoides (rankanensis)

Bien qu’on lise sur divers sites spécialisés qu’il ne devrait fleurir qu’en septembre-octobre, c’est en juillet 2017, dans le jardin personnel d’André Eve, que j’ai photographié ce beau buisson d’un peu plus d’1 m de hauteur, couvert d’une nuée de fleurs en trompettes mauves.
J’ai assez d’arguments en sa faveur pour vous prouver que ce strobilanthes mérite une place de choix au jardin!
Cette vivace longévive, au feuillage d’un beau vert vif, est très florifère. Elle se couvre de fleurs de façon ininterrompue pendant au moins 2 mois, jusqu’à la fin de l’automne!

Strobilanthes penstemonoides (rankanensis)

Les fleurs tubulaires mauves de Strobilanthes penstemonoides font penser aux fleurs de penstemon, d’où son nom.

Strobilanthes penstemonoides

Facile!

Il existe de nombreuses espèces de Strobilanthes dont certaines supportent le froid et l’humidité hivernale de nos contrées.  La superbe Strobilanthes penstemonoides fait partie de ces costauds!
Rustique jusqu’à -15C°, elle aime les expositions protégées. Jamais malade, elle est peu exigeante en arrosage.

Facile de culture, elle se plaît dans toute bonne terre de jardin pas trop calcaire, à toute exposition.
Elle préfère un sol riche et frais, voire humide et argileux, à mi-ombre, comme dans un sous-bois par exemple, mais elle prospère aussi très bien l’ombre, même sèche, et elle survit pas trop mal en situation ensoleillée.

Strobilanthes penstemonoides dans le jardin personnel d’André Eve, en compagnie d’hosta, heuchère, aster,… en face des géraniums vivaces et épimedium qui bordent l’autre côté de l’allée

Multiplication

Le bouturage du strobilanthes est un jeu d’enfant! Au niveau des nœuds renflés, les tiges présentent une cassure latente. Dans la nature, ce bout de branche qui se brise s’enracine en quelques semaines quand il tombe sur le sol.
Pour s’endormir moins bête ce soir, sachez que ce processus naturel par lequel un organe se détache d’une plante ou de sa racine s’appelle l’abscission.

Strobilanthes rankanensis

Avant, on la nommait rankanensis mais en réalité S. rankanensis, originaire du Japon, forme un couvre-sol sans intérêt et peu rustique.

Autres espèces intéressantes

Les Strobilanthes ‘wallichii’ et S. ‘attenuata’ forment des plus petits buissons (50 cm à 1m) et fleurissent plus précocement.
En été, malgré une chaleur de plomb, les fleurs bleu intense se renouvellent de début juillet à fin août.

6 commentaires sur “Strobilanthes penstemonoides (rankanensis)

  1. Je l’ai achetée l’année dernière. Elle a bien résisté à la sècheresse moyennant 2 ou 3 arrosages. Elle n’est pas aussi belle que sur ta photo mais comme je l’ai plantée à mi-ombre dans un sol argileux elle devrait prospérer. Je l’ai plantée à côté d’une persicaire. Je vais essayer de la bouturer mais à quelle date?

  2. Elle me plait cette plante et pour ma terre argileuse un beau couvre sol .
    Me voilà plus érudite ce soir avec vos explications .
    Merci Malo et belle soirée .

  3. Magnifique plante, que j’admirerai dans le jardin des autres. Avec mon sol drainé, plein soleil et probablement calcaire, elle ne se plairait pas chez moi. Mais quelle beauté ! La nature nous offre des merveilles pour toutes les situations. Merci pour cette belle découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *